quelles variétés de figuiers pour une zone 8 ?

greffer.net >> Figuier

Paul72 a écrit le 01/10/2017 21:38 (ref msg # 59632 )
Hormis juin et début juillet, le reste de l'été a été plutôt normal voire un peu frais. Il est planté de 3 ans, c'est la deuxième fois qu'il donne quelques figues et la première à cette époque. ce qui me fait être optimiste pour la suite (plus il sera grand et plus les figues seront exposées au soleil et moins à l'humidité). La vigueur est grande, sans doute 4-5m adulte voire plus.
zielin a écrit le 01/10/2017 22:41 (ref msg # 59633 )
Merci pour les détails, c'est vrai que la variété Ronde de Bordeaux peut être assez imposant une fois adulte. Je pense que si j'aurai eu plus de place je l'aurai choisi.

Il y a une variété que je viens de découvrir qui semble être dans le même créneau que la Ronde de Bordeaux, avec un format plus compact, une tolérance au froid/l'humidité et des figues sucrées aptes au séchage.

La variété s'appelle "Salviotte". Quelqu'un connait?
clow a écrit le 01/10/2017 23:11 (ref msg # 59634 )
Bon pour ceux qui on des difficultés à avoir des figues mûr sur arbre je vous donne 1 solution bien connu et tester les ramassaient et les ranger avec les poires et les pommes oui car ils dégage de l'éthylène.

Bon sachant cela, que les fruits à maturité dégage de l'éthylène, une question peut se poser : Que font les fruits sur une charpentière greffer ( x ) qui n'a aucun problème pour arriver à maturité dans votre coin si elle est greffer à coté d'une autre charpentière greffer ( y ) dont les fruits eux on plus de difficulté à arriver à maturité ?

L'éthylène que dégage les fruits de la charpentière ( x ) ont elle une chance d'aider au mûrissement de ceux de la charpentière ( y )

https://www.agro-agri.fr/maturite-des-fr...

http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fa...

Je sais pas si l'idée est faisable n'ayant pas de soucis avec mes figuiers, mais en principe je pense que cela pourrait aider à faire mûrir sur arbre des fruits un peu récalcitrant .

Les chimistes du forum pourrons mieux dire que moi si c'est envisageable .
diospyros a écrit le 01/10/2017 23:55 (ref msg # 59636 )
Quand de l'éthylène est utilisé pour faire mûrir des fruits c'est dans un endroit clos, une chambre de maturation et non pas à l'air libre ou comme n'importe quel gaz il est emporté par le vent et dissipé....
clow a écrit le 02/10/2017 00:59 (ref msg # 59638 )
Ouais, donc faut pas de vent c'est cela, tu parle de chambre de maturation mais même dans la cuisine j'en observe les effets en tout cas un effet tout a fait semblable malgré quelle soit assez souvent aérer .

Donc question un fruit qui synthétise lui même de l'éthylène le transmet au autres par contact ou par l'air ambiant qui diffuse l'éthylène volatile ?

Si j'ai bien compris en surfant si et là l'éthylène entraîne le mûrissement des fruits puis leurs pourrissement inévitable par accumulation, pour évité cela il faut dont ventiler pour empêcher l'éthylène de s'accumuler ainsi que du froid d'ou le fait que les fruits même retarder dans leurs mûrissement y parviennent aussi au frigo.

http://e-ra.fr/conditions-de-stockage-de...

Mais alors que se passe t il quand il n'y a pas vraiment de vent voir pas du tout ?

citation de wikipédia : source https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thyl...

Cette hormone inhibe la floraison sauf chez certaines espèces comme la mangue ou l'ananas, chez lesquels on synchronise la floraison des fruits en apportant de l'éthylène sur l'arbre.

sa durée de vie dans l'air est réduite (moins d'une heure à midi à la latitude du Texas). Il a donc longtemps été peu étudié et peu suivi en tant que polluant. Puis on a constaté qu'il pouvait persister bien plus longtemps la nuit . Des instruments ont été récemment développés pour mesurer en temps réel les panaches d’éthylène.


Donc si j'en crois ce qui est dit la nuit l'éthylène persiste plus longtemps ( ne peut il pas induire la maturité des fruits dans un arbre par diffusion ? )

En cherchant un peu je suis tomber sur l'induction floral du manguier par l'éthylène ou plutôt le nitrate de potassium.

http://www.wipo.int/wipo_magazine/fr/200...

Si de cette manière on peut induire la floraison du manguier peut on faire de même pour induire le mûrissement des figues ?
François du Perche a écrit le 02/10/2017 22:07 (ref msg # 59649 )
Ronde de Bordeaux: testée et approuvée à 100% à l'épreuve de l'humidité et d'un climat plus frais. Actuellement, malgré un mois de septembre frais (plus de 1°C de déficit) et très humide (+80% d'excès de pluie), dans une région modérément fraiche (nord Sarthe) et, facteur aggravant, côté nord d'un grand bâtiment, les fruits murissent maintenant et pour ne rien gâcher, sont meilleurs que ceux de fin juillet!!! le goût est parfait: très sucré et aromatique, une merveille.

c'est étonnant que Ronde de Bordeaux donne des figues fleurs en juillet car c'est un figuier unifère, le + précoce des unifères. Il ne m'a jamais donné de figues fleurs. Les fruits sont en effet délicieux, comme ceux mûris dans le sud, pas la moindre trace de goût de navet.
Rouge de Bordeaux ; jamais eu un fruit depuis 5 ans
Noire de Caromb : jamais eu un fruit depuis 5 ans
Goutte d'or : 1 figue fleur en 5 ans (délicieuse)
diospyros a écrit le 02/10/2017 22:38 (ref msg # 59651 )
François, tes arbres sont en RP ou dans le Perche?
Bruno a écrit le 03/10/2017 07:50 (ref msg # 59656 )

Ronde de Bordeaux: testée et approuvée à 100% à l'épreuve de l'humidité et d'un climat plus frais. Actuellement, malgré un mois de septembre frais (plus de 1°C de déficit) et très humide (+80% d'excès de pluie), dans une région modérément fraiche (nord Sarthe) et, facteur aggravant, côté nord d'un grand bâtiment, les fruits murissent maintenant et pour ne rien gâcher, sont meilleurs que ceux de fin juillet!!! le goût est parfait: très sucré et aromatique, une merveille.

c'est étonnant que Ronde de Bordeaux donne des figues fleurs en juillet car c'est un figuier unifère, le + précoce des unifères. Il ne m'a jamais donné de figues fleurs. Les fruits sont en effet délicieux, comme ceux mûris dans le sud, pas la moindre trace de goût de navet.
Rouge de Bordeaux ; jamais eu un fruit depuis 5 ans
Noire de Caromb : jamais eu un fruit depuis 5 ans
Goutte d'or : 1 figue fleur en 5 ans (délicieuse)

La ronde de Bordeaux est classée dans les figuiers unifères, mais Baud sur son site dit que certaines années il peut y en avoir.
http://www.fig-baud.com/cataloguefiguier...
François du Perche a écrit le 03/10/2017 09:17 (ref msg # 59659 )
François, tes arbres sont en RP ou dans le Perche?

Dans le Perche.
Quant aux rondes de Bdx, Paul72, est-ce la première fois qu'ils font des figues fleurs ou est-ce habituel ?
clow a écrit le 06/10/2017 00:00 (ref msg # 59713 )
La figue longue d'aoute est zone 8-9

Moi même en zone 8 je n'ai aucun problème avec.

La figue madeleine des deux saisons ne me présente pas plus de problème.

Le site promessedefleurs.com mentionne les zones de rusticité pour chaque cultivar.

https://www.promessedefleurs.com/fruitie...
François du Perche a écrit le 06/10/2017 15:17 (ref msg # 59716 )
Les réponses données sur les sites des pépiniéristes sont illusoires car trop générales, d'ailleurs, si on pouvait s'y fier, on n'aurait pas besoin de la présente discussion. D'où l'importance d'échanges d'expériences région par région, même si ça n'a qu'une valeur relative car le sol, l'orientation, l'abri des vents froids, etc jouent un grand rôle.
Je constate chaque année que certaines variétés voient leurs feuilles jaunir bien plus tôt que d'autres. Ainsi, Madeleine des deux saisons est 100% jaune, Goutte d'Or, Rouge d'Argenteuil, Pastillère sont à 50% jaune, longue d'Août, Violette Normande 20% jaune tandis que Grise de St Jean, blanche d'Argenteuil, Noire de Bellone, ronde de Bdx, Brown Turkey sont encire 100% bien verts, alors qu'on n'a pas encore eu de gelées et qu'elles sont en ligne, orientées strictement à l'identique. Il est probable que cela a une influence sur le mûrissement des figues d'automne.
François du Perche a écrit le 06/10/2017 15:32 (ref msg # 59717 )
à gauche Madeleine des 2 saisons, à droite Grise de St Jean

benboo a écrit le 25/10/2017 12:23 (ref msg # 59983 )
Constat similaire chez moi pour les figuiers déjà biens installés en pleine terre (les autres sont trop récents pour pouvoir être objectif). Au 24 octobre Violette normande a déjà 60% de ses feuilles jaunies (et tombées avec le vent), Grise du Brégoux et longue d'aout 10-20% jaunes tandis que Ronde de Bordeaux et Noire de Caromb sont 100% vert.
Comparativement à chez François, Violette normande est plus jaune (60%) que Longue d’Août (10%). Je pense que c’est dû à l'emplacement de violette N., le sol est plus superficiel et séchant que Ronde de Bx.

Je constate que Ronde de Bx et Grise du Brégoux et dans une moindre mesure Longue d’Aout, ont un cycle végétatif plus long.

Le jaunissement d’une partie importante des feuilles avant les gelées signifie que le figuier a terminé son cycle végétatif c’est-à-dire qu’il a pu accumuler des réserves et lignifier suffisamment ses pousses de début de saison. Cela joue à mon avis sur la résistance au gel des pousses. Pour le mûrissement des figues d'automne, je ne vois qu'un lien indirect : un figuier encore en pleine végétation, laisse plus de temps à ses figues d'automne pour grossir et mûrir (sous réserve que la chaleur soit suffisante). Ce raisonnement colle avec Pastillère et Ronde de Bordeaux (respectivement 50% et 0% jaune chez François) qui sont les 2 figues d'automnes les plus précoces alors que seul Ronde de Bordeaux arrive régulièrement à murir ses figues.
Explication probable: une fois la sénescence des feuilles en route, les figues restantes non matures, ne peuvent plus grossir ou murir.
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 25/10/2017 16:18 par benboo
benboo a écrit le 25/10/2017 12:33 (ref msg # 59984 )

Bon pour ceux qui on des difficultés à avoir des figues mûr sur arbre je vous donne 1 solution bien connu et tester les ramassaient et les ranger avec les poires et les pommes oui car ils dégage de l'éthylène.

Bon sachant cela, que les fruits à maturité dégage de l'éthylène, une question peut se poser : Que font les fruits sur une charpentière greffer ( x ) qui n'a aucun problème pour arriver à maturité dans votre coin si elle est greffer à coté d'une autre charpentière greffer ( y ) dont les fruits eux on plus de difficulté à arriver à maturité ?

L'éthylène que dégage les fruits de la charpentière ( x ) ont elle une chance d'aider au mûrissement de ceux de la charpentière ( y )

https://www.agro-agri.fr/maturite-des-fr...

http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fa...

Je sais pas si l'idée est faisable n'ayant pas de soucis avec mes figuiers, mais en principe je pense que cela pourrait aider à faire mûrir sur arbre des fruits un peu récalcitrant .

Les chimistes du forum pourrons mieux dire que moi si c'est envisageable .


Une fois cueilli, à mon avis c'est perdu d'avance. Certaines fruits cueillis se conservent et continuent de murir et même se bonifient après la cueillette (poires et pommes d'hiver, potirons, bananes, kiwis, kakis, ...) certains peu (pêches, brugnons, prunes...) et d'autres pas du tout (abricots, figues...). S'ils ne sont pas cueillis au bon stade de maturité, ils pourrissent ou, au mieux, se ramollissent sans devenir gouteux et sucrés.

On peut essayer d'entourer la branche d'un figuier (avec des figues presques mûres ) dans un sac avec une banane bien mûre, pour voir si cela peut aider à accélérer. Qui tente l'expérience sur pied ?
Message modifié 4 fois ; la dernière fois le 12/01/2018 11:09 par benboo
benboo a écrit le 25/10/2017 15:58 (ref msg # 59987 )
Voici le bilan 2017 pour mes figuiers, de la résistance au gel et quelques infos de mes essais. Pour rappel, j'habite en Normandie, à 15 km au sud de Caen.

A L’automne dernier j’ai planté Madeleine des 2 saisons, Blanche d’Argenteuil, Dorée et Negronne (les 4 en petits scions) + Valleiry en pot mais tous les scions ont gelé cet hiver (certains sont timidement repartis de la base).

Cette année, pas de figues fleurs à cause des gelées , cet hiver -10° pendant 2 semaines, puis du gel tardif de printemps.
Les anciens pieds les plus vigoureux (Ronde de Bordeaux, Noire de Caromb et longue d’Aout) ont même eu les rameaux terminaux gelés sur environ 15-30 cm, ce qui a supprimé les ceux porteurs de figues, mais il faut dire qu’ils n’étaient pas très lignifiés à l’automne 2016.

Au 25 octobre 2017, seul Ronde de Bordeaux présente une figue d’automne mure, sur une soixantaine (il s’agit d’une des premières formées, sur la partie basse d’une repousse).

Sinon, j’ai planté pour essai, cet automne Ice-crystal, Tena et Jaune du Poitou. Jaune du Poitou est un grand (6 m) figuier bifère avec FF précoces. Le retraité (qui connait bien les figuiers) qui me l’a vendu à une foire aux plantes, m’a dit que c’est la plus précoce en figue fleur et régulière dans son coin du côté de Tours. Il l’a vu que 2 fois en 40 ans les FF geler au printemps (contrairement à longue d’août plus sensible). Il conseille également d’essayer pour nos régions a été frais : la variété du Val d’Oise : Eaubonne, voir https://figuesdumonde.wordpress.com/2017... et Brunswick)
J’ai discuté hier avec le vendeur d’une jardinerie. Il a Brown Turkey chez lui (nord de Caen, 10 km de la mer, donc avec déjà plus de chaleur que chez moi) qui produit tous les ans fin juillet, début août mais il trouve les figues pas terribles.
Paul72 a écrit le 29/10/2017 09:52 (ref msg # 60021 )
Et mon dernier rapport de la saison également...

Ronde de Bordeaux: de très loin la médaille d'or du gout (très sucrée et parfumée), et toutes ont réussi à murir (la dernière prête à ramasser)

Noire de Caromb: parvient à murir encore maintenant mais gout moins sucré, ça pourrait le faire en figue sèche (peu d'eau), encore un peu de feuilles. Toutes ne muriront pas

Goutte d'or: murit également encore (mais pas toutes, certaines tombent), presque plus de feuilles, plus aqueuse mais assez peu sucrée, conviendrait pour la confiture.

Ces deux dernière devraient donc être réservées à des emplacements chauds pour améliorer la précocité, le gout et avoir des figues fleurs. Ronde de Bordeaux à planter en toute situation
benboo a écrit le 11/01/2018 19:20 (ref msg # 61263 )
Merci pour cette confirmation.
Finalement de nouvelles figues ont continué de murir sur Ronde de bordeaux jusqu'à début décembre car il a fait doux sans gel. Mais après il a perdu toutes ses feuilles et elles n'ont plus réussi à murir. Seuls les merles en ont profité (figues en cours de maturité). Je pense que si les 1° figues formées n'avaient pas gelé au printemps, j'aurais eu des figues plus précoces.
J’ai goûté goûté la Brown Turkey chez le vendeur début décembre, le figuier était encore en feuilles vertes et il restait quelques figues déshydratées et saines sur pied. J'ai été plutôt agréablement surpris. Bon, c'est pas le parfum de la ronde de bordeaux mais en cette fin de saison la chair de BT était plus sucrée et dense que celle de R de Bx, presque confite. J'avais l'impression de manger les morceaux de figues d'une confiture.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 12/01/2018 14:22 par benboo
clow a écrit le 11/01/2018 22:32 (ref msg # 61264 )
Après je vais dire une chose que l'on ne me contredira pas, si vous avez des difficultés cultivé des figuiers de faible croissance afin de pouvoir contrôlé la taille de celui ci et faites en une culture sous serre.

