Bouturer un noisetier

greffer.net >> Noisetier

patrice a écrit le 11/03/2006 12:20 (ref msg # 898 )
Savez vous si le noisetier se bouture facilement?
(je sais qu'on a habitude de la marcoter ou diviser la souche)...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 31/08/2007 11:39 par patrice
patrice a écrit le 12/04/2006 16:15 (ref msg # 1269 )
Je n'ai pas obtenu de résultat avec mes essais de bouture
druere a écrit le 14/04/2006 20:59 (ref msg # 1299 )
A une époque j'avais essayé sans résultats - et pourtant c'était sous cloche
plastique (atmosphère confiné)
patrice a écrit le 14/04/2006 21:22 (ref msg # 1301 )
J'avais essayé les deux : athmosphere confinée ou non.

Tant pis, maintenant je serai à quoi m'en tenir.
michel29 a écrit le 27/05/2006 13:09 (ref msg # 1936 )
bonjour à tous
J'ai toujours entendu dire que le noisetier ne se bouturait pas.
Je me sert des jeunes branches pour tenir mes tomates ou marquer des rangs : pas la moindre germination !
Michel_Alpes a écrit le 27/05/2006 15:37 (ref msg # 1937 )
Bonjour,
Jamais fait de boutures volontaires,mais il m'est arrivé de ramer les petits pois ou marquer des raies de Pommes de terre avec des jeunes pousses de noisetier, il n'y a jamais eu de racines ,simplement un dèmarrage foliaire qui meurt tres vite.
CB a écrit le 31/10/2006 08:44 (ref msg # 4297 )
Bonjour,

Mes tentatives de bouturage se sont toujours terminées par un échec alors je marcotte.

Poutant, le conservatoire végétal d'aquitaine propose ses noisetiers sous forme de "scion de bouture"

Je ferais une nouvelle tentative.
thibaud a écrit le 31/10/2006 09:05 (ref msg # 4298 )
ben j'ai un ami qui a mis une bouteille de plastique remplie de terre sur une branche moitié moins grosse qu'un bouchon de crista...e et ya plein de racine et ya une belle pousse qui a redémaré juste en haut!!
je sais que ce n'ais pas une bouture mais du marcottage mais c'est très simple comme ça donc...
patrice a écrit le 31/10/2006 09:10 (ref msg # 4299 )
Dans le cadre des échanges que nous faisons ici meme, il serait plus simple de trouver une méthode de bouturage fiable. Ca coute moins cher d'envoyer une bouture plutot qu'un plant enraciné.
thibaud a écrit le 31/10/2006 09:18 (ref msg # 4301 )
a oui je n'avais pas pensé à ça!
Alex a écrit le 31/10/2006 15:11 (ref msg # 4311 )
Bonjour,
Malheureusement, le noisetier est réputé très difficile à bouturer. Toutes mes tentatives ont échoué, même avec la base grattée enduite d'hormone de bouturage : comme pour Michel_Alpes, il y a démarrage de végétation mais pas de production de racines !
Alex a écrit le 19/04/2007 09:11 (ref msg # 8135 )
Bonjour,

Je lis dans JBM de avril 07 : "Noisetier : bouture de bois sec en fin d'automne". Mais à mon avis c'est une fadaise...

On retrouve cette info sur plusieurs sites : "La multiplication par bouture est aussi possible, en novembre avec une branche d'extremité de la grosseur d'un crayon." http://www.pommiers.com/noisetier/noiset...


Je continue de chercher un moyen de multiplier les noisetiers, autre que le marcottage en butte ou la divison de souche (ce que je fais avec les noisetiers sauvages qui envahissent mon jardin, et ça fonctionne très bien).

Ne peut-on pas envisager de greffer en fente sur noisetier sauvage, puis d'enterrer le point de greffe pour qu'à terme le greffon s'affranchisse ? Comment, alors, s'assurer que les drageons sont ceux du cultivar d'intérêt et pas ceux du PG ? Je tourne en tourne en rond et revient à un post précédent : l'utilisation de Corylus colurna (qui ne drageonne pas) comme PG...

Dernière idée : greffage en fente sur noisetier sauvage (plus facile à se procurer que C. colurna) puis marcottage aérien ou en butte ???

Je pense que je mettrais quelques possesseurs de noisetiers à contribution cet automne
patrice a écrit le 19/04/2007 10:01 (ref msg # 8137 )
"Alex" a écrit :
Ne peut-on pas envisager de greffer en fente sur noisetier sauvage, puis d'enterrer le point de greffe pour qu'à terme le greffon s'affranchisse ?


Ce parait tout à fait envisageable.

Par contre, dans les livres qui evoquent le greffage, les techniques semblent être peu conventionnelles :

- approche (ce qui signifie deja qu'une greffe classique est difficile)
- fente ou incrustation avec greffon semi herbacé , sous verre, en été.

A mon avis, il faut pratiquer la technique avec des noisetiers que tu as chez toi pour la mettre au point, avant de demander des greffons, car c'est une greffe qui a l'air d'être assez technique.

Autre possibilité : micro bouturage invitro, mais là c'est une autre aventure...

Je lis dans JBM de avril 07

C'est quoi JBM?
Alex a écrit le 19/04/2007 10:32 (ref msg # 8138 )
Jardiner Bio magazine ... C'était pour ne pas faire de pub
Alex a écrit le 19/04/2007 10:53 (ref msg # 8139 )
"patrice" a écrit :
fente ou incrustation avec greffon semi herbacé , sous verre, en été.


Merci pour l'info !

Effectivement c'est assez peu conventionnel... Je tenterais avec du tortueux cet été (comme ça je repererais facilement les bons rejets )
sapindo a écrit le 20/04/2007 09:27 (ref msg # 8180 )
le noisetier se multiplie a priori en boutures herbacées en juin.
(Heiss).
ou en bouture semi-ligneuses
(Paglietta, R. 1973. The Plant Prop. 19(3):20.)

La 1ère méthode paraît la plus fiable comme le bouleau (j'y suis parvenu pour le bouleau mais jamais essayé pour le noisetier).

Je vais pour ma part tenter l'année prochaine des greffes sur corylus colurna de semis de graines...collectées sur un alignement en ville!

La greffe sur avellana est problématique car le porte greffe drageonne systématiquement
Alex a écrit le 20/04/2007 11:04 (ref msg # 8183 )
"sapindo" a écrit :
le noisetier se multiplie a priori en boutures herbacées en juin. (Heiss).


Merci pour l'info. A l'étouffée je suppose ?
patrice a écrit le 20/04/2007 11:38 (ref msg # 8186 )
Cela n'est pas précisé sur le livre d'où j'ai tiré les informations, mais il est évident que comme pour les autres boutures herbacées ou semi-herbacées réalisées à cette époque, la mise à l'étouffée est nécessaire.
sapindo a écrit le 20/04/2007 13:30 (ref msg # 8191 )
comme le dit Patrice, à l'étouffée; C'est beaucoup plus dur mais faisable pour l'amateur; si on en fait en grand nombre, y en a tjrs qq unes qui prennent.
Alex a écrit le 29/08/2007 16:47 (ref msg # 10797 )
Layering in autumn. Easy, it takes about 6 months (!)

http://www.ibiblio.org/pfaf/cgi-bin/arr_...


greffer.net >> Noisetier