Bouturage du plaqueminier

greffer.net >> Kaki

Michel a écrit le 01/06/2007 09:30
Bonjour,

Savez-vous si on peut bouturer le plaqueminier et ,si oui, comment procédez-vous?

Merci.

Michel.
patrice a écrit le 01/06/2007 09:36
Bonjour Michel,

Bienvenue parmi nous.

A ma connaissance, le plaqueminier n'est pas réputé aisement bouturable. Vous pouvez toujours tenter un grand lot de boutures en repos hivernal, peut -être aurez-vous quelques sujets qui reprendront?

Le plaqueminier se multiplie surtout par greffage sur Diospyros Lotus ou . virginiana, par greffe en anglaise, ou écussonnage classique en été.
Michel a écrit le 01/06/2007 09:58
Merci Patrice,

Je cherchais surtout à trouver un moyen plus rapide que le semis pour produire des porte-greffes. Il m'est en effet plus facile de me procurer des rameaux plutôt que des graines. Les fruits qu'il me serait possible de cueillir sont généralement mangés par des oiseaux ou autres.

Michel.
patrice a écrit le 01/06/2007 10:08
Je viens de trouver http://nature.jardin.free.fr/1103/nmauri... indiquant laissant entendre que le D. Virginiana se bouture.

Faute d'information supplémentaire (quand, comment, espérance de réussite) , il ne vous reste plus qu'à pratiquer.

- boutures herbacées d'ici juillet, à l'etouffée (sac plastique renversé sur le pot, noué).

- bouture en repos hivernal.

Tenez nous au courant de vos résultats.
Alex a écrit le 01/06/2007 14:34
"Diospyros rhombifolia Hemsl. a été récemment montré être utile comme porte-greffe nanifiant pour le kaki japonnais 'Fuyu' (Diospyros kaki L.). La possibilité de propager Diospyros rhombifolia par boutures de bois sec et de bois vert a été étudiée.
- Les boutures ont été collectées sur des pousses vigoureuses issues des racines après rabbatage du scion. Toutes les boutures de bois vert plantées fin juin après trempage 24 H dans l'IBA* à 25 ppm se sont enracinées après 150 jours. Les boutures de bois vert plantées en juillet se sont enracinées plus lentement. Les boutures de bois vert trempées brièvement dans de l'IBA* à 3000 ppm ont présenté le même pourcentage d'enracinement que les boutures témoins. Après transplantation en pépinière extérieure, les boutures de bois vert ont présenté une faible croissance.
- Quand la base des rejets a été buttée au début de l'été
après rabbatage et que les rejets blanchis ont été collectés en hiver comme boutures de bois sec (traduction à confirmer), elles s'enracinent mieux que la base ou le milieu des rameaux. Le pourcentage d'enracinement des boutures de bois sec plantées fin janvier est plus important que pour celles plantées fin février et mars. Après enracinement, les boutures de bois sec plantées en janvier et février ont mieux poussé que celles plantées en mars"

http://www.actahort.org/books/517/517_19...

* IBA : Acide beta-indole butyrique : retrouvé (seul ou en association) dans les hormones de bouturage.
Alex a écrit le 01/06/2007 14:51
Diospyros kaki est typiquement une espèce ligneuse capricieuse à raciner. Nous avons sélectionné des kakis greffés sur des porte-greffe de semis qui présentaient des caractéristiques nanifiantes et avons récolté les rejets de racines. Les boutures de bois vert (qui produisent des feuilles mais pas de fleur) ont été préparées en été, trempées 5 secondes dans une solution d'IBA à 3000 ppm et plantées dans un substrat de bouturage dans une serre équipée d'un brumisateur. Plantées fin-juin, 90-100 % des boutures de bois vert du porte-greffe nanifiant se sont enracinées (en plug-tray et en paniers de 20 L). [...] Plantées en août, 45 % des boutures issues d'un porte-greffe se sont enracinées, contre seulement 15% pour l'autre.

Pour la propogation par boutures de bois sec, les boutures ont été collectées en Décembre sur des rejets de racines qui avaient été buttés pour étioler leur base dès fin-juin. Traitées 24 H dans une solution d'IBA à 25 ppm, elles ont été plantées en serre dans un milieu avec chauffage des racines. Les boutures de bois sec se sont moins enracinées que celles de bois vert, et le greffage des boutures n'a pas amélioré l'enracinement. Cependant, quand les scions ont été greffés 40-100 jours après la plantation des boutures, le greffage a été réussit et le pourcentage d'enracinement a été plus élevé que sur les plans non greffés (33% vs. 13%). Les boutures greffées plantées fin-février se sont mieux enracinées que celles plantées fin janvier ou fin mars (55 % vs. 15% ou 30%). Les boutures de bois vert des rejets de Diospyros kuroiwai se sont peu enracinées (10%).

http://www.actahort.org/books/601/601_19...

Pfuuu !!! Un peu long la traduction en live...
JM a écrit le 02/01/2009 11:42
J'ai lu quelque part, que le D Virginiana aurait une meilleure aptitude au bouturage .... à vérifier.
a écrit le 02/01/2009 19:36
vus sa racine pivotante mytique ce serais dommage de la perdre...
le virginata à 3 cotés positifs rutique au froid,rustique au sec,rend la production précoce,mais il vie et produit peu.
François du Perche a écrit le 18/06/2015 17:15
Je ressors ce vieux post. Ayant enlevé un rejet vigoureux juste sous la greffe d'un Jiro, il y a une dizaine de jours, je l'ai enduit de clonex et mis en terre dans un endroit bien frais. Il a l'air de se plaire. Mais peut-être est-ce l'effet verre d'eau. Je ne trouve pas d'expérience de bouturage du diospyros lotus qui serait une technique rapide pour obtenir des PG, qui était la question de Michel.
Expériences ?
ké20 a écrit le 19/06/2015 13:54
J'ai tenté 3 marcottes aériennes sur plaqueminier (j'ignore la variété, je ferai un post pour cela) , mais je n'ai pour l'instant , aucun résultat cela fait bientôt un an qu'elles sont en place.
J'ai juste fait une entaille dans le gourmand , j'espère qu'elle n'a pas cicatrisé.
Est-ce que peler une partie du bois aurait été plus judicieux?
je n'ai pas regardé les marcottes depuis au moins 3 mois ...
François du Perche a écrit le 19/06/2015 16:23
Si le bouturage du plaqueminier marchait bien, les pépiniéristes ne s'embêteraient pas à les greffer.
Le problème soulevé par Michel concernait en fait (malgré le titre qui prête à confusion) le bouturage du diospyros lotus.
satya a écrit le 19/06/2015 21:07
Si le bouturage du plaqueminier marchait bien, les pépiniéristes ne s'embêteraient pas à les greffer.


alors pourquoi s’embêter a bouturer du lotus alors que ça germe si bien??
François du Perche a écrit le 20/06/2015 11:01
Juste pour voir, c'est intéressant de savoir. Quand on a un un vigoureux rejet sous la greffe, plutôt que de le jeter, si on peut le bouturer, c'est + simple que de se procurer des graines, des les faire germer, etc.
Bruno a écrit le 28/06/2015 20:06
J'avais lu que les plaqueminiers issus de graines de fruits kaki sont beaucoup moins résistants et vivaces que ceux greffés sur Diospyros Lotus ou virginian. Si cette information est vrai, ce ne serait pas une bonne idée de bouturer un plaqueminier.
autrevie a écrit le 30/06/2015 11:19
je lance de ce pas le bouturage de virginiana à l’étouffé.
longue vue au forum greffer.net
François du Perche a écrit le 03/11/2015 12:20
presque 5 mois après, la dernière feuille qui était encore bien verte est tombée (c'est l'automne). J'ai déterré avec précaution la bouture, pas la moindre trace de racines ou de cal. Mais c'est encore bien vert, pas pourri du tout, aussi bien pour la partie aérienne que pour la partie enterrée (environ 15 cm) Je l'ai renfoncée en terre, on verra l'an prochain. Probablement effet "verre d'eau" pour ce diospyros lotus.
autrevie a écrit le 03/11/2015 14:54
ça n'a pas fonctionné non plus de mon coté sur virginiana,à l'étouffé à l'ombre.


greffer.net >> Kaki