porte greffe castanea crenata

Répondre
Message
Auteur
serge morel
Messages : 49
Enregistré le : 04 oct. 2006 08:18
Localisation : calvados et ardèche

porte greffe castanea crenata

#1 Message par serge morel » 05 juin 2007 08:20

bonjour
je me pose une question...
les chataignes vendues dans le commerce "normal" sont elles issues d'arbres greffés sur porte greffe "japonica"?
si oui, je pense que je vais me semer quelques porte-greffes l'hiver prochain .
j'ai vérifié l'état de jeunes chataigniers dans ma propriété de burzet, et, désastre, de nombreux jeunes arbres de mons de 1cm de diam sont déjà atteints de l'encre.Je crois que si je veux greffer "propre", il me faut semer de bons sujets issus de japonica
qu'en penses tu Patrice?

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8759
Enregistré le : 10 janv. 2006 08:03
Localisation : Ardèche

#2 Message par patrice » 05 juin 2007 14:37

On pourrait se laisser tenter à semer certaines variétés du commerce issues d'une hybridation chataignier européen x japonais, telle Marigoule, pensant que le semis gardera une partie de la résistance aux maladie du c. japonais.
C'était ce que je pensais faire, jusqu'a ce que je lise recement (je crois dans "la culture rationnelle du chataignier") qu'il est recommandé le semis de petites chataignes sauvages plutot que des marrons commerciaux, dans l'optique d'avoir des francs à greffés.

Maintenant où trouver du chataignier japonais?

Des chataignes de c. crenata à semer, je ne connais pas de vendeur.

Des plants de chataigniers japonais, on en trouve par exemple chez : http://www.lafitte.net/lafitte/chataigners_histoire.asp . Je leur avais mailé pour voir s'ils vendaient par correspondance des scions, jamais de réponse.

J'aurais bien aimé avoir un plant de chataignier japonais commun (et non un cultivar selectionné comme chez laffite) mais greffé pour une mise à fruits rapide.

serge morel
Messages : 49
Enregistré le : 04 oct. 2006 08:18
Localisation : calvados et ardèche

#3 Message par serge morel » 08 juin 2007 10:29

merci pour ta réponse...

autre question:
quelles sont les greffes que l'on peut faire, à part l'écusson, du 1er au 15 aout sur chataignier?

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8759
Enregistré le : 10 janv. 2006 08:03
Localisation : Ardèche

#4 Message par patrice » 08 juin 2007 10:31

Je laisse Michel_Alpes répondre, c'est le plus expérimenté d'entre nous concernant noyer & chataignier !

Avatar du membre
Michel_Alpes
Messages : 358
Enregistré le : 21 févr. 2006 13:17
Localisation : Dauphiné-Savoie

#5 Message par Michel_Alpes » 21 juin 2007 21:44

Bonjour,
Début Aout, on a pas vraiment le choix de type de greffe.
Ecusson sur de jeunes sujets: c'est une technique qui a fait ses preuves ,efficace ,avec un taux de réussite élevé lorsque plusieurs conditions sont réunies:sujet à greffer en sève pour un bon décollage,écusson bien prélevé avec le moins de bois possible,maitriser la déshydratation par un film PVC. On peut greffer à l'écusson sur des sujets de 6 à 30mm de diamètre limite.
Chip buding sur de jeunes sujets.
Bien qu'ayant eu un taux de réussite désastreux par cette méthode en aout septembre, je pense que cette technique devrait donner de bons résultats car l'exemple 2006 est faussé par la secheresse.Les greffes ont bien passé l'hiver et n'ont pas voulu démarrer au printemps.
Les greffes en chip buding en avril ont eu un taux de réussite élevé mais il a fallut forcer le démarrage par la réduction du PG.
Les greffes en chip buding poussent moins rapidement que les greffes en écusson et je pense que c'est dû à l'écaille de bois qui laisse moins de cambium en contact.
Contrairement à la technique de l'écusson, on est contraint de choisir des PG de diamètre sensiblement égaux au diamètre des greffons.
En conclusion:
PG de petit diamètre:écusson en aout ou chip buding en avril de l'année suivante.En estufol en sève en avril.
PG de taille moyenne 30>dia>40mm en fente au printemps.
PG de grosse taille > à 40mm en couronne en avril.
On peut réaliser sur des sujets de l'année (4à5mois) en juin(oeil poussant),une greffe en écusson herbacée maintenue sous enceinte polyethylène à 100% d'humidité au chaud mais à l'ombre.Réduire le PG 15 jours apres pour forcer le démarrage.

serge morel
Messages : 49
Enregistré le : 04 oct. 2006 08:18
Localisation : calvados et ardèche

#6 Message par serge morel » 22 juin 2007 10:48

merci michel de cette réponse
j'ai toutefois une réflexion à faire:
dans les conclusions de ce dernier post vous nous parlez de sujets de l'année précisant l'âge de 4 ou 5 mois. Ces sujets font donc 4 à 5 millimètres de diamètre...est-ce juste? et est-ce facile à écussonner ou chipbidddddder?

Avatar du membre
Axier
Messages : 109
Enregistré le : 27 nov. 2006 07:02
Localisation : Pays Basque (Espagne)

#7 Message par Axier » 22 juin 2007 11:42

Tu as ici le processus complet de Pépinières Lafitte:

http://www.lafitte.net/lafitte/chataign ... niques.asp

1ère Année: Récolte à l’automne des fruits dans nos vergers de châtaigniers japonais et semis en pépinière.

2ème Année: Les plants issus du semis sont arrachés àll’automne, et repiqués en ligne pour greffage. Le repiquage permet, en sectionnant la racine centrale pivotante, de développer un système radiculaire latéral important, favorable à la reprise du plant lors de sa future plantation.

3ème Année: Les plants repiqués sont écussonnés en Août-Septembre

4ème Année: Le porte-greffe est rabattu en fin d’hiver. L’écusson démarre et l’on obtient un scion qui est tuteuré. A l’automne, le plant est alors commercialisable en scion 100/150, 150/200 ou 200/250, selon les variétés et la pousse.

5ème Année: Une partie des scions est cultivée une année supplémentaire, pour former des tiges 6/8 et 8/10.

Avatar du membre
Michel_Alpes
Messages : 358
Enregistré le : 21 févr. 2006 13:17
Localisation : Dauphiné-Savoie

#8 Message par Michel_Alpes » 22 juin 2007 18:43

Bonjour,
A la question de Serge: Oui ce sont bien des jeunes chataigniers de l'année qui font 5 à 6 mm de diamètre.Je place les chataignes en stratification au sable dès la récolte et vers fin février je prélève les plus germées que je mets en godets en serre.
La greffe en écusson à oeil poussant sur une tige de 5 à 6mm est parfaitement faisable meme si on doit s'aider d'une loupe.C'est un peu de la petite "chirurgie" mais le résultat est là.Mes premiers éssais avaient été décevants en pratiquant à l'oeil nu.
Image
Certes la vigueur de la poussée est minime par rapport à une greffe classique sur un tronc de 30mm de diamètre qui peut pousser de 2 mètres en une année.

serge morel
Messages : 49
Enregistré le : 04 oct. 2006 08:18
Localisation : calvados et ardèche

#9 Message par serge morel » 23 juin 2007 19:11

merci pour tous ces conseils
je vais m'inspirer de ces écrits très bientôt.
je serai en ardèche le 22 juillet prochain, et j'ai déja affuté mon entoir.

serge morel
Messages : 49
Enregistré le : 04 oct. 2006 08:18
Localisation : calvados et ardèche

#10 Message par serge morel » 25 juin 2007 06:06

pour ceux que ça intéresse, voici une adresse où on peut trouver de la semence de castanea crenata .....mais attention les prix!!
http://www.b-and-t-world-seeds.com/cart ... %20crenata

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 16:17
Localisation : Levallois

#11 Message par André » 05 oct. 2009 08:12

patrice a écrit :On pourrait se laisser tenter à semer certaines variétés du commerce issues d'une hybridation châtaignier européen x japonais, telle Marigoule, pensant que le semis gardera une partie de la résistance aux maladie du c. japonais.
C'était ce que je pensais faire, jusqu'a ce que je lise récemment (je crois dans "la culture rationnelle du châtaignier") qu'il est recommandé le semis de petites châtaignes sauvages plutôt que des marrons commerciaux, dans l'optique d'avoir des francs à greffés.
C'est étonnant comme info car les petites châtaignes sauvages sont du Castanea sativa qui n'a pas de tolérance à l'encre ou au chancre. C'est cette tolérance qui a fait utiliser les châtaigniers asiatiques (crenata et mollissima) ou des hybrides comme porte-greffes. Il serait intéressant que tu retrouves la source de cette info et sa justification.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8759
Enregistré le : 10 janv. 2006 08:03
Localisation : Ardèche

#12 Message par patrice » 06 oct. 2009 11:58

Ils reconnaissent la résistance à la maladie du crenata, mais "on reproche seulement à ces espèces leur développement relativement réduit, et surtout le débourrement précoce chez les uns, la végétation tardive chez les autres qui les exposent aux atteintes des gelées. Ces plants redoutent aussi le grand soleil et la sécheresse du sol. Il faut leur donner un milieu frais en été, se rapprochant de celui de leur pays d'origine... Quelque délicate que soit cependant son acclimatation, lorsqu'il est greffé en pied, en fente ou en incrustation, il nourrit bien la variété qu'on lui donne et forme de beaux petits arbres qui produisent rapidement... Pour le moment, cette espèce n'est pas encore acclimatée chez nous ; elle ne donne de bons résultats qu'à des situations privilégiées par le climat et la nature du sol. Dans les régions froides et dans les sols pauvres et secs, elle ne saurait donner satisfaction. "

Concernant les hybrides "Ce qui frappe ici c'est la variété des sujets issus des mêmes parents : on y trouve de tous les types, depuis le japonais pur à jusqu'à l'indigène presque pur, avec la différence de vigueur caractérisant ces deux extrêmes. Les différences de taille et de vigueur entre l'hybride à tendance paternelle, donc exotique, et l'hybride à tendance maternelle, donc indigène, sont considérables. "
"L'hybride est un être instable par définition... et pour fixer ses qualités, on ne connait actuellement qu'un moyen : la multiplication végétative... La principale difficulté rencontré ici est la réalisation de la multiplication végétative de l'arbre. Le marcottage s'avère difficile et les rameaux sont rebelles à l'enracinement dans les conditions habituelles de bouturage".

Voilà les inconvénients d'alors (1943), concernant les porte-greffes issus de semis :

- le crenata "pur" mal acclimatable, mais bien résistant à l'encre.
- l'hybride où c'est au petit bonheur la chance.

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 21:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

Re: porte greffe castanea crenata

#13 Message par autrevie » 02 août 2014 20:26

cette année,agroforestery research and trust vend un chataigner japonais,de semis,génétiquement proche de la variété "marki", pour 8£
(j'en prend un)

alain
Messages : 68
Enregistré le : 10 févr. 2012 20:35
Localisation : VAR ARDECHE

Re: porte greffe castanea crenata

#14 Message par alain » 15 août 2014 08:32

j ai planté , il y a 3 ans un châtaignier greffé sur pg résistant à L ENCRE ; ( je pense que c était sur CRENATA ) le pg avait été obtenu , selon moi , par marcottage ( pas de racine pivotante ) ; pendant 3 ans il a fait du sur place ! cette année il a fait enfin de belles pousses ; mais le CYNIPS a fait son apparition ; il avait au printemps une gale que j ai enlevée ; j attends la suite des événements ;

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré