Neflier du Japon sur poirier

greffer.net >> Néflier du Japon

tropique a écrit le 21/05/2014 23:35
Bonsoir

Il y a 25 jours,j avais greffé le néflier du Japon sur poirier
Le poirier,ainsi que le pied mère du greffon portaient des petits fruits
La greffe à été effectuée sur un rameau du bas




Deux petites feuilles apparaissent au sommet
Ce poirier porte déjà un greffon amélanchier qui avait fleuri

Pensez-vous que le néflier va évoluer normalement ?
Merci

tropique
tropique a écrit le 03/06/2014 00:31
Bonsoir

Le néflier sur poirier continue sa croissance:





Lorsque les feuilles du poirier chuteront en automne,le néflier conservera-t-il toujours ses feuilles ?

Merci

tropiques
Bruno a écrit le 03/06/2014 07:50
Je pense qu'il y a compatibilité et qu'en effet le néflier va conserver ses feuilles.
tropique a écrit le 03/06/2014 23:40
Bonsoir

Merci Bruno pour cette confirmation

Le néflier démarre en végétation un mois avant cette variété de poirier(PG). Probablement,greffon et PG vont trouver un compromis pour régler leur problème

Je posterai d autres photos,dès qu il y aura du nouveau

Bonne soirée

tropique
François du Perche a écrit le 04/06/2014 09:21
si le néflier démarre un mois avant le PG poirier, on se trouve dans la situation du lilas greffé sur frêne, on sait que cette association périclite en quelques années. Mais il y a des contre exemples, certains persistants et caduques s'accordent. Peut-être que le PG se fera un point d'honneur de justifier sa réputation de "bonne poire"
tropique a écrit le 04/06/2014 16:26
Bonjour

Merci François du Perche pour es explications
Ceci m a donné l idée de tenter fin juin,du pommier précoce sur pommier tardif,juste pour vérifier l évolution de la végétation au sein d une même famille
Bonne soirée
tropique
floyd a écrit le 04/06/2014 18:32
La précocité au débourrement est fonction des besoins en froid pour la levée de dormance mais également du retour des températures douces.
Une variété avec de forts besoins en froid s'accommode des climats à hiver long, ce qui semble cohérent.

Comment se comportent les variétés dites tardives, sous climat méditerranéens?
Y a-t-il encore un échelonnement net des dates de débourrement?
Bruno a écrit le 04/06/2014 20:05
Oui par exemple chez moi il y a des pommiers qui fleurissent avant d'autres. De même cerisiers, abricotiers... Mais je suis dans le Var peut-être n'est-ce pas le cas à Casablanca ?
tropique a écrit le 04/06/2014 22:11
Bonsoir

Merci pour votre intérêt pour ce sujet.Cela me permettra de lever le voile sur certains points d interrogation

Chez moi,pendant les rares journées froides,le thermo ne descend jamais sous les 14°/7°c
Est-ce que les variétés qu on vend dans ma région ne sont pas exigeantes en froid intense?
Le laisse le soin aux amateurs avertis ,le soin de juger
Je possède des précoces et des tardifs,en pommiers,abricotiers et pruniers

Voici des photos de pruniers(à titre d exemple):




Récolte en février-mars




Je suis en train de récolter




Je récolterai dans un ou deux mois

Sur la dernière photo:
--le fruit du haut sera jaune
--Les deux fruits du bas,seront rouges.Ils sont sur un greffon de deux ans
Ayant remarqué que les deux variétés fleurissaient à la même période,j avais greffé l une sur l autre;afin de favoriser la pollinisation locale
Pour moi,il y a des précoces et des tardifs.C est clair
Ce qui se joue en cachette,me dépasse
tropique
floyd a écrit le 05/06/2014 09:10
J'ignore s'il y a d'autres explications à ces phénomènes physiologiques.
Je retiens qu'il est passionnant de comparer la vie de nos arbres sous des climats si différents, car cela pousse à revisiter des questions.
tropique a écrit le 06/06/2014 14:01
Bonjour

La précocité au débourrement est fonction des besoins en froid pour la levée de dormance mais également du retour des températures douces.
Une variété avec de forts besoins en froid s'accommode des climats à hiver long, ce qui semble cohérent.

Comment se comportent les variétés dites tardives, sous climat méditerranéens?
Y a-t-il encore un échelonnement net des dates de débourrement?

Ce beau résumé est indiscutable.

Si l on détaille,on remarquera que les beaux jours ne sont pas les mêmes pour toutes les espèces,voire pour les différentes variétés d une même espèce.

