Propose prélèvements en Asie et Andalousie

greffer.net >> Annonces

belinsecte a écrit le 31/12/2017 20:34 (ref msg # 60947 )
Pinkerton: Ils ne viennent pas du même arbre mais celui de gauche a eu le temps de se former, il a été trouvé au sol.
Oui je ferais une photo de coupe quand ils seront mûrs

Je remarque la pointe du noyau de Fuerte
belinsecte a écrit le 01/01/2018 20:17 (ref msg # 60969 )
2 autres avocats:
Aujourd'hui un nouvel avocat ici https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Selon moi le meilleur avec Pinkerton. Pourpre, mais de goût différent des petits pourpres d'altitude.
Dans le carton, parmi ceux prélevés là où il a fait -13°C en 1987 et -9°C en 2012, Diospyros ne reconnait pas non plus de variété commerciale, ce sont des semis: https://www.greffer.net/discussion/viewt...

Le caroubier est un pionnier à semer dans les pauvres terrains nus du sud et près des mers de france, car il s'en est acclimaté à Nice où il a exceptionellement fait -9°C.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 07/01/2018 05:13 par belinsecte
diospyros a écrit le 02/01/2018 01:38 (ref msg # 60973 )
belinsecte post_id=60947 time=1514748892 user_id=64308 a écrit :

Pinkerton: Ils ne viennent pas du même arbre mais celui de gauche a eu le temps de se former, il a été trouvé au sol.
Oui je ferais une photo de coupe quand ils seront mûrs

Je remarque la pointe du noyau de Fuerte


Je pense a un lula pour celui de droite. Reste a voir.... Le noyau de Lula est gros et rond, Pinkerton tout petit et legerement plus pointu.
patrice a écrit le 02/01/2018 14:56 (ref msg # 60982 )
diospyros post_id=60847 time=1514512679 user_id=14960 a écrit :


Très honnêtement, je ramène toujours des greffons, boutures, marcottes, plantes en pot, plantes à racines nues, fruits, légumes... de chacun de mes voyage : USA, Espagne, La Réunion, Algérie... je ne me suis jamais fait arrêter par les douanes! Jamais demandé de passeport phyto.



Ce n'est pas parce que çà passe que c'est autorisé.
diospyros a écrit le 02/01/2018 21:40 (ref msg # 61005 )
Lors de mon dernier voyage, j'ai ramené des figuiers, des grenadiers, des cognassiers à la demande de certains membres du forum...
Je suis rentré en avion et je n'ai jamais rien caché. Jusqu'à présent j'étais persuadé que c'était autorisé. Mes plantes en pot, je les prends dans ma main, dans un sac d'ou elle dépasse allégrement ou sur mon chariot, jusqu'à la sortie, au vu et au su des douaniers.Si même eux ne m'arrêtent pas...

Ce n'est pas parce que ce n'est pas autorisé que ce n'est pas toléré.

Je suis sur qu'un plant de canabis ne passerait pas aussi bien bizarrement

Il faut juste être raisonnable... Si on ramène quelques chose d'une zone connue pour être infesté par le greening par exemple, on réfléchit 2 secondes!

Sinon pourquoi autorisé les échanges internationaux dans la bourse?
patrice a écrit le 03/01/2018 08:49 (ref msg # 61013 )
diospyros post_id=61005 time=1514925641 user_id=14960 a écrit :

Sinon pourquoi autorisé les échanges internationaux dans la bourse?


La charte les soumet aux réglementations en vigueur dans les pays concernés:



5. Avertissement sur les imports/exports entre différents pays
Concernant les transactions entre utilisateurs n'appartenant pas à un même pays, il est rappellé qu'il existe dans certains pays des restrictions ou des interdictions concernant les entrées ou sorties de matériel végétal. Avant une telle transaction, il convient de se renseigner auprès des services compétents des pays concernés (services de protection des végétaux, douanes...).


Le site est international. Un Quebecois peut échanger avec un Quebecois, mais pas forcément avec un Français.

Le cas ne s'est pas présenté, mais vu que tu parles du cannabis, greffable, rien ne s'opposerait à ce qu'un membre d'un pays où c'est autorisé échange avec un autre membre de la bourse du même pays. (cas poussé à l'extrême, raison de ma fébrilité à admettre les "médicinales" du site, avant tout consacré aux fruitiers).
sasa a écrit le 03/01/2018 14:00 (ref msg # 61024 )
C'est vrai, qu'on en échange il y a toujours un risque de propager une maladie. Mais on peut propager une une maladie en faisant un échange entre deux jardinier Français.

Faire un échange entre pays permet souvent d'obtenir des variétés qui sont impossibles à trouver dans son pays et d'enrichir sa collection. De plus, avec le réchauffement climatique, le climat est en train de changer. Les anciennes variétés nous seront certainement utile pour s'y adapter. Aujourd'hui, on trouve les même variété dans tout les catalogues. La réalité est la!

On vit dans un temps ou le béton pour la grande majorité des gens est plus précieux que de sauvez un vieux verger. De ce fait, des variétés uniques de pommes (ou d'autres fruitiers disparaissent). Les anciens vergers disparaissent et leurs nombres ne fait que diminuer.
Le but de fruitier.net à la bases de de sauver, sauvegarder et diffuser des variétés fruitières en voix d’extinctions. Mais en théorie un jardinier canadien n'a pas le droit de sauver une variété française. Et pourtant dans notre cas c'est l'union qui faut la force.

Tout ça pour dire qu'il y a des avantages et des risques à faire des échanges entre pays.

Mon cas à moi est particulier. Je vis sur une île près du Canada avec une très petites populations. Je ne peux pas acheter au Canada car il faut que les plantes soit accompagnés d'un certificat phytosanitaire. Aucune pépinière ne veut s'embêter à l'obtenir pour quelques arbres pour un particulier. C'est la même chose pour les pépinières en métropole.
Résultat personne ne veut ou ne peut me vendre de fruitiers. Du coup, en théorie, il m'est impossible d'avoir un verger rempli de biodiversités.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 04/01/2018 13:48 par sasa
ARHUS76 a écrit le 03/01/2018 18:14 (ref msg # 61036 )
Je vais certainement dire une bêtise, mais ce ne sera pas la dernière, alors je me lance.
Tu es sur un département outremer, donc en France. Non!
Tu es en France, donc aussi en Europe, donc il y a libre circulation des biens , des personnes et des marchandises.

Il y a des précautions à prendre, certe. Mais ta réglementation est celle de la France et de l'union européenne.
Mais c'est vrai que pour le coup être obligé d'échanger avec la France alors que le Canada est à côté. ...
sasa a écrit le 03/01/2018 18:27 (ref msg # 61039 )
non la réglementation n'est pas la même. Il faut un certificat phytosanitaire pour tout végétaux provenant de France.
clow a écrit le 04/01/2018 01:40 (ref msg # 61059 )
Je confirme ce que dit sasa après avoir vérifié moi même que la réglementation y est spécifique, et bizarrement rattaché du point de vue réglementation à la DAAF, chose que j'ai du mal à comprendre .

La DAAF n'existant pas à Saint Pierre Et Miquelon c'est la DTAM qui gère mais suit d'après ce que j'ai compris, la réglementation de la DAAF .

Bizarrement la DAAF existe à Mayotte, à la Réunion etc et ses dom tom disposent de bon renseignements sur les réglementations en vigueur d'un point de vue matériel végétal sur leur site officiel, mais pas la DTAM .

Mayotte
http://daaf.mayotte.agriculture.gouv.fr/...

Réunion
http://daaf.reunion.agriculture.gouv.fr/...

Guadeloupe
http://daaf.guadeloupe.agriculture.gouv....

Martinique
http://daaf.martinique.agriculture.gouv....

