Incompatibilité au greffage

greffer.net >> Asiminier

Paris a écrit le 08/10/2018 17:35 (ref msg # 63871 )
En 2011 j'ai acheté trois asiminiers greffés (sauf erreur, mango, prolific et overleese), qui ont végété des années et qui ont fini par, successivement, mourir. La greffe seulement, les trois sont repartis du pied. Depuis j'ai eu deux autres plants greffés morts après un ou deux ans de plantation.
Le problème de la compatibilité des asiminiers au greffage semble connu, au moins sous l'aspect de la durée de vie.
Les questions posées sont
- Incompatibilité juvénile est-elle fréquente?
- Il y a-t-il des variétés incompatibles ou même des portes greffes qui n'acceptent pas la greffe?
Des résultats d'expériences ou d'études seraient intéressants.
gavot a écrit le 08/10/2018 19:04 (ref msg # 63872 )
Bonjour Paris!
En ce qui me concerne, je n'ai rien lu concernant la compatibilité du greffage d'asiminier sur franc de la même espèce.
Des cas ont été rapportés sur le Forum, concernant il me semble des greffes d'annone sur asiminier, ou l'inverse, incompatibilité apparaissant après plusieurs années.
En ce qui me concerne, mes asiminiers greffés les plus âgés ont 11 ans (achetés d'importation des USA), leurs PG commencent à produire de très nombreux drageons, mais aucune sans perte de vigueur des sujets greffés (Taylor et Taytoo)
J'ai ensuite des sujets de 7 ou 8 ans, que j'ai greffés, Sunflower et Prima , en excellent état aussi. Overleese plus jeune également.
Par contre je ne pense pas que l'asiminier soit un arbre à très longue durée de vie, le bois étant de faible qualité mécanique et certainement très sujet au pourrissement. Dans ce cas, la perpétuation est dans la nature assurée par les drageons, outre les semis.
Dans ton cas , quelle croissance présentent les repousses de PG dont les greffes sont mortes? Est elle importante?
As tu sur le même site d'autres asiminiers greffés dont la croissance est satisfaisante ?
Paris a écrit le 10/10/2018 08:56 (ref msg # 63878 )
Bonjour Gavot
Les repousses des porte grefffes font maintenant environ 1 m 50. Un des trois plants a été replanté dans le Loir et Cher et a produit cette année les premiers fruits en situation isolée et est donc auto fertile. Les deux autres plants sont restés au Portugal et n'ont toujours pas fructifié. Il me semble que tous ont une croissance normale après la mort des greffons alors qu'ils avaient végété avant. C'est pour cela que je parle d'incompatibilité de greffe.
Dans les mêmes conditions de culture un mango se developpe correctement mais un belle stagne. Je ne sais pas si cela a une signification, au moment de la plantation le mango avait une belle taille et l'autre était plutôt rabougri.
Concernant les observations sur l'incompatibilité de la greffe, j'ai un texte de POMPER et LAYNE de KSU qui évoque le problème mais plutôt pour la durée de vie des plants. Les plants greffés auraient une durée de vie inférieure aux plants non greffés , ce qui n'est pas spécifique aux asiminiers. Dans ce texte il est souligné l'importante mortalité dans les vergers d'asiminiers qui peut atteindre les 25% voire 50%.
Petit message perso : tes graines ont bien germé, celles semées en avril bien uniformes, celles semées à cla reception, au chaud, ont eu plus de mal à germer. Merci encore.
gavot a écrit le 12/10/2018 21:43 (ref msg # 63893 )
Bonsoir Paris,
Ce que tu décris semble bien correspondre à une incompatibilité PG/greffon.
En ce qui me concerne, à part les asiminiers que j'ai évoqués précédemment, j'ai plusieurs jeunes sujets greffés de cultivars divers, et le sujet sur lequel j'ai greffé trois variétés . Pas assez de recul pour mettre en évidence d'éventuelles incompatibilités..

Sur l'incompatibilité en général , on peut remarquer dans le cas de l'asiminier que le greffon est génétiquement bien identifié, alors que les PG, issus très généralement de semis chez cette espèce qui se bouture et marcotte mal (ou pas du tout ?) présentent une variabilité génétique importante d'autant plus que l'espèce est habituellement auto-stérile. S'il y a effectivement des incompatibilités, un greffon de variété déterminée sera compatible avec un PG, mais pas avec un autre, de façon aléatoire, sans que cela soit prévisible ou reproductible dans les mêmes conditions.
On n'est pas dans le cas de la vigne, ou de fruitiers à noyau (pruniers, pommiers, cerisiers) chez qui des clones de porte greffe sont utilisés, multipliés par boutures. Les incompatibilités PG/Greffon, concernant de plus un grand nombre d'individus, y sont bien identifiables.

Il faut donc je pense essayer d'autres variétés que celles des greffes initiales, sur tes repousses de PG


greffer.net >> Asiminier