Petit outil pour greffe anglaise

greffer.net >> Matériel

belinsecte a écrit le 11/10/2016 20:10 (ref msg # 54436 )

en prévoyant 2 rails métalliques pour guider la lame, si le plastique est trop mou?

- Et au fond, Gyydu57 comparerais-tu ton objet, avec le tube que NouvelA a vu dans une vidéo?
Je me suis empressé d'en faire un, mais je n'ai pas encore transformé ma lame de baco pradines symétrique, en lame spéciale droitier pour les anglaises c'est ce qu'il faudrait selon mes lectures ici;

Le tube est rond, mais si besoin de coincer le greffon au fond d'une gorge, ce pourrait être un tube elliptique, ou même carré: Si le bois à tailler est dans une gorge en V et non en U, quel que soit le diamètre du bois la même gorge maintiendra bien le bois.


ARHUS76 a écrit le 16/10/2016 11:42 (ref msg # 54476 )
Bonjour, je ne vois pas l'intérêt de ce tube. J'en ai fait un avec un carré en aluminium.
Comme je le supposait, je passe plus de temps à faire une anglaise avec un tube qui sert de guide.
Mon tube fait 18 cm, coupé derrière le bisaut pour couincer la baguette avec le pouce.

Résultats, la friction de la lame sur le gabarit retire le tranchant de la lame. Il faudrait une buttée à l'avant, pour un meilleur maintien de la baguette. Particulièrement si l'essait avec un ciseau à bois.
J'ai pour cet essait utilisé un ciseau à bois, un opinel, une cerpette a lame courbe.

Les ficelles sur la photo servent-elles a attacher la baguette? Dans ce cas le lien risque t il de faire des blessures?
ARHUS76 a écrit le 16/10/2016 12:17 (ref msg # 54478 )
La forme me parrait plus stable qu'un cylindre.

belinsecte a écrit le 17/10/2016 18:25 (ref msg # 54487 )
Oui comme je suggérais dans mon precedent post, la forme en V dans un tube carré ou elliptique, ça fait plaisir de le voir chouette... mais es tu toujours insatisfait de l'outil? avec un greffoir asymétrique pour gaucher ou droitier?
Et en tirant légèrement le tube avec le pouce opposé à la lame? (l'autre main tiendrait fermement la branchette)

Oui la butée comme dans l'invention de ce sujet; butée plus large pour que le manche du greffoir y bute, évitant ainsi que le fil de la lame ne vienne s'y émousser. (ou comme le suggérait François, butée sur laquelle on ajoute cuir ou plastique, à remplacer souvent)

ou si on pouvait articuler une bonne lame qui glisserait sur ce guide sans pouvoir s'en écarter...
en soudant ton tube sur un sécateur? mais les lames de sécateur peuvent-elles être aussi tranchantes qu'un greffoir?
tu pourrais même y ajouter une butée si besoin...

ma ficelle c'est juste pour le transporter en pendentif!
ARHUS76 a écrit le 17/10/2016 21:17 (ref msg # 54489 )
J'ai une idée, j'ai commencé mais pas fini.
Dès que j'ai essayé, je revient vers vous.
Ferréol a écrit le 17/10/2016 22:54 (ref msg # 54492 )
"ARHUS76" a écrit :
La forme me parrait plus stable qu'un cylindre.


Et par rapport à ton outil, si on tourne l'encoche pour tenir le greffon d'un quart de tour, de manière à travailler plus comme dans une boîte à onglet?
Je pense qu'on utiliserait un geste plus naturel, en plus de moins abîmer le tranchant de la lame du couteau...
ARHUS76 a écrit le 18/10/2016 02:19 (ref msg # 54493 )
Ferréol, si on tourne d'1/4 de tour, la baguette n'est plus en appuis sur 1/3 de la coupe. Et compte tenu de la flexibilité du bois ça risque de bouger et de ne pas avoir une coupe droite.
Je n'ai pas voulu utiliser mon greffoir à lame asymétrique , car quelque soit la lame, cette dernière sera en friction avec l'autre partie métallique. Notre poignet et notre geste ne pouvant pas être suffisamment verrouillé.
ARHUS76 a écrit le 18/10/2016 17:13 (ref msg # 54497 )
Voilà mon bricolage avec ce j'avais sous la main.

