Greffe du chene

greffer.net >> Plantes ornementales

Quercus a écrit le 11/03/2018 13:43 (ref msg # 62476 )
Bravo!
JM a écrit le 13/03/2018 07:50 (ref msg # 62493 )
J’ai forcé les porte-greffe sous lampe horticole
François du Perche a écrit le 04/05/2018 14:44 (ref msg # 63169 )
Bilan des greffes dormantes de chêne de Corée (Daimyo) faites mi-septembre.
- sur chênes d'Amérique : les deux greffons ont séché, et les PG semblent morts : peut-être la faute des PG peu vigoureux, en jauge depuis plusieurs années, j'avais choisi les + moches et gardé les + beaux
- sur chênes rouvres (semis naturels) : un est sec, l'autre a ses bourgeons qui commencent à gonfler, l'autre (photo) semble bien démarrer. Je les ai bien protégés car ils sont en pleine forêt et des feuilles de 30cm de long doivent être un régal pour les chevreuils qui pullulent.

François du Perche a écrit le 12/07/2018 18:16 (ref msg # 63531 )
Deux mois et demi après, les deux greffes de chêne de Corée sur chêne rouvre se sont bien développées. Pas d'attaque de pucerons ni d'oïdium. Pourvu que ça dure.



François du Perche a écrit le 12/07/2018 18:21 (ref msg # 63532 )
photo dans le bon sens.

JM a écrit le 16/08/2018 11:33 (ref msg # 63669 )
Bonjour
J’ai eu le cas de mortalité différée de PG bien que la greffe ait pris et se soit développée. Sur jeunes semis de pédonculé d’un an rempotés. Peut-être trop faibles.
François du Perche a écrit le 16/08/2018 14:55 (ref msg # 63671 )
là, c'étaient des semis naturels de chênes rouvres (probablement croisés avec pédonculé) qui avaient deux ou trois ans. Mais ce n'est pas exclu que les PG supportent mal ce chêne à très grandes feuilles et meurent l'hiver prochain. Je les ai arrosés un soir au moment de la canicule. A suivre...
ké20 a écrit le 18/02/2019 08:02 (ref msg # 64614 )
Bonjour à tous.
Félicitations pour vos expériences.
J'envisage de greffer Quercus Castaneifolia .
J'ai à ma disposition quelques Quercus Rubra, et beaucoup de robur et pyrenaica...
Pensez vous qu'il y aura de meilleures affinités avec le Rubra ?

François, tu as attendu tard avec de greffer ?
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 19/02/2019 12:52 par ké20
François du Perche a écrit le 18/02/2019 10:48 (ref msg # 64615 )
j'ai prélevé les greffons (quelques extrémités de branches) mi septembre (dimanche de la journée du patrimoine) et ai effectué les greffes (dormantes) le jour même ou le lendemain.
Concernant les affinités, il faut essayer car je doute que sur un sujet aussi pointu, on trouve beaucoup de littérature.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/02/2019 10:50 par François du Perche
ké20 a écrit le 19/02/2019 12:54 (ref msg # 64622 )
J'ai rectifié mon message.
Il s'agit du Quercus Castaneifolia.

J'ai des petits diamètres, je procèderai comme je le fais souvent, anglaise simple ou compliquée quand je verrai les bourgeons du Pg gonfler.
J'ai 11 greffons, je verrai bien.
François du Perche a écrit le 19/02/2019 18:12 (ref msg # 64624 )
La transplantation du chêne est très délicate, il faut s'assurer que les PG sont dans une terre bien meuble qui permette de récupérer sans dommage toutes les racines et le pivot lors de la transplantation. Si ça marche sur chêne d'Amérique, tant mieux car il pousse bien + vite les 1e années et est moins délicat à transplanter.
François du Perche a écrit le 21/08/2019 07:04 (ref msg # 65481 )
La greffe du chêne Daimyo a poussé de 1m environ depuis le printemps, elle est maintenant à l'abri des chevreuils. J'ai émondé ses branches basses pour éviter les tentations aux broûteurs. Mais si un cerf passe (il y en a hélas quelques uns), il n'en fera qu'une bouchée.

ARHUS76 a écrit le 10/09/2019 10:22 (ref msg # 65559 )
Une idée du PG que l'on peut utiliser pour greffer du Quercus cerris?
Je voudrais greffer celui-là.


Je pense essayer avec le chêne rouge d'Amérique.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 10/09/2019 10:23 par ARHUS76
floyd a écrit le 10/09/2019 14:04 (ref msg # 65561 )
Je suppose que tu connais cette pépinière:
https://www.pepiniereslaurentaises.fr/no...

Ils annoncent 130 taxons.

"En 2006, nous avons repris la collection de Chênes de Monsieur Bastard, des pépinières Bastard à St Philbert en Mauges (49), reconnu comme le spécialiste de la production des Chênes. "
François du Perche a écrit le 10/09/2019 15:41 (ref msg # 65563 )
les bourgeons semblent bien gonflés à la base des pétioles, une greffe dormante maintenant serait possible (en coupant les feuilles mais en conservant une partie des pétioles). Ce serait mieux de faire l'essai sur plusieurs types de chênes, en particulier sur ceux qui se plaisent dans votre région. Joli feuillage.
patrice a écrit le 10/09/2019 17:40 (ref msg # 65565 )
"ARHUS76" a écrit :

Une idée du PG que l'on peut utiliser pour greffer du Quercus cerris?

J'ai passé en revue ma doc, je n'ai guère trouvé mieux que les conseils génériques quant à la greffe du chêne que l'on retrouve dans "La pépinière" de Baltet, y compris dans les ouvrages contemporains. Parmi ces derniers, "Guide illustré des chênes" écrit par Antoine LE HARDY DE BEAULIEU & Thierry LAMANT indique que les chênes greffés posent problème à long terme.
floyd a écrit le 10/09/2019 18:02 (ref msg # 65566 )
Mais qu'est-ce que le long terme pour un chêne?
Comme il s'agit d'espèces ornementales, préparées du mieux possible en pépinières, souvent transplantées plusieurs fois pour la vente en sujets très forts, la pérennité, la durabilité comme on dit aujourd'hui ne sont jamais certaines. Ce n'est pas tant le greffage qui est en cause, que le système racinaire contraint et les piètres conditions pédologiques du parc ou des avenues que ces arbres remarquables orneront.

Mais je comprends tout à fait l'envie de propager un cultivar panaché rare.

Au fait, pourquoi ne pas greffer sur le type?
patrice a écrit le 10/09/2019 19:04 (ref msg # 65567 )
"floyd" a écrit :

Au fait, pourquoi ne pas greffer sur le type?

C'est justement une des recommandations "génériques" de Baltet dans "La pépinière".


"Les variétés et sous-variétés se multiplient par le greffage sur leur type ou sur les chênes pédonculé, Q. pedunculata, et Chêne rouvre ou sessile, Q. robur, pour les variétés indigènes ; sur le Chêne vert, Q. ilex, pour les espèces à feuilles persistantes ; sur le Chêne chevelu, Q. cerris, pour les espèces américaines et asiatiques".

Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 10/09/2019 19:04 par patrice
ARHUS76 a écrit le 10/09/2019 22:19 (ref msg # 65570 )
Non Floyd je ne connaissais pas cette pépinière.
Je vais certainement essayer au printemps après avoir trouvé des PG. De différentes espèces.

Merci à vous tous.
Je vais peut-être refaire le tour des arboretum que j'avais visité pour voir si je trouve des glands de Cerris.... La production de gland met 2 ans pour cette espèce.


greffer.net >> Plantes ornementales