Bouturer un figuier

Message
Auteur
François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un figuier

#61 Message par François du Perche » 27 janv. 2014 09:30

bonjour André,
La video est bien faite mais je reste sceptique sur le titre : "méthode rapide.." où il faut commencer par faire un trou de 1m de profondeur (De profundis....air connu), par contre, si ça marche, ça doit faire un plant super vigoureux qui démarre comme une fusée.
La méthode où l'on couche la bouture à l'horizontale, si elle marche bien, est bien plus rapide et permet d'avoir plusieurs plants avec une seule branche.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#62 Message par André » 27 janv. 2014 10:12

Merci !

J'ai mis "rapide" parce que je pense que ce genre de bouturage permet d'avoir rapidement des fruits dans la mesure ou il y a déjà une base de charpentières existantes. Si le bouturage prend bien, je pense que dés l'année prochaine, je devrais voir apparaître les premières figues.

Pour ce qui est de creuser le trou, j'ai mis environ une dizaine de minutes à creuser les 50 cm du trou principal, 2 minutes pour le trou de 1 m à la tarière et encore 5 minutes pour remplir de bonne terre, ce qui reste rapide.

Je ne pense pas que la méthode où l'on couche la bouture à l'horizontale soit plus rapide à produire. Elle donne plus de plants mais ce sera des pousses de l'année qui mettront au moins 2 à 3 ans avant de donner leurs premières figues. Elle est à privilégier si on veut produire beaucoup de petits plants pour ensuite les disséminer alors que la méthode de la grosse branche est destinée à se faire directement en place.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un figuier

#63 Message par François du Perche » 27 janv. 2014 16:45

C'est en effet une idée assez géniale si ça marche :D . On dispose de branches assez importantes de figuier quand on les taille sévèrement. Plutôt que de les brûler, pouvoir faire un nouveau figuier qui produit dès l'année suivante, peut-être même des figues-fleurs, ce serait rêvé.
Je dispose d'une tarière avec un moteur thermique, on peut faire des trous de 80cm de profondeur et 18cm de diamètre je crois. Je m'en sers pour faire des fondations simples et économiques de murs, etc. Plutôt que de couler de grosses quantités de béton en profondeur, je fais des "quilles" en béton, p.ex tous les 80cm, avec une tige de fer au centre (1 quille = 20 litres) solidaire des ferrailles du béton de la base du mur. Ces "fondations", très solides bien que peu volumineuses sont ainsi hors-gel. Ca fait un mur sur pilotis qui résiste bien aux poussées de terre. C'est très efficace avec plus de 20 ans de recul bien que ce ne soit pas homologué (pardon pour le hors-sujet)
Dans les sols argileux, on fait un beau trou solide et bien calibré. C'est facile d'introduire une longue tige de figuier avec les charpentières déjà formées. Deux seaux d'une bonne terre légère pour remplir le trou serait assez simple, l'argile des profondeurs vient donner l'humidité nécessaire en continu.
Est-ce que cela a déjà été expérimenté ou est-ce une nouvelle idée en cours de test ?
On aurait ainsi deux méthodes faciles, une pour la qualité, une pour la quantité.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#64 Message par André » 27 janv. 2014 17:47

Je ne sais pas si la méthode fonctionne ! Claude Duvar a posté le message en 2007 mais il ne répond plus sur ce sujet.

Je te dirais donc si ça marche ici dans quelques mois.

PS:Je t'appelle dés que j'ai une fondation à faire ! ;-)

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

Re: Bouturer un figuier

#65 Message par floyd » 27 janv. 2014 17:55

Un forage dans une terre argileuse aura tendance à se remplir d'eau.
Pas trop grave pour le béton, mais pour le rameau et les racines espérées il y a risque de noyer le tout et donc de pourrissement rapide.
En outre la parois se trouvera parfaitement lissées et la progression des racines en sera bloquée.
Voilà deux inconvénients majeurs… et sans solution hélas.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#66 Message par André » 27 janv. 2014 18:04

J'ai une parcelle de mon terrain qui est très argileuse. La solution que j'ai trouvé pour éviter le problème du pot sans trou est de passer un coup de sous-soleuse dans le sens de la pente avant de planter les arbres au dessus de ce sillon. On a ainsi un drain souterrain de 10 cm de diamètre à 80 cm de profondeur qui évacue le trop plein d'eau. On peut ensuite creuser un trou (au diamètre le plus large possible) dans l'axe du sillon car effectivement dés que les racines atteindront la couche d'argile dure sur les côtés du trou ou au fond, la croissance sera très très ralentie voire stoppée.

Attention, une fois le drain créé, ne plus faire passer d'engin lourd en surface sous peine de voir le drain s’affaisser sous le poids.

Reste qu'il faut deux conditions pour faire ça : avoir un terrain assez grand pour y faire passer un engin et au moins un peu en pente et pouvoir disposer d'une sous-soleuse. :D

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

Re: Bouturer un figuier

#67 Message par floyd » 27 janv. 2014 18:29

ce qui fait trois conditions. :lol:

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un figuier

#68 Message par François du Perche » 27 janv. 2014 18:37

Un forage dans une terre argileuse aura tendance à se remplir d'eau.
C'est hélas vrai si on procède à l'automne ou en début d'hiver, mais en faisant l'opération en fin d'hiver, on limite les risques, ça ne baignera pas trop longtemps.
Quant au "bétonnage" des bords du trou qui se produit presque systématiquement avec l'outil pour trous cylindriques profonds (en général pour les piquets), on peut penser que l'humidité ramollira la croûte avant que les racines ne l'atteignent.
L'outil à planter qui est triangulaire ne "bétonne" pas, mais il va moins profond.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

Re: Bouturer un figuier

#69 Message par floyd » 27 janv. 2014 19:55

Tente et on en reparle… ;)

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un figuier

#70 Message par François du Perche » 27 janv. 2014 21:30

OK :) mais tu as raison, si la terre est 100% argileuse et si ça stagne, ça ne marchera pas, ça pourrira.
Dans mon cas, il y a environ 20 cm de bonne terre puis l'argile. C'est globalement filtrant (terrain pentu). Est-ce que tenter le bouturage la première quinzaine de mars a une chance de réussir ?

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#71 Message par André » 27 janv. 2014 21:43

Je ne sais pas quelle est la meilleure période pour ce type de bouture mais je vais re-tenter l'expérience fin mars, fin juin, fin septembre et fin décembre (quoique ce soit assez proche de la première tentée le we dernier) et je vous dirai ça dans 1 an.

Avatar du membre
diospyros
Messages : 706
Enregistré le : 16 août 2011 23:46

Re: Bouturer un figuier

#72 Message par diospyros » 28 janv. 2014 20:51

François du Perche a écrit :ça a l'air simple et très productif.
Boutures d'hiver : quel mois conseilles-tu ?
boutures d'été : quel mois conseilles-tu ?. Si ce sont des pousses de l'année, je suppose qu'il faut attendre qu'elles soient aoutées, c'est à dire attendre septembre. Ou le faire + tôt avec du bois plus vieux ?

Dsl Francois, je n'ai pas recu de notifications et j'ai pas pensé a regardé si quelqu'un avait repondu!

Les boutures d'hiver sont pratiquées n'importe quand entre Novembre et Mars.

Pour les boutures d'été faudrait que je demande, ma mère en a fait l'année derniere et je sais qu'elle prefère toujours le bois de 2 ans, pareil pour la vigne elle trouve que quand ça demarre, c'est explosif et elle n'a pas tort vus les resultats.


Et pour répondre à André... les boutures de l'année dernière (boutures hivernales) mesurent pres d'1m20 et vont surement donner des cette année.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#73 Message par André » 29 janv. 2014 14:38

Très intéressant merci !

Si tu as des photos, ce serait aussi intéressant à voir.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Bouturer un figuier

#74 Message par François du Perche » 30 janv. 2014 09:14

http://www.fruitiers-rares.info/article ... nique.html
Extrait du site de fruitiers rares indiqué par Patrice.
Essai infructueux avec cette technique. Mais le tronc enterré était du bois vieux, il faut peut-être se limiter à du bois de 2 ans.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

Re: Bouturer un figuier

#75 Message par André » 30 janv. 2014 10:48

Intéressant comme expérience mais le compte rendu ne donne pas d'infos sur la terre de plantation (argile ?, sable ?) ni sur le travail du sol au fond du trou avant l'enfouissement du pain racinaire. Il me semble évident qu'il faut au moins 30 cm de sol bien travaillé (souple, drainant) et bien enrichi si on veut espérer voir les racines se développer.

Par ailleurs, j'ai oublié de préciser qu'avant d'enfouir ma grosse bouture j'ai bien nettoyé le tronc avec une brosse métallique (en me disant que des racines auront plus de facilité à percer une écorce un peu ancienne si on l'a un peu "attendri" et légèrement scarifié au préalable). Idem pour le remplissage du trou de tarière avec du sable pur pour faciliter la croissance des jeunes racines. Bref, on verra le résultat dans quelques mois...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré