Cognassier Aromatnaya

greffer.net >> Cognassier

Eric a écrit le 07/10/2008 19:48
S il y a moyen de leurs prelever une branche je
pourrai te les faire parvenir au printemps pour les
greffer en ecusson.
klakos a écrit le 08/10/2008 02:55
S il y a moyen de leurs prelever une branche je
pourrai te les faire parvenir au printemps pour les
greffer en ecusson.


Merci.
Pour le moment, non.
Mais c'est bien de savoir que ces variétés sont accesibles via la bourse car qq'un se propose gentiment...
patrice a écrit le 06/12/2008 16:23
Il y aurait une autre variété non astringente :

Cognassier "Karp's Sweet"

http://www.raintreenursery.com/catalog/p...

et si j'ai bien compris le descriptif, bien plus non astringent qu'aromatnaya
ddev a écrit le 27/04/2009 16:17
Le coing à couteau pas pour nos latitudes ?

http://www.agroforestry.co.uk/ansample.h...

Quinces are generally hardy to zone 4-6 (-15 to -25°C), but have a low chilling requirement (much less than most apples) - 100 to 450 hours below 7°C in order to flower." ..."In warm temperate and tropical regions, the fruits can become soft, juicy, and suitable for eating raw; but in cooler temperate areas, they do not ripen so far"
autrevie a écrit le 20/10/2009 11:50
a y est,l'aromastnaya ma donné cette année une 30ene de fruits,la première bouchée est désagréable car l'acidité est forte,mais ca passe vite,ce fruit est clairement comestible,la chaire est juteuse,fibreuse et moussue à la fois,le taux de fibre fait bp penssé à l'ananas(texture),mélangé dans une salade de fruit c'est à s'y méprendre ,mais l'arome est bien moins intense et moins sucré que l'ananas.
en se rapprochant du centre il y a comme des petit grains sous la dent,(comme avec certaines poires).
le fruit est plus acide que sucré,le parfum est plus concentré dans la partie haute du fruit(gout ananas)la texture est aussi parfaite à se niveau,le cul à un gout un peu plus astringeant et le centre est bien trop fibreux.en moyenne 50 graines/fruits,les graines sont petites.
c'est donc clairement la meilleur variété de coing que j'ai mangé jusqu'a présent,en confiture il ne peux être que l'un des meilleurs à cette usage.
mais ce n'est que mon avis!
et je n'ai pas gouté les autres variété dites "douces"
si un "rot" viens apres avoir consomé le fruit,il aura un puissant parfum d'ananas.
floyd a écrit le 20/10/2009 20:48
si un "rot" vient apres avoir consommé le fruit, il aura un puissant parfum d'ananas.

Oui, une sorte de rétro-olfaction:

La rétro-olfaction est mise en pratique en utilisant le flux d'air ascendant au cours de l'expiration, en propulsant en arrière de la bouche, par des mouvements des joues et de la mâchoire, l'air ayant été au contact du produit dégusté. Les composés volatils sont ainsi véhiculés au contact des terminaisons olfactives. La température de dégagement des composés volatils, c’est-à-dire celle de la bouche, ainsi que l'adjonction de salive, causent des modifications au produit et lui donnent une autre apparence aromatique que celle perçue par la voie olfactive directe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Retro-olfac...
autrevie a écrit le 23/10/2009 12:50
exactement floyd.
merci de clarifier avec autant de noblesse mes triviale propos.
floyd a écrit le 23/10/2009 13:16
De rien, autrevie, c'est tout à ton honneur d'avoir su souligner que les impressions gustatives ou olfactives sont à la fois liées et souvent différentes avant et après consommation.
Et en particulier pour le coing, un fruit souvent méconnu car il est plus difficile de résister à l'astringeance ou à l'acidité que de succomber au goût sucré.
Eric a écrit le 06/11/2009 19:46
J ai trouve des coing comestibles cru dans une epicerie Turc a
Marche en Famenne. 2.5€/Kg . La texture est asse special,ca
donne l impression de mordre dans une pomme en plus dur et
moins juteux.J ai ete decu par le parfum,il n est pas tres marque .
J ai essaye d en faire de la gele de coing,pas tres concluent
non plus.Peu de gout ,tres peu de parfum.Bref pas terrible.
J avais prevu de faire de la pate de coing avec la pulpe mais
j ai ete decourage par la pietre qualitee de la gelee.
Les coings fesaient +- 600 a 700 gr pieces

Mais j ai malgre tout garde des pepins pour les semer .Je ne sais de
quel variete il s agit ,une place leurs est deja reserve dans ma collection.
floyd a écrit le 07/11/2009 01:18
Peut-être une question de maturité, non?
Un truc pour une cuisson plus rapide, je passe de gros morceaux de coings à la rape à carotte.
désolé pour le hs;
Eric a écrit le 07/11/2009 14:51
Un truc pour une cuisson plus rapide, je passe de gros morceaux de coings à la rape à carotte.

Je fait la meme chose . Le jus en sort plus concentre et
il y en a plus.Bref que des avantages.
La semaine prochaine j irai chercher d autres coings,peut etre
n etaient ils en effet pas asse mur .
bayart a écrit le 21/04/2013 17:42
A tous les émérites planteurs d'Aromatnaya,

Après maintenant quelques années, quel est votre retour d'expérience sur ce fruitier, par rapport à des cognassiers communs:
- maturité des fruits selon vos différents climats,
- qualité gustative en cru et en cuit,
- rapidité de mise à fruit, productivité,
- quelle est la vigueur de l'arbre

Avec du recul, est-ce que c'est une curiosité ou un arbre qui mérite toute sa place au verger fruitier en complément des variétés classiques de cognassier ?

L'avez vous reproduit par greffe sur franc de cognassier ou sur d'autre porte greffes (aubépine...)

Merci d'avance de votre retour
patrice a écrit le 21/04/2013 17:51
Bonsoir

Cru -> réputation très surfaite. Certes ca se mange (un peu) en tranche fines, mais bon on ne mange pas cela abondamment tel une pomme. On va dire que cela est un peu plus mangeable qu'un autre.

Cuit -> bon coing.

Vigueur -> ne se démarque pas des autre cognassiers que j'ai.
nicollas a écrit le 21/04/2013 18:59
@patrice: est-ce que tu as essayé de laisser le coing "se faire" pendant quelques temps entre la cueillette et la dégustation ?
patrice a écrit le 23/04/2013 08:58
Oui, un petit mois, mais sans différence notable.
claudeduvar a écrit le 18/10/2013 21:26
bonsoir

première récolte significative de ce coin non astringent

et très satisfait! ça change vraiment, aucune comparaison avec la pomme dont je ne suis pas fan, ceci expliquant cela, qui sait.
patrice a écrit le 21/01/2018 08:26
Bonjour.

Est-ce que quelqu'un a une description pomologique fiable d'aromatnaya?

Le mien, tel la photo ci-dessus n'a pas de caractère piriforme marqué.
Il correspond assez d'aspect à ce que proposent certains pépiniéristes.
https://www.justfruitsandexotics.com/JFE...

Hier j'ai eu l'occasion d'en goûter à nouveau, et j'ai remarqué un fruit piriforme, tel cette photo :

https://www.treesofantiquity.com/images/...
https://parkseed.com/aromatnaya-cydonia-...

En soi, cela n'a guère changé mon appréciation de dégustation, mais j'aimerais bien connaître sa description officielle.

D'avance, merci.
Stellair a écrit le 03/02/2018 11:05
Moi j'ai eu, par la bourse, la variété Aromatnaya de Michelo et j'ai eu 1 fruit qui ressemble à la photo du site de parkseed. Plus piriforme que pomme. Donc je ne sais toujours pas quelle est la forme officielle.
ké20 a écrit le 03/02/2018 18:59
le lien "justfruitsandexotics" ressemble à un coing Cydopom par exemple , ou rea mammouth , mais il y a tellement de variétés , c'est difficile ...
patrice a écrit le 06/02/2018 06:49
De mémoire, la diffusion contemporaine d'aromatnaya est partie de chez agroforestery (j'ai obtenu mes greffons de quelqu'un qui par... ) . Ils indiquent juste sur leur site le caractère peu astringent, pas d'indication de forme. Mais là n'est pas la question, la question est ont-ils le bon (en supposant qu'il n'y ait pas eu des erreurs d'étiquetage, de transmission..) mais quelle est l'origine de cette variété : qui l'a obtenue et ou découvert / sélectionné ? Quelle est la description pomologique originelle ?
Des coings doux il n'en existe pas qu'un. Le piriforme serait le vrai aromatnaya et l'autre un autre mal nommé ? Ou inversement ? Raison de ma demande d'information à ce sujet vu la confusion constatée. Les deux étant relativement doux (avec des fonds d'astringence, mais doux par rapport à un coing classique, mais pas dégusté à des époques similaires ni des conditions similaires).


greffer.net >> Cognassier