Abricotier à épines

greffer.net >> Abricotier

kakou13 a écrit le 07/05/2013 07:56 (ref msg # 40153 )
comme dit ARGOS
Mais Il arrive souvent que sur les charpentières des pousses se nècrosent et se désséchent ressemblant beaucoup à des épines (même sur les gréffés

cela est la caracteristique de la maladie " moniliose
argos31 a écrit le 07/05/2013 13:35 (ref msg # 40155 )
Tout à fait Kakou13 C'est pour cela que, je pense qu'il faut les traiter en réservoirs de contamination et les araser
floyd a écrit le 07/05/2013 14:18 (ref msg # 40156 )
Araser, éradiquer, détruire… puis enfin se rendre compte que ces sauvageons font partie de la biodiversité, qu'ils hébergent une faune auxiliaire, qu'ils détiennent un patrimoine génétique précieux.

S'ils existent toujours, c'est probablement que dans leur génôme quelques aptitudes à la résistance au monilia fonctionnent.

Pourquoi alors se priver de cette richesse génétique?

De toute manière la sensibilité parfois forte des variétés actuellement cultivées dans nos vergers sera toujours la même.
Ce n'est pas une raison pour abuser des fongicides avec les conséquences directes et indirectes que l'on sait.
gourmand a écrit le 07/05/2013 18:31 (ref msg # 40159 )
Je suis étonné . Je n'ai jamais vu d'abricotiers de semis sans épine . Peut-être faut-il que la plante soit très vigoureuse ? Ceux que j'ai vu l'étaient . Peut-être étaient ils plus vieux que je pensais ? Ils mesuraient tous plus ou moins 2 m de haut environ , mais n'avaient pas encore produit de fruits pour la plupart . Seul un , plus grand , le seul chez un amateur , produisait déjà ; mais comme il n'avait jamais été taillé , on voyait encore les rameaux épineux dans le bas de l'arbre , au départ des charpentières .

Eric
kakou13 a écrit le 08/05/2013 22:49 (ref msg # 40177 )
je pense " gourmand " que vous faites une erreur , d'ailleurs les rameaux que montre BRUNO ne sont pas epineux
ils apparaisent epineux mais ne le sont pas , je confirme meme les abricotiers adultes ont des petits rameaux comme cela mais ne sont pas epineux

si j'ai un peu de temps cette semaine je joindrais des photos d'une vingtaine abricotiers de differentes varietes car je ne manque d'abricotiers pourtant j'ai qu'une petite collection de 1 an à 20 ans
gourmand a écrit le 09/05/2013 19:21 (ref msg # 40185 )
Non , non Je suis certain que tous les abricotiers de semis que j'ai vus étaient épineux . Je veux bien admettre que , soit il existe des exceptions à cette règle , soit tous ceux que j'ai vus étaient eux-mêmes des exceptions dues peut-être au fait que c'étaient tous des semis d'une même population , peut-être des Manicot ( GF 1236, si je ne me trompe pas ) utilisés comme porte-greffe . Tous ces abricotiers de semis se trouvaient chez des professionnels chez qui je taillais , un seul était un semis d'amateur .

Je suis ouvrier en arboriculture ; je n'aurais pas confondu des épines ( à peu près aussi dangereuses que celles des myrobolans ) avec les inévitables rameaux courts morts que l'on trouve sur les abricotiers et qui griffent un peu les mains quand on taille ou cueille .

Eric
Bruno a écrit le 10/05/2013 21:54 (ref msg # 40213 )
Peut-être que l'abricotier Manicot a des épines. C'est un porte-greffe. Mon beau-père disait que les arbres épineux était plus résistants (il parlait des agrumes, il était agrumiculteur). Les portes-greffes sont souvent choisi entre autres pour leur résistance.
diospyros a écrit le 12/05/2013 13:11 (ref msg # 40244 )
Je reviens vers vous. J'ai enfin pu prendre une photo de l'abricotier a épines dont je faisais mention mais je me rends compte que sur le forum, sur une autre discussion quelqu'un avait posté une foto que j'aurai pu utiliser pour illustrer mes propos.

Je vous la mets donc ici :





Il faut voir a taille réelle cependant. Les épines ne sont pas aussi épaisses et poussent souvent perpendiculairement au rameau sur lequel elles sont implantées

Juste pour qu'il n'y ait pas de confusion, on ne parle pas d'epines a proprement parlé comme on en voit sur les agrumes pas exemple mais bien de petits rameaux cours presque coniques pourvus d'yeux, identiques à ceux du myrobolan.

http://img4.hostingpics.net/pics/998204IMG4699.jpg


http://img4.hostingpics.net/pics/526559IMG4704.jpg
tropique a écrit le 12/05/2013 21:01 (ref msg # 40256 )
Bonsoir

Pour mon abricotier,je ne peux en dire de même:
-Je sais que se ne sont que des brindilles sèchent,que je prend soin de supprimer chaque année
D ailleurs ,les épines n ont jamais d yeux
Je ne peux me prononcer au sujet des épines de ton abricotier






tropique
diospyros a écrit le 12/05/2013 22:02 (ref msg # 40257 )
Sur ta photo celle du haut a gauche ressemble bcp a mes épines!
gourmand a écrit le 13/05/2013 00:32 (ref msg # 40259 )
Les épines d'abricotier , comme celles de myrobolan ou de prunellier ont bel et bien des bourgeons , du moins sur les côtés , généralement pas à la pointe , quoique quelquefois très près de celle-ci . La raison en est que ce ne sont pas de vraies épines comme sur le rosier ou la ronce , ni des stipules transformées en épines , comme sur le robinier ou les agrumes , mais de rameaux courts transformés en épines pour ces trois espèces de Prunus . Ces bourgeons sont généralement ( mais pas toujours ) inertes et ne se développent pas l'année suivante .

Eric
gourmand a écrit le 22/12/2016 22:54 (ref msg # 55858 )
Aucune des photos que vous montrez ne représente les épines des jeunes abricotiers de semis que j'ai vus . J'en ai encore vu deux plantes depuis ma précédente intervention dans cette discussion . C'étaient deux jeunes arbres qui se sont semés seuls sur des talus en bordure de champs d'abricotiers . Les épines étaient nombreuses sur 30-40 cm à la base des charpentières . Elles étaient longues de 5 à 8 cm , acérées , plutôt plus dangereuses encore que celles des myrobolans , et pourvues de 2 ou 3 bourgeons latéraux non fonctionnels vers leur base ( fausses épines donc , comme le myrobolan ) . Je n'ai toujours pas vu de jeune abricotier de semis sans épine .

Eric
diospyros a écrit le 23/12/2016 03:55 (ref msg # 55859 )
Je confirme tout ce qu'a dit Gourmand.

J'ai bien semé des abricotiers et ils étaient parsemés d'épine, exactement dans le meme genre que ce que décrit Gourmand, avec 2 ou 3 faux bourgeons.

Les épines en questions sont encore plus courtes que celles qui apparaissent sur les photos de l'abricotier que j'avais posté en page 2 et son réellement piquante, griffante et je comprends que certains préfèrent les couper.

Comme le disait Floyd en page 1, ce sont le même genre d'épines que l'on trouve sur les jeunes pommiers de semis, que j'ai trouvé sur les miens et que j'ai pris soin d'ôter (la piqure est réellement douloureuse).


Merci a Gourmand!! sa description est 100% fidèle à ce que j'avais sur mes arbres! Je ne doute pas de ceux qui affirment qu'ils n'en n'ont pas, peut etre ces épines ne sont-elles présentes que sur des plants vigoureux ou sous un climat très ensoleillé ou sans arrosage par exemple (brefs des conditions un peu rudes) comme moyen de défense comme cela l'a été évoqué.

Je n'en ai pas sur mes derniers semis qui sont eux en pots et arrosés régulièrement, mais il s'agit d'une variété récente Orangered.
ké20 a écrit le 23/12/2016 10:46 (ref msg # 55860 )
les gourmands dans les vergers de pruniers d'ente du lot et garonne et dordogne sont aussi pourvu de genre "d'épines" , et vraiment dangereux .
Foufouche a écrit le 23/12/2016 11:44 (ref msg # 55861 )
"gourmand" a écrit :
Les épines d'abricotier , comme celles de myrobolan ou de prunellier ont bel et bien des bourgeons , du moins sur les côtés , généralement pas à la pointe , quoique quelquefois très près de celle-ci . La raison en est que ce ne sont pas de vraies épines comme sur le rosier ou la ronce , ni des stipules transformées en épines , comme sur le robinier ou les agrumes , mais de rameaux courts transformés en épines pour ces trois espèces de Prunus . Ces bourgeons sont généralement ( mais pas toujours ) inertes et ne se développent pas l'année suivante .

Wow les vieux souvenirs de cours à moitié oublié, merci pour le rappel!
hellnola a écrit le 02/02/2017 09:56 (ref msg # 56695 )
Bonjour,
Il y a un an j'ai acheté une maison où l'ancienne propriétaire avait planté des noyaux d'abricots. Il y avait 5 arbres dans un endroit hyper réduit. J'en ai donné deux, mis deux autres en pot en attendant de voir quoi en faire et j'en ai conservé qu'un en terre, le plus imposant. Il n'a jamais été taillé, en tout cas pas par moi car je suis complètement perdue face à son apparence.
J'ai l'impression qu'il présente des épines. Est-ce le cas ? Dois-je les supprimer ?
Est-il encore possible d'effectuer une taille de formation ?
Il n'a jamais fleuri et pourtant il semble proche de la maturité ?
Merci





hellnola a écrit le 02/02/2017 10:33 (ref msg # 56696 )
Et voici une vue globale. Où dois-je tailler? Je suis perdue

François du Perche a écrit le 02/02/2017 11:19 (ref msg # 56697 )
personnellement je ferais une palmette à la diable. Il n'y aurait à couper que la grosse branche de droite (sur la vue globale, au dessus de la 2e fourche en partant du sol, couper le + gros tronc qui part presque verticalement, garder la branche latérale inclinée qui part vers la droite). Ensuite, il ne restera plus que des branches fines qui peuvent être palissées presqu'à l'horizontale avec des ficelles. raccourcir un peu les branches les + longues pour équilibrer. Cette taille favorise la fructification
kakou13 a écrit le 02/02/2017 16:33 (ref msg # 56702 )
bonjour,

cela me parait un bon plan ( ce que dit François du perche ) étant donné que cet abricotier est assez proche du mur bien palissé
je ne connais pas son exposition mais si il est orienté plein sud donc a la floraison c'est bien à l' abri du gel
floyd a écrit le 02/02/2017 17:27 (ref msg # 56705 )
Le terme précis serait "dard" et non pas épine.
Mais piqure redoutable: attention au yeux, port d'un masque recommandé.

Pour le palissage prévoir plusieurs rangs d'un robuste fil de fer, tendu fortement.
Ligature des brins encore souples, avant lignification.


greffer.net >> Abricotier