Bouturer un noisetier

Message
Auteur
arbor29
Messages : 5
Enregistré le : 20 nov. 2008 17:13

#31 Message par arbor29 » 20 nov. 2008 22:49

Bonjour !

Nouvel inscrit sur le forum, je vous communique le résultat de mes expérimentations de bouturage de noisetiers.

Le 5 mars 2008, j'ai mis en terre des boutures de différentes variétés. La partie inférieure de chaque bouture, plantée dans la terre, était enduite d'hormone de bouturage. L'extrémité de la partie aérienne, quant à elle, était enduite de mastic afin d'éviter le dessèchement.

Voici les résultats à la date du 20 novembre 2008 :
- 8 boutures "Merveille de Bollwiller" plantées : 0 prise ;
- 3 boutures "Ennis" plantées : 1 prise ;
- 4 boutures "Butler" plantées : 0 prise ;
- 1 bouture "Pauetet" plantée : 0 prise ;
- 11 boutures "Longue d'Espagne" plantées : 3 prises.

Cette expérimentation confirme la difficulté de bouturage du noisetier ; difficulté soulignée dans la littérature sérieuse. Comme cela a déjà été écrit par Michel_Alpes, le 27 mai 2006, et par Alex, le 31 octobre 2006, il y a bien démarrage foliaire, dû au reliquat de sève, puis dessèchement et mort pour la majorité des boutures.

Les trois boutures "Longue d'Espagne" présentent des différences de développement. Je pense qu'elles résultent de l'envahissement de la zone par les mauvaises herbes, en été (je devrais prendre plus souvent la binette : :oops: ). Donc, de la différence d'ensoleillement. D'où l'importance de bien nettoyer la zone de plantation pour réduire, autant que faire se peut, la concurrence de la végétation indésirable.

Je vais expérimenter le marcottage en cépée avec étranglement. Il vous faudra attendre l'automne 2009 pour en connaître les résultats. Avec la nature, il faut être patient et humble... A mon avis, ils ne peuvent être que meilleurs.

Je vous invite à vérifier par vous-même la validité des informations glanées dans la littérature et surtout sur Internet. Paradoxalement, plus le nombre d'informations est grand, et moins elles sont fiables. Plantez, greffez ; il en restera toujours quelque chose...

P.S. : Je possède des photos de ces boutures et je peux les mettre sur le forum, à condition que quelqu'un m'explique comment les réduire en 640 x 640.

Au revoir !

arbor29
Messages : 5
Enregistré le : 20 nov. 2008 17:13

#32 Message par arbor29 » 21 nov. 2008 22:33

Bonjour !

Plutôt que perdre mon temps à "bidouiller" des photos, objets de mon courriel du 20 novembre 2008, j'ai préféré en faire d'autres aujourd'hui, avec une définition moindre. La qualité n'est pas sensationnelle mais elles sont exploitables.

Voici donc les photos de ces boutures de noisetiers, plantées, je le rappelle, le 5 mars 2008.

Au revoir !



ImageImage

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

#33 Message par floyd » 22 nov. 2008 12:18

Merci pour toutes ces infos, arbor 29, et bienvenue.
Pour les photos tu as certainement un logiciel qui permet de formater les fichiers images. Je crois me souvenir qu'André a décrit de nombreuses astuces sur ce forum…
Pour les boutures de noisetier, j'avoue que c'est bien la première fois que j'en vois! Le bouturage en pleine terre est toujours plus aléatoire, en général.
Le succès sera au rendez-vous avec le marcottage.

TheChti
Messages : 873
Enregistré le : 04 févr. 2008 17:42
Localisation : Lille et Arras

Boutures de noisetier

#34 Message par TheChti » 11 mars 2009 08:39

Très intéressant !!

Mon frère doit retirer des souches de noisetier pourpre (je ne connais pas le nom technique désolé :( ) ce vendredi, je vais donc en profiter pou regarder ça de plus près, essayer des récupérer des racines et à défaut de faire des boutures même s'il est un peu tard.

Mais je pensais à une chose: si l'on grattait légèrement l'écorce avec une lame de rasoir avant d'appliquer l'hormone de croissance, n'aurait-on pas de meilleurs résultats?

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

#35 Message par floyd » 11 mars 2009 11:52

Corylus maxima 'purpurea' qu'il est facile de traduire par noisetier le plus grand et pourpre.

A l'arrachage d'une souche il est sûr que des "éclats racinés" vont pouvoir être prélevés.

Peler légèrement l'écorce? ça ne peut pas nuire, ça vaut la peine d'essayer.

Avatar du membre
sapindo
Messages : 194
Enregistré le : 31 août 2006 18:53
Localisation : Ectot-lès-Baons

bouturage noisetier

#36 Message par sapindo » 17 mars 2009 06:32

Le bouturage de rameaux non lignifiés en été devrait donner de bien meilleurs résultats.
Il y a des plantes qui se bouturent, d'autres qui se marcottent, d'autres qui se greffent: à ma connaissance, il n'y a pas de plante qui se reproduise facilement et rapidement dans les 3 modes de multiplications mais je peux me tromper. :1eye:

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

#37 Message par floyd » 17 mars 2009 09:37

Un début d'explication à rechercher dans la physiologie de chacune des plantes.

Pour le noisetier, sa caractéristique est d'être un arbuste "basitone" avec peu de dominance apicale et une forte propension à rejeter de souche. Ce fonctionnement particulier du système hormonal vaut pour les sujets jeunes et les pousses à la base.

Dans les hauts d'un sujet agé, un autre type de fonctionnement prend place; plus proche de celui d'un arbre.
nb; relire l'ouvrage de P. Prieur sur la taille raisonnée, d'où j'extrais ces remarques.

Reste à vérifier si des boutures prélevées à la pointe n'auraient pas un comportement différent.

Avatar du membre
Eric
Messages : 418
Enregistré le : 15 déc. 2007 13:28
Localisation : Ardenne Belge

#38 Message par Eric » 17 mars 2009 12:54

J ai recu d une personne des boutures de noisetiers .Ces boutures
n ont pas encore de racines.Cette personne preleve
les boutures en octobre - novembre .Entaille l ecorse a 2 - 3
endroits et les pique en terre.C est boutures ne sont repique qu au
printemps suivant .En ce qui concerne mes boutures elles ont ete
preleve en automne 2008 ce qui explique qu elles n ont pas encore
de racines.Mais me disant qu il vaux mieux un tiens a 2 tu l auras,j ai
tente ma chance.

Ces plants m ont interesse parceque ce sont des noisettiers qui
se developpent sur un tronc,ce qui n empeche pas les rejets.
J ai cru que ce sont des noisetiers de Byzance mais le port n est pas
le meme .

Arbre de 30 ans:
Image
La souche vu de pres sans le chat:
Image
2 arbres de 5 ans
Image
D autres encore:
Image Image

hendy
Messages : 785
Enregistré le : 12 janv. 2006 16:33
Localisation : Québec (ville).. Canada

identification..

#39 Message par hendy » 18 mars 2009 01:39

L' écorse ne ressemble pas au coudrier de Byzance.. Est ce que les fruits sont regroupés.. 8-20 fruits ensemble donnant la grosseur d'une grosse pomme...ref ceux qu' il y a dans ma ville et celui observer dans le sud ouest de la France..

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

#40 Message par floyd » 18 mars 2009 17:07

Le port de Corylus colurna est vraiment celui d'un arbre avec une flèche très bien formée.
Sur les clichés, y compris des jeunes sujets, ce n'est pas net. Ils peuvent cependant avoir subi des élagages répétés qui modifient alors le port naturel.
Je donne ma langue au chat!

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 08:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#41 Message par Alex » 27 mars 2009 07:53

Bonjour,

De toutes façons, il n'y a pas cinquante Corylus... Sans parler des hybrides... Cf. ce résumé.

* Noisettes entourées par un involucre doux, feuillu. Buisson multi-branches, nombreux rejets; jusqu'à 12 m de haut.

** Involucre court

*** Corylus americana
*** Corylus avellana
*** Corylus heterophylla
*** Corylus yunnanensis

** Involucre long

*** Corylus colchica
*** Corylus cornuta
*** Corylus maxima
***Corylus sieboldiana (syn. C. mandshurica).


* Noisettes entourées par un épais involucre épineux. Arbre jusqu'à 20–35 m.

** Involucre modérément épineux

*** Corylus chinensis
*** Corylus colurna
*** Corylus fargesii
*** Corylus jacquemontii
*** Corylus wangii

** Involucre très dense et épineux, ressemblant à une bogue de chataîgne

*** Corylus ferox (syn. C. tibetica)


Bref, des photos des fruits aideraient si vous êtes sûr qu'il ne s'agit pas d'une greffe en tête sur noisetier de Byzance...

Alex

TheChti
Messages : 873
Enregistré le : 04 févr. 2008 17:42
Localisation : Lille et Arras

#42 Message par TheChti » 16 mai 2009 13:50

floyd a écrit :Le port de Corylus colurna est vraiment celui d'un arbre avec une flèche très bien formée.
Le port d'un Byzance est assez caractéristique. Je ne le reconnais pas dans ces photos ... Je trouve ce tronc magnifique ... et exempt de rejets il me semble (sauf peut-être un ...).

Pour revenir aux boutures de noisetiers, ma mère a fait de nombreux tuteurs avec cette essence, tuteurs qui servent à agrafer une protection grillagée. Sur la moitié d'entre eux, il y a de petites feuilles vertes qui sont sorties des bourgeons. Ca ne va pas bien loin néanmoins elles sont toujours bien là, je viens à l'instant de les toucher pour vérifier si elles n'étaient pas sèches et allaient se détacher mais non.

A noter que ma chère maman a planté ses "boutures" la tête en bas. Je vais laisser filer un an avant de venir en douce (si ça reste comme ça) lui saboter toutes ses plantations pour y regarder de plus près ....

auxine
Messages : 28
Enregistré le : 05 nov. 2010 20:55

#43 Message par auxine » 07 nov. 2010 22:11

La réussite des boutures des plantes ligneuses comme le noisetier réside dans le gestion du pied mère. En effet, les plantes ligneuses d'un certain age sont toujours plus difficiles à multiplier végétativement. Pour rajeunir les plantes ligneuses, il est nécessaire de tailler le pied mère à la base juste avant le printemps. Les jeunes pousses issues de bourgeons adventifs sont proches du sol et des racines, les relations hormonales sont pas les mêmes et l'age "génétique" des tissus est plus favorable que si on prélevait sur la plante sans traitement de recepage. En prélevant sur ces jeunes pousses (stade 6-8 cm) et en bouturant, vous observerez que les boutures racineront beaucoup plus facilement... et que les générations de boutures issues de ce nouveau plant sont également plus favorable à l'enracinement. En multipliant en marcotte greffe et bouture traditionnelle, on garde la même maturité du pied mère, c'est pour ca que les plants greffées fleurissent avant que les plantes de semis, car ces derniers sont génétiquement, physiquement et physiologiquement plus jeunes. Vaste et passionnant sujet...

Avatar du membre
Eric
Messages : 418
Enregistré le : 15 déc. 2007 13:28
Localisation : Ardenne Belge

#44 Message par Eric » 07 nov. 2010 22:34

Merci d avoir ressorti ce post .J avais completement oublier ces
noisetiers .Mes boutures qui semblaient avoir reprises sont morte
en Aout .Il n y avait pas de racines . Une grosse deception donc.

Des que j ai un moment j irai demander d autres boutures .Je finirai bien
par y arriver . :D

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

#45 Message par floyd » 07 nov. 2010 23:02

auxine a écrit :… car ces derniers sont génétiquement, physiquement et physiologiquement plus jeunes...
Que doit-on comprendre par "génétiquement plus jeunes"?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré