Neflier sur aubepine.

greffer.net >> Néflier germanique

Le meusien a écrit le 27/05/2009 10:47
Bonjour à tous.
Pour mon premier passage sur ce forum je dois dire qu'on apprend beaucoup avec vous .
Voilà je pose mes premières questions de grand néophyte en la matière:
J'ai realisé sur un tronc d'aubepine de 30 cm de diamètre à plus de 1,50m de hauteur 3 greffes en couronne de neflier germanique. à ma grande surprise, 2 greffons on debourré rapidement.

Dois-je forcement en supprimer un ?


Merci d'avance .
Bien à vous.
patrice a écrit le 27/05/2009 14:04
Bonjour.

Laissez tout pousser pour l'instant. Tuteurez par contre les pousses.

(genre des bambous à la verticale dans l'alignement des greffons, maintenus par une sangle autour du tronc)

C'est audacieux de couronner une aubépine de 30 cm de diamètre

Si vous le souhaitez, vous pouvez poster des photos.
Le meusien a écrit le 27/05/2009 15:33

Si vous le souhaitez, vous pouvez poster des photos.


Bonjour Patrice et merci de votre promptitude.
Je posterai une photo dans les prochains jours.
L'exposition est plein sud à l'orée d'un bois.
A vrai dire je n'y croyais pas trop d'autant plus que les greffons ont été prelevés 2 minutes avant la greffe.....il me reste decidement plein de choses à comprendre...
Le meusien a écrit le 28/05/2009 11:26
Toutes mes excuses.......il s'agit d'un tronc de 30 millimètres de diamètre...mais où avais-je la tête ....
Je comprend mieux pourquoi Patrice parlait d'audace ........
Le meusien a écrit le 28/05/2009 21:45
Chose promise:




floyd a écrit le 28/05/2009 23:26
La chance semble sourire à l'audacieux néophyte.

De la simple ficelle de sisal comme ligature et un minimum de mastic à greffer.
Alors là, chapeau Le meusien.
patrice a écrit le 29/05/2009 07:17
Je confirme le conseil de tuteurage et de laisser les 3 greffons (mais une seule pousse par greffon) pour l'instant.
Surveiller régulièrement les risques de strangulation en raison de la ficelle utilisée pour ligaturer.
Le meusien a écrit le 29/05/2009 08:02
Merci à vous.
Il est vrai que je n'ai trouvé que cette ficelle, j'ai pu lire sur ce même forum qu'il existe des "flexibandes" .....à suivre.
J'ai dejà realisé dans le passé quelques greffes de pommiers sur franc. même chose avec poirier. mais seul les greffes en couronne ont reussis. toutes les greffes en fentes et ecussons ont été des echec pour moi.
Mais bon.....patience.....je mettrai le temps....je ne compte pas m'arreter là...

PS: J'appelle franc des plants issus de pepins de fruits divers.....mais là aussi je dois me tromper...

(mais une seule pousse par greffon) .


Dans quel but ?
Et quelle pousse dois-je garder.....celle du haut je pense non ?
floyd a écrit le 29/05/2009 09:05
Quelle pousse conserver?
Deux logiques avec de bons arguments, préférer l'œil:
1/ extérieur pour former plus facilement un gobelet.
2/ intérieur pour recentrer le futur houppier.

A surveiller dans les deux cas, la cicatrisation de la coupe du PG, pour éviter une accumulation de détritus humides.
patrice a écrit le 29/05/2009 09:46

Il est vrai que je n'ai trouvé que cette ficelle, j'ai pu lire sur ce même forum qu'il existe des "flexibandes" .....à suivre.


le ruban adhésif "électricien" convient très bien pour les couronnes (et autre opérations sur gros diamètre : coulée...), c'est ce que j'utilise.

Quelle pousse conserver?
Deux logiques avec de bons arguments, préférer l'œil:
1/ extérieur pour former plus facilement un gobelet.
2/ intérieur pour recentrer le futur houppier.


il est d'usage de conserver la pousse la plus vigoureuse, sauf cas particulier.
autrevie a écrit le 02/06/2009 11:03
-pourquoi les neflier se vendent greffé sur cognassier plutot que sur aubépine?
Utiliser le cognassier comme porte greffe donne,tel la poire,ou le neflier du japon des fruits plus sucrés sur les nefles?
-la vigeure est elle plus importante sur cognassier?
l'aubépine a en tout cas une super compatibilité avec le neflier
-ce que j'ai déja lu sur le sujet des nefliers c'est que la croissance se calme fortement des la 3 ieme année...sur tout les PG?
-j'ai conduis un neflier en tronc unique sur aubépine et ca culmine...fort laidement,il n'y aucune croissance latérale...

la photo de Patrice de l'un de ses nefliers greffé sur aubépine est carrément splendide et je suis bien deçus de la chétive apparence de mes réalisations.

par contre le monstrueux d'evreinoff greffé sur cognassier (acheté au conservatoire végétale d'Aquitaine est....BEAU....il pousse sur les cotés,une forme étrange qui met en valeur ses grosses feuilles pendantes...
JM a écrit le 02/06/2009 15:44
-pourquoi les neflier se vendent greffé sur cognassier plutot que sur aubépine?


Peut-être à cause du feu bactérien ?
Ferréol a écrit le 02/06/2009 18:36
A mon avis faut pas chercher des raisons alambiquées, le cognassier sert de porte greffe pour les poiriers, cognassiers, néfliers, néfliers du japon, en gros, c'est le porte greffe à tout faire facile a multiplier.
Les pépiniéristes ne se prennent pas la tête a avoir trente sortes de porte-greffe alors ils greffent sur ce qu'ils ont, c'est a dire du cognassier...

De plus, par rapport à l'aubépine, le cognassier se multiplie plus facilement et il faut moins de temps pour avoir un porte-greffe de dimensions suffisantes pour greffer...
patrice a écrit le 03/06/2009 14:21
Le cas "crataegus porte-greffe" avait fait l'objet de quelques dérogations (et uniquement à cet usage) selon :


http://www.legifrance.gouv.fr/affichText...

"végétaux dont la plantation et la multiplication sont interdites sur le territoire national du fait des risques liés au feu bactérien. :
Crataegus :
- semis de Crataegus ;
- plants de Crataegus issus de semis, à l'exception de ceux destinés au greffage dans les établissements de production."

Le meusien a écrit le 04/06/2009 22:40
Surprise aujourd'hui en regardant de plus prés le 3 eme greffon:







Ce qui est marrant c'est que le bourgeon d'origine est mort ...et c'est bien un petit bourgeon lateral qui se forme ( à droite du principal ).
Je suis assez content je dois dire .....
Mais 3 greffons viables sur un même pied..... ...ça fait un peu beaucoup ça non ?
Si je laissais faire la nature.....il se passerait quoi ?
Merci à tous de vos futures reponses....
floyd a écrit le 05/06/2009 07:16
Liste des végétaux dont la plantation et la multiplication sont interdites sur le territoire national du fait des risques liés au feu bactérien.
Pommier à couteau (Malus domestica r Malus pumila) :
Variétés : Abbondanza, James Grieve.
Pommier à cidre (Malus domestica r Malus pumila) :
Variétés : Argile rouge, Tardive de la Sarthe, Doux Normandie, Blanc Sûr, Peau de Chien.
Poirier (Pyrus communis) :
Variétés : Bronstar, Passe-Crassane, Laxton's Superb, Durondeau, Madame Ballet.
Nashi (Pyrus serotina r Pyrus Pyrifolia) :
Variétés : Kumoi, Nijisseiki.
Cotonéaster :
Espèces, sous-espèces ou clones : Salicifolius floccosus, Salicifolius Herbsfeuer.
Pyracantha ou buisson ardent :
Espèces ou cultivars : Atalantioïdes Gibsii.
Pommier d'ornement (ou pollinisateur) :
Espèces ou cultivars : Crittenden.
Crataegus :
- semis de Crataegus ;
- plants de Crataegus issus de semis, à l'exception de ceux destinés au greffage dans les établissements de production.

Dans le même arrêté cité par Patrice, cette liste très "ciblée".

Quand on dit qu'avec la nature la patience est nécessaire… Continues dans ce sens, Le meusien. Les yeux stipulaires qui se développent sont une chance.
Tailler? sauf cas très particulier, le plus tard possible en fin de saison pour ne pas se priver d'une chance.
Ferréol a écrit le 05/06/2009 07:51

Si je laissais faire la nature.....il se passerait quoi ?


Trois départs de branches au même point sachant que ce point est le point de greffe donc moins solide. C'est particulièrement propice à une accumulation d'eau à ce niveau et donc de pourriture, ça fait un point vraiment fragile pour le futur arbre. Il vaut mieux ne laisser qu'une des branches quitte a la tailler correctement pour qu'elle se sépare en plusieurs charpentières...
patrice a écrit le 07/06/2009 10:19
Férréol, a quel moment réalises-tula suppression pour ne laisser qu'un greffon?
Car lorsque j'ai dit à "le meusien" de laisser les trois greffons, c'est juste dans l'immédiat, pas à terme.
Lorsque je fais de telles couronnes, je n'éclaircie pour ne garder qu'un greffon l'hiver suivant, entre la réalisation de la greffe et l'hiver, je laisse les trois greffons se développer (avec une seule pousse, la plus vigoureuse, par greffon). C'est tout du moins comme cela que je pratique.
Je laisse pousser les trois greffons jusqu'à l'hiver pour me prévenir de risques de casse, pas pour des raisons biologiques, rapidité de formation de couverture de la zone greffée, alors qu'Evelyne Leterme, dans son livre sur le greffage, elle, indique que plusieurs greffons favorisent le recouvrement de la coupe... mais à terme ne laisse qu'une seule pousse, lors de la taille l'hiver suivant, "la plus droite et la plus vigoureuse, qu'on taille à 20 ou 30 cm de longueur afin d'obtenir 3 à 4 futures charpentières".
Le meusien a écrit le 07/06/2009 10:57
Evelyne Leterme, dans son livre sur le greffage, elle, indique que plusieurs greffons favorisent le recouvrement de la coupe.


Je pensais bien comme elle, de plus je pense aussi que le fait d'avoir plus de surface en feuilles met moins le plant d'aubepine en souffrance la première année...mais ça c'est une reflexion personnelle.. .
En tout cas merci à tous de vos reponses constructives, un vrai regal ce forum..
youcef a écrit le 07/06/2009 15:45
il ne faut pas supprimer totalement les deux autres greffons, mais les
couper le plus bas possible et ne laisser qu'un seul oeil à chaque greffon
pour que la partie du PG opposé au greffon le plus vigoureux ne se
desseche pas.


greffer.net >> Néflier germanique