Caroubier (Ceratonia siliqua), autres Ceratonias?

greffer.net >> Autres fruits

belinsecte a écrit le 24/01/2018 09:01 (ref msg # 61670 )
Il n'y avait pas de sujet spécifique au caroubier:
la littérature indique qu'il gèlerait à -5°C,
il y en a à Nice qui ont toléré environ -9°C,
j'en ai trouvé en altitude 920M en espagne, https://www.greffer.net/discussion/viewt...
puis en faisant une recherche sur le forum j'ai vu que Gavot indiquait en déc 2014 qu'il serait spontané entre Nice et Menton, et acclimaté ailleurs dans le sud de la France.
de croissance lente, pionnier supportant les pires sécheresses, il est interdit de le couper en espagne. les gousses restent séchées sur l'arbre, peuvent se croquer telles que ou ramollies quelques 2 jours dans l'eau. serait nourrissant et favoriserait l'asimilation, excellents dans les smooties banane, les graines résistant aux lames du mixeur.
Pour comparer avec un autre grand fixateur d'azote, il me semble plus intéressant et bon que les gleditsia.
si d'autres fruitiers trouvent les bonnes conditions pour s'implanter dans son ombre, ils le dépasseront de leur vivant.
remplacerait les pins dans les forêts brulées arides (mais j'ai vu que ces derniers repoussent spontanément dans la forêt brulée d'ensuès).

Pfaf distingue Ceratonia - L., est-ce un doublon ou une plante différente? http://pfaf.org/user/Plant.aspx?LatinNam...
claudeduvar a écrit le 24/01/2018 09:16 (ref msg # 61671 )
dans Nice même il y en a de magnifiques, c'est un arbre super intéressant, son fruit est nutritif on le donnait aux chevaux, sa graine pèse toujours le même poids le mot carat qui est utilisé pour peser l'or. J'ai essayé de l'acclimater ici dans le centre var, les graines venaient de sujets plantés sur le mont Faron au dessus de Toulon pour le reboisement. Aucun souci pour germer, j'avais gardé un cinquantaine de plants, laissés en plein air pour sélectionner les plus résistants au froid, j'en ai planté une dizaine, ils ont végété quelques années, ils repartaient du pied mais tous ont fini par disparaître. C'était avant le froid de 2012.
belinsecte a écrit le 24/01/2018 09:35 (ref msg # 61672 )
tu as eu -12°C en 2012?
A verifier selon ta ville ici: http://www.meteo-climat-stats.com/listes...
les négociants d'or n'étaient pas très regardants, car ici je vois des différences de volume importantes parmi les graines!
claudeduvar a écrit le 24/01/2018 10:56 (ref msg # 61675 )
pour le poids je pense que c'est l'homogénéité sur une gousse, à voir!
non en 2012 de la neige mais du - 8 degré maxi, le climat ici est particulier c'est méditerranéen certes mais avec des hivers marqués certaines années, sur un cycle de 4 ou 5 ans, bien que tout cela soit entrain de changer, ce RC donne le tournis, la seule certitude c'est la moyenne mensuelle des températures qui augmente, côté pluie globalement ça se maintient ( en espérant que 2017 soit un pur produit de notre caractéristique climatique et non une récurrence) pour autant on' est pas à l'abri d'un coup de froid. Je pense que je vais essayer de nouveau en les mettant dans de très bonnes conditions de culture et en le protégeant super bien du froid les premières années afin qu'il développe de belles racines et ainsi plus tard de repartir vigoureusement de la souche si un froid assez dur vient endommager son houppier, un peu comme le figuier en zone plus froide.
belinsecte a écrit le 24/01/2018 11:36 (ref msg # 61679 )
avais-tu pris les graines à Nice? où elles auraient déjà subi une selection naturelle et adaptation à -9°C. Par contre pas bon pour acheter de l'or, leurs graines sont plus petites.
l'idéal serait ce thermomètre USB, il nous permettrait l’hiver prochain pour 15€, d’accompagner nos observations d’un graphique objectif de la température et sa durée, exactement à l’emplacement de l’arbre:
https://www.ebay.fr/itm/Enregistreur-Usb...
d'autres enregistrent simultanément l'humidité
belinsecte a écrit le 24/01/2018 18:04 (ref msg # 61686 )
A explorer éventuellement, sa greffe sur arbre de judée, gleditsia ou arbre à café, gymnocladus selon https://www.greffer.net/discussion/viewt...
pour voir si cela change sa rusticité.
claudeduvar a écrit le 24/01/2018 19:29 (ref msg # 61693 )
Toulon est moins chaud que Nice donc pas de souci de ce côté, j'ai une station météo sur place mais effectivement même à l'échelle de la parcelle il y a des microclimats, des arbres de judée spontanés il y en a profusion tout à côté, ils sont même envahissants, je vais pouvoir tester.
tropique a écrit le 24/01/2018 20:27 (ref msg # 61694 )
Comme le caroubier est doique,éviter les greffons prélevés sur plant issu de semis,vous risquerez de vous retrouver en face d un plant mâle.
Voici une photo d un caroubier prise dans une forêt à 1000 m d altitude:













Les racines du caroubier peuvent descendre jusqu à 18 m,c est ce qui l aide à résister à la sécheresse.
Ce scion pousse au ralenti du fait que ses racines sont à l étroit
belinsecte a écrit le 25/01/2018 05:24 (ref msg # 61715 )
même en pleine terre ça pousse au ralenti

ben justement je pensais prélever des greffons: que conseiller pour que ce soient les bons? je pense qu'il n'y a que des semis! je n'ai jamais vu de caroubier dans les magasins.
Si le greffon est prélevé dans un caroubier qui donne des gousses de caroube, n'est-ce pas la garantie qu'il donnera des fruits? existerait il des caroubiers qui ne donnent pas de fruits? ce n'est pas difficile à voir, car il y a des fruits qui restent au pied et même dans l'arbre d'une année sur l'autre. en ce moment il y a des fruits mûrs encore accrochés, et d'autres minuscules en début de formation.

belle photo! un truc de fou, ça pousse même sur les rochers...
tu écris 1000M, mais au plus près de quelle station météo?
gavot a écrit le 25/01/2018 09:07 (ref msg # 61721 )
Il y a au moins un caroubier âgé(sexe?) vers Plan du Var, à l'arrière de Nice, en fond de vallée, où les minima hivernaux sont notablement plus bas que dans les corniches entre Nice et Monaco.
tropique a écrit le 26/01/2018 00:22 (ref msg # 61739 )
Le caroubier tolère tout type de sol,excepté celui trop acide.
En fait,mes photos ont été prises à une altitude de 1060 m.Voici un lien météo concernant cette zone:
https://www.accuweather.com/fr/ma/ouzoud...
Il ne faut pas comparer ces températures avec l équivalent en France,en effet,les températures négatives ne durent que quelques jours,puis remontent en flèche.Pas de vent et beaucoup de soleil.
Il existe des plants femelles,mâles et hermaphrodites.Toutefois on peut insérer sur le même pg un greffon femelle et un greffon mâle.Pour le bon choix,il est nécessaire de vadrouiller un peu.
belinsecte a écrit le 26/01/2018 14:38 (ref msg # 61749 )
Je n'ai pas trouvé où est le record de froid dans ton lien?
En naviguant depuis le lien que j'ai mis en début du sujet, je trouve -5°C à altitude similaire mais dans une autre ville Marocaine:
http://www.meteo-climat-stats.com/statio...
belinsecte a écrit le 26/01/2018 14:48 (ref msg # 61750 )
Bien pratique cette carte des stations: en passant le curseur sur une station météo, apparait sans cliquer le record de froid: -9°C à Roquesteron, contre -7 à Nice:
http://www.meteo-climat-stats.com/listes...
tropique a écrit le 26/01/2018 20:40 (ref msg # 61754 )
Je pense que le record du froid n est pas une bonne référence pour le choix d une plante rustique,par contre,la moyenne des minima au cours des vingt dernières années serait plus logique,surtout si on tient compte du réchauffement climatique.Je te donne un exemple :
--Le record du froid en Afrique ( -34°c) est détenu par une ville marocaine(Ifrane) depuis 1935.A partir de cette date les minima n oscillaient plus qu entre -3 et -9°C.
Par ailleurs,on ne peut pas être sûr que la même température sera ressentie dans deux régions éloignées ayant la même altitude,tenir compte de la situation géographique(proche ou éloignée de la mer,plus au Nord ou plus au Sud,protégée ou non etc..)
belinsecte a écrit le 04/02/2018 15:34 (ref msg # 61916 )
La moyenne de froid ne renseigne pas le record de froid qui ferait mourir la plante.
La qualité de la fructification ne dépend pas toujours de la moyenne de froid, mais parfois oui.
Ainsi en Andalousie, le Jackfruit ne meurt pas mais le fruit arrive parfois vide, parfois fade comme du vieux chewing gum..
Par contre le Cherimolier y est délicieux AUSSI en altitude, et même s'il est probablement moins productif, je serais content d'en avoir un dans mon jardin.

