La greffe en fente simple

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 08/09/2006 17:39 (ref msg # 3270 )
Envoie les moi par email et je les posterai
klakos a écrit le 08/09/2006 17:49 (ref msg # 3271 )
"José Ruivo" a écrit :
N'oublie pas que je ne maitrise pas le français comme la plupart des membres du forum.
Tu n'as vraiment vraiment pas de quoi avoir honte de ton français
patrice a écrit le 09/09/2006 07:46 (ref msg # 3274 )
Voici les photos de José :







patrice a écrit le 09/09/2006 07:47 (ref msg # 3275 )
Il faudra qu'à l'automne qu'on compare nos cicatrices de greffes.
André a écrit le 09/09/2006 09:53 (ref msg # 3276 )
Dans l'exemple de José, l'explication de l'encoche qui permettrait de dévier le flux de sève de l'autre côté n'est plus valide. José, est-ce que tu sais à quoi sert cette encoche dans ton cas ?
José Ruivo a écrit le 10/09/2006 20:08 (ref msg # 3295 )
André,
on m'a expliqué que comme ça le cal se forme trés rapidement autour du premier bourgeon de greffon, et que la greffe démarre avec plus de vigueur (apport de séve?) et aussi que cette méthode réduit la largeur de la fente du porte-greffe, car la partie la plus grosse du greffon est placée exactement à l'intérieur de l'entaille (zone de cicatrisation plus petite?). Je ne sais pas si j'ai arrivé à l'expliquer bien. En tout cas ce que je peux te dire c'est que les greffes prennent et se développent bien.

En répondant à la suggestion de Patrice, et dans ce qui concerne les cicatrices j'ai l'impréssion que ça dépend un peu du porte-greffe et du greffon aussi bien que de la varieté et du vigueur. Pourtant le plus probable c'est que, en dépit de la méthode, on ne trouve pas des diférénces trés importantes à la fin. Je mettrai quelques fotos de diférentes varietés de fruitiers que j'ai planté et greffé sur mon verger ce printemps. Il faut remarquer que les diferénces d'épaisseur entre porte-greffe et greffon étaient considerables. Un pepinièriste m'a vendu bon marché (0,50€ chacun) des porte-greffe (M 106, Myrabolana et BA 29) sur lesquels il avait raté les greffes en écusson faites en été 2005, mais ils avaient presques tous 2 cm ou plus de diamètre. Au contraire, les greffons étaien trés minces (3 à 5 mm) car ils m'ont été fournis par les services regionaux du ministère de l'agriculture et je n'ai pas pu les choisir moi-même.
Voici quelques exemples au moment de la greffe:







Et
pommiers:







poirier:



prunier:




Juste pour terminer voici une photo de la cicatrice de greffe d'un franc de pommier avec un an sur lequel j'ai mis un greffon de diamétre à peu prés identique:




Je crois qu'elle a meilleur aspect
André a écrit le 10/09/2006 21:08 (ref msg # 3296 )
Merci pour ces explications.

Quel est ce produit noir dont tu enduis tes greffes ?
José Ruivo a écrit le 10/09/2006 21:25 (ref msg # 3297 )
C'est du goudron. Ici, en dépit plusieures recherches, je n'ai jamais trouvé du mastic pour la greffe. Et le commander de l'étranger devient cher à cause des frais d'envoi. Ce produit est bon marché (2-3€ un kilo) et il est trés utilisé par les pépinièristes.
Pourtant j'ai déjà vu les vieillards qui utilisent de l'argile ou mêmme de la terre autour de la greffe qu'ils recouvrent ensuite avec du plastique. Et ça marche.
patrice a écrit le 11/09/2006 07:52 (ref msg # 3298 )
J'essayerai l'hiver prochain la méthode de José. Ses arguments, particulièrement une limitation de la profondeur de la fente, sont interressants.
André a écrit le 11/09/2006 12:19 (ref msg # 3302 )
Patrice, de quels arguments de José parles tu ?

Je n'ai rien vu dans ce topic concernant "une limitation de la profondeur de la fente".

