Pommier 'Ariane'

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Pommier


André a écrit le 23/03/2007 15:50 (ref msg # 7420 )
On parle d'Ariane dans "Le monde"
http://www.dalicom.com/documents/Le%20Mo...
Tony 53 a écrit le 23/03/2007 17:26 (ref msg # 7429 )
Merci André. Super.
Michel_Alpes a écrit le 05/04/2007 10:21 (ref msg # 7898 )
Bonjour,
Comme certains d'entre vous j'ai voulu voir et goûter Ariane.Deux pommes seulement....A plus de 2 €/ Kg
A l'étal, elles attirent l'oeil tel une pie par une cuillère en argent.Je me demande avec quel produit elles sont astiquées ,mais çà brille.
Au goût, rien de remarquable,un peu d'acidité remanente sur la langue.
Par contre une texture dure et je doute de leur maturité pour mes deux spécimens.Le ponney de l'enclos n'a pas fait de différence avec une Golden..!..Un hochement de la tête signifiant "encore".Si j'en rachète ce sera peut etre uniquement pour les pépins.
patrice a écrit le 05/04/2007 13:28 (ref msg # 7915 )
"Michel_Alpes" a écrit :
Si j'en rachète ce sera peut etre uniquement pour les pépins.


Quel intérêt ont les pépins d'Ariane?...
André a écrit le 05/04/2007 14:25 (ref msg # 7922 )
Ils ont un patrimoine génétique intéressant puisque leur "maman" est un pommier résistant à la tavelure et que leur "papa" est le plus souvent un pollinisateur de type evereste réputé lui aussi résistant à diverses maladies.

Le pépin a donc de fortes chances de donner un pommier résistant qui peut servir soit de nouvelles variétés pour ceux qui ont la patience d'attendre la fructification (10 ans en moyenne) soit de bon franc à utiliser en porte-greffe.
Michel_Alpes a écrit le 10/04/2007 15:42 (ref msg # 7997 )
Bonjour
Certainement que le patrimoine génétique des pépins doit être interresssant....à la condition que les pommes en contiennent car la première consommée n'en avait pas. J'en ai racheté 1kg et aucune ne contenait des pépins.Une façon comme une autre de faire une cure de pommes.....
Qui d'entre vous a trouvé des pépins dans Ariane ?
CB a écrit le 10/04/2007 18:46 (ref msg # 7998 )
Bonjour,

"André" a écrit :
Le pépin a donc de fortes chances de donner un pommier résistant qui peut servir soit de nouvelles variétés pour ceux qui ont la patience d'attendre la fructification (10 ans en moyenne) soit de bon franc à utiliser en porte-greffe.


On doit pouvoir avancer cette première fructification si l'on greffe la nouvelle variété sur un porte greffe nanisant.

CB
André a écrit le 16/04/2007 19:46 (ref msg # 8083 )
"Michel_Alpes" a écrit :
Qui d'entre vous a trouvé des pépins dans Ariane ?

Moi j en avais dans toutes les miennes et mes semis de février ont déja bien levé !
André a écrit le 16/04/2007 21:23 (ref msg # 8084 )
"CB" a écrit :
On doit pouvoir avancer cette première fructification si l'on greffe la nouvelle variété sur un porte greffe nanisant.


Hélas non. Il faut toujours attendre au moins les 3 premières fructifications naturelles d'un arbre avant d'y prélever des greffons. Si on prélève des greffons sur un arbre immature, ils ne pourront conserver leur information génétique et deviendront une sorte de complément du porte-greffe sans caractéristique propre.
Michel_Alpes a écrit le 17/04/2007 08:03 (ref msg # 8092 )
"André" a écrit :
[quote="Michel_Alpes"]Qui d'entre vous a trouvé des pépins dans Ariane ?

Moi j en avais dans toutes les miennes et mes semis de février ont déja bien levé ![/quote]
Bonjour,
Achat chez un autre autre distributeur, j'ai récupéré une dizaine de pépins sur huit pommes , ce qui est tres peu au regard du contenu d'une "golden" ou "gala".
Alex a écrit le 17/04/2007 15:53 (ref msg # 8103 )
"André" a écrit :
[quote="CB"]On doit pouvoir avancer cette première fructification si l'on greffe la nouvelle variété sur un porte greffe nanisant.


Hélas non. Il faut toujours attendre au moins les 3 premières fructifications naturelles d'un arbre avant d'y prélever des greffons. Si on prélève des greffons sur un arbre immature, ils ne pourront conserver leur information génétique et deviendront une sorte de complément du porte-greffe sans caractéristique propre.[/quote]

Rappel d'un précécent post d'André citant Mitchourine

Nombreux sont ceux que séduit l'idée de greffer des plants hybrides sur les branches des arbres fruitiers adultes dans l'espoir de hâter la fructification de la nouvelle variété de semis. Il faut les prévenir qu'un tel procédé n'est efficace que lorsqu'on greffe des variétés anciennes, celles qui portent des fruits depuis longtemps, et non de jeunes plants hybrides qui n'ont pas encore atteint l'âge de la fructification. Pour ces derniers, le résultat est alors contraire : la fructification est retardée. De plus, une telle greffe fait en général perdre au plant de la nouvelle variété hybride la plupart de ses meilleures qualités et parfois même le rend presque sauvage. On le constate très nettement un an après la greffe, lorsqu'on compare la pousse greffée à celle du plant resté sur ses racines. Ce phénomène de dégénérescence est dû, premièrement, à l'opération même — un jeune plant n'est pas accoutumé à la greffe — puis à la cicatrisation de la plaie, c'est-à-dire à la soudure du greffon au porte-greffe; celle-ci expose le greffon à une certaine souffrance, car elle trouble des fonctions vitales essentielles de l'organisme de la plante; deuxièmement, à l'influence puissante du porte-greffe, variété ancienne qui influe intensément sur le jeune organisme du plant. Cette dernière circonstance amène une grande perturbation dans sa structure, car aux caractères de l'hybride viennent encore s'ajouter ceux du porte-greffe. Il en résulte un hybride végétatif.
Ferréol a écrit le 17/04/2007 21:53 (ref msg # 8111 )
Bonsoir à tous,

je vous rappelle quand même que les écrits de Mitchourine sont très controversés par la communauté scientifique et qu'il faut les prendre avec des pincettes...

Autant je peux etre d'accord sur le fait que greffer un semis de pommier pour essayer de le faire fructifier plus rapidement ne fonctionne pas car les cellules des méristèmes des greffons n'ont pas encore atteint un âge physiologique suffisant pour fructifier, autant je ne vois pas comment cela peut faire perdre les futures qualités d'une nouvelle variété, les justification qu'apportent mitchorine à ce phénomène qu'il décrit n'ont a peu près aucune valeur en ce sens que rien n'est quantifiable, mesurable ni reproductible.

Le terme même de dégénérescence lui même est une abérationen ce sens qu'il signifie une érosion du patrimoine génétique qui n'a pas lieu, le fait de greffer ne modifie pas le patrimoine génétique mais uniquement sa manière d'être exprimé.

On connait d'ailleurs les opinions scientifiques de mitchourine qui sont proche du Lamarckisme, théorie depuis longtemps dépassée. Par ailleurs ses travaux ont été du pain béni a Lyssenko qui en exploitant a son avantage les défauts scientifiques de Mitchourine a pu créer une terreur sur les généticiens russes de l'époque.

Je vous conseille nettement avant d'utiliser les écrits de Mitchourine de vous intéresser a ce pan de l'histoire scientifique russe qui est a mon avis trop méconue.
André a écrit le 17/04/2007 22:01 (ref msg # 8112 )
Pour plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Vladim...
Alex a écrit le 18/04/2007 08:43 (ref msg # 8122 )
"Ferréol" a écrit :
Autant je peux etre d'accord sur le fait que greffer un semis de pommier pour essayer de le faire fructifier plus rapidement ne fonctionne pas car les cellules des méristèmes des greffons n'ont pas encore atteint un âge physiologique suffisant pour fructifier, autant je ne vois pas comment cela peut faire perdre les futures qualités d'une nouvelle variété, les justification qu'apportent mitchorine à ce phénomène qu'il décrit n'ont a peu près aucune valeur en ce sens que rien n'est quantifiable, mesurable ni reproductible.

Le terme même de dégénérescence lui même est une abération en ce sens qu'il signifie une érosion du patrimoine génétique qui n'a pas lieu, le fait de greffer ne modifie pas le patrimoine génétique mais uniquement sa manière d'être exprimé.


Je n'aurais pas dit mieux Et c'est vrai que c'est une bonne chose de le rappeler pour ceux qui ne considèrent pas ses travaux avec beaucoup de recul ! Cet axiome posé, ses travaux ont tout de même l'interêt de toucher à des questions que beaucoup de gens peuvent se poser.
patrice a écrit le 11/08/2007 12:18 (ref msg # 10492 )
Je viens de recevoir le catalogue Delbard. Apparement ils ont eu l'exclusivité de la diffusion grand public.



sapindo a écrit le 12/08/2007 11:05 (ref msg # 10513 )
je suis assez circonspect sur le caractère "écologique" de cette pomme.

Pour ma part, j'ai testé des pieds de tomate d'une nouvelle variété soit disant résistant aux maladies et je peux vous dire que le mildiou les a fait trépasser comme les autre pieds classiques.

les progrès de certaines inventions variétales sont bien souvent assez subjectifs. Quand on parle de résistance, j'aimerais bien avoir une idée de ce que recouvre ce concept....
Michel_Alpes a écrit le 12/08/2007 19:14 (ref msg # 10522 )
Bonjour,
Je reviens sur le semis de pépins Ariane.
Sur 8 plants, il y a trois sortes différentes de feuilles .
Un plant est atteint d'une rouille sur les feuilles et je ne le traite pas pour "voir". Donc cette variété ne fournit pas des PG identiques entre eux.
On tentera une greffe à l'anglaise au printemps.






Alex a écrit le 29/08/2007 15:25 (ref msg # 10796 )
Voir cet article assez intéressant

http://www.liberation.fr/transversales/g...
patrice a écrit le 22/01/2008 07:06 (ref msg # 12874 )
Ca a dû répondre à une attente du public car tout est déjà "épuisé" chez Delbard.
Bruno a écrit le 03/02/2008 23:29 (ref msg # 13456 )
Pour moi la tavelure n’est pas un problème, j’habite dans le var, il doit faire trop sec et il n’y a pas de tavelure sur mes pommiers, ce qui m’intéresserais serait d’avoir une variété de pommier résistant au carpocapse. C’est vraiment le problème pour moi.


greffer.net >> Pommier