Une méthode avancée de bouturage du figuier

Message
Auteur
Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#31 Message par patrice » 03 mars 2008 07:04

Il y a quelquechose que je n'ai pas du comprendre dans la méthode de xon2000 - on attendra son retour pour qu'il nous explique où est l'erreur -.

Je n'obtiens pour l'instant que de l'ordre de 40% de réussite et voici l'état :

Image

Alors qu'avec mon autre expérience , réalisée plus tardivement que celle ci-dessus, j'obtiens des plants plus ou moins développés, et 100% de reprise pour l'instant (rien n'est joué) :

Image

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#32 Message par floyd » 03 mars 2008 08:52

Bonjour,
Juste une petite question en attendant…
Peux-tu nous dire où en sont les racines? merci Patrice.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#33 Message par patrice » 03 mars 2008 09:08

Je n'ai pas prévu de déterrer mes boutures avant plusieurs semaines.

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 19:47
Localisation : Gironde

#34 Message par JM » 03 mars 2008 13:30

j'ai commencé aussi cette méthode de bouturage, puis je l'ai détournée à ma façon : dans un pot rempli de vermiculite humide et sous confinement. J'ouvre quand même de temps en temps pour réguler l'humidité. j'ai badigeonné les bases des rameaux avec du clonex.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#35 Message par patrice » 03 mars 2008 13:36

J'ai aussi fait une variante "bouteille" (comme pour les kiwi), mais avec du terreau pur. On verra bien les résultats à terme.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#36 Message par patrice » 09 mars 2008 15:26

Pour la suite du processus, tout se déroule bien.

Image

C'est vraiment sur la première étape que je rencontre des difficultés et des taux d'échecs importants.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#37 Message par André » 27 mars 2008 19:52

La preuve que la botanique n'est pas tout à fait une science exacte.

5 boutures de "Longue d'août" (Merci Palim ! ;-) ) bouturées dans les mêmes conditions (en bouteille dans de l'akadama) il y a un mois.

Résultat : 1 explose, 3 démarrent doucement et 1 a séché.

Va comprendre Charles...
Image

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#38 Message par patrice » 27 mars 2008 20:08

Tes bouteilles étaient couvertes au début du bouturage ?

Image

avec bouchon? a quel stage as-tu enlevé lebouchon? puis la partie "couvercle" de la bouteille qui fait l'étouffée?...

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#39 Message par André » 27 mars 2008 20:11

Non je n'ai jamais fermé les bouteilles pour éviter le pourrissement dont j'avais souffert l'année dernière.

Mais ce qui est étonnant, c'est la diversité des réactions certainement due à la "valeur" intrinsèque de chacune des boutures.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#40 Message par patrice » 27 mars 2008 20:22

C'est étrange, je n'ai jamais eu le moindre pourrissement avec cette méthode, contrairement avec mon forcage en mini serre.

Comment j'opère :

Bouteille qu'on coupe en deux, perce en bas pour faire des trous d'évacuation d'eau, remplie d'un susbstrat 2/3 terreau bouturage 1/3 drainant.

On arrose abondamment le substrat, on laisse évacuer l'eau.

Ensuite on pique dedans la bouture (eventuellement hormone de bouturage à la base).

On recouvre du haut de la bouteille (juste un trou avec la pointe du couteau dans sa surface), on laisse le bouchon.

Lorsque la bouture emet en semblant de début de feuille (genre 2 cm de long), j'enleve le bouchon de la bouteille.

Le tout forcé en intérieur (+17°C, lumiere).

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#41 Message par floyd » 27 mars 2008 20:36

Bonsoir,
André a écrit :La preuve que la botanique n'est pas tout à fait une science exacte.…
La botanique est une science descriptive, la physiologie végétale une science expérimentale. Là est la différence. Le jardinage est la mise en application d'un ensemble de techniques… que l'on maitrise ou pas. Mais je ne jette la pierre à personne. :wink:
Concernant les boutures présentées par André, il me semble que les boutures avec bourgeon terminal intact s'en sortent mieux. Ce qui confirme que la section supérieure des boutures coupées mérite au moins un trempage dans la paraffine fondue.
Enfin les boutures sont un peu longues, non?
S'agit-il de la méthode de Xon2000?

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#42 Message par André » 27 mars 2008 21:05

patrice a écrit :C'est étrange, je n'ai jamais eu le moindre pourrissement avec cette méthode, contrairement avec mon forçage en mini serre.
Effectivement tu as raison. Les pourrissements étaient apparus avec la méthode mini-serre.

Mais je voulais tester un bouturage très basique car je pensais que le Ficus le supporterait. A priori, je n'avais pas tout à fait tort car un résultat de 80% reste tout de même très correct.

L'inconvénient de "l'étouffée en bouteille" est que, dés que les feuilles commencent à se développer, il faut ouvrir par manque d'espace et là, la transition (humide/sec) peut être difficile.
floyd a écrit :il me semble que les boutures avec bourgeon terminal intact s'en sortent mieux.
C'est clair !
Enfin les boutures sont un peu longues, non?
Une vingtaine de cm. Vous pensez que c'est trop long ?
S'agit-il de la méthode de Xon2000?
Je ne sais pas trop. As-tu un lien vers cette méthode ?
En résumé, j'ai procédé ainsi : boutures prélevées sur l'arbre le 15/02 laissées en bouteilles pleines d'eau quelques jours jusqu'à apparition des premiers points blancs annonciateurs des racines puis mises en Akadama maintenu humide régulièrement. Méthode très basique donc...

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#43 Message par floyd » 27 mars 2008 21:22

André a écrit :… As-tu un lien vers cette méthode ?...
:shock: voir page 1 :wink:

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#44 Message par André » 27 mars 2008 21:29

Ok autant pour moi ;-)

Effectivement c'est ça mais en remplaçant le sac plastique par une bouteille d'eau et la perlite par de l'akadama.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#45 Message par floyd » 27 mars 2008 21:58

André a écrit :… l'akadama.
Rien de tel qu'un petit tour sur les forum bonsaieux pour dérouiller son japonais.
Ce produit ressemble-t-il plutôt à de l'argile expansée, à de la terre cuite ou à de l'argile juste biscuitée?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré