Greffe sur PG Goutte d'or dorée Vendée bord de mer

greffer.net >> Figuier

Yvan85 a écrit le 07/10/2019 01:30 (ref msg # 65670 )
Bonjour à tous,
Tout d'abord, sachez que vous me voyez ravi de vous rejoindre sur ce formidable forum !
Habitant sur la côte vendéenne au climat évidemment très océanique et avec un sol généralement sableux, je découvre régulièrement de nouveaux figuiers dans des jardins des environs, aux variétés restant en revanche à identifier, leur proprétaire ne la connaissant jamais !..
Ayant fait de multiples boutures de Goutte d'or dorée (je pense !) en février 2018 mais qui ont assez végété, faute de soin suffisant (mea culpa !), je les ai plantées cet été en grand pot individuel et elles se trouvent donc maintenant en plein développement de printemps !
Considérant que l'hiver est peu froid ici mais très humide, puis-je encore greffer dessus ou vaudrait-il mieux vraiment attendre le printemps prochain ? Pourrais-je svp notamment leur greffer des variétés unifères terminant ou ayant terminé leur production, entrant donc plus tôt en repos végétatif que le Goutte d'or dorée, variété qui d'ailleurs ici ne commence qu'à peine à offrir quelques rares figues d'automne ?
La greffe à l'anglaise, éventuellement compliquée, conviendrait-elle pour de tels tout jeunes PG (diamètre moyen : moins d'1 cm) svp ?
Merciiii !
patrice a écrit le 07/10/2019 07:22 (ref msg # 65671 )
Bonjour.

Afin de vous guider dans vos premiers pas ici, il y a déjà des ressources documentaires dans le menu "Articles", dont deux sur la greffe du figuier.

https://www.greffer.net/?p=375
https://www.greffer.net/?p=7

La greffe, peu pratiquée pour le figuier qui se multiplie usuellement par bouturage, sauf à vouloir faire un arbre multi-variétés ou changer une variété de sujet adulte, car ainsi en cas de gros gel, la variété qui repartira "de racines" sera la variété bouturée et non un porte-greffe, se réalise le plus efficacement au printemps ou début d'été avant que les bois soient bien aoûtés.

Cordialement.
Yvan85 a écrit le 07/10/2019 14:31 (ref msg # 65675 )
Bonjour à tous et merci Patrice pour cette rapide réponse et les liens vers les pages conseillées.
J'avais déjà bien lu avec grand intérêt ces pages d'où mes questions à défaut d'y trouver réponse dans mon cas particulier.
Le gel quand il y a ici sur la côte n'est jamais méchant. En revanche, le climat varie notablement d'un été à l'autre et ne garantit même pas une bonne récolte sur les deux théoriques qu'est censé offrir un bifère comme le Goutte d'or dorée, comme je l'ai trop constaté.
Je compte néanmoins en cultiver car j'aime beaucoup cette variété de figues mais souhaiterais tirer profit des avantages du PG Goutte d'or dorée afin de conserver une taille de figuier raisonnable et avoir un arbre à la fructification vigoureuse.
Mon interrogation concernant la greffe à l'anglaise (compliquée éventuellement) tient au désir d'avoir une greffe plus esthétique et un développement de quelques figuiers avec un tronc.
Enfin, dans mon cas particulier (boutures de février 2018 transplantées individuellement en racines nues seulement cet été ...), il se trouve que mes PG sont actuellement en plein développement "printanier" développant feuilles et jeune bois vert, si ce n'est même commençant leur débourrage pour les plus fragiles !..
Merci d'avance pour vos avis et conseils !
patrice a écrit le 07/10/2019 15:47 (ref msg # 65677 )
Je n'ai pas pratiqué la greffe anglaise sur figuier, et compte-tenu que d'autres greffes à rameau ont pu être rapportées avec succès par des membres du site, il serait étonnant qu'elle ne fonctionne pas ; je ne peux témoigner que de ce que j'ai pu vérifier sur le terrain.

Généralement ceux qui greffent à rameau le figuier le font avec du greffon dormant et non avec du greffon frais semi-herbacé tel je pratique à l’œil poussant et rapporté dans certains articles pré-cités.

La greffe du figuier est si marginale et à champ d'intérêt limité (*) qu'on trouve un peu tout et n'importe quoi comme pratique, par exemple en saisissant "fig grafting" dans un moteur de recherche vidéo, le champ de pratique est vaste : greffe en fente, etc. Sans compter que chacun a tendance à préférer telle ou telle méthode, donc difficile de dire sur cette espèce précise si l'une s'y prête plus que d'autres (tel par exemple sur châtaignier la fente est reconnue comme défavorable à terme).

(*) l'intérêt serait une plus-value du porte-greffe : certains utilisent du F. pulima comme porte-greffe pour apporter une plus-value (dans l'espoir d'une résistance aux nématodes) https://floridafruitgeek.com/2017/10/06/...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 07/10/2019 15:50 par patrice
François du Perche a écrit le 07/10/2019 22:34 (ref msg # 65679 )
La greffe ne peut se faire que si on fait un arbre monotige. Avec un buisson sur lequel on ferait plusieurs greffes, on s'expose à voir arriver du sol de nouvelles branches de la variété d'origine, du coup, l'arbre devient impossible à gérer. Les nombreux essais que j'ai faits avec des greffes herbacées en juillet/août semblent bien marcher, si vous n'avez pas de risque de gel sévère, vous pouvez greffer à hauteur d'homme. Et les greffes herbacées ont le mérite qu'on est vite fixé sur la réussite et qu'on peut recommencer dans la foulée. Mais il faut que les greffons puissent être prélevés à proximité sans recourir aux services de la Poste.
J'ai un bifère (Blanche d'Argenteuil) greffé sur un unifère (Violette de Solliès en tige), ça marche bien.
Yvan85 a écrit le 08/10/2019 17:09 (ref msg # 65685 )
Bonjour à tous et merci Patrice et François pour vos messages.
Expérience intéressante en effet, Patrice, cette greffe de figuier sur une telle variété rampante. Merci beaucoup pour vos autres infos, qui m'aident dans ma réflexion. Des recherches complémentaires sur le net et éventuellement en anglais est une bonne idée.
Grand merci François d'aussi intervenir. J'ai lu avec grand intérêt de nombreux de vos échanges sur le forum et il m'en reste encore !.. Grands bravo et merci pour tout ce "travail" et ce partage !
J'ai une bonne dizaine de boutures de supposé Goutte d'or dorée + quelques autres de 2 ou 3 variétés, toutes originaires de jardins locaux et ai découvert cet été/automne de multiples nouveaux figuiers différents, certains aux figues fort bonnes (dont votre "grise de Tarascon" a priori, Dalmatie, blanche très sucrée). Je compte faire de nouvelles boutures mais aussi profité de mes trop nombreuses boutures de Goutte d'or dorée comme PG, cette variété semblant intéressante dans ce but, d'après vos dires. Et, oui, j'apprécierais d'avoir quelques figuiers conduits en mono-tige. Je compte me focaliser à court-terme sur des variétés dont j'ai confirmé la culture judicieuse ici et aux figues avec un vrai intérêt gustatif.
Fort intéressé par la greffe de Ronde de Bdx sur PG Goutte d'or dorée, en avez-vous désormais un retour d'expérience svp ? (cf votre post "PG à faible développement pour favoriser la fructification" msg # 34458)
NB : Les figues que je consomme le plus proviennent de chez un ami qui a 2 figuiers âgés de plusieurs décennies produisant non-stop environ 2 à 3 mois durant, tous les ans à compter de fin août. Elles peuvent certes se montrer très aqueuses, donc fragiles mais sont vraiment délicieuses, fort sucrées. Je pense en avoir identifier la variété, qui semble peu courante. Peut-être pourrait-elle se montrer intéressante pour vous car très rustique, semble-t-il : https://figuesdumonde.wordpress.com/2017... , aussi https://www.conservatoirevegetal.com/?pg... et https://www.fruitiers.net/fiche.php?id=5...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 08/10/2019 18:26 par Yvan85
patrice a écrit le 08/10/2019 20:27 (ref msg # 65688 )
Pour ma part, je ne pourrais apporter plus d'informations, j'ai pratiqué quelques greffes pour vérifier des informations ci ou là quant à cette espèce, alors que je n'ai pas besoin de greffer, je bouture le figuier comme la plupart d'entre nous.
argos31 a écrit le 09/10/2019 09:39 (ref msg # 65690 )
Personnellement j"ai pratiqué l"inverse :Surgreffé des supposées Ronde de bordeaux par Goutte d'or. Uniquement en greffe Majorquine qui est très pratiquée en Espagne et réussit bien avec le ruban p v c étirable (vous trouverez cette greffe sur le net sinon vous expliquerai comment je pratique.)
François du Perche a écrit le 09/10/2019 22:19 (ref msg # 65691 )
je doute que quelqu'un ait jamais essayé de greffer la Ronde de Bordeaux sur Goutte d'or, mais ça vaut le coup d'essayer, ça pourrait donner un ronde de Bordeaux qui reste un arbuste et ainsi le naniser, ce qui serait une amélioration.
Yvan85 a écrit le 10/10/2019 20:53 (ref msg # 65692 )
Bonjour à tous et merci à vous trois.
Je ferai en début d'année prochaine des boutures des diverses variétés intéressantes dégustées en 2019 puis essaierai quelques greffes, disposant de toutes façons de trop nombreux PG potentiels (supposé Goutte d'or dorée), voire même tout prochainement.
Je ne manquerai pas de vous tenir informé de tout cela bien sûr !
Argos31, quel était le but recherché de la greffe évoquée et quels résultats avez-vous constaté svp ?
argos31 a écrit le 11/10/2019 10:27 (ref msg # 65695 )
Je pense comme Patrice la façon la plus usuelle de reproduire un figuier est la bouture . J'avais 2figuiers de même variété (comme vos voisins ) supposé Ronde de Bordeaux qui ont 40 ans actuellement.En pleine terre .Ici aucun problème (Faut élaguer tous les ans.).Il y a 3ans j'ai surgreffé un ,avec Goutte d'or que j'avais dans l'Aude .qui avait au moins 60 ans et mesurait environ 4 mètres ( sans aucune taille)La pousse à été ultra- rapide 2éme année récolte double que un goutte d'or( bouturé , 6 ans avant) .Cette année un coup de vent m'a coupé 2 branches de 6cm de diamètre ,les pousses de 5 mètres sur le surgreffé.Le balourd avec beaucoup de fruits à aidé mais je n'avais jamais vu un figuier cassé par le vent . A t-il poussé trop vite ?
patrice a écrit le 12/10/2019 08:28 (ref msg # 65696 )
Bonjour,

"argos31" a écrit :

Cette année un coup de vent m'a coupé 2 branches de 6cm de diamètre ,les pousses de 5 mètres sur le surgreffé.Le balourd avec beaucoup de fruits à aidé mais je n'avais jamais vu un figuier cassé par le vent . A t-il poussé trop vite ?


Cette question est très intéressante, et je n'en ai pas la moindre idée, est-ce que les branches issues de repousses rapides (surgreffage, taille tétard) sont de constitution mécanique plus fragile que les arbres qui ont une croissance "normale". Mériterait peut-être un développement dans un "hors sujet" si quelqu'un a des informations à apporter là dessus.
argos31 a écrit le 13/10/2019 10:34 (ref msg # 65697 )
Bonjour
C'est François qui m'a fait "cogiter"sur son inverse, .Mais beaucoup de paramètres incertains (la vraie variété ,l'âge ,la générosité de ma terre ,la rareté de ce sur-greffage .La force du vent d'Autan dans mon coin qui à un effet Venturie après la seuil de Naurouze trop voisin. Aucun prunier ne rèsistent.à ces coups de vents. Ce qui me semble bien certain : C'est que la vigueur de goutte d'or est nettement supérieure à un figuier bouturé.J'en aurai " le verdict " dans quelques années j'ai fait des boutures pour des proches


greffer.net >> Figuier