A lire: Une thèse sur la greffe

greffer.net >> Livres et sites internet

anonyme a écrit le 03/07/2019 22:06 (ref msg # 65229 )
Bonjour,

Une thèse a été soutenue à Nantes fin 2017 sur la greffe par Anne Elisabeth LE BLOUC'H :
"Une histoire de la greffe végétale au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Enjeux scientifiques d’une pratique horticole"
Elle n'est pas publiée, mais est accessible ici : http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/....
C'est passionnant et facile à lire. On y parle beaucoup des travaux de Lucien Daniel, mais pas seulement. Tous les grands noms de l'arboriculture y sont cités. Un excellent outil pour pour se forger une culture autour de la greffe, et prendre un peu de hauteur quant à son utilisation.



patrice a écrit le 04/07/2019 06:23 (ref msg # 65231 )
Bonjour.

Merci pour cette information.
floyd a écrit le 05/07/2019 11:51 (ref msg # 65238 )
Un petit soucis, le pdf ne se télécharge pas vraiment, en ce qui me concerne.
patrice a écrit le 05/07/2019 12:11 (ref msg # 65239 )
Je viens de tester à nouveau, sans difficulté technique notée.
Je fais suivre par email en pièce attachée.
floyd a écrit le 05/07/2019 15:05 (ref msg # 65241 )
Merci bien reçu.

Première lecture des 100 premières pages sur 340.
Un intéressant cadrage historique: les habitués du forum y retrouveront des grands noms de l'horticulture, du greffage et de la science botanique, ainsi qu'un rappel indispensable de l'histoire des techniques et des théories de la multiplication végétative.

Pas encore lu les mots "génétique" et "hormone": normal, ce ne sont pas choses connues dans ces époques anciennes.
floyd a écrit le 07/07/2019 02:33 (ref msg # 65259 )
La matière est abondante mais bien structurée comme doit l'être une thèse surtout si elle traite de l'histoire des sciences et techniques horticoles.

J'en retire une meilleure connaissance des thèses, positions et enthousiasmes de Daniel sur la question des hybrides de greffe.
Sans doute son militantisme a finalement joué en sa défaveur. Ses travaux, récompensés à l'époque, ont laissé peu de choses concrètes.
J'ai souri, à la lecture d'un paragraphe citant Mitchourine et Lysenko. Ces scientifiques russes ayant eux aussi pris leurs rêves pour des réalités.

Concernant la vigne et les solutions apportées à la "crise phylloxérique", là encore beaucoup de rappels historiques; ils éclairent une période cruciale.
Ils permettent aussi de relativiser d'autres crises phytosanitaires et technologiques en cours. (génie génétique et pesticides, pour être clair! )

Bref, les débats qui émaillent parfois le forum, sont le reflet parfait de ceux du XIXe siècle et du début du XXe.
La conclusion proposée par Mme Le Boulc'h ouvre de façon utile sur les notions d'épigénétique et les découvertes récentes de la génétique moléculaire.
Une façon discrète de suggérer que Daniel avait peut-être entrevu un petit quelque chose.

Absolument passionnant et finalement assez facile à lire.


nicollas a écrit le 07/07/2019 08:24 (ref msg # 65260 )
Je ne comprends pas comment on peut suggérer que Michurin "a pris ses rêves pour des réalités" alors que ce doit être la personne qui a créé le plus d'hybrides intergénériques, ce qui était bien un des objets de ses théories. Cette réécriture de l'Histoire me dépasse.
floyd a écrit le 07/07/2019 22:29 (ref msg # 65267 )
Une partie du travail des généticiens actuellement, consiste à regarder de plus près le patrimoine génétique voire épigénétique des sujets présentés comme hybrides intergénériques issus de greffe. Je pense que le doute historique sera bientôt levé.
… dans un sens comme dans l'autre.

