Une méthode avancée de bouturage du figuier

greffer.net >> Figuier

sutefan a écrit le 17/02/2008 08:03 (ref msg # 14079 )
Il me semble que le figuier se bouture facilement en fin d'été,
si besoin sous serre si climat sec.
patrice a écrit le 17/02/2008 08:52 (ref msg # 14081 )
Le bouturage classique du figuier se fait maintenant, juste avant son départ en végétation, méthode classique.
Nous avons détaillé aussi comment faire les boutures herbacées https://www.greffer.net/?p=55

Le but de la méthode proposée par Xon2000 est de faire ca en "puriste" milieu aseptisé, genre on ne recoit qu'une seule bouture d'une variété très rare, on veut maximiser les chances de reprise.
floyd a écrit le 17/02/2008 09:50 (ref msg # 14088 )
Bonjour,
"patrice" a écrit :
… la base du rameau coupée en biseau…

Bien vu, le biseau est largement décomposé.
à priori aucun intérêt d'avoir une coupe en biseau, non?
Toujours dans l'idée de limiter le déssèchement de la bouture en début de process, une suggestion: enduire de parafine fondue l'extrémité supérieure? … et inférieure? mais j'ai un doute.
patrice a écrit le 17/02/2008 10:51 (ref msg # 14101 )
"floyd" a écrit :

à priori aucun intérêt d'avoir une coupe en biseau, non?


ca a été coupé en biseau juste avant de prendre la photo pour montrer l'état.
André a écrit le 20/02/2008 12:11 (ref msg # 14244 )
Que pensez-vous de cette solution pour les premiers jours du bouturage ?


floyd a écrit le 20/02/2008 12:34 (ref msg # 14246 )
Bonjour,
"André" a écrit :
… cette solution pour les premiers jours du bouturage ?

Je vois de l'eau jusqu'à mi-hauteur?
C'est comme ça que je réussi à bouturer laurier-rose, fuschia etc… plantes commodes s'il en est.
André a écrit le 20/02/2008 12:38 (ref msg # 14247 )
Effectivement, de l'eau à mi-hauteur en atmosphère confinée grâce au bouchon de la bouteille, le tout placé près d'une fenêtre pour la lumière et la chaleur. Au bout de 2 ou 3 jours, on peut facilement changer l'eau pour aérer le tout et éviter le développement de champignons, on maintient le dispositif jusqu'à apparition des premiers "points blancs", ça peut être un bon booster de rhizogénèse, non ?
floyd a écrit le 20/02/2008 12:49 (ref msg # 14248 )
Bonjour,
Pour la bouture herbacée de l'olivier, patrice évoquait une technique très particulière:
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
patrice a écrit le 20/02/2008 12:54 (ref msg # 14249 )
Oui mais on n'est pas dans un état herbacé en ce moment. C'est ligneux et en repos végétatif.
J'expérimente (pour éviter les aléas des boutures ligneuses classiques en extérieur) une autre méthode en parallele : forcage au chaud à l'étouffée en intérieur. Pour l'instant tout se passe bien, mais trop tôt pour en tirer des conclusions.
floyd a écrit le 20/02/2008 13:05 (ref msg # 14250 )
Bonjour,
"patrice" a écrit :
…c'est ligneux et en repos végétatif…

Je voulais justement préciser que cette "machine":
http://www.culture-hydroponique.com/syst...
me semblait pouvoir convenir aussi aux boutures ligneuses, car elle combine aération et aspertion.
juste un peu chère!
patrice a écrit le 03/03/2008 07:04 (ref msg # 14848 )
Il y a quelquechose que je n'ai pas du comprendre dans la méthode de xon2000 - on attendra son retour pour qu'il nous explique où est l'erreur -.

Je n'obtiens pour l'instant que de l'ordre de 40% de réussite et voici l'état :





Alors qu'avec mon autre expérience , réalisée plus tardivement que celle ci-dessus, j'obtiens des plants plus ou moins développés, et 100% de reprise pour l'instant (rien n'est joué) :



floyd a écrit le 03/03/2008 08:52 (ref msg # 14852 )
Bonjour,
Juste une petite question en attendant…
Peux-tu nous dire où en sont les racines? merci Patrice.
patrice a écrit le 03/03/2008 09:08 (ref msg # 14856 )
Je n'ai pas prévu de déterrer mes boutures avant plusieurs semaines.
JM a écrit le 03/03/2008 13:30 (ref msg # 14880 )
j'ai commencé aussi cette méthode de bouturage, puis je l'ai détournée à ma façon : dans un pot rempli de vermiculite humide et sous confinement. J'ouvre quand même de temps en temps pour réguler l'humidité. j'ai badigeonné les bases des rameaux avec du clonex.
patrice a écrit le 03/03/2008 13:36 (ref msg # 14881 )
J'ai aussi fait une variante "bouteille" (comme pour les kiwi), mais avec du terreau pur. On verra bien les résultats à terme.
patrice a écrit le 09/03/2008 15:26 (ref msg # 15106 )
Pour la suite du processus, tout se déroule bien.





C'est vraiment sur la première étape que je rencontre des difficultés et des taux d'échecs importants.
André a écrit le 27/03/2008 19:52 (ref msg # 15868 )
La preuve que la botanique n'est pas tout à fait une science exacte.

5 boutures de "Longue d'août" (Merci Palim ! ) bouturées dans les mêmes conditions (en bouteille dans de l'akadama) il y a un mois.

Résultat : 1 explose, 3 démarrent doucement et 1 a séché.

Va comprendre Charles...


patrice a écrit le 27/03/2008 20:08 (ref msg # 15869 )
Tes bouteilles étaient couvertes au début du bouturage ?





avec bouchon? a quel stage as-tu enlevé lebouchon? puis la partie "couvercle" de la bouteille qui fait l'étouffée?...
André a écrit le 27/03/2008 20:11 (ref msg # 15870 )
Non je n'ai jamais fermé les bouteilles pour éviter le pourrissement dont j'avais souffert l'année dernière.

Mais ce qui est étonnant, c'est la diversité des réactions certainement due à la "valeur" intrinsèque de chacune des boutures.
patrice a écrit le 27/03/2008 20:22 (ref msg # 15871 )
C'est étrange, je n'ai jamais eu le moindre pourrissement avec cette méthode, contrairement avec mon forcage en mini serre.

Comment j'opère :

Bouteille qu'on coupe en deux, perce en bas pour faire des trous d'évacuation d'eau, remplie d'un susbstrat 2/3 terreau bouturage 1/3 drainant.

On arrose abondamment le substrat, on laisse évacuer l'eau.

Ensuite on pique dedans la bouture (eventuellement hormone de bouturage à la base).

On recouvre du haut de la bouteille (juste un trou avec la pointe du couteau dans sa surface), on laisse le bouchon.

Lorsque la bouture emet en semblant de début de feuille (genre 2 cm de long), j'enleve le bouchon de la bouteille.

Le tout forcé en intérieur (+17°C, lumiere).


greffer.net >> Figuier