ARHUS76 a écrit le 18/10/2016 17:22 (ref msg # 54498 )
Voilà le résultat. Mais pas de gain de temps par rapport au greffoir. Je ne change pas d'avis.
Il y a encore des modifications à apporter, je ne suis pas satisfait.

floyd a écrit le 18/10/2016 20:21 (ref msg # 54501 )
Bravo pour cet esprit récup'
Ceci dit on s'achemine vers les machines à greffer, dont tant de modèles ont existé, notamment lors du greffage des nouveaux vignobles au XIXe.
belinsecte a écrit le 19/10/2016 18:53 (ref msg # 54509 )










Floyd, y a-t-il eu des pinces à couper comme ça?
Arthus76, j'aime bien ton idée de couper le tube en deux pour mieux plaquer le greffon au fond de la gorge avec le pouce, je n'y avais pas pensé: du coup on peut prendre indifferemment tube ou cornière dans le tas de ferraille...

J'essayais d'expliquer une idée dans mon autre post, un guide soudé sur la contre-lame d'un sécateur, comme sur la dernière photo. S'il y avait un tube carré au lieu d'être rond, pour que la baguette se coince au fond de la gorge en "V", la dernière écorce coupée ne serait pas en appui mais au dessus du vide, ce qui se terminerait par une coupe pas nette (écorce décollée). Sur la dernière photo le tube sert aussi de butée lors de la coupe.
En tournant le tube d'un quart de tour pour s'approcher de ton dernier outil, il vaut souder sur un sécateur ayant une contre-lame assez large pour y faire une encoche qui logera la pointe du biseau du tube ou cornière, et peut-être? ajouter une butée comme dans l'outil du début de ce sujet.

mais je crois que même bien affuté, il ne ferait pas des coupes si nettes que l'outil sur base de coupe fleurs;
Le guide avec un angle unique, permet avec des diamètres égaux de faire des coupes de même longueur.
Pour le gabarit je n'ai pas pris le temps de faire des trous dans le profilé d'aluminium, mais ce serait plus portable et léger que l'ajout du gabarit de la photo.
reste à faire les trous pour le passage des yeux.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 20/10/2016 08:36 par belinsecte
ARHUS76 a écrit le 19/10/2016 21:34 (ref msg # 54510 )
Premier point. Le sécateur à enclum écrase d'un côté. On aura le même problème que toutes les pinces du commerce.

Pour ce qui est de mon "outil" si tu fait attention il y a l'extrémité un appuis circulaire de 6mm de diamètre. Ca permet un meilleur appuis et une meilleure coupe en fin de course. Et ça laisse de la place pour les borgeons derriere J'ai mis une buttée aujourd'hui ça marche bien. Il faudrait une lame droite pour faire mieux. Je n'ai pas trouvé.

Je n'ai pas fait un photo de l'ensemble, car quand on voit le morceau de ferraille que j'ai utilisé pour faire le manche je vous aurais fait peur.

Conclusion: ce type d'ustensile demande des diamètres strictement identique. C'est très contraignant .
Avec un greffoir et l'oeil je trouve que c'est moins contraignant avec un meilleur résultat. De plus je suis beaucoup plus rapide avec mon greffoir, qui fait des coupes top.(2 fois plus long le temps de tout preparer)

La qualité de coupe est primordiale. Une coupe net et propre est gage de cicatrisation rapide et de qualité. Si tu te coupe avec une lame effilée ou une lame de scie tu ne vas pas cicatriser de la même manière, sans parler des risque d'infections. Il en est de même dans le règne végétal.
ARHUS76 a écrit le 19/10/2016 21:38 (ref msg # 54511 )
Il y a quand-même un avantage : beaucoup moins de copeaux de bois au sol avec ces outils
belinsecte a écrit le 19/10/2016 23:48 (ref msg # 54513 )
La butée que j'évoquais est probablement inutile si la lame ne s'écarte pas, si l'articulation est précise. Ce ne serait pas un trou pour loger un oeil, mais une "marche" perpendiculaire à ta planche blanche, sur laquelle serait posé le bout de la baguette pendant la coupe.