Chez moi,j avais noté que les "beaux jours" pour le départ en végétation, sont compris dans une fourchette allant de7°c à 16°c ( fruitiers méditerranéens et certains tropicaux )
Mêmes constatations, en ce qui concerne la fructification( températures plus élevées)

Je cite le figuier à titre exemple:
Chez nous,toutes les variétés de figuiers débourrent mi-février(à quelques jours d intervalle)
Début mai : Première figue-fleur sur les étals,relayée par les figues blanches puis noires
Mi-aout : Terminus pour les figues
Septembre : Aucune figue en vue
Octobre/novembre :retour des figues d automne


Pour le Nord comme pour le Sud de la Méditerranée,c est le même processus.Toutefois,il y a un décalage dans le temps et puis, les beaux jours ne sont pas élastiques dans la Rive Nord
Fin décembre,j avais récolté de délicieuses figues blanches, à Paris

Tout ce qui précède,me laisse penser qu il y a des fruitiers précoces et des fruitiers tardifs.Sauf erreur d interprétation de ma part

tropique
acanais57 a écrit le 30/05/2017 06:17

Bonsoir

Merci Bruno pour cette confirmation

Le néflier démarre en végétation un mois avant cette variété de poirier(PG) assurances obsèques. Probablement,greffon et PG vont trouver un compromis pour régler leur problème

Je posterai d autres photos,dès qu il y aura du nouveau

Bonne soirée

tropique

La greffe est parfaitement réussie. Après, nous aimerions avoir quelques infos sur le fruit.
tropique a écrit le 31/05/2017 01:59
Je ne récolterai jamais sur eryobotria greffé sur poirier ou tout autre pg que je connais pour la simple raison que celui-ci fleurit en hiver,alors que les pg sont en pleine dormance.
Les amateurs sont peut-être en mesure de nous suggérer une autre alternative
belinsecte a écrit le 16/06/2017 19:21
"je ne récolterais jamais" est-ce une supposition? (cela fait seulement 3 ans que tu as greffé, peut-être est il normal que tu n'aies pas encore de fruits, mais on le greffe bien bibacier qui fleurit et fructifie bien en hiver lorsqu'il est greffé sur d'autres PG caduques comme cognassier ou aubépine).
Autrement, bonne affinité?
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 05/03/2018 00:25 par belinsecte
tropique a écrit le 04/03/2018 15:28




Cela fait quatre ans que j avais inséré ce bibacier sur poirier,comme vous pouvez le constater le résultat est très décevant.
J ai l intention de transférer ce greffon sur cydonia o. ,vers mi-avril,mais d ici là le greffon sera en pleine végétation,donc trop tard pour agir
Ma question: Pourrais-je conserver ce greffon au frigo en attendant la reprise du cydonia ?
Merci
tropique a écrit le 10/03/2018 00:16
Le greffon bibacier de 4 ans qui végétait sur poirier vient d être transféré sur cydonia o.




J ai gardé un tronçon poirier comme intermédiaire pour voir comment le greffon va évoluer.
J ai le pressentiment que le greffon végétera même sur cydonia pour la raison suivante:
--Lorsque le feuillage du pg chutera en hiver,les racines cesseront d alimenter la partie aérienne .Le feuillage minoritaire du bibacier sera incapable de freiner le processus,ça tombe mal du moment que c est la période ou celui-ci commence à fleurir.
Au vu de ce qui précède,je pense que le bibacier ne réussira sur poirier ou cydonia que si ces pg ne portent aucune pousse en dehors du greffon.
Les amateurs confirmés pourraient nous éclairer plus, et mieux
Merci
belinsecte a écrit le 11/03/2018 16:40
Mais Tropique, ça fait plusieurs fois que je te réponds sur ce point:
Même en hiver, bibacier est très bien alimenté par les racines des PG caducs suivants: aubépine, cognassier (cydonia).
S'il y a incompatibilité avec le poirier, le mettre en intermédiaire fera probablement végéter ton greffon, mais pas à cause de la caducité du PG. Mais ton expérience nous réserve peut-être une surprise.
belinsecte a écrit le 11/03/2018 16:49

...je pense que le bibacier ne réussira sur poirier ou cydonia que si ces pg ne portent aucune pousse en dehors du greffon.
...

il me semble que pour toutes les greffes de bibacier, il ne faut pas que le PG aie d'autres pousses que le greffon.
est-ce que ton PG poirier avait d'autres pousses à alimenter en + du bibacier?
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 04/05/2018 17:54 par belinsecte
tropique a écrit le 11/03/2018 22:59
Je sais que tu avais déjà entendu parler de l arbre au 40 variétés de fruits.
A ce qu il parait,l amateur qui avait réussi cet exploit n avait pas supprimé les 39 anciens greffons pour pouvoir greffer le 40 ème

Généralement je réussis mes surgreffes sur des fruitiers adultes sans pour autant toucher aux pousses du pg,mais là on doit tenir compte de plusieurs facteurs.
belinsecte a écrit le 12/03/2018 14:13
lorsque j'ai greffé bibacier sur aubépine, les seuls arbres réussis sont dépourvus de pousses d'aubépine.
l'arbre aux 40 fruits, sur amandier?
je pense qu'il n'avait pas de branches d'amandier restantes, et que les greffons sont de vigueur et compatibilité équivalentes, ou maintenus à égalité par la taille.
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 08/05/2018 07:26 par belinsecte


greffer.net >> Néflier du Japon