Bouturer un noisetier

Message
Auteur
jpthor
Messages : 11
Enregistré le : 14 févr. 2013 15:05

Re: Bouturer un noisetier

#61 Message par jpthor » 23 nov. 2013 17:37

merci pour ton retour car il m'amène à donner une précision peut-être importante : lorsque je dis "en ne leur laissant qu'un seul bourgeon" je veux dire que j'ai ébourgeonné tout le rameau en ne laissant que le "terminal". Au départ, les quatre boutures présentaient de mémoire entre 4 et 8 bourgeons (c'étaient les pousses de jeunes plants avec donc des bourgeons proches les uns des autres) et tous ont été éliminés sauf un.

Bouture retournée : cette idée d'une meilleure cicatrisation me plaît (!). Mais moins celle de la supérieure que de l'inférieure qui se retrouve ainsi à l'air libre pendant quelque temps. D'expérience, mes boutures de noisetier ratées (innombrables !) pourrissent du pied bien avant de le faire de la tête.
Le mélange d'un antifongique (charbon de bois ou de synthèse) aux hormones n'ayant rien donné, je cherchais un moyen pour éviter cette pourriture. En lisant ce truc donné pour bouturer les rosiers difficiles, j'ai pensé que cela pourrait être une solution mais j'avais peur que la partie exposée ne sèche trop. En réalité, en ne laissant dépasser que très peu la bouture inversée, la partie exposée ne sèche que sur une portion très faible. Et si les auxines ont pu migrer vers le haut et se concentrer juste sous ce début de cal...
J'ai un essai en cours avec cette méthode. Moitié plantée normalement avec hormone, l'autre moitié inversée pendant 3 semaines dans du sable puis sortie (en arrosant le sable pour le liquéfier et ainsi ne pas y laisser les bourgeons !), blessée sur env 2 cm, hormones du commerce et replantée dans le même pot que les témoins...
Le masticage (en mélangeant peut être des hormones au mastic ?!) me titille les neurones, j'y penserai lors d'un prochain essai !
à suivre aussi !
JPTHOR

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Bouturer un noisetier

#62 Message par floyd » 23 nov. 2013 19:17

On fait bien de demander des précisions! ;)

L'ébourgeonnage me surprend, la pratique n'est pas habituelle, mais pourquoi pas.
C'est trouver une justification qui va être dur.

Masticage de la coupe supérieure, et pour éviter ça ne retenir que des boutures de tête, les plus aoûtées possible.

Dernier point à préciser, la coupe inférieure; habituellement on pratique à ras d'un bourgeon, là où sont en principe les méristèmes et des assises de cellules génératrices.

jpthor
Messages : 11
Enregistré le : 14 févr. 2013 15:05

Re: Bouturer un noisetier

#63 Message par jpthor » 24 nov. 2013 12:42

ébourgeonnage : j'ai pensé que puisque les bourgeons démarrent avant la production de racines, ils épuisent le rameau ; peut-être alors qu'en éliminant tous les bourgeons sauf un, j'atténuerai ce phénomène et laisserai le temps à la bouture de produire des racines... mais je ne suis pas botaniste, c'est mon explication de dilettante....

coupe inférieure :effectivement je sectionne directement sous le bourgeon et perpendiculairement à l'axe. Je pratique la blessure à l'opposé du bourgeon que j'élimine pourtant (j'ai toujours ébourgeonné la partie enterrée de toutes mes boutures pensant que les bourgeons ne pouvaient qu'y pourrir !)

Attention, même si je considère avoir réussi trois boutures de noisetier sur les 4, la pousse de l'année est très faible... de là à obtenir un noisetier productif et en bonne santé...!
Il nous faudra renouveler ces essais en croisant les méthodes pour tenter de trouver une solution valable.
cordialement
jpthor

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Bouturer un noisetier

#64 Message par floyd » 24 nov. 2013 14:40

Des pratiques qui sortent des routines, et qui finalement marchent au moins aussi bien, voilà qui interpelle!

l'ébourgeonnage
C'est la précaution courante des producteurs de greffe-bouture de vigne. Le PG est privé de ses bourgeons pour diverses raisons, et cela ne l'empêche pas de produire des racines.
Hors la vigne, je n'ai jamais vu préconisé sur d'autres espèces, mais pourquoi pas tester.

le bourgeon unique
Au débourrement les bourgeons épuisent les restes de sève. L'effet verre d'eau est souvent constaté.
Un seul bourgeon consommera moins c'est logique.

la blessure
Précisément comment fais-tu?

la longueur de la bouture
15 cm indiques-tu. Cela aussi interpelle.
Des longueurs supérieures sont préconisées pour diverses raisons dont le risque de sécheresse.
Un risque facile à palier.
Inversement, pour de futurs essais, il serait intéressant de comparer les taux de réussite selon trois longueurs, 5, 10 ,15 cm, avec arrosage identique et suffisant.

tom
Messages : 295
Enregistré le : 08 juil. 2013 15:43
Localisation : Aix-en-Provence ( 13 )

Re: Bouturer un noisetier

#65 Message par tom » 05 avr. 2014 17:27

J'ai réalisé des boutures de noisetiers ( 3 ) l'année dernière, elles étaient bouffées par la pourriture ( elles étaient toutes blanches ) et là, elles ont débourrées et tout marche !

Je les ai bouturées à l'étouffée.

brice
Messages : 52
Enregistré le : 30 nov. 2016 02:42

Re:

#66 Message par brice » 05 déc. 2016 02:53

Alex a écrit :salut a vous

Je pense que je mettrais quelques possesseurs de noisetiers à contribution cet automne :-)
Euh, dites vous payez les ferrures des chevaux ?
Cause, jusqu'à pékin, ça fait une trotte .

Je proposais ailleurs, que la contribution se fasse en semi-ariens enspores ...
(bouteilles fendues en pied de rejet, emplies de sciures-café enspores)

Histoire de se passer d' omelettes .

François du Perche
Messages : 2386
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un noisetier

#67 Message par François du Perche » 05 déc. 2016 19:25

Cause, jusqu'à pékin, ça fait une trotte .
On comprend enfin pourquoi on ne comprend pas les messages de Brice : c'est du chinois ! :)

Avatar du membre
ké20
Messages : 849
Enregistré le : 30 déc. 2013 10:02
Localisation : Sud Périgueux (24)

Re: Bouturer un noisetier

#68 Message par ké20 » 05 déc. 2016 20:36

:good: c'est vrai que même en lisant 2 à 3 fois , je ne comprends pas toujours .....

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré