greffer neflier japonais sur aubepine ?

greffer.net >> Néflier du Japon

autrevie a écrit le 18/06/2017 09:25 (ref msg # 58449 )
ça fonctionne à tout les coups en anglaise.
la seul difficulté,sont les bourrelets sur le greffons que forment les yeux,pas facile à ajuster.
ça fait 3 ans que ça pousse dans le Morvan,mais avant cela j'en ai perdu,l'hiver est trop froid...
belinsecte a écrit le 18/06/2017 13:13 (ref msg # 58450 )
Anglaise simple sur aubépine ou sur néflier?
Parce que l'écorce du néflier est beaucoup plus épaisse que celle de l'aubépine, je préfère la pendule que réussit aussi Aroued.
Sur aubépine de 2 ou 3 cm de diamètre, on peut tout décapiter sans excès de sève.
La couronne en photo plus haut est plus grosse, mais est en concurrence avec l'arbre principal qui prend l'excès de sève.

J'ai souvent remarqué que la greffe prend mieux sur branche latérale basse et moins bien sur tronc, y compris même lorsque les deux sont coupés, et y compris même lorsque les deux ont le même âge (mico-anglaises).

même pour les poiriers j'ai préféré greffer sur des aubépines plus grosses que le greffon, pour ne pas avoir ensuite un PG ayant "la jambe fine".
J'ai un peu abandonné l'idée d'affranchir, j'ai remarqué (sur scions de pommiers et poiriers) qu'il faut un suivi d'arrosages quand les racines commencent à se former sur le greffon, qui se sépare alors trop vite du pg je pense.
parallèlement je fais des semis (directs) de variétés de bibaciers (=nefliers jap), qui prendront la relève et feront une comparaison de goût et rusticité.
autrevie a écrit le 18/06/2017 15:01 (ref msg # 58451 )
pardon:Anglaise compliquée,sur aubépine
belinsecte a écrit le 13/07/2017 19:29 (ref msg # 58609 )
Je commence par demander un conseil: j'ai retrouvé une branchette de bibacier "Champagne de Grasse", que j'avais oubliée dans son sachet: coupée depuis 1 mois, entre 17 et 25°C, des yeux commencent à s'y former, le cal aussi. Pourrais-je greffer les 5 cm où sont les yeux, avec un brumisateur en permanence au dessus, en plein champ?










Je n'ai jamais réussi de boutures (j'ai essayé en 2016, en aout puis septembre, pendant plusieurs mois elles formaient de très petites feuilles puis plus rien mortes sans racines).
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 16/07/2017 09:34 par belinsecte
floyd a écrit le 13/07/2017 21:35 (ref msg # 58611 )
En plein champ, avec une ombrière pour éviter les coups de soleil.
belinsecte a écrit le 14/07/2017 08:46 (ref msg # 58614 )
Merci pour ta réponse
Pour les greffes de caduques que je connais, greffer un greffon débourrant se traduit souvent par le séchage de la rosette.
Y a-t-il eu des observations différentes pour les persistants?
experiences de brumisation en plein champ à l'ombre ou pas?

Parmi les greffes que j'ai faites (il y a 1 et 2 mois, ), les réussites sont toujours à l'ombre, bien que tous les greffons étaient "protégés contre la déshydratation".

Je n'ai pas encore fait un tour complet pour les passer en revue, mais je suis tombé sur 2 nouvelles réussites de greffes du mois dernier. Rameaux en pendule et en couronne "à ma façon".

Voici une couronne "à ma facon"* greffée vers mai:






* j'ai fait 2 incisions verticales dans l'écorce du pg, et décollé seulement la languette de la largeur du greffon. Si je n'avais pas trouvé une portion plate de bois du PG, j'aurais fait une pendule afin que le biseau du greffon soit appliqué sur une surface plane.

retour sur ma double-greffe, placage d'écusson en été 2016 + couronne ou pendule de 2017 sur la même branche: la rosette de ma seule réussite de greffe d'oeil, semble sécher:


belinsecte a écrit le 17/07/2017 10:44 (ref msg # 58632 )
Une pendule à l'ombre, sur une aubépine sous les chênes et pins: 1 mois après, début de débourrement du greffon d'environ 10 cm.
Le cal se forme bien sur ce PG, à la base du plus beau gourmand. Là aussi, ni trop ni pas assez de sève: pas de repousses d'aubépine mais bonne cicatrisation.
2 branches y ont été coupées (dont celle greffée). La greffe se trouve à un tiers de la hauteur actuelle, donc environ 1 quart de la hauteur d'origine.






Comme pour les couronnes, j'ai suivi mon principe que j'ai observé comme réussissant quand le PG n'est pas entièrement décapité: première belle branche latérale du bas. Et dans ce cas particulier, 1èr beau gourmand latéral de cette branche. Quand je fais une pendule, je n'incise (presque) pas de bois sur le PG, ainsi j'obtiens une coupe oblique des cambiums (2 lignes très larges et rapprochées de cambium, ou une large ligne centrale de cambium, alimentant le greffon au maximum en haut et en bas).



Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 19/07/2017 18:43 par belinsecte
belinsecte a écrit le 19/07/2017 15:32 (ref msg # 58684 )
Quand et combien décapiter?
Ma greffe la plus avancée (faite en mai 2017) montre des signes de régréssion.
Est-ce encore la saison d'élaguer? pour enlever une des 2 têtes du PG?







floyd a écrit le 19/07/2017 16:33 (ref msg # 58686 )
On élague traditionnellement en morte saison… surtout parce que jadis la main d'œuvre rurale était moins occupée.
Biologiquement la plante est à même de faire la cicatrisation en tout temps, et surtout durant la belle saison.
Donc pas de soucis selon moi tu peux sortir la tronçonneuse…
ARHUS76 a écrit le 19/07/2017 17:25 (ref msg # 58692 )
Je couperais aussi. Et ferais une petite couronne.
ARHUS76 a écrit le 21/07/2017 00:33 (ref msg # 58722 )
Petite explication de ma façon de procéder.

Le 14 juin, en pleine canicule et pas en départ de seve je greffe sur aubepine le bibacier.

Première étape, préparation des greffons.
Coupe de ces derniers à la longueur voulu et mis au bain dans la cire.




Ensuite vu la secheresse choisir un arbre qui offrira les meilleurs garanties de reprise. J'ai choisi plein soleil toute la journée et un gros pied d'aubepine espérant avoir plus de sève.

L'arbre choisi, j'ai tout coupé à la tronçonneuse.

Préparation d'un gros greffons pour une couronne épaulé.
Un petit coup de scie à métaux pour commencer.



ARHUS76 a écrit le 21/07/2017 00:39 (ref msg # 58723 )
Le greffon est prêt.




Ensuite incision de l'écorce et le greffon est enfoncé à moitié pour mettre quelque tours de scotch électricien dans le but d'éviter trop de déchirement de l'écorce en enfonçant le greffon.


ARHUS76 a écrit le 21/07/2017 00:47 (ref msg # 58724 )
Maintenant on peut enfoncer le greffon.




Étant de la génération de Ulysse 31, il y avait un petit robot (nono) qui aimait les cloue. Bien moi aussi.




Ca évite le décollement du greffon par fort vent. D'autant que le feuillage est persistant est les feuilles grandes.

Ensuite un peu de mastique avant de remettre quelques tours de scotch. Et mastique.

ARHUS76 a écrit le 21/07/2017 07:43 (ref msg # 58725 )
Début juillet des premiers signes de reprise.
Il me semble voir des bourgeons pointer sur le greffon le plus a droite de la première photo (préparation des greffons ).
Confirmation le 6 juillet, enfin du vert.




Dernière photo de ce même greffon le 20 juillet.
Des feuilles ont été mangé mais ça pousse et en plein soleil et toujours sans eau.




La question à ce poser reste le choix des greffons les meilleurs pour pratiquer la greffe en couronne et avoir des pousses vigoureuse par la suite.
belinsecte a écrit le 22/07/2017 02:51 (ref msg # 58733 )

Tes PG ont ils fait des rejets d'aubépine?
Tu n'as pas montré ta bouteille en plastique blanc pour faire de l'ombre tu l'as enlevée(s) quand?
Je crois comprendre que maintenant, seul débourre le plus court greffon (le plus à droite sur ta 1ère photo)
Mes couronnes:
- j'ai raté sur aubépine complètement décapitée en plein soleil, sans ombre, et elles faisaient des rejets.
- J'ai réussi les greffons courts à l'ombre: enrubannés de film alimentaire, mais les BT sont restés à l'air libre, et n'ont pas séché malgré que 2 d'entre eux étaient assez développés dès le prélèvement (avec leurs minuscules feuilles dorées), ils sont toujours aussi souples mais n'ont pas encore débourré.
Je les ai également faites mi juin, à peu près en même temps que toi:









ARHUS76 a écrit le 22/07/2017 08:32 (ref msg # 58736 )
Bouteille misent 5 jours après greffage pour faire de l'ombre à cause de la canicule. J'ai un doute sur son utilité. Je crains que ca ai accumulé la chaleur à l'intérieur, même si la haut été coupé.
Retiré 8 à 10 jours après.
belinsecte a écrit le 22/07/2017 13:41 (ref msg # 58740 )
ARHUS76 post_id=58725 time=1500615816 user_id=66513 a écrit :

...
La question à ce poser reste le choix des greffons les meilleurs pour pratiquer la greffe en couronne et avoir des pousses vigoureuse par la suite.

Selon Benjamind (étudiant en bio végétale), le choix des greffons (verticaux, horizontaux, obliques, petits, gros...) n'aurait pas d'incidence sur la future vigueur qui serait déterminée par la nouvelle position du greffon sur le PG, le nouveau projet...
ARHUS76 a écrit le 22/07/2017 13:54 (ref msg # 58742 )
Pas d'incidence, j'en doute! Si a la fin tu auras des arbres, il y aura une différence dans la vigueur et l'architecture de l'arbre pour moi. Mais aussi dans la facilité à greffer.

On peut prendre tous pour sauvegarder, mais il y une différence dans le temps et les travaux pour la formation de l'arbre.
belinsecte a écrit le 23/07/2017 18:35 (ref msg # 58750 )
Avec mon greffon désespéré (après 5 semaines d'oubli dans un sachet à température ambiante avec de la mousse fraiche, mais il était bien vivant et formait du cal sur les 2 coupes), je tente 3 greffes;

Avec l'extrémité portant les yeux très gonflés, 1 Expérience de greffe débourrante sous brumisation en extérieur:



l'autre gourmand semblait trop nécrosé autour d'un échec d'écusson de l'été dernier

je n'avais pas de capillaire (mini tuyau) sous la main donc j'ai mir le gros robinet et le minuscule brumisateur dans l'arbre, 24H/24, il parait que l'aubépine supporte bien les excès d'eau...



vue d'ensemble élargie du PG:



Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 24/07/2017 05:33 par belinsecte
belinsecte a écrit le 23/07/2017 18:47 (ref msg # 58751 )
avec la base du même vieux greffon, je tente encore 1 pendule et 1 couronne, mais il n'y a aucun prémice d'oeil sur cette base, et je ne sais pas s'il pourra s'en former ensuite.

voici d'abord la pendule:



La greffe à la pendule permet que les lignes de cambium sur le PG croisent l'ellipse de cambium du greffon, en 4 points de contact sur le biseau principal + 1 ou 2 sur le plus petit biseau. ci dessous, je pense avoir fait un trop grand biseau sur le dos du greffon, donc les cambiums ne se croiseraient pas sur la pointe du biseau principal.



Sur les photos j'ai fait 2 lambeaux d'écorce sur le PG, ce n'est pas idéal, c'est parce que la première fois je n'arrivais pas jusqu'au bois du PG.
Le lambeau d'écorce étant en 2 parties, il aurait peut-être été mieux de pas faire de petit biseau au dos du greffon? ou de le faire minuscule.



Par conséquence de la coupe très oblique de l'écorce du PG, à la fin, quand le greffon est posé, une partie de la coupe d'écorce est encore visible.

Y aurait-t-il d'autres conseils, remarques?
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 24/07/2017 06:04 par belinsecte


greffer.net >> Néflier du Japon