castanea vulgaris spicata

greffer.net >> Chataignier

patrice a écrit le 07/08/2010 12:12
Bonjour.

Je lance un appel à documentation, concernant Castanea vulgaris spicata, portant pour synonyme Castanea humilis racemosa, à l'exception de:

- la fiche variétale croqueur de pommes
- l'article croqueur du pommes du bulletin n° 126 décembre 2009

que je possède déjà.

Le chataignier spicata est connu pour sa curiosité de fructifier en extrémité de branche, sous forme d'un empilement d'une petite trentaine de bogues.
Les chataignes sont sans intérêt gustatif, mais c'est sa tolérance au calcaire annoncée qui, pour ma part, m'y fait porter un intérêt.
A-t-il été testé en tant que porte-greffe pour tenter d'implanter du châtaignier en terrain calcaire?... Un ancien se souvient d'un catalogue d'après guerre qui proposait cela, sans se souvenir précisément des références.

Quelles sont les origines de cette châtaigne? (Les croqueurs citent une référence la repérant dans le pays de Montbéliard au 16è siècle), des discussions avec quelques uns pourraient lui donner une possibilité d'origine en Cévennes.

Merci.

NB : Nous sommes quelques uns, Croqueurs ou membres de greffer.net, à rechercher du greffon, pour tester le comportement en terrain calcaire, et le possible emploi en tant que porte-greffe si il s'adapte. (j(ai contacté la section Croqueur qui avait fait cette fiche variétale, le propriétaire du verger qui la possédait est hélas décédé). Pour l'instant la seule piste trouvée serait une association Belge qui grefferait à façon mais n'exporterait pas en France.
alain a écrit le 14/02/2012 22:13
Bonsoir PATRICE , je n avais jamais entendu parler de cette variete de chataignier , je vais essayer de me renseigner a ce sujet ; je pense que vous avez tente les classiques : societe d horticulture ou JEAN-MARIE PELT ? A plus tard , avec j espere du nouveau
patrice a écrit le 15/02/2012 06:41
A ce que je sais elle est dans le verger d'un membre des croqueurs de pommes, décédé. Des personnes travaillent au recensement de son immense verger. Je n'ai pas engagé d'autres recherches.
alain a écrit le 16/02/2012 23:04
BONSOIR PATRICE JE ME SUIS TOURNE VERS LA SOCIETE FRANCAISE D HORTICULTURE POUR POSER LA QUESTION QUI VOUS INTERESSE JE VOUS TIENDRAI AU COURANT DE LA SUITE DE MA DEMARCHE AMICALEMENT
alain a écrit le 17/02/2012 21:51