la température létale est une fourchette, car elle dépend par exemple:
- du semis ou de la variété
- du drainage du sol
- de l'exposition (chaleur radiative d'un mur? soleil du matin dégelant trop vite, ou ombre?)
- il gèle moins dans une forêt que dans la clairière attenante.
- de l'humidité
selon selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_de_ru... L'humidité est déterminante dans la résistance au froid de beaucoup de végétaux. Ainsi, la pluie, le brouillard et la neige (même si cette dernière peut être relativement protectrice par rapport au froid) peuvent interdire la culture de plantes qui résisteraient sans problème en climat sec à des températures même inférieures. Un bon exemple est celui des cactées dont certaines résistent à - 10 °C, - 15 °C, voire -30 °C sous certaines conditions mais meurent à des températures bien supérieures en climat humide.

Evidemment que la température n'est pas partout la même à altitude égale ! d'où la necessité de consulter les stats météo le la station la plus proche... pour une approximation... ou mieux, d'employer le thermomètre à mémoire "usb" déjà cité en lien (10€!). il en existe un peu plus chers qui relèvent aussi l'humidité: https://www.greffer.net/discussion/viewt...

Réchauffement climatique (engendre des tempêtes, pluies et vents nouveaux): un chercheur en géologie glaciaire me dit que nous n'aurons plus les records de froid des années 1980. Quant aux records de froid de Marseille que j'avais relatés pendant les années 1700 (-17°C), ils correspondent au "petit âge glaciaire" (1300-1800).

Vers où est Ifrane sur cette carte? http://www.meteo-climat-stats.com/listes... il faut se méfier des dires subjectifs et consulter les stats météo (relevés officiels ou enregistrés avec des moyens sûrs à mémoire).
Message modifié 6 fois ; la dernière fois le 10/02/2018 17:19 par belinsecte
benoit30 a écrit le 05/02/2018 08:49 (ref msg # 61938 )
Il y a au moins un caroubier âgé(sexe?) vers Plan du Var, à l'arrière de Nice, en fond de vallée, où les minima hivernaux sont notablement plus bas que dans les corniches entre Nice et Monaco.

Oui, je me souviens que l'on se promenait sur la route du Canairet à St Martin du Var et il y avait un gros caroubier - seul - mais qui donnait des fruits !
Il fait assez froid dans ce coin, mais mon grand père qui avait une campagne là bas ne se souvient pas que les néfliers n'ont pas fructifié une année malgré le froid (même en 85,86,87).
43.810821 , 7.206345
1460 rte du canairet
06670 Saint-Martin-du-Var
Altitude : 191.03 m

Sinon, le plus vieux caroubier de France est à chercher vers Menton. Cela indique la qualité du climat depuis des siècles dans ce petit coin de paradis...
https://krapooarboricole.wordpress.com/2...
adelec25 a écrit le 31/03/2018 04:51 (ref msg # 62729 )
claudeduvar post_id=61675 time=1516787800 user_id=308 a écrit :

pour le poids je pense que c'est l'homogénéité sur une gousse, à voir!
non en 2012 de la neige mais du - 8 degré maxi, le climat ici est particulier c'est méditerranéen certes mais avec des hivers marqués certaines années, sur un cycle de 4 ou 5 ans, bien que tout cela soit entrain de changer Travaux dépendance seniors, ce RC donne le tournis, la seule certitude c'est la moyenne mensuelle des températures qui augmente, côté pluie globalement ça se maintient ( en espérant que 2017 soit un pur produit de notre caractéristique climatique et non une récurrence) pour autant on' est pas à l'abri d'un coup de froid. Je pense que je vais essayer de nouveau en les mettant dans de très bonnes conditions de culture et en le protégeant super bien du froid les premières années afin qu'il développe de belles racines et ainsi plus tard de repartir vigoureusement de la souche si un froid assez dur vient endommager son houppier, un peu comme le figuier en zone plus froide.

Mais pourquoi on ne pourrait pas utiliser des sachets pour protéger les fruits.
belinsecte a écrit le 31/03/2018 06:35 (ref msg # 62733 )
Bienvenue
J'ai vu ça sur des bibaciers dont les fruits (se formant en hiver) sont plus gélifs que les branches. Cela témoigne de beaucoup de patience et de soin.

Mais là pour le caroubier on parle de la limite de tolérance au froid des branches.
C'est vrai que ses fruits se forment aussi en hiver: je ne sais pas à quelle température ils gèlent mais les records de froid sont exceptionnels, tous les 10 à 20 ans, et celui du var fructifierait "tous les ans".
belinsecte a écrit le 30/04/2018 23:03 (ref msg # 63128 )
Autour de st martin du var, je suis allé aujourd'hui voir le caroubier et en ai trouvé 2 sur la route du canairet à 200M d'altitude, à environ 200M l'un de l'autre et ils portaient tous deux de jeunes gousses en formation. Leur grande taille malgré une croissance lente, fait penser qu'ils ont connu les records de froid de plusieurs décennies.
Je croyais que il y eut un froid terrible cet hiver mais pas tant? à Vence à alt.325m il y eut presque -4°C en fevrier: https://www.infoclimat.fr/climatologie-m... ce qui ferait penser que les caroubiers vus aujourd'hui ont subi -3°C environ les mois derniers lors de leur floraison ou début de fructification.
on est loin des -9°C de 2005 à Roquesteron (alt.300M, dans le même secteur, voir liens au début de ce sujet); -7°C est le record à Nice en 1985.
Je pense que le froid doit être le même à plan-du-var (144M d'alt, quelques km plus loin de la mer, à coté de st martin), mais je suis pas allé voir ce caroubier là n'ayant pas pensé à demander sa localisation.
ils ont subi au moins -7°C ce qui est plus rustique que les -5°C jusqu'ici annoncés pour le caroubier. j'ai pris en photo le tronc à 2m de haut: quel âge aurait-il?

les photos ne passent pas aujourd'hui
diametre 30cm pour l'un des troncs du plus petit
hauteur 5 à 10m

Mais en relisant Claude, tu en aurais vus qui persistent sur le mont faron au dessus de Toulon? (record plus froid: -12°c).
Fructifient ils cette année? après quel froid?
belinsecte a écrit le 01/05/2018 08:51 (ref msg # 63131 )
dans quelles conditions les greffes sur arbre de judée ou autres, ont-elles échoué ou réussi?


greffer.net >> Autres fruits