Surgreffage du plaqueminier

et autres Diospyros
Message
Auteur
Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

Surgreffage du plaqueminier

#1 Message par bourru » 08 juil. 2009 17:38

Bonjour à tous,
Le plaqueminier, pour moi, né Normand, est un arbre exotique, dont je sais pas bien percevoir les états, besoins et exigences.
Cet arbre est splendide en toutes saisons.
Le mien, (variété muscat,) donne des centaines de fruits, plus que l'on en mange sans lassitude. ÇA fait les délices de mes ânesses qui en raffolent.
Le Fuju, sous la dent, est plus amusant, et j'aimerais bien en récolter quelques fruits, mais là aussi, une petite quantité.
D'où l'idée d'en surgreffer sur une ou deux branches du plaqueminier.

A ce jour toutes mes tentatives ont échoué.
Sur le site, un excellent article traite du greffage, de jeunes sujets semble-t-il, sans signaler de difficultés particulières.

Quelqu'un a-t-il déjà tenté le greffage d'arbres adultes?
Précautions pour les diamètres? Types de greffe? périodes plus fastes?

A la recherche de tout tuyau

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#2 Message par floyd » 08 juil. 2009 20:44

Soit bienvenu sur le forum, bourru,
Curieux cette tendance des normands à descendre encore et toujours vers le soleil.

Peux-tu dire les greffages que tu as tenté?

J'ai vu en Sarthe des surgreffages en fente réussis sans complication, même s'ils ne sont pas très esthétiques!
Image

Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

#3 Message par bourru » 08 juil. 2009 21:13

Salut Floyd,
Le tropisme des normands vers le soleil remonte à la plus haute antiquité, comme disait A.V..... le Royaume normand des deux Siciles...
Sans compter que la terre est autrement plus rare et chère dans la plaine de Caen que dans les Cévennes...

Mes essais peu glorieux:
De la couronne sur charpentière au moment où les pommiers passent à fleurs
des anglaises sur rameaux fins en juin
des chips sur gourmands début septembre
dans tous les cas le : le bide

Je vais finir par lasser mes fournisseurs de greffons :oops:

Avatar du membre
youcef
Messages : 393
Enregistré le : 24 avr. 2009 21:43
Localisation : algerie

#4 Message par youcef » 08 juil. 2009 23:04

bienvenue bourru
quel est le diametre du tronc et des branches primaires
et ainsi la hauteur des arbres que vous voulez greffer

Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

#5 Message par bourru » 09 juil. 2009 04:14

Salut Youssef,

Il s'agit d'un seul arbre.
Il a 25 ans, il doit faire dans les 6m de haut,
Le tronc fait 25cm ,
les charpentières, qui partent 180 du sol, font de 8 à 12cm.
Il est en pleine santé, se plait parfaitement dans mon terroir, sauf qu'il se plaint parfois de la sécheresse, au point de larguer une grosse partie de ses fruits.
J'oubliais un truc bizarre dont je ne connais pas la raison, il fait des fruits absolument sans pépins!

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8767
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#6 Message par patrice » 09 juil. 2009 06:03

Bonjour,

Les informations indiquées sur la page kaki du site sont issues de tout ce que j'ai trouvé en doc. Je n'ai pas tout testé.
J'ai testé trois mini-couronne avec succès limité, tout comme l'ensemble des greffes à rameau.
J'obtiens par contre toujours d'excellents résultats en chip budding oeil poussant, réalisé au moment du débourrement du porte-greffe, par contre sur du bois de l'année précédente. Je n'utilise plus que cette méthode dorénavant pour le kaki. Je n'ai pas tenté du surgreffage sur du gros diamètre, genre surgreffage de la vigne en chip budding. A tester au printemps prochain sur une sous charpentières, plutot que charpentière, je pense.
J'oubliais un truc bizarre dont je ne connais pas la raison, il fait des fruits absolument sans pépins!
lire : http://www.coplfr.org/articles39a44/art ... nique.html

Avatar du membre
youcef
Messages : 393
Enregistré le : 24 avr. 2009 21:43
Localisation : algerie

#7 Message par youcef » 09 juil. 2009 09:45

l'idée à moi c'est de couronner en hiver les charpentiers à 30 ou 40cm de leur depart, ce qui veut dire à 220 ou 230 cm du sol et bien couvrir les parties sectionnées avec un mastic pour empecher d'eventuelles pourritures. laisser le printemps faire son travail et le mois d'aout greffer les plus beaux rameaux en eccusson oeil dormant.
cette methode je l'ai testé sur d'autres especes.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8767
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#8 Message par patrice » 09 juil. 2009 11:55

youcef a écrit : cette methode je l'ai testé sur d'autres especes.
certes mais la question est de savoir si le plaqueminier le supporte bien, ...

Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

#9 Message par bourru » 09 juil. 2009 16:32

Merci Patrice et Youssef

Le premier enseignement que je tire de vos remarques, c'est que je peux buller tout l'été, et plus: rien à tenter avant la fin de l'hiver.

Sauf, pendant ce temps, à chercher un fournisseur de greffons chez qui je ne serais pas encore brûlé :D

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 19:47
Localisation : Gironde

#10 Message par JM » 09 juil. 2009 18:01

Je greffe à l'anglaise ou en fente les jeunes porte-greffe (d. lotus), je les réussis mieux que les chip budding. Par contre, j'ai un phénomène bizarre : le débourrement des greffons est très tardif, pour toutes les variétés que j'ai testées. Le greffon reste bien dormant, alors que les plaqueminiers déjà établis ont largement entamé la pousse. J'en ai encore qui sont en train de débourrer.

José Ruivo
Messages : 154
Enregistré le : 01 juin 2006 01:25
Localisation : Figueira da Foz-Portugal

#11 Message par José Ruivo » 10 juil. 2009 23:07

JM a écrit :... j'ai un phénomène bizarre : le débourrement des greffons est très tardif...
Il m'arrive trés souvent le mêmme phénomène. Parfois il y a des greffons qui ont leur départ en Juin/Juillet. Cette année je viens d'avoir aussi cette expérience avec deux kakis greffés en 2008 et plantés à l'endroit définitif au Printemps 2009. Je dirais que c'est un fruitier un peu capricieux :D

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#12 Message par floyd » 11 juil. 2009 08:53

Dormant, capricieux… j'ai toujours apprécié le charme du vocabulaire appliqué à la physiologie végétale.

Moins poétique d'évoquer une levée de dormance tardive soumise à des facteurs thermiques aléatoires.

Quelques plaqueminiers ici en Sarthe, j'en remarque à mesure que je m'interesse aux contributions du forum… et que l'on me pose des questions auxquelles je n'ai pas de réponse!

Question; les besoins en froid du kaki ont-ils été mesurés?

Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

#13 Message par bourru » 11 juil. 2009 11:15

Bonjour Floyd,

Tu as raison de préférer des termes techniques précis aux images anthropomorphiques.
Mais à propos de dormance, je suis un peu surpris.
Jusqu'à ton post, je n'avais jamais entendu ce terme qu'à propos de graines...
Et toutes les recettes de bonne femme'ou avérées) pour lever cette foutue dormance
Un jour au congel lève la dormance du "capricieux" (juste pour proquer) persil...
l 110 jours de froid pour les noyaux GF 305...
une heure dans l'acide sulfurique dilué pour une levée homogène des graines de rosier

Or la question de l'internaute ne portait pas sur des semis mais sur les raisons de débourrement tardif d'un greffon.

Ma question n'est pas polémique, je ne suis qu'un arbo amateur, c'est de la simple, et saine curiosité

Quant au besoin en froid du plaqueminier, chez moi, il serait mal servi, maximum 3 jours de gel par an.Et il débourre comme une horloge
Quel vocabulaire :lol:

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#14 Message par floyd » 11 juil. 2009 13:28

Remarque judicieuse, bourru, les besoins en froid d'une espèce aussi méridionale que le kaki ne doivent pas être élevés.

La levée de dormance des bourgeons d'un greffon dépend certainement d'autres facteurs aussi bien internes au végétal (stress) qu'à l'environnement.

Je n'explique hélas rien, mes connaissances sont minces, je souligne que cette physiologie hormonale est belle et bien complexe.

Avatar du membre
bourru
Messages : 175
Enregistré le : 08 juil. 2009 12:26
Localisation : Cévenne

#15 Message par bourru » 11 juil. 2009 15:24

Coucou Floyd
Je n'explique hélas rien, mes connaissances sont minces

Les miennes encore plus, mais au pif, si je devais orienter ma recherche vers des pistes vraisemblables je chercherais vers
1- un greffon un peu fort par rapport à un PG à système racinaire faiblard, suffisant pour maintenir le greffon en vie emais trop faible pour lui faire exploser les bourgeons
2- des compatibilités limites entre PG et greffons

Mais le phénomène de débourrement du greffon à retardement peut se rencontrer sans que ces hypothèses soient valides! C'est un fait connu dans le cas de surgreffage de l'olivier (à la fenêtre)
J'ai plusieurs fois réalisé de telles greffes où je croyais n'avoir inoculé que du végétal sans yeux: le greffon se comportait comme une greffe d'écorce, sain et sérile, et pouvait démarrer 2 ans après

glorieuses incertitudes du sport et de l'arboriculture...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré