pousse issue du porte greffe ou du greffon??

greffer.net >> Asiminier

Paris a écrit le 02/11/2019 18:24 (ref msg # 65773 )
Bonsoir
Je reviens sur le problème de la mortalité des plants greffés. Le schéma est celui décrit ci-dessus, les plants végètent pendant une ou plusieurs années et finissent par crever à partir du greffon, le porte greffe restant, lui, vivant. Des rejets apparaissent, quelques fois un ou deux ans après la mort du greffon. J'avais parlé dans un autre post d'une éventuelle incompatibilité de greffe.
Dans mon cas, le problème continue à se répéter, sur 7 ou 8 plants achetés seuls 3 ont survécu.
Les conditions de culture en seraient-elles la cause?
Il y a parmis vous, certains qui semblent ne pas avoir ce problème.
J'aimerait bien arriver à comprendre et trouver le moyen d'éviter ce coûteux gaspillage. D'autant que les fruits sont vraiment exceptionnels.
Paris
gavot a écrit le 10/11/2019 11:26 (ref msg # 65819 )
Bonjour,
As tu examiné, avant plantation, le système racinaire des plants qui sont ensuite morts après les symptômes que tu décris ?
J'ai très peu d'expérience des plants greffés achetés (seulement deux plants, achetés il y a 12 ans, très petits, qui ont très bien poussé ensuite). Par contre, j'ai greffé pas mal de plants en godets, âgés de plusieurs années, ce qui induisait des déformations de racines. Certains de ces plants, greffés avec dicverses variétés sur francs de semis ( semis dont l'un des parents est sunflower) végètent plusieurs années après plantation , avec dépérissement de la greffe et apparition de rejets. Je pense donc que ce que tu décris pourrait être dû à un déséquilibre entre la partie aérienne et le système racinaire . Les effets de ce déséquilibre seraient masqués dans les conditions favorables de la pépinière . Après plantation le rééquilibrage en réponse au mauvais fonctionnement de racines déformées se ferait, comme chez beaucoup de végétaux , par réduction de la partie aérienne. Si le point de greffe est placé assez haut par rapport au collet, la greffe dépérit et le sujet émet ensuite des rejets.
Paris a écrit le 10/11/2019 15:40 (ref msg # 65823 )
Bonjour
Lors de la plantation des plants d'asiminier achetés en pot, j'essaie de déranger le moins possible les racines, en laissant la motte intacte.
Il est dit dans tous les sujets à propos de l'asiminier que celui-ci a des racines très fragiles qu'il convient de manipuler avec prudence. Donc, pas d'inspection des racines.
Cependant cela ne semble pas pouvoir expliquer la mortalité des greffes, qui en général sont faites à une dizaine de centimètres du collet.
Les plants achetés ont une ou deux années de greffe, ils ne crèvent pas la première année de plantation, souvent même pas la deuxième année. En toute logique, s'il s'agissait uniquement d'un problème racinaire, ils devraient continuer à végéter, avec plus ou moins de vitalité. Or, tout d'un coup (façon de parler) la partie aérienne (je ne suis pas certain qu'il s'agisse uniquement de la greffe) meurt. Et le plant repart, l'année même ou l'année suivante, par un ou plusieurs rejets, souvent avec une forte vitalité.
La mortalité constatée a un rapport avec la greffe. Pas forcément par incompatibilité, quoi que. Mais il pourrait s'agir de mauvaises conditions de culture, soleil en été, humidité excessive en été ou en hiver, etc, qui pourraient avoir raison de la zone de la greffe, plus fragile qu'un plant non greffé.
Parmi vous, ceux qui ont des réussites avec les plants greffés achetés en pot, pouvez vous nous décrire vos conditions de culture?
Merci de la part de ceux qui comme moi galèrent......
Paris




Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 11/11/2019 08:46 par Paris
floyd a écrit le 13/11/2019 22:12 (ref msg # 65842 )
Qu'as-tu pu observer sur le système racinaire? Pourriture, moisissure, non développement …
Paris a écrit le 13/11/2019 23:57 (ref msg # 65848 )
Comme indiqué dans le message les plants sont mis en terre sans toucher à la motte, donc sans inspection des racines.
Mais pourquoi mettez-vous en cause les racines?
Le système racinaire résiste à la plantation, après la mort du greffon des rejets vigoureux repartent du pied ou de la partie souterraine. Ce qui serait le signe que les racines sont en bon état, non?
La proportion des plants achetés en pot et plantés en terre dont la partie aerienne meurt est trop importante pour qu'il n'y aie pas un problème. Dans mon cas, sur dix plants achetés (et non 7 ou 8 comme indiqué ci-avant) seuls trois ont conservé le greffon vivant. Et je voudrais comprendre pourquoi.
C'est pourquoi je demande à ceux qui ont une expérience dans la culture d'asiminiers achetés en pot, greffés, de bien vouloir nous faire part de leurs conditions de culture et des résultats obtenus.
Le but est de comprendre si ce mauvais résultat est dû à la culture initiale en pot, aux mauvaises conditions de culture en terre ou à une mauvaise compatibilité de l'asiminier au greffage.

Dav de Mons a écrit le 15/11/2019 23:45 (ref msg # 65855 )
Bonjour, Merci pour ton retour personnel d'expérience et ton questionnement. Ce n'est jamais drôle de perdre des arbres. Pour faire avancer ou non le schmilblick, comme je l'ai expliqué précédemment, le Prima de plus de 1 m acheté racine nue il y a 3-4 ans n'a jamais voulu se développer et a lâché cet été. Le porte greffe en est ressorti très vigoureux: 5 branches dont 3 gardées (finalement) de plus de 50 cm! Curieux de voir quel fruit vont sortir de cet arbre!!! J'ai écrit à la pépinière Dubosc pour leur signifier mon mécontentement (je leur avait déjà écrit par le passé pour les prévenir de mon inquiétude) et voilà leur réponse: "Bonjour, je ne sais pas pourquoi, nous vendons entre 1000 et 2000 asiminiers par an depuis 10 ans et je n'ai jamais entendu ce problème. Salutations" J'en rigole encore de cette réponse! En imaginant que la pépinière ait raison (mais je pense bip bip bip), on peut en déduire que ce problème de greffe est très rare! Et que nous n'avons pas de chance. Car oui, comme tu le disais, le porte greffe est redevenu vigoureux, c'est donc que soit le greffon était trop faible, soit que la greffe a été mal réalisée. Je ne vois pas d'autres explications.
patrice a écrit le 16/11/2019 18:43 (ref msg # 65857 )
Bonjour.

Pour rappel, concernant les évaluations, positives ou négatives, de pépiniéres, afin d'assurer une crédibilité à votre témoignage, merci impérativement de respecter les consignes rappelées ici :
https://www.greffer.net/discussion/viewt...

Les critiques se font de préférence dans la section pépinière, dans le sujet dédié à la pépinière, sauf si vous estimez que sa place est plus judicieuse dans un autre sujet.

Le fil de discussion dédié à la pépinière bosc est ici : https://www.greffer.net/discussion/viewt...

Un autre sujet quant aux conseils d'achat en pépinières https://www.greffer.net/discussion/viewt...
ben31 a écrit le 16/11/2019 20:25 (ref msg # 65858 )
Pour ma part, j'ai eut 6 plants provenant de la pépinière Dubosc et un seul est mort.
C'était aussi un Prima, 5 ans d'age. Il avait très bien fonctionné la première saison et il a dépéri le printemps d'après.
J'ai alors remarqué sur la partie arienne des petits trous. Et au final il y avait un seul Xyleborus saxesenii, d'environ 2mm de long, qui avait tué la partie arienne (c'est en réalité le champignon ambrosia qu'il cultive dans le tronc qui tue l'arbre). Aucune galerie ne se trouvait dans la partie souterraine et il est reparti en aout et je l'ai greffé la saison d'après. La greffe a bien fonctionné.

KSU avait fait une étude pour essayer de trouver un porte greffe pour l'asiminier. Et au final les taux de réussite / vigueur des greffes variés peu. Ils ont donc abandonné l'idée de trouver un porte greffe spécifique pour l'asiminier.
J'ai pas mal greffé de l'asiminier, et la chose qui semble influencer le plus, c'est la vigueur du porte greffe au moment de la greffe.
Mais une fois la première saison de passer, si c'est vigoureux, alors c'est gagné.

Les asiminiers tolèrent mal les sols sec. Il faut impérativement bien paillé (idéal du broyé ou BRF en surface. Ne pas l’incorporer dans la terre) et arroser régulièrement. Dans mon vergé, les zones ou l'herbe est jaune pendant l'été, les asiminiers meurent ou ne poussent pas beaucoup, malgré les arrosages jusqu’à 2 fois par semaine en été.
Les zones ou l'herbe reste verte pendant l'été, c'est là où se trouvent mes asiminiers les plus vigoureux. Aucun n'est d'ailleurs jamais mort sur cette zone là.

Ajouter de la terre de bruyère, de la perlite vermiculite dans le trou, permettra un bon drainage et un PH plus favorable à la pousse de l'arbre (source KSU).
Au niveau des racines, même si la pivot est coupée, l'arbre reprend, en formant de multiple pivot qui partent de la coupure.
Cependant si tu plantes à l’automne, dans un sol lourd et humide, la racine va pourrir pendant l’hiver. Tu auras des mini-feuilles au printemps et l'arbre dépérira dans les 2 ans. Les mini feuille sont vraiment le signe de mauvaise santé. Soit cela vient d'un problème au niveau du système racinaire (pourriture radicelle ou pivot, champignon sur les blessures), soit d'un insecte xylophage dans la partie arienne.
Pour résumer, si la pivot est coupée, ne pas planter avant fin mars. La plantation fin mars est vraiment recommandé. Même avec un -15°C, le système racinaire en pot ne meurt pas.

Bref, planter fin Mars, utiliser de la terre de bruyère et de la perlite/vermiculite à la plantation, pailler beaucoup, apporter de fumier annuel en surface chaque printemps (mars), maintenir toujours humide le sol durant l'été, fertiliser sont les clés pour faire pousser les asiminiers d'après mon expérience.


Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 16/11/2019 22:46 par ben31
patrice a écrit le 17/11/2019 05:55 (ref msg # 65859 )
"ben31" a écrit :

Pour ma part, j'ai eut 6 plants provenant de la pépinière Dubosc et un seul est mort.
C'était aussi un Prima, 5 ans d'age. Il avait très bien fonctionné la première saison et il a dépéri le printemps d'après.
J'ai alors remarqué sur la partie arienne des petits trous. Et au final il y avait un seul Xyleborus saxesenii, d'environ 2mm de long, qui avait tué la partie arienne (c'est en réalité le champignon ambrosia qu'il cultive dans le tronc qui tue l'arbre).


A un an de recul pour constater le problème, il faudrait arriver à déterminer si les plants (ou le substrat si livré en container) étaient sains ou non à livraison. Les autres asiminiers en culture ne semblant pas être affectés. Il est toujours difficile de déterminer lorsque ce n'est pas à réception même d'une commande ce qui est à mettre en cause : la marchandise ou le terrain de culture ou son cultivateur.
Paris a écrit le 17/11/2019 19:57 (ref msg # 65860 )
Je me garde bien d'incriminer les pépinières, d'autant qu'il y a trois fournisseurs différents dans mes déboires.
Ben31, tu fais partie de ceux qui n'on pas ou qui ont peu de problèmes avec les asiminiers achetés en pot. Tu nous indiques tes conditions de culture qui marchent. C'est sympa, c'est bien, mais cela ne me semble pas répondre à la question de savoir pourquoi, dans mon cas, un gros pourcentage de plants meurt pour la partie aérienne et repart vigoureusement de la partie souterraine. Mes conditions de culture ne changent pas. Pour info, les plants ont un arrosage automatique goute à goute avec eau de source dans un des terrains et eau du robinet dans l'autre. La terre est argileuse dans un des terrains et a un sous sol imperméable dans l'autre. Dans les deux terrains la plantation est faite sur bute, avec incorporation de compost. Tous reçoivent engrais et fumier en quantités raisonnables.
Ma question est toujours la même : pourquoi la partie aérienne meurt et pas les racines qui, pourtant, sont censées être très fragiles.
Ben31 peux-tu nous dire l'âge de greffe des plants achetés (ou taille des plants)? Dans mon cas, en général, ils étaient plutôt petits, 20/30 cm, pour les plus grands 40/50 cm.
Depuis combien de temps as-tu planté ces plants?
D'autres planteurs d'asiminiers greffés peuvent-ils nous faire part de leurs expériences? Bonnes ou mauvaises, pour voir ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire. Car les fruits sont vraiment extra.