C'est ce que je fait pour toutes les plantes délicate qui on des difficultés chez moi mais aussi pour quelques fruitiers sensible de chez nous.

Donc voilà la solution la plus efficace quoique un peu coûteuse au départ, mais vous augmenterais la dose de chaleur etc avec, donc vous pourrais y cultivé si c'est bien réalisé une grande quantité de plantes.

Il y a aussi la culture en pot en situation abrité près d'un mur qui marche.

Après si on se borne à cultivé qu'en extérieur on est forcément restreint dans notre diversité de culture et soit faut procédé nous même à des hybridations, soit choisir parmi les arbres vendu chez soi qui théoriquement sont adapté, soit choisir dans ceux des climats encore plus pourri, soit avoir l'idée de génie.

Et les idées de génie ne sorte que de ceux qui vive le problème car ce sont eux qui peuvent en comprendre l'origine, ( en gros le grand n'a pas besoins d'échelle mais le nains qui veux cueillir des pommes vas devoir ce creuser la cervelle pour trouvé une solution différente et il imaginera l'échelle ).

Certes ce que je dis est un peu méchant mais reste vrai, tout comme moi pour cultivé des orangers en pleine terre j'ai fais diverses tests et plans de construction pour atteindre le résultat que je voulais .

Après si j'ai donné la solution précédente pour les figues c'est qu'elles sont classé comme fruit climactériques comme les pommes

http://www.linternaute.com/science/biolo...

Ensuite autre raison qui fait que j'ai donné ce conseil c'est que quand je ramasse mes figues toutes ne sont pas mûre au même degré et pourtant les moins mûre continue tranquillement à mûrir après peut être qu'il faut un minimum de maturité pour ou que seule certaines variété y sont adapté.

Autres lien apportant une solution un peu étrange :

https://www.maison.com/jardin/fiches-jar...

http://www.planetfig.com/articles/farfra...

Vous avez plus qu'à essayez pour voir je suis curieux de connaître le résultat d'une telle pratique.

Allez bon courage vous allez trouvé la voir les perles rare.
François du Perche a écrit le 12/01/2018 11:54 (ref msg # 61274 )
si vous avez des difficultés à cultiver des figuiers......faites en une culture sous serre.

C'est justement ce que je veux éviter, je préfère me passer de figues que de construire une serre qu'il faut concevoir pour résister aux vents violents que nous avons régulièrement et qui seront de + en + fréquents avec le réchauffement climatique. Arbres arrachés, tuiles qui s'envolent, c'est bien assez de soucis sans ajouter ceux de la reconstruction d'une serre.
Je suis d'accord avec Paul 72, la ronde de Bdx est vraiment à recommander pour la qualité et la quantité de ces fruits en Normandie. Mais c'est un arbre très vigoureux & à grand développement, donc il faut le conduire intelligemment pour l'empêcher de devenir un vrai arbre avec des figues à 5m de haut, donc arcures à outrance et quelques coups de sécateurs judicieux pour garder les fruits accessibles.
benboo a écrit le 12/01/2018 14:19 (ref msg # 61277 )
Pareil que François. Figuiers en pots ou sous serre ne m'intéressent pas.

Je vais planter la semaine prochaine, en scion de 1 an racines nues, pour essai :

- Desert King
- Eaubonne
- Gayet
- Dulcina breba

Tous ces figuiers ont un bon potentiel pour notre région climatique, reste à voir ceux qui seront capables de tirer leur épingle du jeu.
Je vous ferai un retour.


greffer.net >> Figuier