Ceci dit qu'as tu pensé de cette thèse doctorale?
anonyme a écrit le 09/07/2019 08:37 (ref msg # 65271 )
Bonjour à tous,
Très heureux d'avoir proposé ce sujet de discussion et de voir que mon plaisir a été partagé.
Je suis sur Mitchourine actuellement, c'est aussi très intéressant. Suis un peu pressé, j'y reviendrais plus tard.
a plus.

anonyme a écrit le 09/07/2019 21:43 (ref msg # 65273 )
Je reviens sur MITCHOURINE.
Je suis dessus depuis un moment, mais je cale. Il s'agit bien sur des Morceaux Choisis publiés (et choisis!) par MOSCOU en 1951.
à ma connaissance il n'y a rien d'autre en français.
La préface est un régal de propagande.
Après, MITCHOURINE se raconte lui même et c'est plutôt sympa à lire. Ses théories sont surprenantes, mais pourquoi pas.
Il semble qu'il ait obtenu des résultats, même Staline l'a encensé!
Plus sérieusement, un Polonais de mon entourage m'a certifié qu'il était très respecté dans les pays de l"Est.

Au bout de 150 pages, j'ai un peu plus de mal (et il en reste 400! ) . La description de l'obtention des nouvelles variétés qui l'ont rendu célèbres devient vite fastidieuse.
De plus, il rabâche un peu.
Ce que j'apprécie par contre, c'est la description détaillée de ses techniques de semis, de culture, d' "éducation" de ses créations, c'est très instructif.
Alors je continue...

pour ceux qui seraient tentés, vous pouvez démarrer par la présentation qu'en fait Dussardier:
https://clst.freeboxos.fr:51955/share/GI...

sinon tout est là, coupé en 3 fichiers:
https://clst.freeboxos.fr:51955/share/ya...
En ce qui me concerne, j'ai trouvé sur Ebay pour 8€ la version de 1951 en état tout a fait convenable.





floyd a écrit le 10/07/2019 08:03 (ref msg # 65278 )
"Ses théories sont surprenantes, mais pourquoi pas" on peut effectivement en dire autant de toutes les thèses néo-lamarkiennes, soutenues par Daniel et par Bonnier, le célèbre auteur d'une flore pratique dont je me sers à l'occasion.

Mais la validation d'un thèse par un cercle étroit de quelques scientifiques ou par des personnalités politiques "complexes" et surtout le manque de développements concrets sont des signaux à ne pas négliger. Ce qui doit interpeller également, et Mme Le Boulc'h ne manque pas de le rappeler, c'est qu'un résultat publié doit pouvoir être reproduit par d'autres qui suivraient le protocole décrit.

Or, depuis la publication des travaux de Daniel, rien de nouveau, rien qui vienne consolider les quelques espoirs. Voilà pour la partie historique.
On ne peut que souhaiter une relecture attentive à la lumière des connaissances actuelles, avec, et c'est important, l'adaptation/modernisation du vocabulaire. Voilà pour une partie plus scientifique, celle qu'il appartient aux néo-lamarkiens de traiter.

Pour l'instant, les vignes greffées produisent des crus toujours aussi réputés. Les pg américains n'ont pas eu les effets délétères supposés et mis en avant sans aucune prudence par Daniel.



argos31 a écrit le 18/07/2019 17:30 (ref msg # 65301 )
Merci Floyd pour le lien quel boulot pour A.E Leboulch
anonyme a écrit le 20/07/2019 10:26 (ref msg # 65310 )
En complément, un lien sur un autre texte du même auteur, un parallèle entre les travaux de DANIEL et de MITCHOURINE.

Pour ceux qui n'ont pas eu le courage de lire la thèse et encore moins Mitchourine, c'est une très bonne entrée en matière, et pour ceux qui les ont lus, une remarquable synthèse.

http://hephaistos.univ-lemans.fr/items/s...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 20/07/2019 13:19 par


greffer.net >> Livres et sites internet