le prunellier, PG passe-partout?

greffer.net >> Prunier

floyd a écrit le 18/08/2019 11:09 (ref msg # 65474 )
Je reconnais volontiers, François, que le contenu de mes (trop) nombreux messages sont sans doute motivés par le souvenir de longues séances de luttes contre des prunelliers bien implantés et effectivement bien armés.
De même, je reconnais abuser d'arguments dits d'autorité. Je ne sais effectivement pas comment ni pourquoi cette espèce à été écartée des listes arboricoles.
Mais… je ne critique pas ceux qui sont motivés pour procéder à des tests et à en partager les résultats.
Mieux je les félicite!
patrice a écrit le 27/08/2019 17:14 (ref msg # 65496 )
Bonjour.

"François du Perche" a écrit :

Le prunellier peut se développer dans des sols très médiocres et très humides, là où les autres pg dépérissent, c'est un atout majeur, combiné avec une très large compatibilité.


A comparer ce qui est comparable, il faut aussi tenir compte du mode de multiplication. Le prunellier est la plupart du temps greffé sur place, sur des semis spontanés, alors que pour les autres PG, ce sont souvent des plants de pépinière, transplantés. Pour ma part, je n'ai pas poussé l'observation suffisamment sérieusement pour aller conclure que le semis de prunier (par exemple reine claude) fait un PG de meilleure résistance et productivité qu'un semis de prunellier en même place. Cela, nous en discutons régulièrement, relève de très nombreux essais, dans des mêmes conditions de cultures et lieux... et ne peut se limiter à de premières observations.
François du Perche a écrit le 28/08/2019 09:50 (ref msg # 65507 )
je n'ai pas fait d'essais à grande échelle mais j'ai constaté que le prunellier poussait correctement dans des terrains très humides, alors que les plants greffés de prunier achetés dans le commerce (reine claude & mirabelle), plantés au même endroit crevaient au bout de quelques années de maladies cryptogamiques dues à l'excès d'humidité.
J'ai un prunellier qui a été transplanté (voir message & photo du 3/8/2015), greffé avec mirabelle de Nancy & reine claude dorée qui a l'air de bien se développer dans ce terrain humide depuis l'an dernier.
J'ai un autre mirabellier greffé sur un prunellier spontané non transplanté (au bord d'une mare), il se développe à toute allure.
C'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir une étude scientifique complète sur ce sujet.
patrice a écrit le 28/08/2019 10:01 (ref msg # 65508 )
"François du Perche" a écrit :

je n'ai pas fait d'essais à grande échelle mais j'ai constaté que le prunellier poussait correctement dans des terrains très humides, alors que les plants greffés de prunier achetés dans le commerce

Il faudrait semer prunellier et pruniers (reine claude...) dans le même endroit pour comparer... Tout en semis in situ. Afin de déterminer si c'est la sous-espèce ou bien le système racinaire qui est à l'origine du problème.


greffer.net >> Prunier