Semis de graines de néflier

greffer.net >> Néflier germanique

André a écrit le 21/04/2007 01:54
L'article de wikipedia sur le néflier indique que le semis est difficile
http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9flie...

Quelqu'un a-t-il déjà tenté l'expérience ?

Par ailleurs, les graines de néflier sont-elles des pépins ou des noyaux ???
patrice a écrit le 21/04/2007 06:55
Je confirme avoir eu des tres grands taux d'echec sur les semis de néflier germanique.
En ayant acheté quelques un à un pépinieriste forestiers, contrairement à leurs autres productions obtenues par semis, les nefliers germaniques étaient multipliés par bouturage.

Quant à noyau ou pépin, on parle de pépin ici : http://perso.orange.fr/association.fruit...
autrevie a écrit le 22/04/2007 09:22
pareil,germination des pépin nul,pourtant en foret chez moi y'en a pas mal
alors j'en ai repiquer un,il a bien repris malgré sa réputation à haïr la transplantation.
(les greffes sur aubépines sont exellentes).
(vive le cultivar Monstrueux d'Evreinoff)
André a écrit le 22/04/2007 17:07
Aviez-vous tenté de scarifier la graine afin que l'eau puisse pénétrer à l'intérieur ?
patrice a écrit le 22/04/2007 17:23
Non je n'ai pas tenté la scarification. C'est une bonne idée.
Alex a écrit le 23/04/2007 09:48
Bonjour,

Je n'ai jamais renté le semis non plus, mais j'ai bouturé 5 greffons de néfliers en rab ce printemps (10-15 cm de long, trop gros diamètre pour être greffé) et ils ont tous l'air de bien partir ! Il y aura probablement du 'Délice des Vannes' cet automne (en plus des greffes qui, dans l'ensemble, sont bien parties !)

Bref, la bouture semble assez aisée !
Alex a écrit le 23/04/2007 12:10
Sur Wiki, ils évoquent que les pros trempent la graine dans l'acide sulfurique (ATTENTION A LA MANIPULATION !!!!) pour faciliter la germination.
André a écrit le 07/06/2007 13:36
J'ai testé le semis en scarifiant légèrement la "peau" marron épaisse des graines puis en laissant mariner en intérieur ces graines 8 à 10 jours dans un verre d'eau (renouvelée tous les 2 ou 3 jours).

Résultats, mes graines de l'année lèvent toutes sans souci particulier.
Alex a écrit le 07/06/2007 13:47
Tandis que mes boutures de néfliers qui étaient bien parties se sont dessechées
autrevie a écrit le 09/06/2007 12:49
oui j'ai entendu dire qu'il fallais scarifier,ou utiliser de l'acide,et meme d'utliser la putréfaction du fruit pour créer les condition favorable à la germination.
dommage pour délice des vannes je crois bien savoir d'ou tu l'a eu
il parrais qu'elle est exeptionelement bonne,j'ai raté mes greffage l'année dernier car j'ai greffé sur épines noir(prunellier) ops:
Mespilus a écrit le 15/06/2007 11:50
L'automne dernier et après avoir déguster qqs nèfles "Royal", j'ai récolté les graines afin de les semer.

Avant de realiser le semis, j'ai ouvert une graine parfaitement formé et
surprise : elle était parfaitement vide. J'ai ainsi ouvert une 15aine de graines, sans plus de résultat.

Un conseil : si vous avez assez de graines vérifier toujours qu'elles sont pleines car le nèflier peut fructifier sans pollinisation

Aprés ce déboire, j'ai greffé au mois de mars deux Crataegus monogyna
(un en pot et l'autre en racine nue) avec des greffons "Royal" et elles ont prises sans problèmes. La greffe y a que ca de vrai pour Mespilus germanica.

Bonnes chances dans vos essais
Alex a écrit le 15/06/2007 12:17
Avant de realiser le semis, j'ai ouvert une graine parfaitement formé et surprise : elle était parfaitement vide. J'ai ainsi ouvert une 15aine de graines, sans plus de résultat.
Un conseil : si vous avez assez de graines vérifier toujours qu'elles sont pleines car le nèflier peut fructifier sans pollinisation


C'est très intéressant comme constat, merci de l'avoir partagé ! Est-ce de la parthénocarpie ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Parth%C3%A9... ) ?
Intuitivement je dirais "non" car la graine "parfaitement formée" est bien présente, mais je n'en suis pas sûr ! Celà expliquerait, en tous cas, pourquoi le néflier d'Allemagne est réputé capricieux à germer (si la 1/2 des graines sont vides...)

Aprés ce déboire, j'ai greffé au mois de mars deux Crataegus monogyna
(un en pot et l'autre en racine nue) avec des greffons "Royal" et elles ont prises sans problèmes. La greffe y a que ca de vrai pour Mespilus germanica.


En lisant celà je me suis précipité sur la bourse au greffon et là... déception... pas de description

Dommage, c'est un cultivar ancien recensé ça et là ; mais il est toujours difficile de trouver des infos et des plants * de cultivars autres que 'à gros fruits' et 'Monstrueuse d'Eivrenoff'. Par hasard, vous n'auriez pas plusieurs cultivars de Mespilus germanica ?

* : ce constat est d'autant plus triste que le néflier était un élément incontournable du bocage normand il y a encore un siècle car on greffait très souvent du néflier au milieu des haies d'aubépines !
André a écrit le 15/06/2007 12:36
Un conseil : si vous avez assez de graines vérifier toujours qu'elles sont pleines car le néflier peut fructifier sans pollinisation


Un autre conseil qui vaut pour tous les semis. Penser à plonger vos semences dans un verre d'eau avant le semis. Celles qui sont semables ne sont que celles qui coulent. Je pense que vos graines vides auraient flotté en faisant ce test.

Ci-joint une photo (de piètre qualité) qui prouve que le semis de néflier est jouable.


Mespilus a écrit le 15/06/2007 14:25
vos graines vides auraient flotté en faisant ce test

Probablement mais je n'ai pas essayé sur le moment

Ci-joint une photo (de piètre qualité) qui prouve que le semis de néflier est jouable.

Tout a fait, d'ailleurs sur les coteaux de l'ourthe (belgique), il y a encore des nefliers sauvages (venant certainement de semis naturel)

Par hasard, vous n'auriez pas plusieurs cultivars de Mespilus germanica


C'est le seul cultivar que je posséde actuellement
A l'automne dernier, j'ai également gouté des nefles "Sultan" : plus grosse mais moins goutue à mon sens. J'ai donc multiplié le "Royal"
sim a écrit le 19/06/2007 14:47
Je confirme ce que dit Mespilus :
En ouvrant au casse-noix, une vingtaine de graines de nèfles, presque toutes étaient vides. je n'en ai obtenu que 3 (et écrasées 2 ).
André a écrit le 21/08/2007 19:40
Le néflier semble lui aussi être un adepte de la polyembrionie.

Si j'ai bien compris ce qui est indiqué ici par Alex https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
, un de ces deux plants devrait être identique à l'arbre d'origine du fruit donc pas mauvais du tout...

Un semis (sur les 6 qui ont levé) a donné ceci :


patrice a écrit le 21/08/2007 19:53
Si j'ai bien compris ce qui est indiqué ici par Alex


Alex a développé le sujet sur la polyembryonie ici :
https://www.greffer.net/?p=95
Alex a écrit le 29/08/2007 08:56
un de ces deux plants devrait être identique à l'arbre d'origine du fruit donc pas mauvais du tout...


Oui... sauf s'il s'agit de...

- polyembryonie par clivage : "vrais jumeaux" : issus de la reproduction sexuée, donc différents de deux parents, mais identiques entre eux...

- polyembryonie simple : "faux jumeaux" : deux oosphères dans la même ovule : issus de la reproduction sexuée, donc différents entre eux et différents des deux parents...

Je n'ai pas trouvé d'infos sur la polyembryonie chez Mespilus germanica, je ne sais pas ce qui est le plus courant !
JM a écrit le 29/08/2007 11:56
D'après la photo, ça ressemble à du néflier du Japon, non ?
André a écrit le 29/08/2007 14:14
Non, c'est du Mespilus germanica.

J'ai aussi semé de l'eriobotrya. Ses feuilles son plus petites et moins coriaces et je ne sais pas s'il va supporter le climat parisien.






greffer.net >> Néflier germanique