Greffe de chataignier sur chene

Message
Auteur
François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#391 Message par François du Perche » 27 juin 2016 17:30

Trois greffes démarrent bien, pour certaines de celles qui semblaient en bonne route, les bourgeons ont gonflé puis avorté. Pour le moment, se développent :
1) Une greffe anglaise de Dorée de Lyon sur un PG du diamètre d'un crayon
2-3) une greffe double sur un PG vigoureux du diamètre du pouce, une de Dorée de Lyon, l'autre de belle épine. Les deux autres greffes sur le même arbre ont échoué, une cassée par un oiseau qui s'est posé dessus, l'autre, avec bourgeon terminal qui a séché. A noter que la première feuille de Dorée de Lyon qui est sortie avait un magnifique cynips que j'ai soigneusement éliminé. Et j'ai décapité le chêne pour ne laisser qu'un petit tire-sève qui sert en outre à fixer le grillage.
Fichiers joints
DL8mai26juinJPG.JPG
DL8mai26juinJPG.JPG (319.69 Kio) Vu 1797 fois
BEetDL8mai-26juin1-JPG.JPG
BEetDL8mai-26juin1-JPG.JPG (468.04 Kio) Vu 1797 fois

Potaroig
Messages : 14
Enregistré le : 09 mars 2013 21:24
Localisation : Montseny, El Brull, Barcelona, Catalunya

Re: Greffe de chataignier sur chene

#392 Message par Potaroig » 27 juin 2016 23:12

Bon vespre.
Congratulacions.
Quin tipus, o espècie, de roure (chene) són?

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#393 Message par François du Perche » 28 juin 2016 09:07

C'est probablement un hybride naturel entre chêne rouvre (petraea) et pédonculé (robur) qui a poussé en lisière de forêt. Les deux variétés coexistent, dans les bois petraea et dans les champs, isolés, robur, que nous appelons chênes champêtres.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#394 Message par François du Perche » 15 juil. 2016 08:03

Un peu plus de deux mois après les greffes
1) sur la greffe anglaise qui avait bien démarré, les feuilles ne se sont pas développées mais ont un peu jauni, le PG s'est couvert de gourmands, que j'ai enlevés, mais ça prend mauvaise tournure
2) par contre, la greffe double (Dorée de Lyon, Belle épine) se développe très vigoureusement, il y a des feuilles (DL) qui sont géantes (30cm !), on peut rêver que les fruits puissent aussi être géants aussi. Bien tuteuré pour qu'un coup de vent ne casse pas tout.
Fichiers joints
BEetDL8mai-14juill.1.JPG
BEetDL8mai-14juill.1.JPG (670.2 Kio) Vu 1709 fois
BEetDL8mai-14juill.JPG
BEetDL8mai-14juill.JPG (687.8 Kio) Vu 1709 fois

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Greffe de chataignier sur chene

#395 Message par floyd » 15 juil. 2016 13:50

Magnifique!
Et c'est génial d'avoir laissé le tire sève du chêne, admirable preuve.
:clap:

ARHUS76
Messages : 549
Enregistré le : 08 nov. 2015 16:44
Localisation : Entre Rouen et Reims

Re: Greffe de chataignier sur chene

#396 Message par ARHUS76 » 15 juil. 2016 15:07

Bravo, une bien belle réussite :good:

alainhecl
Messages : 120
Enregistré le : 20 mai 2012 16:26
Localisation : provence

Re: Greffe de chataignier sur chene

#397 Message par alainhecl » 16 juil. 2016 22:32

A voir dans le temps ,si le terrain n'est pas acide, j'ai des craintes .

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#398 Message par François du Perche » 17 juil. 2016 19:43

Le terrain est acide, les châtaigniers viennent spontanément. Donc l'intérêt est limité. Mais si on se réfère aux messages & photos de Chilou p.20 en nov. 2013, on voit en arrière plan des vignes et le sol est blanchâtre donc certainement calcaire et son châtaignier semble très vigoureux, dommage que cette expérience ait été interrompue.
On voit sur pas mal de photos de grandes feuilles sur les différentes greffes de ce site, j'ai mesuré celles sur le Doré de Lyon où j'ai prélevé les greffons : les + grandes font 22cm, et sur le chêne greffé 30cm. C'est un signe de bonne affinité sans doute.
Si cette technique n'a pas abouti, ça peut être aussi parce que les chênes sont très difficiles à transplanter, bien + que les châtaigniers en tout cas. Donc, ça oblige à planter des chênes puis à greffer en place, avec un faible % de réussite, donc difficilement exploitable pour un professionnel.
Sur tes expériences Alainhecl, était-ce très vigoureux la 1e année ?
Fichiers joints
feuilleDLgreffée.JPG
feuilleDLgreffée.JPG (443.68 Kio) Vu 1660 fois

gavot
Messages : 419
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Greffe de chataignier sur chene

#399 Message par gavot » 19 juil. 2016 15:44

Pourquoi ne semez-vous pas les chênes sur place ? La semence est facile à trouver à la bonne saison, et on peut choisir des semenciers poussant dans les conditions écologiques semblables à celles du verger à planter.
Le problème c'est les rongeurs(campagnols..), qui trouvent invariablement le gland semé...

Trois parades possibles, par ordre croissant d'efficacité :

-Pralinage des glands par un souricide.

-Pose juste sous la surface du sol(1cm) d'un carré de 20cm sur 20cm de grillage de fer à mailles carrées de 10mm. A la verticale des glands le Glandes enfouis à 3ou 4cm. Grillage Préalablement porté à incandescence s'il était galvanisé, pour faciliter sa dégradation. Il semble que les campagnols creusent verticalement, le grillage les arrête donc.

-Semis dans une bouteille en plastique translucide sans étranglement (eau minérale): couper la partie conique. Dans la partie cylindrique disposer successivement : 3 ou 4 cm de terreau, les glands, puis la quantité de terreau permettant d'atteindre 5 à 7 cm sous le niveau de la coupe de la bouteille. Creuser un potet de la hauteur de la bouteille. Y placer 5 à 7 cm de terre meuble . Retourner la bouteille en obturant l'ouverture et la placer dans le potet en position verticale. La colonne de terre et glands se déplace vers le bas de 5à 7cm jusqu'au contact du fond du potet . On soulève la bouteille pour ramener le niveau de la terre dans la bouteille à la surface du sol.
Ensuite dans cette mini serre, on observe la germination, on pratique des ouvertures dans le chapeau, puis enlèvement du chapeau, puis enlèvement du cylindre en l'incisant le long de génératrices. enfin sélection du plus beau chêne...

Cette méthode évite la transplanattion des chênes et les dommages aux pivots .

alainhecl
Messages : 120
Enregistré le : 20 mai 2012 16:26
Localisation : provence

Re: Greffe de chataignier sur chene

#400 Message par alainhecl » 19 juil. 2016 23:18

Réponse à François du perche .
Mes greffes étaient moins vigoureuses que les tiennent.
je suis avec attention tes expériences car si elles sont viables, je recommencerai les greffes sur chênes , car mes châtaigniers meurent à cause de l'encre (Ardèche)
Bonne chance.

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 19:47
Localisation : Gironde

Re: Greffe de chataignier sur chene

#401 Message par JM » 17 sept. 2016 09:05

gavot a écrit :Pourquoi ne semez-vous pas les chênes sur place ? La semence est facile à trouver à la bonne saison, et on peut choisir des semenciers poussant dans les conditions écologiques semblables à celles du verger à planter.
Le problème c'est les rongeurs(campagnols..), qui trouvent invariablement le gland semé...

Trois parades possibles, par ordre croissant d'efficacité :

-Pralinage des glands par un souricide.

-Pose juste sous la surface du sol(1cm) d'un carré de 20cm sur 20cm de grillage de fer à mailles carrées de 10mm. A la verticale des glands le Glandes enfouis à 3ou 4cm. Grillage Préalablement porté à incandescence s'il était galvanisé, pour faciliter sa dégradation. Il semble que les campagnols creusent verticalement, le grillage les arrête donc.

-Semis dans une bouteille en plastique translucide sans étranglement (eau minérale): couper la partie conique. Dans la partie cylindrique disposer successivement : 3 ou 4 cm de terreau, les glands, puis la quantité de terreau permettant d'atteindre 5 à 7 cm sous le niveau de la coupe de la bouteille. Creuser un potet de la hauteur de la bouteille. Y placer 5 à 7 cm de terre meuble . Retourner la bouteille en obturant l'ouverture et la placer dans le potet en position verticale. La colonne de terre et glands se déplace vers le bas de 5à 7cm jusqu'au contact du fond du potet . On soulève la bouteille pour ramener le niveau de la terre dans la bouteille à la surface du sol.
Ensuite dans cette mini serre, on observe la germination, on pratique des ouvertures dans le chapeau, puis enlèvement du chapeau, puis enlèvement du cylindre en l'incisant le long de génératrices. enfin sélection du plus beau chêne...

Cette méthode évite la transplanattion des chênes et les dommages aux pivots .
Plus simple ! Planter des plants forestiers, laisser passer une saison (avec arrosage, amendements, fertilisation) et greffer l'année d'après.

La méthode de Francois mérite d'être détaillée (prélèvement des greffons, conservation, époque de greffage, maintenance du PG, tire sève, ...) pour être répétée, améliorée, trouver des variantes.

gavot
Messages : 419
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Greffe de chataignier sur chene

#402 Message par gavot » 17 sept. 2016 12:13

Plus simple, mais on perd de la qualité d'enracinement, précieuse dans les terrains difficiles, et d'autre part on ne connait pas toujours (ou pas souvent) avec certitude la provenance des plants forestiers!

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#403 Message par François du Perche » 19 sept. 2016 12:46

La méthode de Francois mérite d'être détaillée (prélèvement des greffons, conservation, époque de greffage, maintenance du PG, tire sève, ...)
En reprenant tous les messages depuis le 19 mars, tous les détails y sont.
Les plants forestiers sont très capricieux, c'est vraiment à déconseiller, il vaut bien mieux semer des glands (bien choisis). D'ailleurs, je n'ai fait les greffes que sur des chênes spontanés. J'ai 950 chênes rouvres (plants forestiers de Lemonnier) plantés en décembre 2012, à peine 10% ont bien démarré, les autres végètent à 50cm de haut malgré les soins apportés. Je vais être obligé de les doubler avec des glands ramassés sous les + beaux chênes à proximité.
Les chênes d'Amérique plantés en même temps dans une petite parcelle juste à côté font 3m de haut.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Greffe de chataignier sur chene

#404 Message par floyd » 20 sept. 2016 13:58

Les pépinières citées ont pourtant très bonne réputation.
Racines nues?

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Greffe de chataignier sur chene

#405 Message par François du Perche » 20 sept. 2016 14:42

oui, racines nues, les chênes d'Amérique, eux aussi racines nues, venaient du même pépiniériste, ils ont bien marché.
Il faudrait trouver des chênes hybrides (rouvre x pédonculé) pour se rapprocher de ce qui était en place, mais ça n'existe pas, il faut choisir l'un ou l'autre. L'autre solution consisterait à se faire soi même les plants en semant des glands recueillis sous les + beaux chênes. Pour quelques centaines, ça doit être faisable mais ce n'est pas prouvé qu'ils supporteraient la transplantation. La mise en place de glands semble + rationnelle (et + économique).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Potaroig