Semis de chataignes

Message
Auteur
Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#16 Message par floyd » 08 nov. 2011 20:26

La question se pose au sein d'une même variété.
Les chataignes les plus grosses d'un lot trié vont mettre à profit cette réserve nutritive pour une meilleure implantation durant la première saison.
La grosse chataigne fera "la course en tête" ce qui peut être bénéfique.

En plein champ, le beau scion peut hélas faire les frais d'un gel précoce ou de l'abroutissement par un chevreuil. Le petit plant chétif qu'on négligeait, peut alors, comme la tortue de la fable, gagner la course…

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#17 Message par André » 07 déc. 2011 11:03

Je prévois de faire prochainement un reboisement à partir de semis (de sativa ou d'hybrides, je ne sais pas encore).

Pour générer un maximum de plants, je pensais préparer le sol puis planter une châtaigne tous les 50 cm sur des bandes de 10 m * 2 m, ce qui me permettrait de créer 150 plants/bande de 20 m2. Ces plants se protégeraient les uns les autres du déssèchement et de l'abroutissement par leur proximité et seraient faciles à arroser la première année.

Je sélectionnerai ensuite les plants les plus saints pour le reboisement en les protégeant par des Tubex. Qu'en pensez-vous ?

druere
Messages : 630
Enregistré le : 17 janv. 2006 14:07

semis de chataigners

#18 Message par druere » 07 déc. 2011 11:18

Bonjour,

La proximité des plants de semis ne les protègera pas de l'abroutissement
Je ne connais pas la densité des chevreuils et sangliers, mais les premiers
aiment la végétation et les seconds...les chataignes..et il convient de
"réguler" un peu les rats..souris etc...

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#19 Message par floyd » 07 déc. 2011 15:01

Une pépinière est encore assez facile à protéger par un robuste grillage.
Une densité plus forte me parait possible.
Le plant sera cultivé en pépinière pendant deux ans pour qu'il grandisse un peu, non?

Pour des plants plus saints… on peut arroser à l'eau bénite. ;)

François du Perche
Messages : 2380
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#20 Message par François du Perche » 07 déc. 2011 19:18

A mon avis, si on élève ces plants pendant 2 ans avant de les transplanter, on peut mettre les chataîgnes au pas carré de 40x40cm sans qu'elles se gênent, sans compter qu'il n'y aura pas 100% de réussite.
Il faut prévoir un outil spécial pour les déraciner proprement sans casser le pivot, comme pour les noyers, genre fourche longue avec un manche très robuste ou louchet.
Pour les + saints, demander à Tubex s'ils font des auréoles protectrices.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#21 Message par André » 07 déc. 2011 21:27

Oui effectivement 40*40 cm suffiraient !

Je vais faire ces bandes à l'intérieur de mon parc clos, cela les protègera des "fauves" !

Pour les sortir proprement, peut etre qu'une mini pelle avec le godet adéquat ferait bien l'affaire.

Saint André :lol:

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#22 Message par floyd » 07 déc. 2011 21:47

Un véritable louchet de pépiniériste, hauteur 40cm, bien emmanché, permet une transplantation efficace.

Les plants du commerce sont cultivés et vendus dans des conteneurs spéciaux à paroi en étoile, anti-chignon.

Sur sol propre prévoir un paillis de feuilles très épais sitôt que la pousse est visible.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#23 Message par André » 07 déc. 2011 21:51

floyd a écrit :Sur sol propre prévoir un paillis de feuilles très épais sitôt que la pousse est visible.
Dans quel but ?

PS : iciles conseils de plantation d'Henri Bresch dans "Marrons et châtaignes"

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#24 Message par floyd » 07 déc. 2011 22:03

Aïe, je ne sais pas comment exploiter le fichier indiqué…

Un paillis me semble la meilleure et la plus naturelle des choses pour limiter l'évaporation de l'eau.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#25 Message par André » 07 déc. 2011 22:05

Clique sur le bouton vert "Download" en bas à DROITE et tu téléchargeras un PDF.

Il faut se créer un compte (gratuit) mais scribd le mérite pour toutes les ressources qu'on y trouve

François du Perche
Messages : 2380
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#26 Message par François du Perche » 07 déc. 2011 22:35

Si la parcelle à reboiser est libre dès maintenant, pourquoi ne pas mettre directement les chataîgnes en terre, en surdosant volontairement, ça économiserait beaucoup d'énergie et ça éviterait le traumatisme de la transplantation. Chevreuils : je ne suis pas sur qu'ils aiment les feuilles de chataîgniers, ils adorent les feuilles de chêne et les jeunes pousses de résineux, mais les feuilles de chataîgniers doivent être un peu âpres.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#27 Message par André » 07 déc. 2011 22:42

Ils ne sont pas très intéressés par les feuilles mais aiment bien les bourgeons et parfois l'écorce.

La parcelle à reboiser n'est pas encore dispo et les semis sont moins facilement "chouchoutables" (eau, engrais, protection) quand ils sont disséminés

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#28 Message par floyd » 08 déc. 2011 10:58

Le semis en place a la faveur des forestiers… aujourd'hui et à nouveau.
La limite technique vient de la rareté des semences de qualité et accessoirement de leur prix.
Certains s'inquiètent à juste titre de bien connaitre les origines géographiques et donc biologiques des semences d'importation.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#29 Message par André » 08 déc. 2011 11:22

L'autre avantage de la transplantation est qu'on peut, au moment de celle-ci, aménager un bon trou de plantation en améliorant le sol sur le m2 directement autour du semis et jusqu'à 50 cm de profondeur.

Dans mon sol très pauvre et très sablonneux, des apports de fumure de fond (minérale), d'argile, de compost, de calcaire magnésien (car oui le châtaignier a quand même besoin d'un peu de calcaire), de matières organiques (10 kg/m2), d'un bon paillage de BRF, d'un tuteur et d'un tubex permettent au jeune plant de mieux se développer que via un simple semis.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#30 Message par floyd » 08 déc. 2011 11:33

Le débat technique, nous l'avons eu déjà pour ton verger, André, si je me souviens bien.
Le chataignier développera un système racinaire puissant qui ne tardera pas à dépasser l'emprise enrichie du trou de plantation… si le sol alentour a lui aussi été amendé et fertilisé.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré