asiminier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Asiminier


Dav de Mons a écrit le 25/08/2020 15:13 (ref msg # 67847 )
Gavot, pour le suivi, 4 asiminiers issus de ta chair.







gavot a écrit le 27/08/2020 21:07 (ref msg # 67859 )
Magnifiques...plus beaux que leurs parents!
Le voisinage des fraisiers, de la bourrache et des capucines semble leur réussir.
Les as tu déjà greffés ? Il semble que non sur les photos.
Merci pour le retour d'expérience!
Dav de Mons a écrit le 30/08/2020 22:25 (ref msg # 67881 )
Merci pour le compliment et pour tout.
En photos, ce sont mes plus beaux. Je les ai découverts pour la photo. Pas encore prêts à subir les agressions du soleil...j'espère que ça viendra. Les autres plants issus de tes graines sont dans un terrain beaucoup plus sec...la plupart galère et j'en ai perdu 3. Et les mulots sylvestres sont de la partie.

Je n'ai pas greffé car je n'ai encore jamais greffé et n'ai pas réussi à obtenir de greffons. Je me dis que ça devrait être bon quand même! Et je suis curieux de voir s'ils auront tous le même goût, la même taille...Si je trouve des greffons, j'essaierai peut-être sur 3 ou 4.

Et pour la petite histoire: le prima acheté chez Du Bosc qui avait rejeté son greffon se porte à merveille. En suivant vos conseils je n'ai laissé qu'une tige. La pousse est vraiment impressionnante.
gavot a écrit le 30/08/2020 23:01 (ref msg # 67882 )
Pour moi ils sont au diamètre optimum pour être greffés au printemps 2021!
La greffe est facile, surtout sur PG vigoureux comme ceux là!
Il te reste le moment venu à aller sur Fruitiers.net. En ce qui me concerne j'y ai Taylor, Taytoo et quelques autres plus récents, mais il y a bien d'autres variétés...
gavot a écrit le 31/08/2020 14:51 (ref msg # 67885 )
Voici les parents : sunflower à gauche, taylor au centre, taytoo à droite.
Deux semaines avant le début de la récolte qui sera modeste, en raison de la gelée de mars.
Les sujets qui se développaient trop en hauteur ont été écimés à l'automne 2019.
Dav de Mons a écrit le 31/08/2020 19:47 (ref msg # 67887 )
Bonjour, pas vu les photos s'il y en avait.
Ok pour la greffe. Je vais essayer...
Concernant fruitiers.net, cela fait plus d'une semaine que j'essaie de m'identifier en changeant mon mot de passe car le mien a "été désactivé par l'administrateur" dixit le message. Comme j'ai mis toute ma collection en ligne, ça m'embête de tout recommencer. Grrr.
Ceci dit, j'ai déjà envoyé des greffons mais je n'ai jamais réussi à recevoir des greffons d'asiminiers. Pas de chance.
Une publication est actuellement retirée, pour modération de son contenu. Elle sera publiée à nouveau lorsque l'usager aura modifié son message afin de répondre aux bons usages du site.
Une publication est actuellement retirée, pour modération de son contenu. Elle sera publiée à nouveau lorsque l'usager aura modifié son message afin de répondre aux bons usages du site.
Une publication est actuellement retirée, pour modération de son contenu. Elle sera publiée à nouveau lorsque l'usager aura modifié son message afin de répondre aux bons usages du site.
patrice a écrit le 02/09/2020 07:10 (ref msg # 67895 )
"Dav de Mons" a écrit :

Concernant fruitiers.net, cela fait plus d'une semaine que j'essaie de m'identifier en changeant mon mot de passe car le mien a "été désactivé par l'administrateur" dixit le message.


Menu "contact" sur le site, et faire une demande, tel indiqué dans le message qui est apparu à l'écran. Ces demandes de réactivation (souvent liées à un retour d'email qui n'a pas pu être acheminé) ne tardent pas plus que quelques jours, suivant mes disponibilités ; sauf si bien sûr suspension de compte pour raison disciplinaire où là il n'y a pas de réactivation.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 02/09/2020 13:26 par patrice
Dav de Mons a écrit le 03/09/2020 21:29 (ref msg # 67898 )
Merci beaucoup Patrice. J'avais déjà essayé par cette page...mais je n'avais pas compris le fonctionnement et je pensais que le lien ne fonctionnait pas.Demande faite.
Dav de Mons a écrit le 05/09/2020 21:39 (ref msg # 67905 )
Bonjour,
Premier asimine enfin goûté. Un fruit tombé précocement dont l'arbre achété il y a presque 3 ans a beaucoup souffert cet été. Variété Overleese pollinisée grossièrement avec un Sunflower du même âge.
2 fruits pour la première fois dont voici le plus gros: 53 g! Toujours une petite émotion à goûter qq chose de nouveau, qui plus est qd on l'attend depuis plusieurs années!
Mou au toucher, à l'odeur, rien de particulier.
En bouche, texture banane et goût qui me rappelle qq chose. Bizarre! Ca me rappelle le goût foxé du raisin américain, les vignes interdites, mais sans la touche fruitée. Pas désagréable mais sans plus. Vraiment sans plus.
Il y a également deux fruits sur le Sunflower, ils sont un peu plus gros, le pédoncule est bien vert alors que celui de la grappe de fruits de l'Overleese était marron-noir depuis plusieurs jours. J'espère que l'expérience sera meilleure.

J'ai bien-sûr récolté les graines, les ai nettoyées et mis dans le bas du réfrigérateur sous pochette plastique. Mais les graines ne sont pas noires... d'où ma question (enfin!): sont-elles utilisables?






Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 05/09/2020 21:40 par Dav de Mons
gavot a écrit le 07/09/2020 09:31 (ref msg # 67914 )
Bonjour,
Cette asimine a dû mal mûrir, l'évolution "normale" du fruit est de passer assez rapidement d'une consistance dure à une consistance souple, cette évolution précédant de peu (quelques heures ou dizaines d'heures?) la chute du fruit, moment qui (pour moi) correspond à la maturité optimum. Certains préfèrent une maturité plus avancée, où apparaissent des arômes chocolatés chez certaines variétés.
Normalement Overleese est parfumé considéré comme variété à bon goût ; probablement ta première récolte a mal mûri ? Un manque d'eau en cours de maturation ? Fécondation défectueuse je ne crois pas , car c'est du tout ou rien : ou bien elle se produit normalement , avec développement de graines , ce qui a été le cas, ou bien les ovaires avortent après la floraison.
Je ne sais pas s'il faut incriminer la jeunesse du fruitier : pour ma part, les taylor taytoo ont fructifié tardivement car je ne trouvais pas de pollen pour les féconder. Mais ensuite, de jeunes plant greffés , des sunflower, prima, et overleese précisément aussi, m'ont donné dès les premières récoltes de bons fruits.
Les graines ont un aspect inhabituel, claires alors qu'elles sont "normalement" brun acajou foncé.
Patience, les récoltes futures donneront des réponses !
Dav de Mons a écrit le 07/09/2020 10:35 (ref msg # 67915 )
Réponse éclairante, merci bien.
Pas assez protégé du soleil et pas assez arrosé, c'est un fait. Maturité non atteinte vu les graines. Je les testerai quand même pour voir.
Avec le même traitement, le Sunflower s'en sort mieux. On verra ce que donne ses deux fruits.
gavot a écrit le 07/09/2020 13:23 (ref msg # 67916 )
la protection contre le soleil est peut être importante chez les jeunes sujets ; pour ma part je viens de faire l'expérience cette année de la mise en plein soleil de mes asiminiers âgés (13 ans) . ils étaient sous l'ombre (légère) de robiniers faux acacia qui leur convenait très bien. Les robiniers ont été très énergiquement taillés pendant l'hiver 2019 2020, et les asiminiers se retrouvent en plein soleil avant que la cime des robiniers se soit re-développée, dans deux ou trois ans. Ils ont réagi en réduisant nettement la taille des feuilles. Les fruits , peu abondants du fait de la gelée tardive, me paraissent par contre plus parfumés que les années précédentes. Mais globalement ces asiminiers ne semblent pas souffrir du plein soleil du Vaucluse. Je les ai toutefois attentivement arrosées en juillet août.
Dav de Mons a écrit le 07/09/2020 21:33 (ref msg # 67917 )
Intéressante information. A voir si une adaptation rapide est possible et sera visible l'année prochaine. A moins que les acacias n'aient déjà repris le dessus.
tikilou a écrit le 09/09/2020 16:51 (ref msg # 67926 )
Bonjour tout le monde ! Petit retour de mon côté, les graines que m'a envoyé Gavot (encore merci à toi) ont été semées en Janvier dans des pots profonds avec un mélange 50/50 de terreaux pro Floradur (Block-Bio+Pot-Bio), tel qu'un ami du Jardin d'Émerveille dans le Tarn, me l'avait conseillé. Ils sont contre un cabanon, dans une zone humide (à côté d'une petite mare), où ils ne prennent le plein soleil que toute la matinée. Passé ~13H00 ils sont ombragés par le cabanon. De fait ils supportent sans problème le soleil du matin, ce qui peut être intéressant pour décider d'un emplacement afin d'améliorer au mieux leur exposition, en pleine terre.

J'ai donné/distribué la plupart des graines pour des connaissances qui avaient des terrains propices en bordure du Tarn, et en ai conservé une vingtaine de mon côté. La grande majorité a commencé à germer en juin à l'exception d'un seul. (Le plus petit en photo, qui vient tout juste de commencer à germer)














Deux asiminiers ont eu une tige cassée après avoir commencé à pousser. Après deux mois de patience, de nombreux petits bourgeons (feuilles ?) sont apparus sur le peu de tige qu'il restait et un est reparti tandis que tous les autres ont ensuite dépéris. Les deux pieds ont eu le même comportement à ce niveau là, ce qui montre que l'asiminier a une grande capacité résilience face aux accidents.
D'ailleurs, comme la racine pivot des plants cassés s'est encore largement développée entre temps, dès que la nouvelle tige a commencé à pousser, la croissance a été bien plus rapide que ce que j'avais observé initialement sur les autres plants qui n'ont pas eu de casse.








Là où je suis dans le Tarn, il y a certains coins avec de l'eau en grande quantité malgré le climat typique du Sud-Ouest, j'ai discuté avec des conseillers municipaux de la mairie qui seraient fort intéressé par une végétalisation fruitière de la commune, et l'asiminier semblerait les intéresser, je pense qu'il y a du potentiel au bord des cours d'eau et sur certaines terres où l'eau est présente à faible profondeur. (beaucoup de veines d'eau)

gavot a écrit le 09/09/2020 18:43 (ref msg # 67927 )
Belle réussite de tes semis!
Il me semble que l'ombrage est effectivement nécessaire au stade juvénile (comme pour pas mal d'espèces d'arbres!) Ensuite c'est facultatif, mais l'asiminier est toutefois capable (un peu comme les cerisiers issus de merisier) de produire des fruits en situation ombragée. Mes asiminiers âgés (13 ans ) étaient jusqu'ici sous l'ombre légère de robiniers ; ils développaient de grandes feuilles. Les robiniers ont été pratiquement étêtés en 2020. Les asiminiers en pleine lumière ont des feuilles plus petites que les années précédentes. Les fruits me paraissent plus petits... mais plus parfumés (cette observation est peut être subjective)
Sur l'adaptation en milieu naturel ou semi naturel (ripisylves) il y a me semble t'il de bonnes chances que ça marche : l'asiminier, peu sélectionné pour le moment à partir des populations naturelles, supporte bien la concurrence d'autres espèces, surtout si on l'aide un peu au démarrage. Récemment introduit, il n'a pas de cortège de parasites. La présence de nappe d'eau pérenne en profondeur est certainement favorable, si celle-ci est circulante et oxygénée du moins (même exigence que les peupliers). Attention, l'asiminier drageonne énergiquement après 10 ans au plus : il pourrait devenir invasif, comme d'autres végétaux de lit majeur de cours d'eau....
tikilou a écrit le 11/09/2020 08:03 (ref msg # 67933 )
Oui, j'en suis content pour un premier essai ! ^^

Concernant l'ombrage nécessaire, il me semble que c'est le lot de tous les arbres à l'exception des plantes pionnières.
Finalement, on ne fait que s'inspirer des processus naturels aboutissants à une forêt.
Pour ce qui est de l'eau, n'étant pas stagnante ça ne devrait pas être un problème.

J'ai discuté avec quelqu'un qui commence à faire des semis d'asiminiers, il m'a parlé de laisser trois tiges s'exprimer (en coupant le bourgeon terminal après un an) et de la possibilité de tenter une double greffe dessus à 2 ans, l'idée étant de laisser une chance au porte-greffe de fructifier lui aussi au cas où une nouvelle variété intéressante ferait son apparition, et d'y adjoindre deux greffons de cultivars connus, afin d'améliorer la pollinisation d'une part, mais également, en cas de fruits du porte-greffe pas intéressants, en ôter la tige, et laisser les deux variétés greffées prospérer et se polliniser. Qu'en penses tu ?

Merci pour les précieuses informations que tu partages (un véritable puits de science en la matière), et encore merci pour les graines, vivement que tu en ais de nouveau à envoyer, j'ai hâte de tenter de multiplier encore les essais ! ^^
gavot a écrit le 11/09/2020 08:30 (ref msg # 67934 )
Sur tes plus gros sujets, tu pourrais tenter une micro-greffe en anglaise dès l'an prochain , vu le diamètre déjà atteint!
Concernant la multi-greffe, je pense que c'est une bonne idée. La section de la partie aérienne n'a pas les effets pervers de la section du pivot....
Sélectionner trois des repousses, s'il y en a davantage est bien, garder le franc à l'essai sur une branche non greffée est intéressant.
Ceci permet aussi de limiter la place dévolue aux asiminiers, et de limiter la production tout en ayant une diversité de cultivars, pour celui qui ne recherche que la récolte familiale.
Même après plusieurs années, la greffe de branches d'asiminier est facile, il faut gérer comme d'habitude le départ de bourgeons dormants sur la base de la branche PG, et la concurrence des branches non greffées, en les affaiblissant temporairement si nécessaire.
La méthode des trois branches peut être optimisée en faisant l'une des deux greffes avec un autofertile (sunflower, prima...)par ailleurs très bon pollinisateur, ce qui garantira une récolte.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 11/09/2020 08:31 par gavot


greffer.net >> Asiminier