pommier précoce

greffer.net >> Pommier

ké20 a écrit le 16/03/2016 10:00 (ref msg # 51990 )
il y a aussi le Genêt qui très intéressant à rajouter dans le début de liste de Satya , de plus le genêt est un persistant , et mellifère , il a donc intérêt à être dans un verger.

Ensuite , il est aussi utile d'y mettre des arbre de judée, des genévriers, lauriers tin et sauce qui attirent des insectes prédateurs utiles pour combattre les insectes nuisibles des fruitiers. informations lues sur la brochure "le nouvel Olivier" N84 de Nov-dec2011.
Cette étude était menée dans le cas des oliviers , mais certains prédateurs seront les mêmes pour les vergers de fruitiers autres que Oliviers.
Après , je n'ai pas la connaissance des insectes , et ne peut donc détailler plus que cela.

Les lauriers peuvent aussi jouer le rôle de brise vent dans le périmètre du verger en plus d'être des mellifères.

Ce n'est pas le sujet , mais un mellifère a éradiqué est l'Ailante glanduleux - Ailanthus altissima qui est nuisible et malheureusement toujours commercialisé....
nouvel azertien a écrit le 16/03/2016 19:52 (ref msg # 51992 )
Je lis de plus sur cet indésirable que le miel fabriqué à partir de son nectar sent l’urine de chat.

(Ailanthus altissima)
François du Perche a écrit le 17/03/2016 10:56 (ref msg # 51998 )
des genévriers, lauriers tin et sauce qui attirent des insectes prédateurs utiles pour combattre les insectes nuisibles des fruitiers.

Pour les genévriers (juniperus), on lit partout que c'est une plante hôte du feu bactérien à éradiquer autour de son verger ? Il vaut mieux quelques pucerons plutôt que le feu bactérien.
Ferréol a écrit le 17/03/2016 17:40 (ref msg # 52001 )
Non, le genévrier est hôte primaire de la rouille grillagée du poirier, c'est pour ça qu'on le déconseille à proximité des vergers. Le feu bactérien est strictement inféodé aux rosacées de la sous famille des maloidées.
Gaston a écrit le 17/03/2016 19:56 (ref msg # 52004 )
"Ferréol" a écrit :
... le genévrier est hôte primaire de la rouille grillagée du poirier...

Ce ne seraient que quelques espèces ornementales d'origine asiatique. Le genévrier commun ne serait pas concerné.
ké20 a écrit le 17/03/2016 20:12 (ref msg # 52005 )
il y a aussi la rouille du cognassier , du pommier , de l'aubépine .... mais j'ignore si cela est contagieux entre les espèces
Ferréol a écrit le 19/03/2016 15:08 (ref msg # 52023 )
Les rouilles sont des maladies qui la plupart du temps ont deux hôtes, un hôte primaire et un hôte secondaire, et passent de l'un a l'autre suivant la saison. Elles sont en général aussi très spécialisées.

Ce ne sont pas les mêmes rouilles qui infectent l'aubépine, le cognassier ou le pommier que celle qui infecte le poirier.

La rouille grillagée du poirier peut infecter des genévriers européens tels que Juniperus sabinae ou des genévriers asiatiques. Pour le genévrier commun les sources divergent mais il semblerait qu'il ne soit pas hôte...
patrice a écrit le 19/03/2016 20:51 (ref msg # 52026 )
Bonsoir,

La "super précoce" http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi...

Mais au niveau gustatif ce n'est pas l'extase...

Je n'ai pas noté de difficulté particulière pour sa culture.
François du Perche a écrit le 19/03/2016 23:22 (ref msg # 52028 )
Il y a la pomme des moissons de Delbard qui est délicieuse et qui est mure fin juillet, mais elle est protégée.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...
uimais a écrit le 20/03/2016 15:10 (ref msg # 52036 )
"satya" a écrit :
Petit rappel, le févier ne fixe pas l'azote.... donc dans un trio comme tu le souhaite j'y mettrai d'autres essences.


Je suis au courant mais merci quand même Pour choisir mes fixateur j'utilise ce tableau -> http://ecomestible.com/wp-content/upload...




"satya" a écrit :
Je pense qu'il y a grosse incompréhension autour des fixateurs d'azotes
Ce ne sont pas des machine a produire de l'azote qu'ils redistribuent autour d'eux
Les nodosité sont sur les racines et ne servent que l'arbre qui les portes, pour qu'elles soient dispo pour d'autre plantes il faut qu'elles soient "libéré" donc qu'une racine meure avec son nodule.

donc où est l’intérêt d'avoir un fixateur d'azote qui ne "bouge" pas dans le verger?


Pour qu'une forêt soit une forêt , il faut également que son système de reproduction soit autonome , sur une vision à long term , le sols devrais être épuiser en azote non ? Ou du moins la croissance des plantes va être limiter.

Après comme tu dit aussi le feuillage va nourrir le sols !

"Ferréol" a écrit :
[quote="satya"]Je pense qu'il y a grosse incompréhension autour des fixateurs d'azotes
Ce ne sont pas des machine a produire de l'azote qu'ils redistribuent autour d'eux
Les nodosité sont sur les racines et ne servent que l'arbre qui les portes, pour qu'elles soient dispo pour d'autre plantes il faut qu'elles soient "libéré" donc qu'une racine meure avec son nodule.


L'azote fixé dans les nodosités peut se transférer au sol par plusieurs mécanismes différents:
-la rhizodéposition, les racines d'une plante produisent des exsudats organiques qui peuvent avoir pas mal de rôles différents, certains contrôlent les organismes vivants dans la rhizosphère, favorisants certains défavorisant d'autres, certains exsudats permettent à la racine de changer les caractéristiques physicochimiques de l'environnement immédiat de la racine.
-prédation des racines par la faune du sol, qui relarguera immanquablement de l'azote à l'autre bout de son tube digestif.[/quote]

C'est bon à savoir sa

"patrice" a écrit :
Bonsoir,

La "super précoce" http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi...

Mais au niveau gustatif ce n'est pas l'extase...

Je n'ai pas noté de difficulté particulière pour sa culture.



Salut , ouai et j'habite en bretagne , j'ai laisser tomber la super précoce , je pense pas avoir assez de soleil au moment ou ce pommier fructifie pour me permettre de l'installer ^^

"François du Perche" a écrit :
Il y a la pomme des moissons de Delbard qui est délicieuse et qui est mure fin juillet, mais elle est protégée.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j....html&usg=AFQjCNFjY5R6OKDDSMexKAcYzVKnAoG6CA&sig2=F1KCp0IaFV7E4jdKXL6kvw


Excellente variété pour le verger ! Par contre je n'est pas trouvée sa résistance au froid , tu la connais?

Et protégée c'est à dire? J'ai pas le droit de manger les pommes
Ferréol a écrit le 20/03/2016 20:27 (ref msg # 52043 )
"uimais" a écrit :
Et protégée c'est à dire? J'ai pas le droit de manger les pommes


Ça veut dire que tu n'a pas le droit de la multiplier et de la diffuser (à titre gratuit ou non) sans l'accord de Delbard ou sans t'acquitter des droits correspondants. Du coup tu ne pourras pas te la procurer par les bourses aux greffons.
François du Perche a écrit le 21/03/2016 20:48 (ref msg # 52049 )
Cette pomme des moissons de Delbard a déjà été décrite sur ce site, voir les messages autour du 29 fév. 2012.
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Il suffit d'acheter un ou deux scions chez Delbard, c'est un tout petit investissement. ça vaut le coup parce qu'elle est exceptionnelle.
Quant à sa résistance au froid, elle doit être comme celle des autres pommiers, c'est à dire très bonne. On a déjà assez de problèmes comme ça avec les insectes & maladies, pas la peine d'en chercher d'autres.
tropique a écrit le 21/03/2016 21:44 (ref msg # 52051 )
Cette variété de pomme est la précoce de toutes les précoces.Son nom local est anna,mais une autre variété précoce, à fruit rond ,s appelle aussi anna.Les deux variétés sont très peu exigeantes en froid.
Etant donné qu elle fleurit en début d hiver,sa culture en zone tempérée s avérera difficile,voire impossible




Seront au top,vers mi-avril

tropique
François du Perche a écrit le 22/03/2016 13:53 (ref msg # 52055 )
Le vrai nom de la "Pomme des moissons" de Delbard est Delprivale.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...
"Pommes des moissons" est un nom générique, il y en a plusieurs, c'est donc un moyen facile de trouver plusieurs variétés précoces.
klakos a écrit le 22/03/2016 17:32 (ref msg # 52056 )
"tropique" a écrit :
Cette variété de pomme est la précoce de toutes les précoces.Son nom local est anna,mais une autre variété précoce, à fruit rond ,s appelle aussi anna.Les deux variétés sont très peu exigeantes en froid.
Etant donné qu elle fleurit en début d hiver,sa culture en zone tempérée s avérera difficile,voire impossible


Cette variété est cultivée dans la région.
Sa floraison est effectivement très précoce (cette année à Noël (et ce qui a fleurit à évidemment gelé mais elle s'étale sur des mois) mais sa maturation n'est effective qu'au mois d’août).
Elle est particulièrement sensible à la tavelure.
François du Perche a écrit le 23/03/2016 08:32 (ref msg # 52059 )
le bicarbonate de potasse est une solution très économique pour lutter contre la tavelure. Au Canada, les producteurs de pommes se battent pour pouvoir utiliser le produit générique et non les produits homologués des labos, qui sont très chers et pas + efficaces, voire moins ! On pourrait utiliser comme adjuvant le latex (0,16%) pour le protéger d'un éventuel délavage par la pluie.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...
tropique a écrit le 23/03/2016 19:49 (ref msg # 52064 )
Klakos--Merci pour ces détails qui m avaient permis de comprendre pourquoi ce pommier fructifie deux fois/an.
D après le Net,celui-ci est une variété ancienne,connue sous le nom de "pommier cloche".Je ne suis pas arrivé à trouver le nom de sa variété

Heureusement que mon climat ne favorise pas l apparition de la tavelure,par contre,il parait que ce pommier est résistant à d autres maladies (pourriture du collet etc ...)

Le pommier Anna est lui aussi précoce et, peu exigeant au froid:



Pomme Anna
Bruno a écrit le 24/03/2016 06:41 (ref msg # 52066 )
Le pommier cloche est dans la bourse : http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi...
et le pommier anna aussi : http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi...
André a écrit le 25/12/2016 12:22 (ref msg # 55892 )
"ké20" a écrit :
il y a aussi le Genêt qui très intéressant à rajouter dans le début de liste de Satya , de plus le genêt est un persistant , et mellifère , il a donc intérêt à être dans un verger.

Je pense qu'il faut se méfier du genêt. Avec ses racines traçantes, c'est un redoutable concurrent de l'arbre fruitier pour l'eau et les nutriments. A la limite, on peut imaginer de le planter à 1 ou 2 m du fruitier côté Sud pour ombrager le pied. Dans mon sable landais, le genet pousse naturellement à foison. Je préfère le tailler et me servir de ses rameaux en balais comme paillage au pied des fruitiers car il est bien aéré (ne colmate pas la surface du sol au pied de l'arbre), résiste longtemps et avec ses nombreuses feuilles étroites, c'est un bon collecteur de rosée pour garder le pied des fruitiers au frais lors des chaudes journées estivales. Et avec le temps, leur décomposition est riche en azote.
ké20 a écrit le 25/12/2016 17:19 (ref msg # 55895 )
tu as raison , j'ai changé mon fusil d'épaule , il est surtout très envahissant une fois bien en place ... en persistant mellifère , je mets des arbousiers , feijoas , laurier tin et laurier sauce ainsi que romarin ...


greffer.net >> Pommier