Paris a écrit le 17/11/2019 19:58 (ref msg # 65861 )
Je me garde bien d'incriminer les pépinières, d'autant qu'il y a trois fournisseurs différents dans mes déboires.
Ben31, tu fais partie de ceux qui n'on pas ou qui ont peu de problèmes avec les asiminiers achetés en pot. Tu nous indiques tes conditions de culture qui marchent. C'est sympa, c'est bien, mais cela ne me semble pas répondre à la question de savoir pourquoi, dans mon cas, un gros pourcentage de plants meurt pour la partie aérienne et repart vigoureusement de la partie souterraine. Mes conditions de culture ne changent pas. Pour info, les plants ont un arrosage automatique goute à goute avec eau de source dans un des terrains et eau du robinet dans l'autre. La terre est argileuse dans un des terrains et a un sous sol imperméable dans l'autre. Dans les deux terrains la plantation est faite sur bute, avec incorporation de compost. Tous reçoivent engrais et fumier en quantités raisonnables.
Ma question est toujours la même : pourquoi la partie aérienne meurt et pas les racines qui, pourtant, sont censées être très fragiles.
Ben31 peux-tu nous dire l'âge de greffe des plants achetés (ou taille des plants)? Dans mon cas, en général, ils étaient plutôt petits, 20/30 cm, pour les plus grands 40/50 cm.
Depuis combien de temps as-tu planté ces plants?
D'autres planteurs d'asiminiers greffés peuvent-ils nous faire part de leurs expériences? Bonnes ou mauvaises, pour voir ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire. Car les fruits sont vraiment extra.


patrice a écrit le 18/11/2019 07:07 (ref msg # 65862 )
Dans le but de recouper les témoignages de ceux qui sont confrontés à ces phénomènes, il serait peut-être intéressant de créer un sujet dédié.
Paris a écrit le 18/11/2019 19:03 (ref msg # 65863 )
Bonjour Patrice
En effet, regrouper l'ensemble des témoignages de ceux qui ont une expérience dans la culture des asiminiers ACHETÉS GREFFÉS semble une bonne chose.
Le but serait d'avoir une idée assez précise de ce qui marche et de ce qui conduit aux échecs. Je pense qu'il serait utile de connaître l'origine des plants, la pépinière mais surtout, si possible, le producteur, le type de conditionnement(grand ou petit pot ou autre), la taille des plants(un ordre d'idée) faute d'en connaître l'age , les conditions de plantation(climat, exposition, type de sol, amendements, etc), les conditions d'entretien ( arrosage, protections, engrais, fumiers, paillage, etc)..
Je ne sais pas si cela intéresse beaucoup de monde. J'avoue être bigrement intéressé de comprendre les raisons d'un si grand pourcentage de perte de plants greffés et d'y remédier. À moins que l'asiminier ne se porte pas bien en Europe comme certains l'ont suggéré.
HB
patrice a écrit le 19/11/2019 06:05 (ref msg # 65867 )
Voilà le sujet dédié pour reporter les témoignages de plants achetés en pépinière qui dépérissent :
https://www.greffer.net/discussion/viewt...


greffer.net >> Asiminier