mixte Incrustation-couronne

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Greffage


François du Perche a écrit le 18/05/2016 15:54 (ref msg # 52899 )
voir le croquis de la découpe trapézoïdale de la couronne améliorée Verrier dans la rubrique "vidéo de surgreffage de pommier en couronne" page2 message de Gérard47 le 5 déc 2012
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
On voit bien que le greffon est au centre du trapèze et qu'il est entièrement recouvert par l'écorce du PG, donc à l'abri d'un éventuel retrait de celle-ci. Pour ceux qui n'aiment pas planter des clous dans les arbres, ils peuvent faire une bonne ligature.
vomito a écrit le 15/05/2020 14:44 (ref msg # 67210 )
Je rebondis sur cette expérience de greffage puisque tout à fait par hasard j'ai procédé de façon très proche cette année (20 mars 2020).

En réalité, je n'avais encore jamais greffé en couronne (et j'ai donc lu attentivement le tutoriel du site !).

Seulement, au pied du mur, je me suis retrouvé assez bête avec le traditionnel volet de la couronne et la technique ne me satisfaisait pas.

J'ai donc pratiqué de la façon qui me paraissait le plus simple sur le terrain : taille du greffon en biseau simple avec chanfrein de chaque côté. Pas d'épaulement (qui ne me paraissait pas nécessaire, et qui ajoute de la complication pour un débutant). Incision du pg, très léger relevage d'écorce afin de pouvoir placer le greffon de façon classsique, puis recoupe du volet d'écorce en fin triangle en suivant le greffon (comme lorsque l'on pose du papier peint). L'écorce est ensuite pressée au greffon et au pg.

De ce fait, l'entaille d'écorce est très mince et le greffon est serré en force de chaque côté de l'écorce. Il en résulte un contact des cambiums des deux côtés au lieu d'un seul dans la couronne traditionnelle.

Le résultat est atteint puisque bon nombre de greffe ont repris (greffes de sauvegarde dans une relative urgence).

Remarques :
- ligature de l'urgence au ruban de masquage (celui utilisé pour la peinture), utilisé aussi pour recouvrir le dessus de la coupe. Masticage du reste des coupes apparentes
- démarrage très lent avec beaucoup de retard par rapport aux plants d'origine et aux pommiers de façon générale (mais la greffe est effectuée sur un franc au démarrage extrêmement tardif)
- les greffes avec des greffons dont le diamètre correspond à l'épaisseur de l'écorce du pg ont repris (5/6 à ce jour)
- les greffons peu boisés ou apparemment trop fins n'ont pas repris (2/2)

Photos à venir, pour le moment (15 mai) tout est encore sous protection et en tout début de croissance. Aucune idée de l'intérêt réel de la technique, sans doute minime mais l'expérience montre que tant qu'il y a contact correct des cambiums cela fonctionne. Ce dont personne ici ne doute !




Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 15/05/2020 14:53 par vomito
vomito a écrit le 15/05/2020 14:52 (ref msg # 67211 )
Greffes effectuées sur un seul arbre : 4 charpentières + tronc (4 variétés différentes en tout, 8 greffons seulement).

Les 4 variétés sont "sauvées".
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 15/05/2020 14:54 par vomito
floyd a écrit le 16/05/2020 14:05 (ref msg # 67223 )
On se réjouit avec toi!
Paul72 a écrit le 19/05/2020 19:30 (ref msg # 67241 )
Marrant, je découvre ce sujet, et j'ai intuitivement fait le même genre de greffe au pied d'un pommier (ras du sol, c'était sec au-dessus après l'été dernier). un greffon en biseau rectangulaire, légèrement taillé sur les côtés pour que les écorces coincident avec le PG, dont l'écorce est taillée pile à la dimension du greffon (en fait un cheveu plus petit pour que ça s'incruste à force). une micro languette sur le bas du greffon, et c'est tout.
Résultat: 100% de reprise dans la semaine.
Seul bémol qui n'a rien à voir: une attaque cryptogamique cette semaine, j'ai traité ça a l'air stabilisé mais j'ai perdu deux des quatre greffons.


greffer.net >> Greffage