Une méthode avancée de bouturage du figuier

greffer.net >> Figuier

patrice a écrit le 25/01/2008 18:05
Hello,

J'ai une question sur la méthode de xon2000 exposée ici :
https://www.greffer.net/?p=42

Pourquoi ne peut-on pas, après la phase 1 (forcage de la mise à racines dans un sachet), repiquer dans un pot de terreau, lorsque les racines ont 1 ou 2 cm de long?

J'ai cru comprendre que c'était dans un but d'éviter les agents pathogène, raison d'utilisation de la perlite, mais quoi ne pas utiliser du terreau ébouillanté, tel on le fait pour les semis de tomates?...

Merci.
floyd a écrit le 25/01/2008 18:21
Bonjour à tous,

Bravo à xon2000 pour la qualité de la fiche et des illustrations.

Le protocole présenté est cohérent, il vise une asepsie quasi clinique.
L'économie de moyen est remarquable.
La perlite me semble une de ces solutions aussi pratique que sure. La perlite ou le mica expansé restent abordables.

Assainir un terreau pose bien des problèmes, température, durée, humidité, cuisson des MO…

Cordialement
patrice a écrit le 02/02/2008 08:59
Voici l'état de mon premier essai de cette méthode, figuier 'grise de saint jean', au bout de 8 jours :











claudeduvar a écrit le 02/02/2008 12:13
tu les as commencé fin janvier ces boutures? c'est volontaire la petite fente sur la section d'une bouture? grise de la st jean c'est pas la plus vigoureuse, idéale pour la confiture.
sutefan a écrit le 02/02/2008 12:26
Es-tu sur que ce sont des débuts de racines ?
On dirait un début de champignons plutôt.
XON2000 a écrit le 02/02/2008 23:41
Les petites formations blanches sont le début des futures racines.
Les champignons que parfois ils arrivent à pousser ( à cause d’une mauvaise désinfectassion de la bouture) ont un aspect grisâtre assez différent.
On peut passer du sachet à un terreau de rempotage bien propre, mais j’ai eu plus succès en passant avant par la perlite.
À mon avis, Patrice tu as les papiers avec un petit excès de l’eau.
Merci beaucoup Floyd par ton avis sur mon article.
J’aimerais bien écrire une petite plus dans ce formidable forum mais je n´ai pas eu une entrée de cette année 2008 facile.

Merci à tous et toutes.
patrice a écrit le 03/02/2008 06:33
Merci.
floyd a écrit le 03/02/2008 06:58
Bonjour à tous,
Patrice merci de nous en dire plus sur tes greffes, non sur tes boutures…

je n´ai pas eu une entrée de cette année 2008 facile…
Courage et bonne continuation.
Cordialement
patrice a écrit le 03/02/2008 07:03

Patrice merci de nous en dire plus sur tes greffes, non sur tes boutures…


Ce sont des boutures, et non des greffes.
Gérard71 a écrit le 05/02/2008 15:46
Tu as fini par essayer, Patrice.
Je marche sur tes pas : premiers essais commencés il y a 8 jours environ sur "pingo de mel"
patrice a écrit le 05/02/2008 18:15
Eh oui, une méthode qui annonce de si bons taux de réussite mérite d'être maitrisée, par exemple le jour où on recoit en petite quantité une variété rare
Je confirme la remarque de Xon2000 : attention aux exces d'humidité : mes premiers essais commencent à avoir triste allure ...
Heureusement que j'ai essyé avec des figuiers sauvages, le temps de perfectionner
patrice a écrit le 11/02/2008 15:41
Le précédent lot (il parait humide car je l'ai lavé pour enlever quelques moisissures).





Et un des nouveaux lots, qui, comme les autres, ne commence à émettre des racines que sur sa partie haute, ce qui est assez déconcertant, compte tenu que je n'ai rien changé au mode opératoire :



JM a écrit le 11/02/2008 16:37
On dirait que tes racines sortent à la limite de ce qui dépasse à la lumière (partie sèche - partie humide) ?

Je suis aussi en train d'essayer de faire raciner du figuier selon cette technique. En combien de temps as tu vu tes premiers départs de racines ?
patrice a écrit le 11/02/2008 17:25
En combien de temps as tu vu tes premiers départs de racines ?


5 à 8 jours.
vomito a écrit le 11/02/2008 18:04
Un peu hors sujet, mais j'avais constaté semblable émission de racines à partir de fragments de cognassier. Je pense que le milieu est trop humide sur la deuxième photo de Patrice, et les boutures trop enveloppées ne me semblaient pas émettre dans les parties au contact du papier.

La présence de racines à la jonction eau/air est peut-être un signe qu'il faut laisser respirer ces boutures?
patrice a écrit le 13/02/2008 13:03
J'ai tenté de mettre un rameau en phase 2 , à savoir dans la perlite avec de l'eau.

Soit il faut attendre un système racinaire bien plus développé, soit il faut maintenir à l'étouffée, car en l'état, ca dépérit.
floyd a écrit le 13/02/2008 14:28
Bonjour,
… perlite avec de l'eau…

Le tout dans un godet percé d'un trou au fond, et "chapeauté" d'une demi-bouteille plastique (goulot ouvert en haut) comme une mini-serre. C'est bien ça?
Une petite pointe d'hormone de bouturage, peut-être?
Bonne néorhyzogénèse.
patrice a écrit le 16/02/2008 13:52








La conclusion de ces premiers essais est qu'il faut tres bien égoutter (en serre fort++) le papier humidifié. Sinon la base commence à pourrir.
floyd a écrit le 16/02/2008 19:44
Bonsoir,
Commence et ne peut s'arrêter de pourrir sans doute!
Sur les clichés on distingue des amas blanchatres assez gros au niveau des bourgeons, et une multitude de points blancs entre deux bourgeons.
S'agit-il de massifs de cellules / futures racines ou d'autre choses?
patrice a écrit le 17/02/2008 06:26
Ce dont je voulais faire état, c'est la dernière photo : la base du rameau coupé en biseau.


greffer.net >> Figuier