Nous sommes le 20 Avr 2014 05:43

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: bouture de noyer
MessagePosté: 22 Juin 2008 20:10 
Hors ligne

Inscription: 22 Avr 2008 20:57
Messages: 3
Localisation: 95 val d'Oise
bonjour à tous,

avez vous essayé de bouturer un noyer? avec quel résultat?
si ça a marché, comment avez vous procédé?
merci d'avance!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2008 04:54 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 08:03
Messages: 8173
Localisation: Ardèche
Les boutures "classiques" donnent des résultats nuls.

Avec étiolement, les résultats référencés restent faibles.

Je n'ai aucune info sur le marcottage.

Le mode de multiplication du noyer est le semis, suivi du greffage, qui lui aussi est assez technique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2008 08:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2008 09:03
Messages: 4087
Localisation: le Mans
Les noyers, arbres puissants et de croissance rapide, gagnent à être semés en place pour la mise en place d'un système racinaire avec pivot.
Greffe en tête, selon Michard, par fente du bourgeon terminal… à réussir du premier coup!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2008 08:10 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 08:03
Messages: 8173
Localisation: Ardèche
floyd a écrit:
Greffe en tête, selon Michard, par fente du bourgeon terminal… à réussir du premier coup!


En pratiquant, on se rend compte que tout n'est pas si simple.
Le greffon nécessite une protection anti-déshydratation pour une bonne reprise..
Si tu as la pratique et la méthode pour réussir une fente terminale de noyer sans protection anti-déshydratation et 100% de réussite, fais nous la vite connaître !
Je ne m'étends pas plus car ca n'a pas de rapport avec la question posée, la greffe en fente terminale, et autres techniques anti-déshydratation pro & amateurs ont été largement abordées sur le forum.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juin 2008 09:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2008 09:03
Messages: 4087
Localisation: le Mans
Mon propos visait seulement à souligner que la greffe n'était possible qu'une seule fois.
La pluspart des autres greffages peuvent être réitérés en cas d'échec, en recoupant plus bas le PG.
Pour le noyer en terminal c'est impossible "par nature".

Michard était un bon pédagogue du greffage, en le lisant on trouve tout facile à réussir!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juin 2008 19:28 
Hors ligne

Inscription: 22 Avr 2008 20:57
Messages: 3
Localisation: 95 val d'Oise
merci de vos réponses
a l'automne, j'essaierais bien une bouture comme pour le figuier, dans une bouteille,
ça ne coute rien d'essayer, je vous dirai le résultat.
A+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Nov 2008 17:57 
Hors ligne

Inscription: 26 Oct 2008 21:38
Messages: 13
Localisation: Bourgogne
En multiplication végétative classique, le noyer ne se bouture pas, seul est pratiqué le marcottage sur pied-mères. Les deux variantes sont employées: marcottage en butte ou aérien. Les résultats varient selon les clônes, mais dans l'ensemble c'est assez délicat.

Comme il a été dit très justement, le greffage est la bonne solution pour les noyers à fruits.
Personnellement, j'affectionne la greffe "en placage d'écusson" qui m'a donné de bon résultats et qui est d'une exécution facile. Chaque fois que c'est possible je l'emploie sur d'autres espèces.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: bouturer un noyer
MessagePosté: 25 Oct 2010 09:08 
Hors ligne

Inscription: 31 Mar 2010 13:39
Messages: 5
Bonjour,

Ce n'est pas encore gagné mais j'ai bien 3 boutures de noyer qui ont demarré mais avec le froid ce n'est pas facile.
Coupées en juillet mis dans du terreau et arrosées regulierement, seules les boutures avec bourgeon teminal, ont l'air de prendre avec une qui a emis 3 petites feuilles.
Je ne sais pas si je dois les rentrer a l'abri du froid ou les laisser dehors en esperant qu'au printemps prochain, elles vegetent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Oct 2010 11:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2008 09:03
Messages: 4087
Localisation: le Mans
Prévois de mettre hors gel ces boutures en pot.
S'il est plus simple de les rentrer sous serre froide, il faut encore veiller aux moisissures et réagir immédiatement.

Ces boutures avaient-elles reçu une dose d'hormone de bouturage?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Oct 2010 19:27 
Hors ligne

Inscription: 31 Mar 2010 13:39
Messages: 5
Pas d'hormone.
J'ai coupé une branche d'un noyer ensuite je l'ai decoupée en rameaux de 20 a 40 cm mais tous les rameaux ayant 2 coupes (une de chaque coté) ont deperis, 3 ou 4 terminaux (ayant une seule coupe d'un coté et un bourgeon de l'autre) ont l'ai de partir.
Je mettrai des photos si ça evolue.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2010 11:34 
Hors ligne

Inscription: 17 Mar 2010 16:36
Messages: 22
Localisation: Bressuire , 79300 France
Je n'ai même jamais réussi un simple semis de noyer .. honte sur moi ... :oops:

Heureusement les geais" paresseux "( ou oublieux , selon les versions ) le font très bien à ma place ... :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2010 13:58 
Hors ligne

Inscription: 15 Jan 2007 21:12
Messages: 1610
Localisation: Morvan 71 cote d'or France zone6
Seul l'aéro et sa petite sur ultra peuvent garantir des réussites,mais ca reste à voir!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2010 15:27 
Hors ligne

Inscription: 31 Mar 2010 13:39
Messages: 5
Le semis des noix, rien de plus simple, il suffit d'imiter la nature.
Tout d'abord de la qualité des noix. Mes experiences vont du 80% de reussite avec des noix achetées chez les grandes surfaces au kilo pas en sachet plastique, jusqu'a 5% de reussite avec des noix mal conservées (parasites).
Pour accelerer la germination, j'ouvre legerement la noix avec un couteau en evitant de trop ecarter ou casser en deux.
Ensuite je mets un chiffon synthetique (pour eviter qu'il pourisse) mouillé dans un sachet transparent pour mieux voir. Je mets les noix apres les avoir bien rincées a l'eau avec un peu de javel. Avec la sciure de bois ça marche aussi mais on voit mal la germination.
Je laisse germer sous l'evier de lacuisine. ça a marché de fevrier a juin, ensuite je les plante dans du terreau et j'arrose sans trop mouiller.
ça germe vite mais ça pourrit vite aussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2010 17:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2008 09:03
Messages: 4087
Localisation: le Mans
Merci pour cette description de ta pratique, koutaib.
Par ici en Sarthe, les noyers sont spontanés en bordure de champs argilo-calcaires. Je pense que trop de terreau n'est pas "naturel".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2010 18:09 
Hors ligne

Inscription: 17 Mar 2010 16:36
Messages: 22
Localisation: Bressuire , 79300 France
Oui comme chez moi .. , il y avait un peu d'humour dans ma réponse .. :wink: Pourquoi se fatiguer à semer des noyers, alors qu'ils viennent tous seuls ... Chez moi , mon terrain tournerait vite à la foret de chênes , noyers, frênes .. si je laissais faire ..


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com