cherches glands - mycorhization amateur truffiers

Projets de commandes groupées, petites-annonces liées au domaine du jardinage greffage.
Message
Auteur
Avatar du membre
Bruno
Messages : 1775
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#31 Message par Bruno » 17 déc. 2016 12:55

J'avais lu il y longtemps qu'il y avait un moyen de mycorhizer des glands était de les faire germer au pied d'un arbre truffier. On pouvait même une fois qu’ils avaient germé les transplanter au pied de chênes non truffier et qu'après en grandissant le jeune chêne pouvait transformer le chêne non truffier en truffier. J'ai essayé cette méthode en faisant germer des glands au pied d'un petit noisetier truffier que j'avais acheté. Mais pour voir le résultat il faut au minimum 10 ans.
Sinon pour multiplier certains champignons on fait germer des spores sur du gel d'agar agar. Les germes ne contiennent que n chromosomes. Mais 2 germes s'unissent pour former du mycélium à 2 n chromosomes. On prend de ce mycélium et on le fait se développer sur des grains (surtout de seigle, mais d'autres céréales font l'affaire) que l'on a stérilisé par exemple dans un bocal mis dans une cocotte minute. Cela fait le "blanc de champignon" celui-ci est mis dans un substrat qui est variable suivant l'espèce du champignon. Peut-être pourrait-on faire germer des glands dans du blanc de champignon de truffe ou peut-être placer des glands germés directement dans le gel d'agar agar où le mycélium s'est développé ?

François du Perche
Messages : 2540
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#32 Message par François du Perche » 31 janv. 2018 16:35

j'ai trouvé ce lien qui affirme, preuves à l'appui, qu'on peut envisager une culture truffière dans des terrains acides (PH 6) et que ça donne de très bons résultats. Il suffit d'amender le terrain en surface (p.ex 20kg de calcaire broyé au pied de chaque arbre, sans même sans l'enfouir). Le PH n'est modifié qu'en surface, pas du tout en profondeur, mais ça suffit pour produire des truffes. ça va à l'encontre de tout ce que j'ai lu depuis des décennies. On affirme partout que si on n'a pas des PH 8 ou 8,5, on perd son temps (et son argent).
Ils donnent une recette pour faire du terreau mycorhizé avec vermiculite et débris de truffes entre autres.
Qu'en pensez-vous ?
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... aaYCBozRd1

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1775
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#33 Message par Bruno » 31 janv. 2018 17:03

Dans un livre que j'ai écrit par le mycologue André Marchand, il est dit qu'on peut trouver des truffes dans des terrains calcaires autrefois mais décalcifiés. Je pense que la méthode est possible, les truffes se forment sous terre à simplement 12 cm de la surface, les pluies doivent faire pénétrer le carbonate de calcium sur une certaine profondeur. A mon avis au lieu de se casser la tête à broyer du calcaire, il suffit d'épandre de la chaux qui au contact du CO2 de l'air se transformera en carbonate de calcium. Ca(OH)2 + CO2 --> CaCO3 + H2O
Maintenant s'il suffit de répandre des petits graviers calcaires, c'est peu-être plus simple.

François du Perche
Messages : 2540
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#34 Message par François du Perche » 31 janv. 2018 19:46

Le calcaire broyé est un matériau naturel très bon marché, alors que la chaux est produite par l'industrie dans des fours à partir de calcaire. Et même sous forme de chaux éteinte Ca(OH)2, c'est beaucoup + agressif vis à vis des racines, vers de terre et micro organismes que du calcaire naturel. Les arbres peinent dans des PH très élevés (8 ou 8,5), ce qui n'est pas le cas avec des PH + bas. Donc ça pourrait expliquer que les sols acides donnent de meilleurs résultats : les arbres sont bien + vigoureux en ayant leurs racines dans un sol "normal". Leur expérience montre que l'amendement calcaire ne descend pas bien profond dans le sol. C'est un discours vraiment nouveau.

in and out
Messages : 31
Enregistré le : 05 avr. 2013 20:05

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#35 Message par in and out » 31 janv. 2018 21:49

bonsoir
la mycorhisation à partir de mycellium de truffe se pratique souvent par certains pepinieristes et ça marche bien.
pour faire des petits truffiers à partir d'un gros les resultats ne sont pas geniaux taux de reussite très faibles.
et pour la truffe en terrain acide cela se fait également en rajoutant de la castine et cela fonctionne aussi, sur le forum ou je vais regulierement un trufficulteur a toute une parcelle dont le ph est aux alentours de 6.5 terrain argileux il a rajouté de la castine aux pieds de ses arbres et l'a enfoui pour alleger son sol et maintenant il sort de belle mélanos.
à bientôt, in and out

François du Perche
Messages : 2540
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#36 Message par François du Perche » 01 févr. 2018 10:36

La castine, c'est justement du calcaire broyé assez dur qu'on utilise en dordogne (et ailleurs sans doute) comme gravillon bon marché et décoratif (c'est d'un beau blanc cassé quand ça vient d'être étalé) pour les cours de maison. Merci pour l'info. sur le PH de 6,5, ça confirme donc que c'est vrai.
On pourrait donc imaginer un chêne liège (qui n'aime pas trop le calcaire) mycorhisé et greffé avec châtaignier qui produirait en même temps des truffes, du liège et des châtaignes :la poule aux oeufs d'or :)

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1775
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#37 Message par Bruno » 01 févr. 2018 10:50

J'ai lu dans le passé que les truffes peuvent se développer avec le châtaignier. Ce n'est pas le cas habituellement car justement le châtaignier n'aime pas le calcaire, mais avec cette méthode, il n'y a pas de raison pour qu'on ne puisse pas faire des châtaigniers truffiers.

in and out
Messages : 31
Enregistré le : 05 avr. 2013 20:05

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#38 Message par in and out » 01 févr. 2018 22:37

bonjour
j'adore les chenes liege mais chez moi c'est terrain special truffes mélano autrement dit calcaie à fond donc je vas tenter de greffer un liege sur un vert.
si ça fonctionne je ne manquerai pas de metttre la photo.
à+

ge13
Messages : 130
Enregistré le : 05 sept. 2016 08:44

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#39 Message par ge13 » 02 févr. 2018 09:18

Bonjour,

On peut aussi agir sur ph de surface d'un sol et inverser sa tendance en pratiquant l'écobuage.

Lorsqu'une truffière vieillit on dit qu'elle se referme, trop de végétation par rapport à sa surface. Successivement les feuillages s'accumulent au sol et forment de l'humus, cela a pour effet d'acidifier le sol auquel s'ajoute le manque d'ensoleillement généré par les arbres.

La solution pour inverser la tendance d'un ph qui descend, c'est d'abord de rééquilibrer la végétation par un élagage mesuré, parfois il faut même sacrifier quelques arbres au bénéfice de ceux alentours, ensuite on brule le tout et on termine par l'écobuage, c'est à dire qu'on brule la couche de feuille et d'humus en place, si la couche est trop faible on peut faire de petits andins pour aider à bruler.
On remplace ainsi un élément "humus" de ph- par un élément cendre de ph+. :wink:

Perso, par ce procédé j'ai déjà "réveillé" des zones devenus très denses avec 25cm d'humus/feuilles en commençant par supprimer la moitié des arbres. Un semblant de redémarrage est survenu 3, 4 ans après, aujourd'hui de petits endroits recommencent à produire, avec tous les aléas que la truffe impose, pas l'ombre d'une Melano cette année dans mes quartiers. :cry:

in and out
Messages : 31
Enregistré le : 05 avr. 2013 20:05

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#40 Message par in and out » 02 févr. 2018 09:56

bonjour
pour éviter ce type de désagrement la taille de l' arbre est faite à partir de l'age de 2 ans, de plus le ramassage de feuilles est le bienvenu car faire du feu n'est pas autorisé partout c est même très rare de touver des endroit ou cela est encore autorisé.
donc le mieux est de tout faire dès le départ pour éviter la fermeture du milieu, ou de tout faire pour retarder cette issue fatale pour mélano.
à+,in and out

François du Perche
Messages : 2540
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#41 Message par François du Perche » 02 févr. 2018 10:33

j'ai vu que beaucoup de pépiniéristes de plants mycorhisés proposent maintenant des charmes mycorhisés pour 3 sortes de truffes dont mélano.
Les charmes poussent très bien ici, pas de maladies, acceptent même les terrains un peu humides, très faciles à tailler avec toutes les formes qu'on veut, ce qui n'est pas le cas des chênes. On peut les mener à l'horizontale pour les empêcher de monter donc ça semble intéressant. On pourrait faire des topiaires décoratives autour de sa maison qui produiraient des truffes, moins de risque de vol, de dégâts par sangliers ou blaireaux, etc. Avez-vous des expériences avec les charmes car ça semble nouveau ?

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1775
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#42 Message par Bruno » 02 févr. 2018 11:10

J'ai lu que la truffe blanche du Piémont (tuber magnatum) pousse surtout avec les peupliers. Je ne sais pas où l'on trouve des peupliers mycorhizés ? C'est actuellement la truffe qui se vend le plus cher. Les peupliers acceptent les terrains très humides.
Il y a les pépinières Robin qui vendent des arbres mycorhizés de plusieurs espèces de champignons dont les truffes, mais pour cette espèce de truffes ils utilisent des chêne pédonculés ou pubescents. http://www.robinpepinieres.com/index.ph ... &Itemid=64

in and out
Messages : 31
Enregistré le : 05 avr. 2013 20:05

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#43 Message par in and out » 02 févr. 2018 12:37

bonjour
alor pour le charme il y a un certain temps dejà que cela ce fait , j'en ai quelques uns dans ma truffière.il est recommandé d'avoir plusieurs essences dans une truffière.
pour les plants magnatum le probleme du peuplier c'est qu'au début de sa vie son systeme racinaire est endomycorhisien et quand il grandit il devient ectomycorhisien et pour mycorhiser des arbres on prend des tout jeunes sujets c'est pourquoi robin le fait sur du chène. les plants de magnatum sont tès cher, il coutent 150 euros piece et sans certitude d'avoir de la truffe un jour.
à+,in and out

François du Perche
Messages : 2540
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#44 Message par François du Perche » 06 févr. 2018 16:17

Il y a une maladie très préoccupante des chênes (mort subite) en Californie. Elle pourrait bien nous arriver un de ces jours.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... Kg80JI21N8
De plus, tailler des chênes adultes doit être acrobatique & coûteux. Et la taille s'impose pour éviter trop d'ombrage au sol. Le charme se taille très bien en topiaire, par exemple en cône inversé qui laisserait bien passer le rayonnement du soleil. In and Out, avez-vous pu déjà vous faire une opinion sur vos charmes truffiers par rapport aux chênes ?
CharmeTruffier.JPG
CharmeTruffier.JPG (86.1 Kio) Vu 332 fois

Avatar du membre
claudeduvar
Messages : 580
Enregistré le : 31 mai 2007 09:15
Localisation : var

Re: cherches glands - mycorhization amateur truffiers

#45 Message par claudeduvar » 06 févr. 2018 17:27

il se dit tellement de choses sur la truffe et il y a si peu de preuves scientifiques! Si on veut garder le plus longtemps possible la même truffe il faut déjà être sûr que les arbres aient été inoculés par le même champignon et proviennent donc au moins de la même pépinière et quand on sait la lutte dans le sol pour occuper l'espace je ne suis pas prêt à prendre le risque de mélanger les espèces, on se fait contaminer si facilement. Pour la lumière et la taille il y a toutes les écoles une chose de sure aucun champignon n'apprécie la lumière et le travail du sol. Le brûlé que l'on voit parfois est difficile à expliquer et à ce titre ne doit pas nous guider ou nous influencer sur la conduite culturale me semble t'il!

Répondre