greffer neflier japonais sur aubepine ?

greffer.net >> Néflier du Japon

ARHUS76 a écrit le 07/08/2017 21:49 (ref msg # 58943 )
Petite explication : arbre mère greffé sur cognacier, qui fait des fruit de la taille d'un abricot moyen, juteux, mais assez acide.

Pour le greffons: il s'agissait d'un gourmand de 1,2 m. J'ai retiré les 30 cm en haut de bois d'un an. J'ai prélevé 50 cm de bois de 2 ans, droit, de diamètre 13/10 mm.

Greffe en couronne épaulé façon "belinsecte" le lendemain. Tous les greffons ont reçu en récompense au moins un cloud. Le greffons présenté au dessus à reçu 2 clouds. Un à la base car l'écorce n'était pas en contact avec la base et un en haut.

Chaque greffons a reçu un traitement cuivre+mancozebe, puis cire.

Aucune protection après greffage, ni dispositif pour faire de l'ombre. Exposition plein soleil toute la journée. Mais les températures sont beaucoup moins élevées.

J'ai oublié de vous dire pourquoi le mancozebe + le cuivre.

Pour la première série de greffes dont le greffon en feuille fait partie, la désinfection avait été faite au permanganate.

J'avais remarqué que les greffons étaient encore vert, mais les yeux, avant que le reste du greffon ne meurt présentaient des necroses similaires au chancre européen sur pommier. Si vous voyez ce que je veux dire.
Je suis partie du principe que le permanganate pouvait en être la cause, ne connaissant pas vraiment son emplois. D'ou le cuivre et le mancozebe. Particulièrement au depart pour mon test avec le sac plastique avec de l'eau.
belinsecte a écrit le 08/08/2017 18:08 (ref msg # 58953 )
Ta différence: épaulement en haut, paraffine, décapitation des PG. Moi j'ai raté beaucoup de couronnes et réussi beaucoup de pendules.
Une autre hypothèse d'échecs sur tes premières couronnes: était la mise au frigo des greffons, en pleine canicule.
Aroued, les tiens ont ils pris après passage au frigo?
ARHUS76 a écrit le 08/08/2017 20:17 (ref msg # 58959 )
Hello,
Bon, le frigo c'est certain, mais juste pour le bibacier que j'ai décapité pour le greffer. Les branches coupaient, issu d'1 semis, on été greffé après 2 ou 3 j de frigo. Dés que coupé le bois je voyait que c'était mort. Écorce et cambium marron/ noir.

Un autre membre m'a envoyé des greffons qui on fait du frigo. J'avais peur vu la reaction précédente.
Dans les faits, tout été très bien et bien vert. Donc pas de conclusion sur ce point. J'ai juste remonté la température du frigo.

Aujourd'hui grosse journée bibacier. J'ai craqué
Belinsecte tu te rappelles les nefliers en pépinière qui avaient des fruits délicieux dont je t'ai parlé et qui fait des petit noyaux.
Et en voilà un d'arrivé chez moi.



Greffe en écusson sur cognacier.
En résumé, prix de vente 30 euros. Je voulais connaître la variété, ils ont essayé de me rouler dans la farine. ... comme il n'était pas en mesure de me donner le nom je l'ai payer 15 euros. Je ne connais pas le nom, mais connaît le goût des fruits.
Tu veux un bout de branche?

J'ai un problème avec mes semis de nefliers. Ils sortent et mort 2 à 3 jours après. J'ai l'impression que les jeunes plants on besoin de pousser à l'ombre. Un avis?
diospyros a écrit le 08/08/2017 23:03 (ref msg # 58962 )
Pas que je sache....
ARHUS76 a écrit le 10/08/2017 20:23 (ref msg # 58989 )
Petite boulette du jour.
En surgreffant l'aubepine raté en juin, je n'avait pas vérifié un greffon. ... ce n'est qu'au moment de partir en décortiquant les greffes que j'ai remarqué une légère reprise. Un oeil semblait vouloir partir timidement. Mais il y avait aussi une légère nécrose, peut-être un chancre....
Donc rien ne dit qu'il aurait vraiment pris.
Du coup j'ai décortiqué. La reprise ne s'était faite qu'à la base du greffon.





Premier constat, le lac balsam était aussi frais que si sorti du pot après 2 mois. J'en avait appliqué avant de recouvrir avec du scotch électricité sur la coupe.ou avait était incere le greffon.

Sur le gros greffon mis en démonstration la plaie étaient gorgé d'eau. Est-ce le greffon, enveloppé dans la cire, qui aurait rendu tout ce liquide (du fait de l'étanchéité )?
J'ai constaté sur les autres greffes raté la même chose!
Greffons mort, mastic toujours frais, et eau abondante dans la plaie...

Dans les dernières greffes je n'ai pas utilisé du lac balsam, mais du mastic à cicatriser et n'ai pas recouvert la plaie de manière bien étanche avec le scotch. Le mastic, plus liquide a durci rapidement. Le lac balsam utilisé de cette manière pourrait -il avoir un effet négatif?

Bref il peut y avoir tellement de causes à ces échecs que c'est difficile ne les trouver à moins de ce remettre dans un dispositif expérimental.
floyd a écrit le 10/08/2017 20:58 (ref msg # 58990 )
Ce liquide surabondant, de l'eau ou de la sève?
belinsecte a écrit le 11/08/2017 07:00 (ref msg # 58995 )
j'aurais aimé voir le bois de l'aubépine (en arrachant les greffons morts): est-ce que du cal s'y formait? sur quelle face ça aurait soudé: grand biseau ou mini biseau?

il me semble sur ta photo que le greffon est ridé donc mort. même si le bas du biseau est vivant.


j'ai déjà remarqué sur aubépine, les échecs lorsque trop ou pas assez de sève;

et des réussites (les PG ne faisaient pas de repousses d'aubépine):
- en prévoyant un écoulement et en ne mastiquant pas, et même en laissant le bois du PG à l'air libre sur PG qui coulait.
ou
- en greffant un PG incomplètement élagué ni décapité,
ou
- ou sur petit pg en mi-ombre

une de mes greffes de poirier sur aubépine a pris même si le mastic lac b s'est dissous au niveau de la greffe, mais la plupart n'ont pas pris donc maintenant je préfère utiliser du scotch à greffer générique (genre film alimentaire), sans mastic. Il permet aussi de fermer la coupe du PG. Il permet de bien serrer. les bourgeons ne le percent pas. Il se dégrade ni trop tôt ni trop tard, et n'étrangle pas.

parles nous aussi de la situation de tes dernières greffes quand elles débourreraient vraiment
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 11/08/2017 10:38 par belinsecte
ARHUS76 a écrit le 11/08/2017 07:37 (ref msg # 58996 )
La partie haut n Est pas ridé, c'est la cire qui donne cette aspect, ici très fine épaisseur. Bien vert et bien vivant.
Quand je l'ai décollé il ne tenait que par la pointe.
Le dessous n'était pas irrigué par le PG et grisâtre.
Aucune cicatrisation du PG au niveau de la coupe si ce n'est à la base ou le greffon tenait très légèrement.

Je pense que l'eau vient uniquement du greffon en décomposition . L'eau contenue dans le greffons ne prouvant partir ver l'extérieur, elle c'est accumulée dans la plaie. Vu l'épaisseur de l'écorce de du bibacier.

Dessous du greffon oxydé de couleur grisâtre également.
ké20 a écrit le 11/08/2017 09:11 (ref msg # 58998 )
ARHUS76 post_id=58959 time=1502216266 user_id=66513 a écrit :


J'ai un problème avec mes semis de nefliers. Ils sortent et mort 2 à 3 jours après. J'ai l'impression que les jeunes plants on besoin de pousser à l'ombre. Un avis?


Chez les beaux parents de mon beau frère, tous les néfliers qui poussent gràce aux semis naturels sont sous les haies... Est-ce une réponse... ? J'en récupère tous les ans. Mais chez moi dans l'argile ils ont du mal parfois...
François du Perche a écrit le 11/08/2017 09:28 (ref msg # 58999 )
Premier constat, le lac balsam était aussi frais que si sorti du pot après 2 mois. J'en avait appliqué avant de recouvrir avec du scotch électricité sur la coupe où avait été inséré le greffon.

Le lac Balsam est un produit monocomposant à prise à l'air. Donc, il faut le laisser sécher à l'air pendant plusieurs minutes avant de le recouvrir avec un scotch imperméable. Une fois dur, il ne se ramollit pas au contact de l'eau, la prise est irréversible. Il est étanche donc ça ne sert à rien de lui mettre en plus un scotch d'électricien, si on veut serrer, il faut mettre du rafia, qui lui laisse passer l'air et qui s'élimine très facilement avec un léger coup de cutter, contrairement au scotch d'électricien qui est une vrai galère à enlever proprement.
belinsecte a écrit le 11/08/2017 11:03 (ref msg # 59002 )
ARHUS76 post_id=58996 time=1502429866 user_id=66513 a écrit :

La partie haut n Est pas ridé, c'est la cire qui donne cette aspect, ici très fine épaisseur. Bien vert et bien vivant.
Quand je l'ai décollé il ne tenait que par la pointe.
Le dessous n'était pas irrigué par le PG et grisâtre.
Aucune cicatrisation du PG au niveau de la coupe si ce n'est à la base ou le greffon tenait très légèrement.
...
Dessous du greffon oxydé de couleur grisâtre également.

il tenait par la pointe: parce que l'écorce du pg le recouvrait un peu, ou par soudure sur le bois e l'aubépine? (je ne vois aucune trace de cal arraché sur le mini biseau de la pointe).
l'aurais tu laissé s'oxyder avant l'assemblage? mais si c'est comme dans les sachets de transport, il aurait pu quand même former du cal? dans un sachet la coupe est de faible surface, c'est plus facile pour le greffon d'entreprendre une petite surface de cicatrisation.

s'il est bien vert et vivant il n'est pas décomposé. et il serait normal que le PG vivant produise humidité qui condense, c'est bon signe quand je le vois au travers de mes ligatures transparentes, y compris quand la greffe reprend.
je ne peux donner un avis sur l'(in)tolérance des jeunes semis au soleil, car chez moi il y a aussi la sécheresse et au minimum ceux qui réussissent ont de l'herbe (pour leur faire de l'ombre au début et conduire leurs racines plutot à la verticale). Ton témoignage plaide pour retourner une cagette dessus. puisque tu les avais toujours bien gardés humides et que personne ne trouve d'autre coupable que le soleil direct.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 11/08/2017 12:29 par belinsecte
belinsecte a écrit le 11/08/2017 11:18 (ref msg # 59003 )
Aparté: en écrivant au feutre sur des ligatures au scotch PVC, j'ai remarqué que les tours se desserrent lentement, l'adhésif glisse tout doucement, discrètement mais beaucoup... mon ruban transparent ne glisse pas, coute 3€ livraison incluse, et fait plus de 100m.
ARHUS76 a écrit le 11/08/2017 12:26 (ref msg # 59004 )
Oups j'ai dit une bêtise devant ton insistance. ... J'ai ressorti la bête de la poubelle.

En fait il y a formation et contact sur le tier inférieur du greffon et attaché à la base au niveau des écorces, ou il y avait un petit bisot.

Le tier inférieur était frais entre le bois et le greffon mais non adhérent. Il me semble que l'aubepine, sur cette zone, a fait du bois pour avoir une zone bien plane en contact avec le greffon. Alors que le haut, grisâtre, est circulaire.

Je me demande si cette mauvaise utilisation du lac balsam qui n'a pas durci, avec les huiles et résines, ne pourrait pas avoir un effet négatif. De même pour la cire pendant le canicule.
belinsecte a écrit le 11/08/2017 12:53 (ref msg # 59005 )
ce que je crois comprendre:

2 choses ont pu contribuer à dévitaliser les cellules génératrices du bois de l'aubépine vers le haut:
- l'entaille dans l'écorce aurait entamé un peu le bois, créant une coupure de circulation entre cellules vivantes. de ce coté là, tu aurais pu créer 2 points de contact par un léger épluchage du greffon perpendiculaire au biseau (et parallèle au bord de l'écorce du PG, donc pas sur toute la longueur du greffon). Selon l'expérience de François, il ne faudrait pas faire ça des 2 cotés (dans le cas de 2 incisions dans le PG à la largeur du greffon), à l'époque où le bois grossit cela casse le début de soudure bord à bord des écorces.
- coté écorce soulevée, pas de coupure mais trop grande surface à l'air avant d'arriver au greffon.

