Greffes anonacées

greffer.net >> Autres fruits

François du Perche a écrit le 01/03/2018 10:55 (ref msg # 62315 )
il y a un américain, Sam Van Aken, qui a greffé un amandier avec 40 variétés compatibles (ouf...) à savoir tous les fruits dits "à noyaux" : amandier, prunier, abricotier, cerisier, pêcher dont nectarine.

on ne voit pas de cerises, d'ailleurs, elles ne sont pas compatibles avec l'amandier, il n'a donc pas trouvé l'intermédiaire miracle.
gavot a écrit le 01/03/2018 11:37 (ref msg # 62320 )
Mes annoncées sur la côte d'azur ont pris une baffe historique avec le froid de ces derniers jours....je n'ai pas encore fait l'inventaire des dégâts . Mais pour le futur un surcroît de résistance au froid apporte par un PG asiminier ne sera pas de trop!!
tropique a écrit le 01/03/2018 22:11 (ref msg # 62334 )
Saut Gavot
J espère que tes annonacées n ont pas subit des dégâts irréversibles.Tiens nous au courant des résultats dès que tu seras sur place.Le froid exceptionnel de ces derniers jours sévit même chez nous,d ailleurs, tous mes jeunes cherimolla dans le jardin se sont complétement déplumés, heureusement que le bois avait pu tenir le coup.Ils vont se rattraper dès l arrivée des beaux jours.
Bonne chance à toi aussi
tropique a écrit le 31/03/2018 00:53 (ref msg # 62727 )
Il est temps de faire le bilan de mes greffes asiminier sur annonacées tropicales.Au passage je remercie chaleureusement le généreux Gavot qui m avait permis de tester 5 variétés asiminier:




Pas moins de 10 greffons asiminiers furent insérés sur trois cherimolla et un atemoya.La soudure ainsi que le départ en végétation avaient eu lieu,malheureusement 3 mois plus tard,tous les greffons s étaient desséchés .




Actuellement,les pg meurtris sont en train de se refaire une santé,il y a même un qui m a gratifié avec une fleur.Les cherimolla ne sont pas rancuniers à ce qu il parait.

Par contre, ces cinq variétés greffées sur corossolier ont donné de bons résultats ( aucun échec):




Le greffon asiminier est visible en haut à droite.
Comme vous pouvez le constater,je n avais pas touché aux rameaux des pg au moment de la greffe.Les greffons insérés sur la partie terminale sont plus vigoureux que ceux insérés sur la partie médiane .Les greffons sur la base trainent un peu la patte,mais sont réussies.
Tout cela ne veux pas dire que c est gagné,en effet,il reste à connaitre quelle sera la réaction d un caduc sur persistant.L hiver aura son mot à dire là-dessus.
belinsecte a écrit le 31/03/2018 05:11 (ref msg # 62731 )
tropique post_id=62727 time=1522450437 user_id=4982 a écrit :

...
cherimolla décapité.jpg
... greffons asiminiers furent insérés sur trois cherimolla...La soudure ainsi que le départ en végétation avaient eu lieu,malheureusement 3 mois plus tard,tous les greffons s étaient desséchés .
...

se seraient-t-ils désechés pendant que sur le même PG, poussaient d'autres branches issues du PG ou de greffons d'espèces + vigoureuses et compatibles qu'asiminier?
OU
toutes les branches et terminaisons des cherimoliers étaient-t-elles greffées avec uniquement asiminier?

tropique post_id=62727 time=1522450437 user_id=4982 a écrit :

Par contre, ces cinq variétés greffées sur corossolier ont donné de bons résultats ( aucun échec):

asiminier sur corossolier.jpg
Le greffon asiminier est visible en haut à droite.
Comme vous pouvez le constater,je n avais pas touché aux rameaux des pg au moment de la greffe.Les greffons insérés sur la partie terminale sont plus vigoureux que ceux insérés sur la partie médiane .Les greffons sur la base trainent un peu la patte,mais sont réussies.
Tout cela ne veux pas dire que c est gagné,en effet,il reste à connaitre quelle sera la réaction d un caduc sur persistant.L hiver aura son mot à dire là-dessus.

Donc toutes les branches du PG sont greffées avec asiminier? (à des dates différentes?)
belinsecte a écrit le 31/03/2018 06:16 (ref msg # 62732 )
il y a un américain, Sam Van Aken, qui a greffé un amandier avec 40 variétés compatibles (ouf...) à savoir tous les fruits dits "à noyaux" : amandier, prunier, abricotier ... pêcher dont nectarine.

Ce qui oblige à souvent tailler les plus vigoureux pour que les moins vigoureux ne soient pas lésés ni rejetés
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 02/04/2018 11:20 par belinsecte
Antigonos a écrit le 31/03/2018 16:38 (ref msg # 62740 )
Cela doit même être une technique en soi,plus proche de l'horticulture que de l'arboriculture fruitière, parce que le but n'est pas d'obtenir des fruits mais garder un aspect esthétique, en particulier pendant la floraison. En principe les variétés vigoureuses se taillent long mais on doit vite obtenir des disproportions importantes en faisant ça. Il doit falloir orienter les plus vigoureuses vers le bas, les faibles vers le haut, appliquer des techniques de bonzaï... la taille seule ne doit pas suffire.
tropique a écrit le 01/04/2018 23:13 (ref msg # 62754 )
Sur ces cherimolla et corrosoliers je n avais greffé que des asiminiers.Les greffons dont je parle ont été insérés le même jour.
belinsecte a écrit le 02/04/2018 11:06 (ref msg # 62757 )
et dans tous ces cas, il ne restait aucun feuillage du PG?
(lors de la greffe puis jusqu'à ce que les greffons sèchent 3 mois plus tard)
tropique a écrit le 04/04/2018 22:25 (ref msg # 62805 )
J avais testé les deux cas:
--Sur l un,j avais tout supprimé sauf de petits tire-sèves qui furent à leur tour supprimés lorsque les premières feuilles apparurent sur les greffons
--Pour l autre cas,je n avais pas touché à une branche ramifié
Bien sûr que cela ne concerne que les cherimollas et atemoya


greffer.net >> Autres fruits