les Mésengères verger conservatoire sarthois

Pour faire vos compte-rendus de visites de sites fruitiers ou botaniques, pépinières
Message
Auteur
Avatar du membre
klakos
Messages : 1801
Enregistré le : 05 mars 2006 08:36
Localisation : Anjou
Contact :

#46 Message par klakos » 02 juin 2011 06:17

Toute l'attention qui est portée aux jeunes arbres greffés (poussant dans un "espace protégé") est souvent anéantie lorsqu'on leur demande de "vivre de leurs propres ailes comme des grands". Et s'il ne meurent pas l'arbre reste chétif.
Avec toutes ces années de sécheresse à répétition, je crois qu'on va devoir acquérir le "reflexe irrigation".
Reste toutefois à voir comment ne pas créer des arbres assistés, les éduquer correctement.
Pommiers :
francs - 1-2 ans
pajam - "ad vitaem aeternam"
106 - 3 ans
Il faut aussi tenir compte de la nature du sol, de sa profondeur, sans doute.


On doit pouvoir se fier à des signes physiologiques de l'arbre ?

Avatar du membre
claudeduvar
Messages : 580
Enregistré le : 31 mai 2007 09:15
Localisation : var

#47 Message par claudeduvar » 02 juin 2011 22:20

ton dernier message me plait bien, je me disais que bien qu'habitant dans le sud est déja tout enfant j'avais accès à beaucoup de fruits et sans arrosage, l'eau du puit servait d'abord aux bêtes et ensuite aux hommes et aujourd'hui, ça continue mais ceci nécessite quelques régles, préparation du sol avant plantation, porte greffe de semis et repiquer, greffage sur place, une première année un peu pluvieuse, jamais d'arrosage, un léger travail du sol au début et ensuite du mulch du mulch, de la matière organique, tout ce qui tombe sous la main. sauf période de sécheresse sur 3 ou 4 ans, tu manges des fruits sans problème, avec peu de traitement. :wink:

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#48 Message par floyd » 02 juin 2011 22:45

Le contexte pédologique et géologique n'est pas des meilleurs. La présence de vieux poiriers de plein-vent et de chênes centenaires ou pas indiquent que ce sol maigre et acide, perché sur plusieurs mètres de sable parvient tout de même à les nourrir.
Ce fut toute la logique de ce curieux choix pour l'implantation d'un verger conservatoire.

D'accord avec l'idée d'un apport soutenu et conséquent de matières organiques… du moins en théorie, car on part de presque rien au niveau taux de MO.

Un paradoxe toutefois; on pense nécessaire que des racines descendent profondément à la recherche de l'humidité. On imagine que la création d'un horizon superficiel et plus fertile serait bon également; au final il y aurait là de quoi alimenter des racines peu profondes qui ne seront pas à l'abri d'une sécheresse quasi inévitable presque chaque année.

TheChti
Messages : 873
Enregistré le : 04 févr. 2008 18:42
Localisation : Lille et Arras

#49 Message par TheChti » 09 juil. 2011 12:49

Le sable est un élément nutritif particulier. Mes parents ont une maison à 2 km de la plage dansle Pas de Calais, elle est construite sur un radier posé sur le sable (damé auparavant avec de l'eau). Je suis toujours étonné de voir la vigueur des plantes qui poussent là-dedans. Les peupliers, lilas, forsythia (qui souffraient au départ du manque d'eau) y poussent très bien.

Je pense que c'est dû à deux choses:

D'une part le sable est un substrat qui fait se développer naturellement les racines, et en profondeur (2,5 m d'après le voisin), près de la mer, il y a de l'eau .... douce (élément qui n'est peut-être pas reportable à ce verger conservatoire). Quand j'étais gamin c'était une galère de creuser ce sable en raison des faisceaux de racines qui y passent.

D'autre part quand on creuse là dedans, ça me fait penser à un marbré au chocolat. Entre deux couches de sable clair, on trouve une couche de sable très noir qui ondule, ce qui me fait penser que c'est finalement un milieu beaucoup plus riche qu'on ne le croit.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#50 Message par floyd » 09 juil. 2011 13:07

Chimiquement parlant les sables ne sont pas des "éléments nutritifs". Le terme est à réserver notamment pour NPK, calcium, magnésium, soufre et les oligo-éléments.
Les argiles et la matière organique ont cette aptitude à servir de réservoir pour ces éléments sous forme ionique.
La flore et la faune du sol joue également un rôle majeur.

La capacité d'un sol à dominante sableuse à retenir l'eau et les sels minéraux est faible. Comme tu le soulignes TheChti, c'est un substrat commode pour les racines, superficielles ou profondes. Les espèces qui peuvent développer des racines nombreuses (fasciculées) sont donc gagnantes.

Lundi prochain, l'assos va faire une tournée d'arrosage, car les quelques millimètres récemment tombés ne suffisent pas, au moins pour les sujets plantés cette année.

Nous allons débloquer quelques dizaines d'euros pour faire analyser le sol en labo.

Je suis surpris par le nombre et la vigueur des repercements sur troncs. Sur les tiges bien greffées, il faut régulièrement casser les petites pousses… mais je préfère ça!

TheChti
Messages : 873
Enregistré le : 04 févr. 2008 18:42
Localisation : Lille et Arras

#51 Message par TheChti » 11 juil. 2011 07:14

Le sable est une roche bien sûr, il s'agissait d'un raccourci de ma part :)

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#52 Message par floyd » 28 mars 2012 15:50

Les résultats d'analyse chimique furent si décevants que le technicien ne croyait pas qu'on puisse y faire pousser des arbres…

Mais c'est le manque d'eau qui est le facteur limitant.

A propos, pour les sarthois, et nos amis des départements limitrophes, je fais une démonstration de taille samedi 31 mars à partir de 10h00.
Quelques greffages à reprendre…

J'ai un verger de pommiers en gobelet d'une vingtaine d'années qui se prête à l'exercice. Et c'est gratuit.

Rendez vous auprès de la barrière au bout de la grande allée. Fléchage sur fond marron depuis le bourg.

Merci de me prévenir en MP.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: les Mésengères verger conservatoire sarthois

#53 Message par floyd » 20 janv. 2013 14:03

Je peux prévenir plus tôt des dates fixées pour la taille au verger.

Pour cette année 2013, ce sera à partir de 14h00 et dans les mêmes conditions qu'en 2012, voir post-ci-dessus:

- samedi 2 mars
- samedi 9 mars

à bientôt

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: les Mésengères verger conservatoire sarthois

#54 Message par floyd » 25 févr. 2013 22:38

La météo plutôt limite ces dernières semaines est annoncée plus convenable pour samedi prochain, 2 mars.

A première vue les rameaux de deux ans sont bien garnis de beaux bourgeons.
Nous aurons du fruit… De quoi reconstituer les stocks de jus et de compote!

Avatar du membre
floyd
Messages : 5723
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: les Mésengères verger conservatoire sarthois

#55 Message par floyd » 02 mars 2013 20:10

Oui, plutôt frisquet mais sec, supportable dès qu'on s'active.

Pas vu un chat… On verra samedi prochain.

J'ai taillé Reinette du Mans et Isabelle Luizet, les arbres les plus développés du verger.
Beaucoup de beaux bourgeons, des promesses de fruits.

Il a fallu supprimer de nombreuses momies de pommes, la moniliose!
Un gaulage après la récolte devient nécessaire.

Les plants greffés se développent; taille de formation, celle-là est rapide à faire!

Répondre