je pensais chercher autre chose car tu t'en disais pas satisfait et que ta réalisation demande + de talent.
Les plus expérimentés comme toi arrivent à toutes les prouesses avec un simple greffoir, jusqu'à (s'il le faut) ne pas prendre les mêmes diamètres, dans ce cas une ligne de cambium se retrouve dehors mais ça soude du coté ajusté.

mon "coupe fleurs" est différent d'un sécateur à enclume:
ma lame vient se poser sur une surface bien plate, l'écorce n'est pas décollée en fin de coupe car le bois n'est pas posé en travers d'une gorge mais la partie coupée est en appui et non pas au dessus du vide.
La lame du coupe fleurs est plus fine et tranchante que celle d'un sécateur. Je n'ai jamais constaté d'écrasement, d'autant que la force est répartie sur la planéité de la surface au lieu d'être concentrée sur une arête comme sur les sécateurs.
La pratique montre toujours une coupe nette. Je ne sais plus quel autre membre écrivait aussi tailler ses plus petits greffons les plus délicats, sur une planche avec un cutter.

Les pinces à greffer sont inaffutables et la symétrie d'une coupe en V ou oméga est difficile à obtenir à chaque fois, tandis que l'anglaise avec mon coupe-fleurs modifié, est inratable (sauf si le bois n'est pas coupé sur une portion droite).

Pour un usage intensif, un outil avec
- une lame de cutter remplaçable
- un dispositif réglable qui stoppe la course de la lame avant qu'elle n'entame "l'enclume plate", ou une "enclume plate" remplaçable
permettrait un gain de temps à l'usage (pas d'affutages, ni de remplissages de la fente d'usure qui se forme sur le plastique).
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 20/10/2016 08:54 par belinsecte
ARHUS76 a écrit le 20/10/2016 08:26 (ref msg # 54514 )
Dans le fond du tube on voit de l'epoxy. Je lui ai donné une forme arrondi avec une tige en alu de 6 mm de diamètre.
La butée à été ajoutée après.

Je fais toujours coïncider les 2 côtés des cambiums. En revanche, sur le PG le bisot ne prend pas tout le diamètre.
belinsecte a écrit le 20/10/2016 08:59 (ref msg # 54515 )
Astucieux: Donc tu tailles le PG avec un biseau qui ne va pas jusqu'au milieu du bois, et le greffon avec un épaulement, pour que les coupes coincident? je n'avais encore jamais vu cela.

Je n'ai toujours pas compris ce que tu as fait dans ton tube... Désolé d'être un peu dur d'oreille...
François du Perche a écrit le 20/10/2016 10:44 (ref msg # 54516 )
Des tubes métalliques endommageront automatiquement le tranchant de l'outil de coupe, il vaudrait mieux, il me semble, utiliser des tubes pvc, disponibles en 40 et 30mm (ou 32?) de diamètre pour les évacuations d'eau, et 24 et 16mm pour les tubes de protection électrique. Pour ces derniers, il existe des manchons standard de raccordement de diamètre légèrement supérieur qui permettraient de rigidifier ces tubes électriques qui sont moins épais que ceux de plomberie en en doublant l'épaisseur (avec si nécessaire un peu de colle pvc pour bien les solidariser).
ARHUS76 a écrit le 20/10/2016 14:17 (ref msg # 54517 )
C'est simple, au niveau de la pointe j'ai mis de la pâte epoxy, j'ai fait glisser une baguette de diamètre 6 mm au fond et j'ai retiré l'excédant . Une fois durci tu a un bon appuis. Après on peut prendre 8mm.

Dans mon prototype, la lame ne mord pas le métal. La lame est guidée sur toute la surface plane. J'ai même essayé avec un rabot.
belinsecte a écrit le 21/10/2016 04:45 (ref msg # 54522 )
Arhus, tu approuvais le 16 oct que la forme carrée te parait plus stable qu'un cylindre; En effet la baguette prend alors 2 appuis opposés, "coincée" entre les 2. Je comprends maintenant que ta baguette s'appuie sur la matière que tu as rapportée au fond de la gorge, à laquelle tu as donné une forme négative de baguette de 6mm. Dans ce cas si ta baguette fait moins de 6mm elle peut "rouler" pendant la coupe, ce qui expliquerait que la coupe ne soit pas droite selon ta photo de greffon du 18 oct. Le sécateur orange dont j'ai posté la photo n'aurait pas fait mieux à mon avis, je n'ai donc pas fait l'effort de souder le tube positionné sur ma photo. Le fait que la lame tourne au lieu de faire une translation, contribue peut-être aussi à faire pivoter le greffon pendant la coupe.

Peut-être que tel que photographié, ton outil fonctionnerait bien pour couper les grosses baguettes de 6mm et + qui prendraient appui exactement dans l'arondi ou de chaque coté du tube. A condition de serrer la baguette contre son support, avec les doigts comme sur ta photo du 16 oct.

Même si tu n'en es pas satisfait, tu as du mérite d'avoir fait cette réalisation complexe. Ton innovation sur ton 1er tube carré m'a révélé qu'une cornière conviendrait avantageusement:

fixer un guide sur mon coupe-fleurs ne m'a pas pris longtemps, mais comporte des avantages:
- la baguette n'est pas "tentée" de tourner pendant la coupe
- l'outil est maniable, sur le terrain, pour couper nettement greffon et PG.
- avec les doigts on peut maintenir la baguette plaquée sur le guide qui convient à tous les diamètres.


Au contraire, mes sécateurs d'amateur sans enclume, ne font pas des coupes nettes; j'y vois 4 raisons possibles:
- François et Arhus écrivent que une lame perdrait son tranchant en frottant sur du métal (frottant sur une contre-lame comme dans le cas d'un sécateur ou une paire de ciseaux classiques).
- L'articulation étant imprécise, la lame s'écarte de la "contre-lame"
- L'appui se fait sur un seul point d'un des 2 morceaux issus de la coupe.
- le biseau de la lame n'est pas assez pointu ni tranchant
ARHUS76 a écrit le 21/10/2016 05:31 (ref msg # 54523 )
Je n'ai pas l'expérience de Floyd dans les outils anciens, mais nous faisons le même chemin que nos anciens ont fait pour inventer leurs machines. Je le rejoins sur ce point.
J'ai un peu regardé depuis ce qui traînait sur le net. J'en arrive aux mêmes conclusions je penses.

Pour commencer, ces machines ont des emplacements pour chaque diamètre (et une butée ). La forme en losange résout ce point en s'adaptant à tous les diamètres. Sauf que en fin de course, le bois manque d'appuis et ont ce retrouve éventuellement (donc pas systématiquement ) avec un long morceau d'ecorse. Considérant que je ne passerais pas dans cet outil des baguettes inférieur à 6mm, j'ai fait cet appuis. Problème résolu

Concernant ma coupe, le bois n'a pas roulé. En fait c'est le même tube que j'avais mis sur la première photo que j'ai utilisé. Il faisait 18 cm de long. La nature ne nous offre pas du bois sans défaut et bien droit. De ce fait, avec un tube de 18 cm, le bois n'est pas au contact sur toute la longueur avec le tube. Au moment ou je descendais la lame, ça créé un léger angle. Résolu depuis en réduisant la longueur du tube. Comme on le voit aussi sur les outils anciens l'appuie est court.

La position de la lame à aussi son importance .

Bref on refait le ce que nos anciens ont réalisés avant nous.

Comme je te l'avais dit en privé, je ne vois pas l'intérêt de ce type d'outils, mais je me suis lancé dans l'aventure pour voir si j'avais tort. Je n'en suis pas satisfait car:
- cet outil me fait perdre du temps.
- ne fait pas des meilleures coupes que mon greffoir
- demande trop de rigueur
- me retire une partie du plaisir de greffer

Je n'étais pas convincu en partant dans l'avanture, ne le suis pas plus maintenant.
Cependant, je peux tu faire une coupe, tu verra que le bisot est bien plat et la coupe net.
Autre avantage de ce type d'outil c'est qu'il épargne les pouces.


greffer.net >> Matériel