BONSOIR PATRICE , j ai transmis votre question tres interessante a la SOCIETE D HORICULTURE , elle a ete enregistree , il n y a plus qu a attendre , mais aucune certitude sur le resultat de ma demarche amicalement
patrice a écrit le 18/02/2012 06:10
Merci.
alain a écrit le 18/02/2012 23:31
BONSOIR PATRICE , JE VIENS D AVOIR , A NOUVEAU CONFIRMATION DE LA PRISE EN COMPTE DE VOTRE RECHERCHE PAR LA SOCIETE D HORTICULTURE , LE SUJET SEMBLE LES AVOIR INTERESSES , EN ATTENTE DE REPONSE PRECISE BIEN AMICALEMENT
floyd a écrit le 18/02/2012 23:50
Bonsoir Alain,
C'est de la Société Nationale d'Horticulture Française (SNHF) dont il s'agit?
http://www.snhf.org/
alain a écrit le 19/02/2012 14:55
BONJOURS PATRICE EFFECTIVEMENT C EST CET ORGANISME QUE J AI CONTACTE . PARFOIS LES PETITES STRUCTURES SONT PLUS EFFICACES QUE LES GRANDES . JE M EN RENDS COMPTE EN CONSTATANT SUR LE FORUM LE TRES BON NIVEAU DE CONNAISSANCES DES INTERVENANTS , MAIS COMME VOUS ETIEZ DEJA EN CONTACT AVEC CE RESEAU J AI TENTE AUTRE CHOSE . J ESSAIERAIE EN CAS DE NON REPONSE , DE POSER LA QUESTION A J REYNE , QUI FUT DURANT DE LONGUES ANNEES , LE RESPONSABLE DE LA SECTION CHATAIGNE A LA CHAMBRE D AGRICULTURE DE L ARDECHE , ET DONT LE LIVRE RESTERA POUR MOI , UNE VERITABLE ENCYCLOPEDIE DES VARIETES ARDECHOISES , MAIS JE PENSE QUE VOTRE QUESTION N EST PEUT ETRE PAS DANS LE REGISTRE DE SON ACTIVITE PASSEE . AMICALEMENT
patrice a écrit le 19/02/2012 16:15
Je l'avais questionné pour d'autres sujets, mais effectivement, je n'ai pas abordé cette question avec Jacky Reyne.
alain a écrit le 19/02/2012 22:07
JE LUI AI ECRIT EN DECEMBRE POUR SAVOIR S IL DISPOSAIT ENCORE D EXEMPLAIRES DE SON LIVRE . JE VOULAIS EN DONNER A 2 AMIS DONT L UN A EU LA GENTILLESSE DE ME GREFFER UN BOUCHAS EN PETITES POURETTE L AN PASSE . IL M A RENVOYE VERS LE CICA QUI EN AVAIT . JE PENSE QU IL REPONDRAIT A VOTRE QUESTION CAR IL PORTE UN INTERET AFFECTIF A LA CHATAIGNE . UNE PERSONNE RESSOURCE A QUESTIONNER PEUT ETRE SI LES CONTACTS PRIS AUJOURD HUI NE DEBOUCHENT PAS SUR L INFORMATION RECHERCHEE AMICALEMENT
patrice a écrit le 20/02/2012 06:54
Dur de trouver son livre, même d'occasion, qui pourtant est une référence.
J'avais pu en dégoter quelques uns dans une librairie d'ardèche, je possédais déjà un exemplaire, mais j'ai tout pris sachant que cela rendrait service à des membres du site qui cherchaient à l'acquérir, tout s'est écoulé comme des petits pains.

(il manque un index à cet ouvrage, la carence est réparée ici : http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...

Le livre ne fait pas mention de cette châtaigne (alors que des informations que j'ai eu, elle eut été utilisée localement (zone Cévennes), peut-être en tant que porte-greffe sur terrain calcaire).
alain a écrit le 20/02/2012 22:53
BONSOIR PATRICE , JE N AVAIS JAMAIS ENTENDU PARLER DE CETTE VARIETE PARTICULIERE , JE PENSAIS QUE LES ESSAIS DE GREFFE SUR CHENE , AVAIENT ETE LA SEULE FACON D ESSAYER DE PRODUIRE DES CHATAIGNES DANS DES REGIONS CALCAIRES . IL EST COMPREHENSIBLE QUE DES EFFORTS AIENT ETE TENTES , CAR LA PRESENCE DE LA CHATAIGNES AURAIT EVITE BIEN DES FAMINES . SI CETTE VARIETE A EFFECTIVEMENT EXSISTE EN CEVENNES JE PENSE QUE M REYNE A DU EN ENTENDRE PARLER . JE VAIS ESSAYER DE LUI FAIRE UN COURRIER , COMPTANT SUR SA BIENVEILLANCE CEVENOLE ET SA PASSION POUR CET ARBRE SYMBOLIQUE . AMICALEMENT
alain a écrit le 23/03/2012 14:21
Bonjour PATRICE , la SNHF m a donne 2 possibilites de trouver peut etre la fameuse castanea vulgaris , 1er pepinieristes collectionneurs : http:www-aspeco.net / J j ai trouve sur leur site un n0 DE TELEPHONE 02 97 85 26 94 j ai appele hier personne , le repondeur m a indique que le vendredi matin il y avait une permanence , j ai rappele ce matin mais personne ; je n ai pas pu laisser un message car le repondeur etait sature ; affaire a suivre ; amicalement
patrice a écrit le 24/03/2012 10:38
Merci j'avais déjà cherché du côté de l'aspeco.
alain a écrit le 25/03/2012 10:26
BONJOUR PATRICE , JE VOIS QUE VOUS AVEZ DEJA EFFECTUE UNE VASTE RECHERCHE . LA SNHF M A EGALEMENT DONNE LE SITE DE LA CONFRERIE DES PLANTEURS DE FRUITIERS RARES . J ESSAIERAI DE LES AVOIR . APRES CELA IL NE ME RESTERA PAS GRAND CHOSE A TENTER . JE DOIS MONTER DANS L ARDECHE DANS QUELQUES TEMPS ET ESSAYER DU COTE DE M REYNE , MAIS JE ME DEMANDE SI C EST CE TYPE DE QUESTIONS QUI LUI ETAIT HABITUEL . A PLUS TARD SI J AI DU NOUVEAU . DE VOTRE COTE IL Y A LES CROQUEURS DE POMMES QUI VONT PEUT ETRE METTRE LA MAIN SUR LA FAMEUSE VARIETE AMICALEMENT
patrice a écrit le 25/03/2012 11:02
COPLFR : Ce qui m'avait été répondu : Ils ne l'ont (tout au moins l'avaient) pas car la nature du terrain du verger dans le Var ne leur permettait pas d'avoir de châtaignier, même si, à l'époque, ils avaient des sources d'approvisionnement en greffons pour spicatta. Ils s'approvisionnaient qu'à condition de mettre au point une technique permettant de cultiver le châtaignier (chataignier/chene ou autre) dans leur conservatoire.

Mais bon, nous avons une adresse en Belgique, il suffira de patienter...
nicollas a écrit le 11/09/2017 09:14
Revue de botanique appliquée et d'agriculture coloniale Année 1924 Volume 4 Numéro 29 pp. 40-53

http://www.persee.fr/doc/jatba_0370-3681...

http://www.persee.fr/renderPage/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_4138/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_T1_0049_0000_710.jpg


http://www.persee.fr/renderPage/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_4138/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_T1_0050_0000_710.jpg

http://www.persee.fr/renderPage/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_4138/jatba_0370-3681_1924_num_4_29_T1_0051_0000_710.jpg
François du Perche a écrit le 13/09/2017 10:40
Cet article est intéressant. Il dit que ce spicata existe dans l'Orne et que son bois n'est pas fameux. Cela recoupe une information que je tiens de mon voisin fermier : il utilise beaucoup de piquets de châtaigniers pour ses clôtures et a remarqué que certains (rarement) pourrissaient à toute allure. Il m'a dit qu'il devait y avoir dans les bois certains châtaigniers dont le bois est médiocre (comme du marronnier dit-il). Je vais lui demander s'il sait les reconnaître, ce serait intéressant, alors que la saison des châtaignes va arriver de pouvoir en identifier grâce à la disposition particulière des bogues. A tout hasard !
Quant à sa tolérance au calcaire, on ne prouvera rien car ici les terrains sont acides (sableux ou argileux).
François du Perche a écrit le 14/09/2017 14:58
D'après ce voisin fermier, ces châtaigniers au bois médiocre sont faciles à reconnaître, ils ont une écorce très sombre et un bois filandreux très blanc (difficile à fendre) alors que les bons châtaigniers au bois (presque) imputrescible ont une écorce très claire et un bois bien coloré, dur et non filandreux, facile à fendre. Je vais essayer d'en trouver et de faire des photos. Voir si on retrouve la disposition particulière des châtaignes, car il s'agit peut-être d'une autre variété.


greffer.net >> Chataignier