Page 1 sur 1

Bouture ou greffe cognassier

Posté : 10 déc. 2017 23:23
par mickatoulon
Bjr
Je me suis teste a la bouture de cognassier monstrueux de serbie
Je me demande linteret de greffer sur du sauvage si les boutures prennent
Le systeme racinaire doit etre sensiblement la meme non ?
Merci

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 11 déc. 2017 11:20
par druere
......si les boutures prennent......une partie de la réponse

Une greffe sur un PG sauvage sera sans doute plus belle qu'une bouture

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 11 déc. 2017 13:48
par mickatoulon
Sera ........mais bon y a pas l expxlication qui va avec :)

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 11 déc. 2017 13:50
par mickatoulon
Sera ........mais bon y a pas l expxlication qui va avec :)

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 11 déc. 2017 14:55
par LAGRIC
druere a écrit :
11 déc. 2017 11:20
Une greffe sur un PG sauvage sera sans doute plus belle qu'une bouture
mickatoulon a écrit :
11 déc. 2017 13:48
Sera ........mais bon y a pas l expxlication qui va avec :)
mickatoulon, druere n'a pas développé mais je comprend que sa réponse sous-entend qu'un sauvageon, issu donc d'un semi en place, est plus vigoureux grâce à son système racinaire entier qui explore les 3 dimensions du sol qu'une bouture qui n'a tendance qu'à explorer l'horizon. L'intérêt pour certains comme moi est que le premier est moins dépendant de l'arrosage artificiel et résistant au vent.

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 11 déc. 2017 15:01
par François du Perche
Les systèmes racinaires des boutures et des semis sont en général assez différents. Sur un semis, il y a un pivot ou des racines verticales, sur une bouture, il n'y a que des racines horizontales, donc forte influence sur la résistance à la sécheresse et la vigueur.
Le cognassier n'est naturellement pas très vigoureux, donc les boutures sont probablement assez faiblardes, c'est en tout cas ce que j'ai constaté sur des boutures de BA29 prélevées sous un poirier il y a 3 ou 4 ans, ça pousse désespérément lentement.

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 13 janv. 2018 10:05
par argos31
Es tu sûr François ? Je n'ai jamais fait de semis ..Mais trouvé quelques plants à proximité d'un sujet en production et contrairement au poirier qui lui à un pivot le cognassiers "de pays " ont les racines étalées , plutôt en surface et ne sont pas très bien "encrés" ..Pas une affirmation ,mais plutôt une question.

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 13 janv. 2018 13:14
par François du Perche
Es tu sûr François ?
non, je ne suis pas sûr :)
Si les cognassiers de semis ont aussi des racines faiblardes, la bouture est peut être aussi (peu) vigoureuse. L'exception qui confirme la règle...

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 13 janv. 2018 14:56
par Bruno
Le cognassier a des racines naturellement étalées alors que les poiriers ont des racines naturellement pivotantes. Mais dans les 2 cas il y a des avantages et des désavantages. Une racine pivotante fera un arbre plus résistant à la sécheresse et mieux ancré, mais en général en profondeur le sol est moins fertile et les fruits risquent d'être moins bons. C'est à mon avis pour cela que les poiriers greffés sur cognassiers donnent des poires meilleures et plus grosses.
Mais un cognassier planté dans un sol très fertile et peu calcaire se développe souvent vigoureusement mais c'est naturellement moins grand qu'un poirier. Certains comme le cognassier de Provence ont tendance à faire des buissons avec plusieurs tronc qui partent du sol.

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 13 janv. 2018 16:08
par argos31
Bruno ,Nous devons avoir la même variété de cognassier . Par contre pour les fruits meilleurs : J'ai des doutes perso je ne m'avancerai pas .!(Même si L Daniel l'a écrit je n'ai jamais su faire une différence entre les deux)

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 13 janv. 2018 16:17
par Bruno
Tu as sans doute raison, il faut avouer que je dois être influencé par ce que j'ai lu. Je n'ai pas fait en effet de comparaison entre une variété greffée sur cognassier et la même greffée sur poirier.

Re: Bouture ou greffe cognassier

Posté : 18 janv. 2018 22:02
par bayart
Concernant les fruits de poirier plus gros et meilleurs (plus sucrés) quand ils sont greffés sur cognassier, j'ai lu que c'était lié non pas à la qualité des niveaux de sol investis par les racines des deux genres mais à la différence de taille du système racinaire des deux genres pyrus et cydonia qui conduit à une disproportion lors d'une greffe transgenre.
    Un cognassier est un arbre de petite taille (parfois seulement un gros buisson) avec un appareil racinaire superficiel et proportionnel à la taille de l'arbre.
      Un poirier franc est au contraire un arbre potentiellement de très grande taille avec un système racinaire pivotant proportionnel à la taille de l'arbre.
      Il s'ensuit que la partie aérienne et le feuillage d'un poirier ont une capacité de photosynthèse et de production de sève élaborée proportionnellement plus importante que la capacité de stockage de l'appareil racinaire du cognassier sur lequel il est greffé et que du coup, faute de pouvoir stocker les surplus de sève dans les racines pour l'hiver, un poirier greffé sur cognassier est obligé d'en garder plus dans sa partie aérienne qu'un poirier greffé sur franc de poirier et que ce surplus est dirigé vers les fruits qui deviennent plus gros et plus sucrés.

      Je n'ai pas pu vérifier cette théorie avec la même espèce de poirier greffée sur franc et sur cognassier, mais je constate bien sur des variétés différentes que le volume de poires produites sur un poirier greffé sur cognassier (nanifié par cette greffe et atteignant au plus 3 ou 4 mètres de haut) est proportionnellement beaucoup plus important que le volume de poires produit par un poirier greffé sur franc, où il y a certes beaucoup de production, mais pas si importante que ça ramenée à la taille d'un arbre majestueux de 10 mètres de haut.