La greffe en placage du noyer

greffer.net >> Noyer

patrice a écrit le 12/06/2007 09:47 (ref msg # 9365 )
Il commencait à sembler y avoir des moisissures qui se developpaient, alors je me suis contraint à enlever le ruban PVC.
Voici le résultat :





je n'ai pas été soigneux dans la découpe haut-droit de l'écusson
En bas le cal cicatriciel semble etre bien formé.
patrice a écrit le 12/06/2007 10:00 (ref msg # 9366 )
"patrice" a écrit :

je n'ai pas été soigneux dans la découpe haut-droit de l'écusson


Pourtant en regardant la photo initiale :




La découpe est bien ajustée...

C'est peut-être le phénomène sur lequel alertait Madame Leterme?

"La cicatrisation étant très rapide, l'expérience montre que la prolifération des nouvelles cellules vers l'extérieur permet au greffon de s'associer au porte-greffe uniquement si l'espace latéral entre les deux individus est suffisant. Dans le cas contraire, la greffe ne se soude pas correctement.".
patrice a écrit le 17/06/2007 19:00 (ref msg # 9460 )
Le placage est devenu très foncé, toujours soudé au porte-greffe, normalement dur au toucher, la partie basse s'est rétractée... A priori c'est mort











patrice a écrit le 22/06/2007 21:11 (ref msg # 9557 )
Pas d'évolution depuis la derniere photo. (le placage ne s'est pas décollé).

J'ai appris entre temps que cette méthode est pratiquée en Italie en Août-Septembre.
patrice a écrit le 10/07/2007 16:51 (ref msg # 9962 )
Tout bien adhérent, mais une drôle de tête...



autrevie a écrit le 10/07/2007 19:49 (ref msg # 9968 )
tu crois que cella reprendra
la technique est séduisante en tout cas.
patrice a écrit le 10/07/2007 20:44 (ref msg # 9971 )
Ca ne me fait pas bonne impression.
Mais n'ayant aucune experience de la greffe d'été du noyer (flute ou autre), je ne sais pas les conclusions en tirer...
Avec le figuier, les greffes d'été semblent pitoyables et mortes... et pourtant ca part en végétation au printemps d'apres.
sapindo a écrit le 11/07/2007 06:59 (ref msg # 9973 )
ça me semble parfaitement...
nécrosé !
patrice a écrit le 11/07/2007 07:45 (ref msg # 9974 )
Ce qui est bizarre c'est que l'écusson n'est pas "sec" tel du bois mort, il a une certaine souplesse au toucher, et est parfaitement adhérent. (quand on loupe un ecusson, ou un placage, ca seche et se détache normalement...)
Michel_Alpes a écrit le 01/08/2007 20:51 (ref msg # 10326 )
Bonjour ,
La coupe inférieure écorce greffon et écorce PG n'ont pas fait de soudure,les cotés non plus. L'oeil est en survie uniquement par le placage sur le bois .Je ne pense pas qu'il passe l'hiver pour démarrer au printemps car il n'y aura pas de circulation de sève par l'écorce.
Je vais tenter ce type de greffe dès maintenant, un peu tard mais ma latitude et l'altitude aidant, je pense etre en bonne période.
Je suis en train de bricoler un couteau double lame avec des lames de gros cutter, démontables donc jetables.Pas d'affutage. Quelle est la hauteur de coupe préconisée ? de 20 à 25 mm je pense ?
La découpe du greffon et de la fenêtre par le même outil doit apporter une certaine garantie de l'ajustement , la garantie de la reprise...c'est autre chose!!
Si j'ai possibilité de photos avec une main...vous serez indulgents sur les vues.
patrice a écrit le 01/08/2007 20:57 (ref msg # 10327 )
"Michel_Alpes" a écrit :
e 20 à 25 mm je pense ?


Point d'indications sur les docs traitant de la méthode.
patrice a écrit le 15/08/2007 09:36 (ref msg # 10553 )
Michel, tu as fait des nouveaux essais de placage?
patrice a écrit le 08/11/2008 19:00 (ref msg # 20237 )
Bonjour et bienvenue parmi nous.

"Aleph" a écrit :

Personnellement, j'affectionne la greffe "en placage d'écusson" qui m'a donné de bon résultats et qui est d'une exécution facile. Chaque fois que c'est possible je l'emploie sur d'autres espèces.


Pouvez-vous nous donner les détails techniques? J'ai échoué à mes tentatives.

Periode (contraintes de température), etc...
Dimension du carré à plaquer (certains sources indiquent de le faire plus petit que l'encoche faite dans le porte-greffe.
Protection anti déshydratation (cellogreph ou autre?)

Merci d'avance.
Aleph a écrit le 09/11/2008 17:06 (ref msg # 20248 )
Merci pour l'accueil! J'ai déjà appris pas mal de choses sur ce forum, ce qui m'a décidé à m'inscrire.

C'est très volontiers que je vous livre ma façon de faire, même s'il y a bien longtemps que je n'ai plus pratiqué (mais je vais m'y remettre, car j'ai un projet de haie fruitière!).

J'opère fin août, période où la température est toujours convenable; s'il fait trop sec, j'arrose préalablement les PG et les arbres prélevés pour qu'il y ait suffisamment de sève.
J'utilise un greffoir double pour détacher les greffons que je place aussitôt dans un petit récipient rempli d'eau, je prépare ensuite de la même manière les PG. J'applique ensuite les placages sur les PG en laissant un espace de 2 à 3 mm d'un côté1, pour éviter que le cal ne soulève le greffon. Je recouvre ensuite de cellofrais2, en laissant libre le bourgeon ainsi que le bout de pétiole.

Je n'utilise le greffoir double3 que pour couper transversalement, pour les découpes verticales je prends mon greffoir classique. Mais là n'est pas le point important car le besoin de précision n'est pas critique puisque je n'ajuste que d'un côté.

Voilà pour le gros de l'opération, rien de très original puisque je me suis inspiré pour l'essentiel d'un traité de greffage dont j'ai oublié le nom. Mais, "le diable est dans les détails", comme l'affirme un proverbe d'outre-Rhin.

Ce qui n'est pas expliqué dans le manuel et que m'a révélé un vieil expérimentateur en botanique, c'est la façon de lever l'écusson. Si l'on utile la spatule du greffoir pour lever l'ensemble du carré d'écorce, on est à peu près sûr de "vider" l'œil du bourgeon et donc d'échouer. Au contraire, il faut, à l'aide de la spatule, d'abord lever soigneusement l'écorce tout autour de l'œil. Ensuite, il faut pincer fermement le greffon en disposant les deux mains de part et d'autre de la tige, de telle façon que les deux pouces se trouvent côte à côte, d'un côte de l'œil. Il suffit ensuite de faire glisser les deux pouces tangentiellement à la tige pour sectionner carrectement le bois qui relie l'œil au reste de la tige.

C'est un peu long à expliquer mais très rapide et facile à faire.
J'ai eu aussi l'occasion de pratiquer la greffe sur table en anglaise compliquée et également en oméga (avec une machine) sur merisier et chêne.

1- Je n'ai pas pu comparer avec la méthode "jointive", car j'ai toujours fait uniquement de cette manière puisqu'elle me donnait de bons résultats.
2- Je découpe un tronçon d'environ 1,5 cm dans une grande bobine; j'applique à plat pour coller et pour étanchéifier, je plisse le ruban pour bien serrer le placage sur le PG.
3- Il s'agit d'un greffoir "maison", facile à fabriquer, dont je pourrais vous faire une photo si cela vous intéresse.
patrice a écrit le 09/11/2008 18:12 (ref msg # 20249 )
Merci pour ces conseils. Vivement août prochain pour tenter à nouveau.
Aleph a écrit le 10/11/2008 19:18 (ref msg # 20259 )
Au cas où certains seraient intéressés par la fabrication très simple d'un greffoir double permettant de pratiquer la greffe en placage d'écusson (qui ne se limite pas au greffage des noyers), voici la photo et quelques indications.

Largeur: 27 mm; longueur 73; hauteur 40; ces dimensions ne sont pas impératives!

Les lames sont des lames standard du commerce, elles sont montées sur 2 axes formés par 2 tiges de traction de rivets pop. Elles sont collées à l'époxy dans 2 rainures faites à la scie (je les ais disposées le plus près possible du bord pour avoir un maximum de dégagement).

Elles sont maintenues en place par une bande de feuillard métallique qui pivote autour d'un axe (une simple pointe). Ce feuillard est légèrement cintré pour appuyer sur la lame lorsqu'il est rabattu sous le crochet qui le bloque. Ce crochet est une agrafe de cagette, enfoncée dans le bois et repliée ensuite au marteau sur le feuillard (c'est ce qui ménage l'épaisseur nécessaire, il est possible d'ajuster le jeu en faisant levier avec un tournevis).
Bien arrondir le dos du greffoir, puis le poncer pour qu'il soit bien adapté à la main.

Pour ceux qui le réaliseront, je leur souhaite autant de satisfaction qu'il m'en a apporté!



patrice a écrit le 10/11/2008 19:20 (ref msg # 20260 )
merci pour l'astuce bricolage... vu le prix des greffoirs double lame !
azertien a écrit le 23/11/2008 02:00 (ref msg # 20442 )
quelques bonnes photos de greffes en placage

voir ce lien

http://www.rca.gov.om/gardens/nursery3.a...
Michel_Alpes a écrit le 24/11/2008 12:01 (ref msg # 20476 )
"patrice" a écrit :
Michel, tu as fait des nouveaux essais de placage?

Oui j'en ai refait cette année et les résultats sont négatifs. La découpe du PG émet un bourrelet sur les 4 cotés mais il n'y a pas de reprise.Donc même avec un outil de coupe ajusté, pas concluant.J'avais laissé un léger jour latéral comme préconisé dans certaines littératures.Pas mieux.
Je me demande s'il ne faudrait pas prélever l'oeil par cisaillement car je pense que le décollage les vide.
Aleph a écrit le 24/11/2008 17:42 (ref msg # 20478 )
@ Michel:
Absoluement d'accord avec ta remarque pertinente!
Dans un post récent, javais abordé ce point (le fil avais dévié, et sa place est plus ici): https://www.greffer.net/forum/viewtopic....

Il n'en reste pas moins vrai que l'ajustage en haut et en bas doit être soigné, mais avec un bilame, c'est automatique.


greffer.net >> Noyer