quelles variétés de figuiers pour une zone 8 ?

greffer.net >> Figuier

gwenn a écrit le 26/05/2012 10:18 (ref msg # 35721 )
La plupart des variétés classiques que l'on trouve en pépinières, spécialisées ou non, ne valent pas grand chose en Bretagne. Les unifères même précoces comme Ronde de Bordeaux ou Pastilière mûrissent mal. Idem pour les bifères, dont les figues d'été ne mûrissent pas bien et les figues fleurs sont soit trop peu nombreuses soit peu bonnes, ou même franchement pas bonnes comme Brown Turkey, exception faite pour Grise de Saint Jean dont la figue fleur, abondante est meilleure que la figue d'été, c'est un des rares à recommander pour la Bretagne, ainsi que la grise du Brégoux que vend Brusset.
Il vaut mieux planter les variétés du groupe "San Pedro" (Bifères dont seule la figue fleur mûrit, la figue d'été ayant besoin du blastophage, absent en Bretagne, pour mûrir) comme Desert King, (variété la plus prometteuse pour climat océanique!!), Lampeira, Gentile, Dauphine. Cette dernière est bien présente en Bretagne et ce n'est pas un hasard. Tout comme la Croisic si répandue mais au goût moyen.
TheChti a écrit le 29/05/2012 08:28 (ref msg # 35768 )
"François du Perche" a écrit :
cette "longue d'août" appelé aussi "figue poire" fait partie des variétés conseillées pour le nord de la Loire. Les figues fleurs sont-elles nombreuses et les figues d'automne arrivent-elles à maturité ?
S'il a passé cet hiver sans encombre, c'est un bon test.


Il a passé l'hiver sans encombres (entre -10°C et -14°C pendant 15 jours sur Arras) mais je m'y attendais, cela fait déjà plusieurs années qu'il était en place. Depuis la semaine dernière il démarre très rapidement avec de nombreux bourgeons.
François du Perche a écrit le 29/05/2012 11:19 (ref msg # 35774 )
merci Gwenn pour toutes ces précisions, mais tu oublies "Dalmatie".
Grise de Saint Jean dont la figue fleur, abondante est meilleure que la figue d'été, c'est un des rares à recommander pour la Bretagne, ainsi que la grise du Brégoux que vend Brusset.

pourtant Brusset déconseille la grise de la St Jean qui aurait une peau ultrafine trop sensible à l'humidité de nos contrées. La sienne (du Brégoux) aurait une peau un peu + épaisse + résistante.
Difficile de faire le tri entre les infos. commerciales et techniques...
ça ne m'a pas empêché ce printemps d'acheter localement un très beau plant de Grise de la St Jean, avec déjà des figues fleurs, pour voir.
Dauphine = Grise de Tarascon, donc les grises ont l'air d'être bien adaptées. Desert King semble intéressant aussi.
Bruno a écrit le 29/05/2012 14:52 (ref msg # 35780 )
Dans le midi la grise de St. Jean donne autant de figues fleurs que la Dauphine (réputée pour le nombre de ses figues fleurs) en meilleur. Cependant celles d’automne sont bien meilleures que les figues fleurs. Il y a eu des années sans doute trop humides où les figues fleurs de St. Jean ont moisi et étaient donc immangeables. Je ne pense pas que ça soit la couleur qui fasse la bonne adaptation dans les régions nordiques. Par exemple la " col de dame grise " n’est certainement pas adaptée.
J'ai cherché sur internet la Desert King et c'est vrai qu'elle a l'air bien pour les figues fleurs mais c'est une variété que je ne connais pas. Ce figuier serait peut-être intéressant chez moi pour les figues d'automne qui seraient fécondées par le blastophage (présent dans le midi) et arriveraient probablement à maturité vu le climat. Il est dit qu'elles ont un gout entre la fraise et la mure, c'est intéressant.
gwenn a écrit le 01/06/2012 01:28 (ref msg # 35820 )
"François du Perche" a écrit :
merci Gwenn pour toutes ces précisions, mais tu oublies "Dalmatie".
Grise de Saint Jean dont la figue fleur, abondante est meilleure que la figue d'été, c'est un des rares à recommander pour la Bretagne, ainsi que la grise du Brégoux que vend Brusset.

pourtant Brusset déconseille la grise de la St Jean qui aurait une peau ultrafine trop sensible à l'humidité de nos contrées. La sienne (du Brégoux) aurait une peau un peu + épaisse + résistante.
Difficile de faire le tri entre les infos. commerciales et techniques...
ça ne m'a pas empêché ce printemps d'acheter localement un très beau plant de Grise de la St Jean, avec déjà des figues fleurs, pour voir.
Dauphine = Grise de Tarascon, donc les grises ont l'air d'être bien adaptées. Desert King semble intéressant aussi.


Attention je parle du climat des côtes du nord et ouest de la Bretagne où l'été est à 20-21°C de moyenne maximale, avec des hivers très doux. La Côte sud de la Bretagne de Quimper à Nantes a déjà un climat plus chaud, avec un choix plus vaste dans les variétés.
Dalmatie ne vaut pas mieux que les autres! son seul avantage est sa petite taille (figue énorme par contre) on peut le mettre sous une serre tunnel de jardin.
La grise de Saint Jean m'a donné d'excellentes figues en octobre cette année pour sa première année de plantation, grâce à avril très chaud ici donc une saison précoce, pas mal!! elles étaient meilleures que Ronde de Bordeaux! et je n'ai pas remarqué une quelconque sensibilité de la peau! Les figues fleurs venant fin juillet, il faudrait un été pourri pour qu'elles moisissent. Attention GDSJ ne résiste pas en dessous de -10°C.
Desert King est vraiment très prometteur ici, mon pied de trois ans a entre trois et cinq figues fleurs par branche en ce moment et les figues sont déjà grosses comme des abricots voire plus grosses, seule la "Croisic" fait aussi bien.
François du Perche a écrit le 04/11/2016 17:10 (ref msg # 54690 )
Les figues fleur sont apparemment assez sensibles aux gels printaniers, donc on peut se retrouver avec une récolte de 0 figue sur la plupart des variétés courantes bifères dont les figues d'automne n'arrivent pas à maturité avant les 1ers gels de fin octobre. J'ai 11 variétés, (grise de St Jean, madeleine des 2 saisons, noire de caromb, goutte d'or, longue d'août, grise de Tarascon, pastilière, blanche d'Argenteuil, noire de Bellone, ronde de Bordeaux et violette normande), les seules qui réussissent sont blanche d'Argenteuil et ronde de Bordeaux qui arrivent à maturité dès la mi octobre, la grise de Tarascon, même goût que la ronde de Bdx mais + grosse avec une peau + épaisse, arrive à maturité environ 10 jours après, les autres sont bien + tardives. Si ça continue comme ça, je vais procéder dans 2 ou 3 ans à l'arrachage de ceux qui ne veulent rien produire.
La ronde de Bdx (unifère) est très vigoureuse et très productive, mais je ne l'ai jamais vue dans une jardinerie, pourquoi ?



Bruno a écrit le 04/11/2016 18:38 (ref msg # 54693 )
C’est un peu étonnant. Ce n’est pas ce que dit Baud. Il préconise par exemple la pastilière pour les climats très froids aussi bien que la ronde de Bordeaux. Voir : http://www.fig-baud.com/choixfiguiers.ht...
La pastilière donnerait des fruits le 10 août dans le Vaucluse d'après les pépinières Jabouin. voir : http://pepinieresjabouin-varietesancienn...
Je ne peux pas juger habitant en zone 9, mais probablement d'autres membres du forum habitant en zone 8 vont peut-être nous faire part de leur expérience.
François du Perche a écrit le 06/11/2016 19:11 (ref msg # 54734 )
La pastilière n'a produit aucune figue cette année, mais l'an dernier, elle en avait donné quelques uns qui n'avaient jamais mûri, contrairement à la ronde de Bdx. Il peut y avoir une cause autre, je n'ai qu'un arbre de chaque, presque côte à côte, avec la même orientation, qui semblent tous deux en bonne santé, la Ronde est beaucoup + vigoureuse, . Cette pastilière (Rouge de Bdx) se trouve assez couramment dans les jardineries, contrairement à la Ronde de Bdx que je n'ai jamais vue. Pourquoi ?
pierre a écrit le 10/01/2017 13:54 (ref msg # 56136 )
bonjour,

remettant un peu d'ordre dans mon jardin, je retrouve une bouture de figuier dans un talus; elle provient de l’Aveyron et a bien prospéré, si bien que je lui ai trouvé une place plus digne dans le jardin
Ceci me fait m’intéresser à cet arbre méridional, un peu original chez moi, puisque j'habite en Bretagne, Finistère Sud entre Quimper et l'océan, et dans la foulée, je me suis inscrit sur le site
Je suis complétement novice en matière de figuiers, et j'aimerais vous demander quelques avis éclairés sur le sujet , (particulièrement à Gwenn, puisque nous sommes ''voisins'' , mais bien sur , tous les avis sont les bienvenus)
avec le recul de plusieurs années, (posts depuis 2010),quelles sont les meilleures variétés à conseiller pour le climat Breton au point de vue notamment de la fructification et de la qualité de la figue ( en terre pleine et en pot) ?
vaut il mieux acheter racines nues ou en pot pour planter actuellement ?
ou trouver désert king (il ne me semble pas l'avoir vu dans les catalogues des pépiniéristes) ?
quel substrat utiliser pour la culture en pot ?( recette Tapla ??)
dois je rabattre ma bouture pour lui permettre de se ramifier, et à quel hauteur (scion de 50/60 cm)

D'avance merci pour vos avis et bonne année arboricole !!!!
benboo a écrit le 16/02/2017 19:36 (ref msg # 57006 )
Bonjour,

J’adore les figues et j’ai des souvenirs d’enfance dans la région Bordelaise, de figues délicieuses .
J’habite désormais dans le Calvados et j’ai voulu planter des figuiers pour faire découvrir à mon fils les mêmes délices de fruits mûrs à point sur l’arbre.

Petite précision, je suis zone 8, à 35 km de la mer. En conditions « normales » j’ai des printemps et été frais, arrière-saison douce sans gel avant le 10 novembre. Les températures hivernales les plus basses sont entre -10 et -15°C. Il s’agit d’un terrain de limons un peu argileux, sur schistes drainants et même séchants l’été. 750 mm de pluies/an

J’essaie depuis 2009 de faire pousser et fructifier des figuiers résistant au gel jusqu’à -15°C, à fructification unifère précoce ou bifère (avec FF précoces). Mon objectif et d’obtenir des figues sucrées et parfumées qui ne tombent pas, résistent à la pluie, à l’humidité et acceptent les étés frais.
Sans m’être renseigné, au départ j’ai tenté, en 2009 et 2010 en container de 2l, ronde de bordeaux, brown turkey et dauphine qui ont subi du gel à -15°C, puis repoussé pour ronde et dauphine, plus ou moins regelés l’année suivante et végété ensuite. Au final seul ronde de Bordeaux a fini par s’en sortir et former un petit buisson aux branches fines et peu vigoureuses, sans fructification viable à ce jour sur ce sujet.
Puis j’ai planté (pot de 4 l/ en 100/125) à l’hiver 2011 ‘violette normande’, qui lui a eu une croissance normale avec l’aide d’arrosage l’été. Les gelées maxi qu’a subit ce figuier n’ont pas dépassé les -13°C. Il est planté dans un talus drainant exposé plein ouest.
Puis ensuite, j’ai planté à l’hiver 2013 dans un autre talus, des plants à racines nues en 120/150 : ronde de Bordeaux, longue d’août, noire de Caromb, grise du Brégoux. Les 4 premiers, exposition sud-est ont très bien poussé. Seul grise du Brégoux exposition ouest et sol plus séchant est moins poussant, le sujet était aussi moins vigoureux à l’origine.
Cet hiver 2016, je viens de nouveau de planter en racines nues, pour ne pas perdre plusieurs années à faire des essais infructueux: madeleine des 2 saisons, goutte d'or, blanche d’Argenteuil, negronne, tena et en container Valleiry. Je cherche toujours à acheter, en vain, Desert king pour finaliser ma collection. Je prévois ensuite éliminer ou donner les variétés qui ne donneront pas satisfaction, pour laisser la place aux autres.

Voici mes 1er retours d’expérience :

Les figuiers en racines nues reprennent mieux et croissent plus vites que ceux vendus en containers, pour un prix de revient bien inférieur. Les racines sont saines et épaisses contrairement à celles en container qui peuvent avoir végété.
Les jeunes figuiers sont sensibles au gel ainsi que ceux plus vieux qui ont du mal à durcir leur bois (même pour les variétés résistantes à -15°C). A mon avis, un sujet qui végète quelques années de suite, n’arrive pas ensuite à démarrer. Il vaut donc mieux acheter des sujets forts en racines nues et bien les arroser les figuiers 2 premières années pour obtenir un développement correct avant l’automne et donc laisser au bois le temps de s’aoûter. J’ai enterré les collets de 10 à 20 cm, sur conseil de mon fournisseur (les plants proviennent de boutures élevées en plein champs) et ils ont effectivement développé de nouvelles racines en surface.
Voilà pour la croissance.

Concernant la fructification, les seuls qui donnent des fruits pour l’instant sont :

- longue d’aout en 2015 mais pas 2016 peut-être du fait que longue d’août à eu du mal à bien lignifier son bois en fin de saison 2015 et/ou que 2016 était un printemps froid. La figue est sucrée mais pas très gouteuse. Le test se poursuit

- ronde de bordeaux en 2015 et 2016 avec une maturité qui a débuté en 2016 le 15 octobre et c’est terminée le 5 novembre faute de soleil et chaleur suffisante (2016 était avec printemps froid, entrée en végétation tardive, été et automne chaud). La production de 2015 était faible, celle de 2016 était généreuse. Les fruits unifères sont sucrés, denses et parfumés mais leur qualité baisse sensiblement à partir de fin octobre. 1/3 de la production, plus récente, n'a pas muri. L’arbre est le plus vigoureux de tous mes figuiers. A voir si il sera capable de produire tous les ans.

- violette normande depuis 2012, elle produit tous les ans, les FF arrivent à maturité de fin août à tout début septembre, soit 1 mois et demi à 2 mois après la date annoncée par le multiplicateur Minier. Les printemps froids et/ou humides ne dérangent pas les FF. Pour le gel, a priori les rameaux s’aoûtent bien et ne subissent pas le gel (que testé à -10°C, -13°C pour l'instant). Les fruits n'éclatent pas à la pluie et ne pourrissent pas. La production est faible (quelques figues chaque année mais en augmentation) et la plante de vigueur moyenne. C'est une grosse figue de saveur douce et sucrée, rafraîchissante mais par contre pas très parfumée. Pas de maturité des FA. Les pépinières BRISSET pensent que c’est une variété très proche de Dauphine. En tout cas cette variété réussit avec un ensoleillement direct partiel, que l’après-midi. Je conserve.

Il existe aussi des variétés "locales" comme 'jaune du Poitou' ou celles vendues aux pépinières LEPAGE en Bretagne qui pourraient convenir comme par exemple 'Pors Mabo' ou 'Cosquerou' mais le problème c'est qu'on a pas un descriptif assez précis. Pour 'Yvette' les dates de fructification et des qualités du fruit ne sont même pas données. On prend le risque qu'il s'agisse de variétés existantes renommées.
François du Perche a écrit le 23/02/2017 17:16 (ref msg # 57112 )
merci pour ce partage d'expérience. On doit avoir des climats analogues : Calvados 35km à l'intérieur des terres et Perche (Orne). Les Blanches d'Argenteuil (j'en ai depuis + de 25 ans) produisent bien. L'an dernier, récolte record de figues d'automne, mais si elles viennent d'être plantées cet hiver 2016, il faudra attendre un peu. Elles ont le mérite de faire un buisson de 2m50 maximum de haut. Pour les rondes de Bordeaux, ça devient un vrai arbre à terme donc je crois qu'il est indispensable de les conduire en palmette en courbant les branches avant qu'elles ne soient trop rigides. J'ai vu que les japonais faisaient même des cordons horizontaux avec certaines de leurs variétés.
Je ne vois pas la variété "Dalmatie", je ne l'ai pas non plus, mais elle devrait bien marcher, elle reste aussi en buisson.
J'avais planté "Ice Crystal" acheté en pot. Le plant a crevé l'été dernier sans raison apparente. C'est dommage car c'était prometteur sur le papier.
La Grise de St Jean qui est paraît-il le nec + ultra au point de vue goût, ne m'a jusqu'à présent donné qu'une grosse figue été 2015 (vraiment délicieuse), et rien en 2016, arbre pourtant très vigoureux.
benboo a écrit le 23/02/2017 18:55 (ref msg # 57113 )
Bonjour François.

Le titre de ce post est trompeur car la zone 8 va du pied des Pyrénées jusqu'au Nord de Paris et il y a une grande différence entre un climat océanique frais comme le notre et un océanique chaud comme celui de la région Aquitaine. En fait là on discute de zone 8 et ensoleillement < 1600 heures par an !!!

Oui on doit avoir un climat similaire mais un poil plus chaud et ensoleillé (l'été et automne) que la Bretagne Nord ce qui explique que ronde de Bx marche pas en Bretagne Nord. J'en suis comme toi à l'essai de plus de 11 variétés !!!

Les pépiniéristes du figuier basent leur conseil vis à vis de la résistance au froid et des dates de fructification pour le sud. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Pour en avoir discuté avec 2 d'entre eux, ils n'ont pas conscience du décalage très important (plus d'1 mois et demi ) de maturité dû au déficit d'ensoleillement et de chaleur de nos régions.

J'ai pas voulu essayer Dalmatie car d'après planet fig, qui est aussi en conditions limitantes pour la culture du figuier, les FF de ce figuier supportent mal les variations de T° et les figues d'automne sont très tardives et ne mûrissent pas. Voir: http://planetfig.com/cultivars/fcvfra858...
Reste à voir ce qu'il appelle des variations de températures, par rapport à celles de Normandie. En gros je peux avoir 10 degrés d'écart par exemple au mois de juin (7 à 9° la nuit et 14°-18°en journée).

Pour Grise de St Jean , je crois que j'ai pas pris car moyennement gélif de mémoire.

Donc chez toi pour l'instant il y a sur tes 11 variétés que 2 qui donnent satisfaction !!! Comme quoi il est difficile, sans microclimat local ou recréé (mur), d'avoir des figues qui arrivent à maturité, même avec des variétés précoces. Je vais suivre ton conseil pour l'inclinaison des branches sur Ronde de BX. Blanche d'Argenteuil, tu as figues de printemps et figues d'automne ?

Bizarre que violette Normande marche pas chez toi, les FF doivent chuter. Il a bien poussé ?
J'ai une collègue qui vient de planter 'Ice Crystal' cet hiver. Réponse d'ici 2-3 ans.
jdsjds a écrit le 25/02/2017 22:39 (ref msg # 57150 )
Ice crystal est de type smyrne - pas de blastophage et les 9/10 des figues chutent ... C'est pour ça qu'il est qualifié de figuier d'ornement.
Au niveau gustatif, les fruits ne sont pas les meilleurs non plus ...
Foufouche a écrit le 26/02/2017 12:27 (ref msg # 57152 )
Je confirme que c'est un figuier ornemental avec une production fruitière inintéressante.
benboo a écrit le 28/02/2017 17:05 (ref msg # 57210 )
Ok merci, je vais prévenir ma collègue pour 'ice crystal'

Je relance la question de l’intérêt du greffage pour nos climats frais ? Par exemple, dans le Val de Loire, pour la vigne, la différence de maturité est d’une semaine, suivant les portes greffes (PG) utilisés.

Partant du constat que les figuiers dans nos régions (à printemps frais) sortent les feuilles tardivement, je pense que cela pourrait être intéressant d’utiliser un porte greffe à débourrage plus précoce que la variété (minimum 10 jours avant ). Le but serait de donner de l’avance au printemps, afin de hâter le développement des figues.
Avez-vous remarqué certaines variétés avec débourrage très précoce qui pourraient faire de bons candidats ?

Pour les arbres fruitiers d’une manière générale, la vigueur induit des effets négatifs sur le calibre des fruits et sur la productivité. Est-ce également le cas chez le figuier ? En clair, faut-il greffer sur des PG vigoureux ou non ? Faut-il choisir des PG différents suivant si on privilégie les figues de printemps ou d'automne ?
François du Perche a écrit le 01/03/2017 11:32 (ref msg # 57218 )
Je relance la question de l’intérêt du greffage pour nos climats frais

On a déjà longuement débattu de l'intérêt du greffage. Pour les climats frais, on est assuré qu'un hiver ou l'autre, le thermomètre descendra à -15° ou au dessous et qu'on perdra toute la partie aérienne. Si on greffe au ras du sol et qu'on affranchit la greffe, alors le greffon vivra à terme sur ses propres racines et on est ramené aux conditions d'une bouture. Donc, c'est peine perdue, sauf cas exceptionnels.
Pour les climats où il n'y a aucun risque de gel sévère, pourquoi pas, mais curieusement, ce n'est pas une pratique courante alors que cette greffe réussit assez facilement. Peut-être les risques de drageonnement qui génèrent des branches du PG qui se mélangent avec les autres pour créer une situation confuse. Et la grande facilité de bouturage qui n'a pas ces inconvénients.
François du Perche a écrit le 01/03/2017 11:48 (ref msg # 57220 )
Blanche d'Argenteuil, tu as figues de printemps et figues d'automne ?

Oui, j'ai les deux, une quinzaine au mois d'août et des centaines en novembre (sauf si gel précoce). Sur un arbre qui a 25 ans.
benboo a écrit le 01/03/2017 16:57 (ref msg # 57222 )
Merci pour ces précisions François.

Je comprends que le greffage n'a pas d'intérêt vis à vis du risque de gel et des professionnels (pas intéressant du point de vue économique par rapport à la bouture) mais je pense qu'il pourrait l'être:

- pour un amateur vis à vis de la précocité (quitte à regreffer sur les repousses si on a un gel tous les 10-15 ans qui détruit la variété mais pas le PG et surveiller les gourmands sous la greffe). Reste à trouver un PG à débourrage très précoce et assez résistant au gel.
- dans notre cas, comme tu l'as écrit dans les messages précédents, pour reconvertir un figuier déjà en place, improductif, plutôt que de le supprimer et donc je suppose d'avoir une croissance soutenue.

Concernant Blanche d'Argenteuil, une quinzaine /an seulement en FF sur un arbre de 25 ans, c'est peu. C'est plutôt fin août je suppose ?
Elles sont bien au niveau du sucre et du goût ?
Et celles de début novembre elles sont correctes (par rapport à ronde de Bx)?

Blanche d'Argenteuil a donc 1 mois à 1 mois et demi de décalage de maturité par rapport au sud et Ronde de Bordeaux à 2 mois à 2 mois et demi de décalage.
François du Perche a écrit le 01/03/2017 20:16 (ref msg # 57226 )
Les Blanches d'Argenteuil sont excellentes & savoureuses, aussi bien les FF que les figues d'automne. Elles se gardent beaucoup moins bien que les rondes de Bdx, il faut les manger assez vite, 1 ou 2 jours après ramassage, ou faire des confitures, sinon, elles pourrissent.
La greffe serait intéressante dans le Sud, pour faire des monotiges. C'est bizarre que ça ne se fasse pas, car il y aurait un intérêt certain à utiliser des variétés vigoureuses pour faire de beaux troncs droits. Ce serait l'occasion en effet de tester les avantages d'un PG hâtif.
J'ai une Blanche d'Argenteuil greffée sur Violette de Solliès. Elle a fructifié très vite (une dizaine de figues d'automne cette année) et j'espère qu'elle s'affranchira vite.
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
benboo a écrit le 03/03/2017 14:44 (ref msg # 57265 )
Merci pour ces réponses et précisions. Je vois que la greffe est pas si simple que celà si on veut la faire au ras du sol et obtenir l'affranchissement.
En tout cas celà permet d'avoir rapidement des fruits.
Concernant 'Desert King' qui donne de bons résultats avec des étés frais (ou courts), les pépinières Baud peuvent le multiplier sur demande.
Ils disent aussi que 'Blanche' est similaire, qu'en pensez-vous ?


greffer.net >> Figuier