L asiminier en zone subtropicale

greffer.net >> Asiminier

tropique a écrit le 16/01/2019 22:26 (ref msg # 64411 )
La culture de l asiminier ne réussira jamais en zone subtropicale à cause de la canicule qui stoppe sa croissance pendant l été.
Je vous montre ou en sont les miens:




Ces asiminiers d 1 et de 2 ans avaient perdu leur feuillage début aout 2018,jusqu a présent aucun signe de reprise en vue.S ils ne démarreront qu au printemps pour entrer en dormance en été,la récolte ne sera pas pour demain




Cette jeune pousse d un mois subira le même sort que ses ainées




Les asiminiers greffés sur corrossolier sont toujours en dormance alors que le pg est en pleine végétation.Ces greffons ne vont pas évoluer comme souhaité

Par le passé j avais abandonné la culture des kiwis,cette année j en ferai autant pour les asiminiers
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 17/01/2019 22:29 par tropique
patrice a écrit le 17/01/2019 05:51 (ref msg # 64413 )
"tropique" a écrit :

La culture de l asiminier ne réussira jamais en zone subtropicale à cause de la canicule qui stoppe leur croissance pendant l été.


As-tu des informations précises sur les conditions environnementales stoppant la croissance ? (température...). Merci.
benoit30 a écrit le 17/01/2019 13:30 (ref msg # 64416 )
Voilà comment procéder pour obtenir des asiminiers en climat tropical (Floride).
https://www.growables.org/information/Tr...
Visiblement la clé :
- partir de semis,
- protéger du soleil les premières années.
tropique a écrit le 17/01/2019 22:54 (ref msg # 64417 )
Patrice-- A partir de juillet les températures grimpent déjà à 25°--20°c ,c est à partir de cette période que le feuillage commence à se décolorer avant de chuter le mois suivant (32°--24°c) . Les plantules étaient exposées au soleil toute la journée,l humidité était absente

Benoit--Je viens de parcourir ton lien,merci.Je pense qu il y a de l espoir si je garde mes plantules à l ombre ou mi-ombre,de préférence au milieu de buissons afin qu elles profitent d un peu d humidité
benoit30 a écrit le 18/01/2019 12:15 (ref msg # 64420 )
Dans le Gard, il y a de très beaux asiminiers. Or il a fait plus chaud à Nîmes cet été qu'à Alger par exemple.
http://www.meteociel.fr/climatologie/vil...

Donc il ne faut pas perdre espoir !
tropique a écrit le 18/01/2019 23:14 (ref msg # 64425 )
Merci pour tes encouragements.Même si je réussirai leur culture pendant les 5 premières années, une fois adultes ils seront confrontés à d autres problèmes : Toléreront-ils le sol calcaire de mon jardin ?----Fructifieront-ils s ils ne subissent pas une période déterminée de froid?
Le chérimolla tolère le sol de mon jardin mais rejette les greffons asiminier.Les échecs ne me découragent pas

patrice a écrit le 19/01/2019 07:06 (ref msg # 64427 )
"benoit30" a écrit :

Dans le Gard, il y a de très beaux asiminiers.

Ayant vu un sujet dans cette zone climatique, c'est ce qui a soulevé ma question quant à ce sujet au regard des conditions théorique d'arrêt de croissance.
Paris a écrit le 30/01/2019 00:25 (ref msg # 64465 )
J'ai lu qq part que l'asiminier a besoin d'un minimum de 400 heures de froid (température inférieure à 7 degrés) pour fructifier. Même si les plants supportent la chaleur il leur faut du froid....pour avoir des fruits. Des cherimolles ou des paw paw.
gavot a écrit le 06/02/2019 18:28 (ref msg # 64499 )
Je penserais aussi que c'est le manque de froid qui est préjudiciable à l'asiminier : Dans le sud Vauicluse où sont les miens il fait maintenant très chaud l'été, et cela n'entraîne même pas d'arrêt de croissance des rameaux chez les jeunes sujets. Le calcaire du sol, à condition qu'il soit accompagné par une bonne teneur en humus, ne me parait pas nocif non plus .
Quant au froid... les asiminiers au nord de leur aire naturelle des USA/Canada ont dû encaisser du-30° ou encore plus bas ces derniers jours, comme cela arrive régulièrement . Et ils sont toujours là.
Si dans le Gard et le sud Vaucluse il y a généralement des gelées plus ou moins marquées en hiver , il n'y en a pratiquement jamais à Menton, et il y a pourtant deux beaux sujets dans le jardin Val Rahmeh.
Alors , que conclure, sinon (provisoirement) que le sujet est à coup sûr complexe!
Paris a écrit le 09/02/2019 01:18 (ref msg # 64520 )
Quand on parle de 400 heures de froid, il ne s' agit pas de gelées mais de températures inférieures à 7 degrés.
Les asiminiers de Val Rameh sont beaux, mais fructifient-ils régulièrement?
Complément d'information : il y aurait des variétés plus adaptées que d'autres aux climats plus doux, comme le nord de la Floride. Dans le sud de la Floride il n'y a pas d'asiminiers.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 09/02/2019 01:28 par Paris
gavot a écrit le 09/02/2019 22:29 (ref msg # 64523 )
Oui l'utilisation d'asiminiers issus du sud de l'aire naturelle est certainement la bonne réponse au problème rencontré par Tropique.
Il faudrait pour cela disposer de PG (ou graines) provenant de ces régions, et si possible de variétés ou cultivars sélectionnés dans ces régions à partir des types locaux.
ARHUS76 a écrit le 12/02/2019 22:05 (ref msg # 64554 )
J'ai vu une variété d'asiminier tropical je ne sais plus ou.
Le fruit semble un peu plus petit.
gavot a écrit le 12/02/2019 22:11 (ref msg # 64555 )
Pour atteindre l'objectif visé par Tropique, il faudrait récolter des graines de cet individu (qui portent au moins la moitié des caractères de la plante -mère), les semer et greffer une partie au moins de la descendance avec des greffons de l'individu provenant de zone tropicale... quelques années d'expérimentation après avoir retrouvé le sujet adapté !!
tropique a écrit le 13/02/2019 00:40 (ref msg # 64558 )
Merci à vous tous pour cette discussion riche en enseignements.Peut-être que l asiminier tropical existe,mais il faut d abord le trouver,le tester pour finalement en tirer une conclusion.
Le problème du froid ne se posera pas si l asiminier est cultivé dans la zone du cerisier et pommier,mais résistera-t-il à la canicule, au climat sec et aux vents chauds ?
Je cultive deux variétés de pommiers peu exigeants en froid et résistants à la sécheresse et canicule.Existe-t-il un asiminier possédant les mêmes qualités que ces pommiers ?
JM a écrit le 23/02/2019 08:56 (ref msg # 64633 )
A choisir entre une asimine et un corrossol ou une pomme-cannelle à manger, je choisis sans hésiter les seconds. Les goûts et les couleurs...
Cela dit, il existe d’autres asimina autres que triloba. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Asimina_...
clow a écrit le 24/02/2019 23:09 (ref msg # 64642 )
Oui enfin c'est quand même pas certains qu'il y ai des Asimines tropical car même les producteurs conseil zone 8 ( usa ) max donc quand même une certaines durée dans les négatives mais probablement pas pour toutes les espèces mais surtout les variétés d'intérêt commercial peut être.

Lien de Neal Peterson

https://www.petersonpawpaws.com/growing-...

Et d'après cet article :

https://hort.purdue.edu/newcrop/proceedi...

Cela serais possible d'en cultiver en zone tropical à partir de semis ( puis greffage asimine sur asimine ) mais d'après ce qui y est dit en conditions de culture.
La plante se met tout de même en repos végétatif sur une certaine durée c'est vrais mais l'hiver. Donc je pense pas que le repos arrive l'été, au pire que cela démarre tardivement oui mais que ce soit en repos en pleine chaleur me semble tout de même étrange.
Je pense plutôt qu'il y a un problème relatif au greffage caduc sur persistant ( Asimina=caduc et Annona Muricata=persistant si je ne me trompe ) pour tes Asiminiers de ton premier message.
Et jusqu'à présent j'ai jamais vu de caduc de chez nous ( poire, pomme etc ) tenir sur des persistants quand bien même ils font partit de la même famille.
Seul persistant sur caduc réussi donc oui d'après les sources Asimina Triloba peut servir de porte greffe à l'Annona mais pas l'inverse.

Cependant toutes les Asimina ne sont pas caduc ce qui peut laisser une possibilité de greffage pour les autres espèce d'Asimina sur Annona bien que la plupart des Asimina commercialisé sont bien caduc .
Quand aux Asimina plus tropical peut être voir Asimina Reticulata ( jusqu'à zone 10 ) et celle possédant comme elle une zone de culture plus étendu aux zones chaude :
https://www.fnps.org/plants/plant/asimin...
https://toptropicals.com/catalog/uid/Asi...

Lien des diverses espèces et cultivars avec leurs zones de rusticité ( usda )
https://davesgarden.com/guides/pf/b/Anno...

Voir les hybrides entre Asimina Triloba et les autres. Car d'après ce que je peu voir un peu partout Triloba n'est pas le plus adapté pour les zones tropicale.

Cependant pour multiplier du cultivars sans passer par les greffes, la bouture de racines serait pratique d'après ce qui y est dit.
Razgriz303 a écrit le 27/02/2019 20:05 (ref msg # 64653 )
C'est vrai que la pauvre chose a besoin de froid qui n'existe pas en Floride mais qui existe dans le Midi voire en Italie pendant l'hiver; j'habite dans le Sud de la Russie, il y a plusieurs mois entre 32 et 42 degrés Celsius l'été, et plusieurs mois de neige l'hiver, et le mien se porte plutôt bien.
gavot a écrit le 28/02/2019 21:26 (ref msg # 64658 )
Pour Razgriz 303 :
Dans quelle région de Russie êtes vous ?
L'asiminier y est - il cultivé couramment ?
Dobre vetcher!


greffer.net >> Asiminier