Greffe de cerisier sur prunier

greffer.net >> Cerisier

klakos a écrit le 08/10/2007 18:36
Bonjour,

Toujours plus ou moins à la recherche d'un cerisier nain, je suis tombé sur la variété 'garden bing' commercialisée entre autres par "plantes et jardins".
J'ai été surpris de constater que le porte-greffe utilisé est le myrobolan.
http://www.plantes-et-jardins.com/catalo...
Avez-vous de l'expérience quant à cette association ?
A votre avis, un tel arbre pourrait être palissé ?
Merci
JM a écrit le 09/10/2007 08:53
ce ne serait pas une bêtise du rédacteur par hazard ?
spanish a écrit le 09/10/2007 11:17
La greffe semble possible.

Même genre :

genre Prunus

* abricot (Prunus armeniaca)
* amande (Prunus dulcis)
* cerise (Prunus avium)
* pêche (Prunus persica)
* prune (Prunus domestica)


Même famillle : Rosaceae


Et l'autre nom du prunier myrobalan, (souvent orthographié à tort myrobolan), est prunier-cerise

Les fruits ressemblent déjà à des grosses cerises

http://www.terebess.hu/tiszaorveny/fuszer/prunus_cerasifera2.jpg

http://www.terebess.hu/tiszaorveny/fuszer/prunus_cerasifera.jpg
JM a écrit le 09/10/2007 17:26
Certes, ils sont classés dans le même genre. Mais la classification de Linné (intuition géniale vue l'époque) ne rend pas compte des "distances" génétiques. Elle met sur le même plan des espèces qui n'ont pas la même affinité entre elles. La classification cladistique moderne complète celle de Linné en introduisant cette notion de distance, mais elle n'est pas facile à lire contrairement à la linnéenne.
Du reste dans le genre prunus on a définit des sous-genres (qui du reste sont plus ou moins proches les uns des autres). Les cerisiers sont assez différents des autres prunus, (je retrouverai la classification à l'occasion), d'où ma réflexion. De plus cette greffe (cerisier sur myrobolan) n'est citée nulle part.
D'autre part, le fait que certains l'appellent "prune-cerise" ne signifie pas qu'il est proche génétiquement du cerisier. Le myrobolan est reconnu pour être un des ancètres du prunier domestique avec le prunelier.
Sinon l'oranger des osages serait un agrume, alors qu'en fait il est proche des figuiers et des mûriers.
TheChti a écrit le 05/02/2008 18:21
ALLELUIA !!!

Je viens de découvrir à la lecture de ce fil de discussion que les deux pruniers de 50 cm de diamètres arbustifs qui donnent des tonnes de prunes comme des grosses cerises et que je croyais être une sorte de pruniers sauvages ne sont que des myrobalan !!!!

Ces prunes sont très bonnes et elles ont un avantages: elles résistent bien à une chute (dans de l'herbe, certes ...), il suffit d'attendre un coup de vent et il n'y a plus qu'à se baisser pour en ramasser des kilos ....

A la limite je veux bien essayer de greffer du cerisier sur ces pruniers, je crois que j'y trouverais assez de branches
JM a écrit le 14/04/2008 16:16
J'ai lu récemment dans le bouquin sur l'élagage de E.Leterme et JM. Lespinasse, qu'un porte-greffe de prunier faisait exception et serait compatible avec certaines variétés de cerisiers.
Par contre sa dénomination n'est pas claire (ce n'est pas le sujet de l'ouvrage il est vrai) : P. mariana (myrobolan).

Ils évoquent assez longuement les porte-greffe de prunus et certains PG mariana sont plus ou moins hybridés de myrobolan avec des numéros de clone du genre GF--.

Intéressant pour les petits jardins !
ernst-drago a écrit le 26/04/2008 23:10
Bonjour,

J'ai fait des greffes sur prunellier, des sujets plutôt jeunes, gros comme de 2 à 3 doigts, des cerisiers.
Mais aujourd'hui j'ai un doute et je me demande si c'est du prunier. Ils ont bien des épines et le tronc est bien marron lice plutôt brillant.
les greffons de cerisier eux sont à ce jour bien sans plus.
floyd a écrit le 27/04/2008 08:46
Utile sans doute de rappeller que l'épine noire, le prunelier est Prunus spinosa, le forum en a trace.
autrevie a écrit le 27/04/2008 11:30
A oui?
ca se greffer cette cochonnerie ultra drageonnante,ici c'est du liseron.
ernst-drago a écrit le 27/04/2008 21:49
c'est vrai que ce végétal a le mauvaise idée de pousser là ou on ne veut mais y-a t-il un truc pour être sûr de reconnaitre notre lascard?
Les épines? jeunes c'est un peu difficile.
Surtout que chez moi j'ai eu l'agréable surprise de voir des "quetschers" poussaient là où je m'attendais à voir des prunelliers l'année dernière. je me suis régalé avec les quetches. Et moi qui voulais les couper!
rendons lui grâce: le prunellier comme porte greffe nous permet d'expérimenter certaine greffe à peu de frais...
Bon, votre ricket est sur l'affaire...to be continued...
borgniole a écrit le 02/06/2009 22:10
bonsoir à tous.
quelqu'un aurrait-il essayer cette greffe de cerisier sur myrobolan ou alors sur amandier évoquée comme possible sur ce site.
merci
youcef a écrit le 02/06/2009 23:27
j'ai greffé plusieur fois le cerisier sur l'amandier et le myrobolan
mais ça n'a pas marché echec total. maintenant j'utilise le sainte-lucie.
JM a écrit le 07/06/2009 11:55
J'ai vu dans une pépinière bordelaise un arbre avec une charpentière cerisier, une reine-claude et une abricotier. Tout ça sur un même PG dont j'ignore la nature mais que je soupçonne être un prunier.
Bibifox a écrit le 05/05/2011 00:02
Correspondance génétique : en tout cas un prunier sur un merisier ça marche. J'ai greffé un prunier Wignon (RGF) sur un merisier et il se porte bien (greffe en fente début mars). Je ne sais pas ce que ça va donner à long terme. Le Wignon demande un PG vigoureux et le merisier est bien adapté à mon sol... wait and see !
TheChti a écrit le 06/05/2011 17:51
J'ai tenté plusieurs chips de cerisier sur du prunier sauvage. Les bourgeons ne semblent pas morts mais ça ne décolle pas ...
lusitanica2013 a écrit le 28/03/2014 09:17
Vu dans une grande enseigne, fruitier 6 ans d'age, mirabelle de nancy, cerisier reverchon, abricot rouge du rousillon,
On aperçoit qu'un point de greffe se surdevelloppe en comparaison aux autres,

http://img15.hostingpics.net/pics/377547cerisepruneabricot1.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/366798cerisepruneabr1.jpg
André a écrit le 28/03/2014 11:04
C'est souvent ce qui se passe dans ces cas là. La variété la plus gourmande en sève va affamer et finir par tuer les deux autres. Étonnant qu'un pro vende ce genre de bizarrerie pur marketing ! Le client sera probablement déçu à moyen terme quand il aura un arbre au 2/3 mort et mal structuré..
François du Perche a écrit le 28/03/2014 11:22
c'est bizarre que cet arbre porte simultanément ces 3 fruits : mirabelle, abricot et cerise réverchon, les 3 branches et le tronc semblent avoir la même écorce, ce qui ne devrait pas être le cas ???
floyd a écrit le 28/03/2014 11:25
Marketing, sans doute, curiosité certainement, mais l'envie est celle de tout greffeur amateur.

Sur la durabilité de l'arbre photographié… mon avis diffère de ton avis André, le greffon vigoureux est aussi celui qui présente le gros bourrelet. Une fragilité au final. C'est donc plutôt cette charpentière qui pourrait casser à terme.

Difficile de juger des écorces, mais il s'agit de prunus…

Accessoirement une longue culture en conteneur, n'est pas favorable à la future implantation du système racinaire.
André a écrit le 28/03/2014 14:13
Marketing, sans doute, curiosité certainement, mais l'envie est celle de tout greffeur amateur.

Certes. Je m'amuserai certainement à faire ce genre de multi-greffes un jour mais en sachant à quoi m'en tenir sur l'avenir de mon test. Là, la personne qui va acheter (probablement assez cher) cet arbre va être surprise dans quelques années et se dira qu'elle n'a pas la "main verte" alors qu'elle n'y sera pour rien...

♦Sur la durabilité de l'arbre photographié… mon avis diffère de ton avis André, le greffon vigoureux est aussi celui qui présente le gros bourrelet. Une fragilité au final. C'est donc plutôt cette charpentière qui pourrait casser à terme.

Si la branche vigoureuse casse après avoir "tué" les deux autres, c'est encore pire ! Il ne restera plus que le moignon du PG si le mini pain racinaire du pot ne l'a pas tué avant.


greffer.net >> Cerisier