greffe herbacée du pommier

greffer.net >> Pommier

François du Perche a écrit le 05/07/2012 23:14 (ref msg # 36208 )
quelqu'un a-t-il déjà pratiqué une greffe herbacée de pommier en cette saison. Les porte-greffes ont une pousse terminale bien verte & vigoureuse; sur les pommiers, on ne manque pas non + de rameaux bien verts avec un grand choix de diamètre (qu'on élimine par la taille en vert). On dispose de parafilm, ce que les anciens n'avaient pas. On peut penser que la soudure serait impeccable & esthétique et qu'elle aurait le temps de s'aoûter avant les grands froids. Ce n'est référencé nulle part, il doit y avoir une raison ?
Eric a écrit le 06/07/2012 00:19 (ref msg # 36209 )
Je l ai deja fait sur poirier ,deux greffes deux reussites.
Il s agissait de greffes de sauvegarde qui n etaient pas
prevues.
A chaque fois j ai retire les feuilles en faisant attention a
ne pas abimer les bourgeons.Les greffes ont ete faites
avec et sur des branches herbacees tres tendre et vertes.
Effectivement le point de greffe est difficile a voir par la
suite.
Pour ce qui est du pommier ,je n y avais pas pense mais c est
une bonne idee.
François du Perche a écrit le 06/07/2012 10:21 (ref msg # 36211 )
merci pour le retour d'expérience, aviez-vous gardé le bourgeon terminal ou pas ? protection antidéshydratation ? on peut se poser la question de savoir s'il faut ou non conserver des feuilles, entières ou raccourcies (et l'extrémité du rameau) qui font peut-être un appel de sève favorable.
Eric a écrit le 06/07/2012 11:23 (ref msg # 36212 )
Pas de bourgeon terminal.
Avec protection contre la deshydratation : parafilm et mastic .
Les feuilles sont completement retire ,petiole aussi retire.
François du Perche a écrit le 06/07/2012 12:14 (ref msg # 36214 )
merci. Avec 100% de réussite, reste la question : pourquoi n'est pas référencé alors que ça paraît si simple ?
pas de stockage au frigo, pas de vilaine cicatrice de fente ou de couronne si on greffe en vert sur les rejets qui ont percé du tronc.
François du Perche a écrit le 07/07/2012 10:20 (ref msg # 36218 )
petit essai qui ne coûte rien pour essayer de rattraper des greffes de ce printemps ratées. Ces pousses herbacées n'ont pas de bourgeons donc j'ai coupé les feuilles du bas mais conservé le bouquet final. C'est une simple substitution de l'extrémité du rameau, espérons que le PG ne s'en apercevra pas. (greffon "pomme des moissons" sur PG "Jumbo")


floyd a écrit le 07/07/2012 11:46 (ref msg # 36220 )
Où l'on voit la passion du greffage à l'œuvre!
Bravo pour ces tentatives et pour l'exemple de la persévérance.

J'ai hâte de voir comment va se réguler le PG, car la chasse aux repercements est un peu le problème récurrent de ces opérations sur gros sujets.
François du Perche a écrit le 07/07/2012 13:06 (ref msg # 36221 )
ce problème de repercement devient un atout si la greffe herbacée réussit bien, car il suffit de choisir le rejet et de greffer dessus. Le rejet perce harmonieusement & solidement du tronc, la greffe est invisible donc globalement, ce sera + esthétique et avec moins de contraintes que les greffes traditionnelles (sauf bien sur qu'on ne peut pas faire d'échange de greffon, il faut faire vite car le greffon est fragile)
floyd a écrit le 07/07/2012 21:45 (ref msg # 36225 )
Le faible délai de survie d'un greffon herbacé, mais c'est bien sûr, voilà pourquoi la technique est restée en dehors des pratiques professionnelles courantes.

Comme on sait aujourd'hui faire voyager un cœur vivant, il ne doit pas être impossible de diffuser du greffon de fruitier frais…
corsa_be a écrit le 24/07/2012 10:36 (ref msg # 36319 )
pourriez-vous nous dire quelle type de greffe a étée choisi ?
merci
François du Perche a écrit le 24/07/2012 22:26 (ref msg # 36327 )
anglaise simple
François du Perche a écrit le 06/08/2012 11:16 (ref msg # 36428 )
un mois après greffage (7 juillet), l'une des deux émet des feuilles, l'autre qui avait pourtant bien démarré a grillé au soleil. Il reste à enlever au + vite les feuilles & pousses parasites pour concentrer la sève sur la greffe (qui n'est pas cassée, la photo est trompeuse). Il semble indispensable de prévoir un abat-jour pour ombrer ces frêles pousses lorsqu'on enlève le parafilm, peut-être même dès le greffage, ce que je n'ai pas fait.
C'est une petite contrainte qu'on n'a pas avec les greffes de printemps, mais il y a d'autres avantages :
- on prélève les greffons au moment du greffage
- on peut choisir le rejet le + intéressant (vigueur, orientation, etc) qui a percé sur le tronc ou sur la branche
- on peut recommencer sur un autre rejet si ça rate car on dispose tout au long de la saison de greffons (malheureusement, ces pousses herbacées n'ont pas d'oeil visible à la base du pétiole, mais ça n'a pas l'air de poser de pb)
Je vais en refaire quelques unes pour voir si c'est encoreOK en août, en les protégeant du soleil de midi





floyd a écrit le 07/08/2012 00:08 (ref msg # 36432 )
J'aime beaucoup ce concept "d'abat-jour"…

Ombrière semble plus "horticole".
Un filet à maille fine, ou type brise-vent, fait aussi l'affaire.
François du Perche a écrit le 07/08/2012 09:40 (ref msg # 36437 )
La bouteille de lait, c'est pour être un bon citoyen & recycler, et comme elle est blanche, ça ne chauffe pas dessous.
Mais le filet brise-vent a l'avantage de filtrer la lumière & de couper le vent (+ barrière anti-insectes) et c'est sans doute le vent qui est le + dangereux pour dessécher ces frêles pousses. Comment fixes-tu ce filet sans risquer qu'il entre en contact, frotte et endommage la jeune pousse en cas de bourrasque.
J'ai refait hier une dizaine de greffes de ce type en oubliant qu'août est un mois de semi-dormance pour les feuillus, on verra dans 1 mois ce que ça donne.
floyd a écrit le 07/08/2012 21:29 (ref msg # 36444 )
Il faut constituer une structure, qui peut être celle d'un tunnel maraicher sur des arceaux en fer zingué. Valable pour une hauteur de 60 à 80 cm.

Ou bien une mini-charpente en perches brêlées ou en tasseaux assemblés-cloutés.
François du Perche a écrit le 07/08/2012 23:06 (ref msg # 36446 )
merci Floyd, mais c'est bien compliqué, on doit pouvoir faire un cône genre pochette surprise ou cornet de frites, le bas du cône étant attaché solidement sur la branche au dessous de la greffe et le haut se refermant sur lui même. Il y a des Belges à greffer.net, l'un d'entre eux pourra peut-être faire un dessin explicatif montrant comment confectionner un cornet de frites
floyd a écrit le 08/08/2012 20:14 (ref msg # 36454 )
Il faut d'abord éplucher les pommes de terre…

L'idée du cône, oui en se procurant un grillage assez rigide et des petits liens pour maintenir l'enroulement.

L'ombrière est faite d'un textile souple et ajouré, résistant au vent, aux UV. Elle doit être facilement manœuvrable, pour rendre le plein jour dès l'automne.
François du Perche a écrit le 09/08/2012 09:45 (ref msg # 36455 )
en faisant la synthèse du grillage de Floyd et de ma bouteille de lait, voici ce qu'on peut faire comme ombrière, rigide, économique, légère (11g) & facile à fixer ou enlever. Le petit grillage plastique de garde-manger (BHV) se colle très bien avec la colle PVC pour plomberie qui colle très bien sur la bouteille.
Où l'on voit que l'on peut encore faire de l'oeil poussant en juillet avec cette technique, mais port de la Burqa obligatoire pour les greffes herbacées.






François du Perche a écrit le 20/08/2012 19:32 (ref msg # 36581 )
les 9 greffes anglaises herbacées du 6 août ont l'air de bien se porter, malgré les grosses chaleurs (pas d'ombrière). L'une a crevé son parafilm avec ses feuilles (photo 2), une autre a émis un bourgeon (photo3), les autres sont bien vertes sous leur parafilm.
La greffe de début juillet continue de se développer après enlèvement de l'ombrière (photo1).
Cela montre bien qu'on peut faire de l'oeil poussant même en juillet-août avec cette technique pour rattraper les échecs du printemps.






floyd a écrit le 21/08/2012 04:16 (ref msg # 36588 )
La pousse aura-t-elle le temps de s'aoûter dans le Perche?
Pour l'instant, et sur la photo, tout cela semble bien tendre et poussant.


greffer.net >> Pommier