Je trouve même que sur cette photo, la profondeur de la greffe est assez importante.



patrice a écrit le 11/09/2006 12:26 (ref msg # 3303 )
Je ne devais pas bien être reveillé au moment où j'ai écris cela , désolé
José Ruivo a écrit le 12/09/2006 13:43 (ref msg # 3307 )
En reprennant la question, en fait je voudrais faire référence au diamétre de la fente. Pour le diminuer j'utilise souvent une "astuce" qu'on m'a apris et que peut-être beaucoup d'entre vous utilisent aussi. Au moment ouvrir la fente sur le porte-greffe, je coupe seulement d'un coté en faisant pénetrer le couteu assez profondément, comme on peut voir sur les photos (j'ai fait l'essai exprès sur du cognassier portugais, qui est le porte-greffe le plus dificile à trancher que je connais à cause du bois trés dur et de ses multiples noeuds):








Comme ça, on obtient une coupure parfaitement droite, ce qui facilite l'insertion du greffon, ce que je fais en écartant doucement et légérement avec la pointe arrondie du greffoir






Aprés l'insertion du greffon on peut vérifier que l'arrière du porte greffe a seulement une petite fente, plus facile à cicatriser






surtout si on la compare avec une fente faite verticalement







Entout cas, je crois que cette méthode se justifie surtout dans le cas ou porte-greffe et greffon ont des diamétres trés diférents
patrice a écrit le 12/09/2006 14:51 (ref msg # 3308 )
Merci pour ces photos qui illustrent bien la méthode.
rustaghja a écrit le 12/09/2006 14:54 (ref msg # 3309 )
Salut, j'ai fait comme çà pour les greffes de cet hiver. Le bois se fendait assez mal (sur prunier) et il m'est venu l'idée de "guider" la fente de la même façon ....content de savoir que je ne faisait pas n'importe quoi
André a écrit le 16/09/2006 11:31 (ref msg # 3383 )
"José Ruivo" a écrit :
Au moment ouvrir la fente sur le porte-greffe, je coupe seulement d'un coté en faisant pénetrer le couteau assez profondément

Est-ce qu'avec cette technique l'insertion du greffon n'est pas plus difficile dans la mesure ou seul un côté du porte-greffe est bien ouvert ?

Ne risque-t-on pas d'abimer le cambium du greffon en frottant trop au moment de l'insertion ?
José Ruivo a écrit le 16/09/2006 17:58 (ref msg # 3391 )
Bonjour André,
Le risque existe et parfois ça peut arriver, surtout au début, quand on manque un peu de pratique. Mais n'oublie pas que le dos du couteau est toujours lá, légèrement tordu, ouvrant doucement le porte-greffe pour faciliter l'insertion et éviter que le greffon ne frotte trop (tu peux utilizer aussi un petit coin en fer ou en bois). En plus, j'utilise toujours un peu de salive sur le greffon pour qu'il glisse plus facile (je fais pareil pour les écussons).
Pour acquérir de la pratique tu pourras toujors t'entrainer avec les branches coupées aprés la taille, comme ça tu ne risqueras d'abimer tes greffons au moment de la greffe (maintenant ce n'est pas le bon moment parce que l'écorce se détache facile).
patrice a écrit le 16/09/2006 18:04 (ref msg # 3392 )
La greffe en fente est une greffe des plus traumatisantes. D'ailleurs certains prunus n'apprecient pas qu'on leur fende la moelle.

Comme alternative il y a la greffe en incrustation (appellée aussi "en triangle").

http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr/g...
André a écrit le 16/09/2006 18:08 (ref msg # 3394 )
Intéressant cette greffe en incrustation mais il faut être un véritable expert en ébénisterie pour tailler le porte greffe et le greffon exactement de la même façon afin que les deux s'emboitent bien...
patrice a écrit le 16/09/2006 18:10 (ref msg # 3395 )
Ca ne peut etre parfait mais c'est sur que ca demande un peu plus de soins que la greffe en fente :

http://www.jardinsfruitiersdelaquenexy.c...
José Ruivo a écrit le 16/09/2006 18:43 (ref msg # 3396 )
J'ai l'impréssion d'avoir lu ailleurs qu'il faut un couteu spéciale pour la pratique de cette méthode. Est-cela vrai?
C'est peut-être une méthode qui se pratique bien sur table, non?
Je l'ai déjà entrainée, mais jamais mise en pratique. Le printemps prochain je ferai quelques greffes comme ça.


greffer.net >> Greffage