Une méthode avancée de bouturage du figuier

greffer.net >> Figuier

patrice a écrit le 02/09/2008 15:42 (ref msg # 19194 )
Il est préférable d'attendre le repos vegetatif pour les séparer.
Figuier a écrit le 03/09/2008 13:29 (ref msg # 19223 )
Bonjour

ok, mais si les racine de la 1ere bouture touche les racine de l'autre bouture , que se passera t il ?
patrice a écrit le 03/09/2008 14:22 (ref msg # 19224 )
On les démèle, vu que c'est en repos végétatif en plein hiver...
Perso, je mets 5 à 6 boutures de figuier dans un pot, et l'hiver d'après, je sépare celles qui ont pris dans des pots individuels.
autrevie a écrit le 03/09/2008 16:00 (ref msg # 19225 )
http://images.google.fr/imgres?imgurl=ht...

cette machine,c'est de l'aèroponie,facile à fabriquer
un sceau une pompe deux tuyaux une bassine ne laissant pas passer la lumière,une plaque la recouvrant,percer des petit trou de la taille des petits godets en grillage plastiques que vous y déposerez,(la partie superieur de ces petits pot doivent etre plus gros que les trous dans la plaque,ainsi ces petit godet en plastique grillagé se porterons d'eux meme.
remplissez de billes d'argilles les petits godet,hormone sur bouture et plantation dans les petits godets,
sous la plaque contre les parois de la bassine (qui ne laisse pas passé la lumière)placé le tuyaux et perforez le de petit trou,il faut se procurer des pulvérisateur les plus fin possible.
une pompe bas de gamme dois tjs tremper dans le fond de la bassine
les petits godet sont aspergé de fines goutellettes .
un néon ou un lumière s'en soleil direct est excellent.
piece au chaud ou chauffer l'eau à 19° environ.
il faut nettoyer la machine à chaque session avec de l'eau de javel car certain champignon peuvent détruire toute vos boutures,ca nous aient arrivé!
patrice a écrit le 03/09/2008 16:04 (ref msg # 19226 )
Il doit y avoir un problème avec le lien que tu as envoyé...
KAMEL15000 a écrit le 17/10/2008 09:27 (ref msg # 19888 )
bonjour tlm,

https://www.greffer.net/?p=388
Nous entourons alors le pot d’une couverture opaque (papier aluminium , bande adhésive opaque…).

Nous laissons donc la bouture en intérieur, jusqu’à ce que les températures extérieures nocturnes soient stabilisées et assurent un minimum de +13°. A ce moment là, nous pouvons sortir nos boutures, dans un première temps dans un lieu abrité du vent et du plein soleil.

La transplantation n’est pas nécessaire. La plante reste dans sa bouteille jusqu’à l’hiver.


veuillez m'expliquer quand je dois replanter cette bouture, si on la laisse jusq'au l'hiver le diamettre de la boutielle est petit!!!!! merci et je m'excuse si j'ai mal saisi la question.
patrice a écrit le 17/10/2008 10:39 (ref msg # 19890 )
"KAMEL15000" a écrit :

veuillez m'expliquer quand je dois replanter cette bouture, si on la laisse jusq'au l'hiver le diamettre de la boutielle est petit!!!!! merci et je m'excuse si j'ai mal saisi la question.


Il faut laisser la bouture jusqu'à l'hiver dans la bouteille (jusqu'à ce que les feuilles tombent). C'est à ce moment là que vous pourrez la transplanter soit dans un pot plus gros, soit en pleine terre.
azertien a écrit le 05/11/2008 23:26 (ref msg # 20175 )
Extrait de l'histoire naturelle de Pline Google books

Plantes qui naissent d' une branche (Ramo nascentia)

On doit au hasard les autres modes de multiplication végétale Ainsi des pieux plantés en terre ayant repris racine on s' avisa d' arracher des branches et de les planter.

Nombre d arbres se propagent ainsi notamment le figuier qui vient aussi de toute façon outre la bouture et il réussit encore mieux de cette manière si l' on fait choix d' une grosse branche, qu' on la taille en pointe qu'on l' enfonce très avant et que ne laissant passer que la tête on la recouvre encore de sable.
a écrit le 06/11/2008 12:26 (ref msg # 20183 )
je me posais la question se matin,Merci Patrice.
Puisse l'humain devenir un grand planteur de fruitier,ceci pourle bonheur de tout les etres.
De L'abondance l'oisiveté prendra sa juste place dans nos vies.

Le figuier est le symbole de la fertilité chez les celtes.

ce serais fou d'arriver à hybrider le ficus carica avec le morus ou le cudrania.
j'en ai déja parlé et je sais que ce serait difficile du fait que le figuier à une étrange sexualité avec un type d'insecte spécifique.
morus et cudrania alors ....
quelqu'un d'instruit pourrais encore me compter histoire sur cette idée,ca m'aide à dormir...

faudrait arriver à ce que le morus et le cudrania fleurissent ensemble puis ,polliniser les étamines et ensacher la branche pour éviter la contamination des pistilles par le pollen de sa propre espece,puis semer les graines du fruit de cette branche,puis répeter cette action 2000 fois et sélectionner les plants qui font les fruits les plus pertinent.
n'est ce pas?
plumesagilles a écrit le 06/11/2008 13:29 (ref msg # 20185 )
La seul solution est la methode des chimeres; il faut les greffer par aproche l'un sur l'autre et ésperer qu'il sortira a la hauteur de la greffe une chimere
autrevie a écrit le 07/11/2008 08:17 (ref msg # 20209 )
c'est la seul solution?
ok..
plumes agile peux tu m'envoyer( ops: encore ops: )ton adresse,le cudrania est plus que pret.je t'en met deux j'espère que tu aura un mâle et une femelle,j'ai pas fais la bidouille avezc les aimants pour sexer les plants.
azertien a écrit le 09/11/2008 18:33 (ref msg # 20250 )
Extrait de la page 522

de Cours de culture et de naturalisation des végétaux


De André Thouin Google Books

Boutures par ramilles renversées

Bois de quatre à cinq mois. Cette bouture n'est qu' une variété de la précédente elle ne s' en distingue qu' en ce que ses ramilles tiennent au rameau qui les a produites et qu' au lieu de les planter dans leur position verticale on les enterre la tête en bas comme si elles étaient des racines en ne laissant sortir de terre qu' environ om o4, un pouce cinq à six lignes du gros bout du rameau sur lequel elles sont placées

Olivier de Serres recommande ce moyen de multiplication pour se procurer des arbres fruitiers nains qui fructifient plus tôt que ceux qu' on obtient de greffe et donnent des fruits plus hâtifs plus gros et plus savoureux que les autres arbres Il en a éprouvé l' effet sur le figuier le grenadier le coignassier et le coudrier. Le figuier surtout lui a donné les résultats les plus satisfaisants....

A tester.....
azertien a écrit le 21/11/2008 22:29 (ref msg # 20414 )
Cuvier et le figuier

dans le Dictionnaire des sciences naturelles
page 546 (Google books)

.....
La méthode par les boutures demande

moins d'apprêts; aussi est elle le plus en

usage, quoiqu'elle ne soit pas toujours aussi

assurée que celle par marcottes, elle se

pratique de même dans le courant de mars

ou d'avril. Pour faire les boutures on choisit

des branches vigoureuses sur le bois de

deux ans et longues d' environ trois pieds;

on réserve, pour former la tige, le rameau le plus fort et le plus droit et on laisse les

rameaux inférieurs qu' on étend dans la terre.

Les bourgeons de ces petits rameaux donnent promptement des racines qui facilitent la reprise : il faut d 'ailleurs que la branche soit enfoncée en terre d' au moins les deux tiers de sa longueur car autrement le bourgeon terminal ne se développe pas parce que la sève ne peut monter jusqu' à lui et les bourgeons inférieurs qui se développent à sa place sont faibles et viennent dans des directions peu propres à former une belle tige.
azertien a écrit le 21/11/2008 22:53 (ref msg # 20416 )
google books

de la Brousse et le figuier

....une branche de Figuier plantée au mois d'avril avec une ou plusieurs figues, prend bien vite racine, et mûrit son fruit la même année au lieu que celle qui est mise en terre dans le courant du mois d'août nous montre son fruit plus rarement et ce n' est qu' aux dépens de sa propre existence...
a écrit le 22/11/2008 08:27 (ref msg # 20419 )
la manière de bouturer le figuier fait fluctuer la récolte?

bouture d'Aout faible,D'Avril,mieux ou le top serais donc la bouture planté dans l'autre sens!(le cul à l'aire)étonnant!
ai je bien compris?
azertien a écrit le 22/11/2008 19:45 (ref msg # 20440 )
oui et c'est ce que j'ai trouvé dans de vieux grimoires....
étonnant non ??

le traité de la culture du figuier
http://books.google.com/books?id=m4EaAAA...

dans google books est adressé à Monseigneur l'archevêque
Primat de Narbonne...
Figuier a écrit le 24/01/2009 13:25 (ref msg # 21292 )
Bonjour

J'ai planté 2 boutures, a l'etouffer, fin aout avec cette technique : https://www.greffer.net/?p=42
mais j'ai oublier de rincer les bouture avec de l'eau de javel resultat : on est en periode d'hiver et mes boutures commence a se dessecher de haut en bas et de la pourriture se forme, sachant que les parties inferieur de mes boutures sont encore vivantes, qu'est ce que vous me conseillerez de faire (pour les sauver)?

merci
floyd a écrit le 24/01/2009 17:16 (ref msg # 21294 )
Quel dommage, mais tout n'est peut-être pas perdu?

La tentation sera de tailler la partie morte jusqu'à la partie saine, en espérant qu'il subsiste un bourgeon viable et déjà quelques racines.
Cire ou paraffine pour protéger la coupe.
Rempotage et mise en culture à l'étouffée dans un milieu neuf et sain.
Bonne chance.
Figuier a écrit le 24/01/2009 18:31 (ref msg # 21295 )
Il reste quelques racine et quelques bourgeon, mais si je coupe la partie morte , j'ai bien peur qu'avec le choc de la coupure , les racines se detaches du bois.Le mieux serait peut etre de garder la partie vivante, la mettre au congelon j'usqu'au printemps et la rebouturer...
floyd a écrit le 24/01/2009 19:27 (ref msg # 21296 )
Disons que c'est de la micro-chirurgie à mener avec prudence et douceur.
Doit-on passer la bouture au "congelon"? Je ne vois pas l'intérêt d'un passage au froid.

L'important à considérer c'est que la bouture est racinée. Elle a donc fait "le plus gros". Il faut la mettre en culture pour que la vie l'emporte sur la pourriture.


greffer.net >> Figuier