Voilà quelques liens à étudié :

http://www.outre-mer.gouv.fr/leurope-dan...

https://www.mayottehebdo.com/annuaire/da...

http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agricu...

http://daaf.mayotte.agriculture.gouv.fr/...

Car il faut faire une différence entre 3 choses, les pays rattaché à la communauté Européenne ( ou la circulation y est libre sauf cas particulier ), les territoires dit ultrapériphériques ( RUP ) rattaché à l'UE donc où le certi phyto n'y est pas obligatoire sauf là aussi cas particulier, et ceux au statut particulier des dom tom qui eux sont pas considéré comme faisant parti de l'espace communautaire .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Collectivi...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pays_et_te...

Donc la réglementation ne rentre pas dans celle de l'UE, de plus la DTAM de Saint Pierre Et Miquelon reste bien flou sur leur propre site officiel .

http://www.saint-pierre-et-miquelon.gouv...

http://www.saint-pierre-et-miquelon.deve...

http://www.saint-pierre-et-miquelon.deve...

Ce qui s'y on s'informe pas directement auprès d'eux, ne nous renseigne pas vraiment sur la réglementation en vigueur, donc à priori le touriste lambda qui l'ignore ou a juste consulté le site officiel et qui rentre avec des végétaux se trouve en illégalité par manque de renseignements ce qui je trouve est un peu gros.

Autre liens :

http://www.douane.gouv.fr/articles/a1162...

http://www.saint-pierre-et-miquelon.deve...

En gros ce lien montre que un habitant de Saint Pierre peut amené du matériel végétal dans l'UE mais la réglementation des dom tom elle, nous montre que l'inverse est impossible c'est un peu ridicule je trouve mais bon.

http://www.douane.gouv.fr/articles/a1078...

Alors que celui ci tend à nous dire que lors d'un emménagement cela serais permis en parti bon c'est principalement pour la polynesie à mon avis.

En ce qui me concerne la DTAM devrait faire quelques effort de renseignements sur son site car franchement il n'y a pas grand choses pour prévenir et signalé de quoique ce soit dans le domaine végétal.

Je me demande pourquoi la DAAF qui serait en charge des dom tom ne gère pas Saint Pierre Et Miquelon ?

Tout cela pour dire qu'officiellement il est interdit d'importer des végétaux sans certi phyto, mais étrangement les autorités compétente de Saint Pierre Et Miquelon ne font pas grand chose pour renseigné sur leur site sur 1) les produits végétaux visé ( vise particulièrement les produits animaux ), et 2) sur la réglementation en vigueur donc la personne lamda nage dans un flou total si elle ne se renseigne pas à la source qui techniquement n'a pas le statut officiel de la DAAF en plus .

Donc en attendant les informations complémentaire que j'ai demandé depuis peu à la DRAAF voilà ce qu'il en est.
patrice a écrit le 04/01/2018 06:10 (ref msg # 61067 )
ARHUS76 post_id=61036 time=1514999663 user_id=66513 a écrit :

Tu es en France, donc aussi en Europe, donc il y a libre circulation des biens , des personnes et des marchandises.


Pas systématiquement, par exemple en France dans le cas du cynips, il y a (avait) interdiction de circulation du matériel végétal de châtaignier.

Les îles ont peut être leur spécificités.

Ce n'est pas dans les missions du site de renseigner sur ces réglementations, évolutives, mais à chaque usager d'en prendre la responsabilité et de se renseigner avant tout import/export. Le site n'a que pour objectif de rappeler que des restrictions peuvent exister.
belinsecte a écrit le 05/01/2018 12:26 (ref msg # 61095 )
Est-ce que le destinataire peut lui-même s'occuper des formalités de contrôle? (l'expéditeur le plus souvent ne veut pas s'en occuper)
sasa a écrit le 05/01/2018 13:45 (ref msg # 61097 )
J'en ai aucune idée. Je connais pas parfaitement le sujet. Comme dit clow sur internet on trouve peux dinformation.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 06/01/2018 13:58 par sasa
patrice a écrit le 06/01/2018 05:55 (ref msg # 61107 )
belinsecte post_id=61095 time=1515151593 user_id=64308 a écrit :

Est-ce que le destinataire peut lui-même s'occuper des formalités de contrôle? (l'expéditeur le plus souvent ne veut pas s'en occuper)


Habituellement, c'est à l'importateur de subir toutes les contraintes.
Comme déjà indiqué, le but du forum n'est pas de répondre à ces questions.
Juste rappeler qu'il peut exister des contraintes.
Les réglementations sont évolutives, il peut y avoir des cas d'exceptions (je cite à nouveau le cas du cynips, ...) même à l'intérieur d'un pays sans passer de frontières.
Se renseigner auprès des services compétents.
belinsecte a écrit le 21/01/2018 14:45 (ref msg # 61589 )
j'ai mis quelques photos de ce que je trouve en andalousie, dans le sujet "curiosités andalouses" rubrique identification. Cependant je continue ici car l'autre sujet est dédié à l'identification mais je propose des graines et greffons (selon reglementation à vérifier, lorsque ma batterie se rechargera, à l'occasion d'un déplacement)
de variétés dont certaines sont inconnues car issues de semis.
je savais pas trop bien dans quel sujet les mettre, car il y a parmi eux des plantes trouvées en altitude, fortement résistantes au gel, qui pourraient aller dans le sujet sur les avocatiers résistants au gel.
Parmi elles, un cherimolier dans le sujet dédié...
Avant de faire un rapport de la dégustation en groupe hier soir, voici les photos, afin de se comprendre les photos seront désignées par leur ordre d'apparition:









belinsecte a écrit le 21/01/2018 14:48 (ref msg # 61590 )






belinsecte a écrit le 21/01/2018 15:13 (ref msg # 61592 )
Dans la degustation avec un jury de 7 adultes et 5 enfants,
où était également comparé hass et fuerte (photo "4"), et le semis chanceux dont photo en lien je le désigne par le n°5
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
les enfants ont préféré 1 et 2 mais ont aussi beaucoup aimé 5
4 hommes et 2 femmes préféraient le 5 comme vraiment une révélation qui sort du lot.
1 femme préférait les 1 et 2,
Le 3 nous a beaucoup plu aussi. difficiles à départager car il n'y en avait aucun de mauvais.
moi je trouvais le goût du 2 trop "pâle" comparé au hass de la cote, mais c'est à mon goût le meilleur "hass" d'altitude, les autres hass d'altitude je les trouvais franchement mauvais (de taille intermédiaire entre les minuscules dégustés ce soir là, et ceux de la côte).
j'ai adoré 1 et 5.

je vais mettre d'autres excellents en photos dans le sujet des avocats résistants au gel, puisqu'ils ont poussé en altitude de 660 à 950M, après ce post là: https://www.greffer.net/discussion/viewt...

voici l'échelle (taille) des "micro-hass" (2):


belinsecte a écrit le 21/01/2018 16:02 (ref msg # 61600 )
à 1000M un sorbus domestica qui m'a surpris: les fruits désséchés au sol sont excellents!






belinsecte a écrit le 21/01/2018 16:03 (ref msg # 61601 )




belinsecte a écrit le 21/01/2018 16:08 (ref msg # 61602 )
Dans un jardin-forêt, en bord de mer, un avocat énorme de la forme d'un zutano mais on peut le laisser sur l'arbre et ne le cueillir qu'en mars, pou le cueillir maintenant pour qu'il murisse en quelques jours. Le pied mère énorme produit à lui seul 400KG par an:



petit coup d'oeil sur d'autres choses au même endroit:
feuilles comme tubercules aériens mucilagineux se mangent bien crus (et probablement aussi cuits):





Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 01/02/2018 21:24 par belinsecte


greffer.net >> Annonces