en bas, conditions optimales: communication des cellules de sous la greffe, avec les cellules en contact avec la pointe du greffon, sans coupure ni air.

je crois comprendre que ça a commencé à souder entre le dessous de l'écorce du PG et la pointe du dos du greffon.

tu indiques que en bas, du cal s'est formé sur le bois de l'aubépine, pour rattraper la forme du "plan" du grand biseau du greffon. pas facile de faire un biseau bien plat... sauf avec cet outil dont on pourrait peut-être faire une commande groupée au fabriquant au prix de gros? s'il y a plusieurs intéressés: https://www.manomano.fr/pince-coupante-e...

ton greffon peut-être fatigué par transport, chaleur de la cire + désinfectant, longues surfaces de coupe, cela fait beaucoup de facteurs qui s'accumulent..
J'ai utilise de la paraffine fondue hier pour des rameaux de pommier, j'ai remarqué aussitôt après paraffinage, qu'en cassant la couche de cire le bois est mouillé (transpiration). il serait peut-être bon de faire tremper la base des greffons (recoupés) dans de l'eau, après paraffinage, pendant quelques heures. j'ai acheté aussi de la cire de soja pour mes prochains essais.

Antigonos lui a réussi ses 2 tschudi de bibacier, avantage si c'en est un, il pouvait réguler sa température en transpirant (c'est l'évaporation qui abaisse la température, évaporation impossible sous un film anti-déshydratation)

Autre piste, garder un mini bout de vieille feuille sur un pétiole, comme sur une de mes greffes réussies. Selon Antigonos, cela aide les boutures et c'est avec feuilles que les persistants se grefferaient. jeunes feuilles épuisent les réserves, vieilles feuilles nourrissent...

Pour réduire la deshydratation Floyd indiquait un spray "vapor guard" à appliquer sur les feuilles, donc j'indique les coordonnées fournisseur ici: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
ARHUS76 a écrit le 11/08/2017 15:57 (ref msg # 59008 )
Une petite photo globale de la couronne faite avec Mickey. On commence à mieux voir sirvles photo.
Mon sentiment est que si il n'y a pas de signe de reprise après 15j à 3 semaines, c'est mal parti.



ARHUS76 a écrit le 20/08/2017 20:42 (ref msg # 59130 )
Les statistiques repartent à la hausse.
Voici un pendule greffé sur cognacier en même temps que mon essais avec sac plastique +eau qui c'est soldé par un échec.



ARHUS76 a écrit le 20/08/2017 20:45 (ref msg # 59131 )
La couronne de l'autre jour qui continue son développement.




On voit bien les quatre greffons qui sont partis.
ARHUS76 a écrit le 20/08/2017 20:50 (ref msg # 59132 )
Et enfin, l'autre couronne faire en même temps avec le 5eme greffon de Mickey et un ensuez qui part également.
Ce qui fait 6 greffons de parti sur 8 de fait ce jour là.


belinsecte a écrit le 22/08/2017 03:23 (ref msg # 59141 )
bravo, tous réussis autour d'une même couronne, cela montre le 100%
donc la décapitation totale en cette saison sèche n'est pas un inconvénient.
mais pour moi, une condition au débourrage
je reviens sur ce greffon débourrant placé sous brumisateur: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
la buse s'est entartrée et donne de grosses gouttes qui tombaient sur le greffon.
depuis 1 mois... il a pris beaucoup d'eau, 3L/H soit environ 2M3
aujourd'hui j'ai arrêté l'eau, et coupé 2 troncs pour faire 2 pendules supplémentaires, ai passé la pommade (cire de soja)




https://www.greffer.net/discussion/viewt...
.jpg">

j'ai fait un cran sur le tronc restant pour porter une serviette de bain qui fait de l'ombre, cran coté greffe sur plus de la moitié de sa circonférence,
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 22/08/2017 03:43 par belinsecte
belinsecte a écrit le 22/08/2017 03:41 (ref msg # 59142 )



Après 1 mois l'arrosage n'a pas amélioré la greffe en régression sur aubépine entière. https://www.greffer.net/discussion/viewt...
aujourd'hui j'ai fait un "cran" d'un tiers de la circonférence, à la scie.




est-ce que j'aurais du faire le cran plus près du départ de branche?
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 23/08/2017 00:09 par belinsecte


greffer.net >> Néflier du Japon