Cherimolier (annona cherimolia)

Fruits rares, "Nouveaux" fruits, autres fruits exotiques...
Message
Auteur
Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#136 Message par belinsecte » 21 janv. 2018 14:25

record battu.
Actuel record d'espagne: 950M.
3 à 4 ans.
pas de fruits.
IMG_2147.jpg
cherimolier
IMG_2147.jpg (178.27 Kio) Vu 561 fois

gavot
Messages : 485
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#137 Message par gavot » 21 janv. 2018 15:05

Tropique,
Ton amande issue de pollinisation par un pêcher a du te donner un hybride amandier/pêcher ; ces hybrides existent. ils sont vigoureux et utilisés en plantation ornementale et en porte greffe de pêchers.
Si on revient à la polyembrionie, je l'ai souvent constatée dans des semis d'agrumes, et aussi dans des semis de poivre du Sichuan (autre rutacée).
Une autre anomalie de fécondation est celle des pistaches vides, la coque et son enveloppe charnue se développent normalement mais il n'y a pas d'amande à l'intérieur, ou bien une amande avortée . Peut être est-ce dû à une pollinsation non appropriée, par du lentisque par exemple ?

tropique
Messages : 1332
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#138 Message par tropique » 21 janv. 2018 15:48

Merci Diospyros pour cette information
J avais constaté le même processus chez les annoniers,mais cela s effectuait sur la partie aérienne:
corossol-cotyledons emprisonnés.jpg
corossol-cotyledons emprisonnés.jpg (106.23 Kio) Vu 546 fois
Ce n est pas demain que l espèce sera menacée de disparition :)

Belinsecte---Est-ce que altitude est synonyme de rusticité ?
Dans l Atlas,on a une vallée qui dépasse 1000 m d altitude et pourtant les températures ne descendent jamais en dessous de +8°c,par contre,plus bas c est les +3°c
Voici une photo prise sur le Net,dont l auteur précise détenir les vrais noms des annonacées tropicales:
variete annoniers.jpg
variete annoniers.jpg (154.18 Kio) Vu 546 fois
Ca déboussole :lol:

Gavot--Effectivement,moi aussi j avais constaté la polyembryonie sur plusieurs semis de fruitiers,le manguier par ex.
abricotier-polyembryonie.JPG
abricotier-polyembryonie.JPG (28.76 Kio) Vu 546 fois
Polyembryonie chez le noyau d abricotier

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#139 Message par belinsecte » 21 janv. 2018 16:17

Je ne suis pas dans l'atlas, et j'ai déjà indiqué les infos officielles de la météo du village qui se trouve en contrebas à 660M :wink:

tropique
Messages : 1332
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#140 Message par tropique » 21 janv. 2018 16:33

Oui,mais le climat de l Andalousie est plus proche de celui de l Atlas que de celui des Alpes,sauf erreur
Si le cherimola vraiment rustique existait,tu crois que les producteurs auraient pu rater cette aubaine.
Je donne mon point de vue ,pas plus.Il se peut que je me trompe

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#141 Message par belinsecte » 22 janv. 2018 16:14

je ne sais pas si je dois me répéter (doublon, j'ai déjà écrit ce qui suit)?
- ce sont les chiffres météo, pas mes suppositions ni mes points de vue.
- il demanderait peut-être trop d'eau pour le cultiver à Menton et Perpignan et la main d'oeuvre y est plus chère. Il a été selon Clow envisagé en bretagne, dont les pluies plairaient à ses racines superficielles, mais il n'y a aucun profit à faire d'un cherimoya rustique: le consommateur ne le connait ni ne le demande assez, et une sélection rustique lui serait peut-être moins séduisante que l'importation: Mêmes remarques pour l'avocat dont la variété Hass prédomine commercialement et le "marché" n'aime pas la moindre bizarrerie. En combien de temps se changent les habitudes d'une population entière?
J'ai prélevé aujourd'hui des greffons issus de 4 semis d'altitude, me dire rapidement si en climat tempéré certains veulent en recevoir pour tenter la bouture ou la greffe sur asiminier.
Modifié en dernier par belinsecte le 23 janv. 2018 08:24, modifié 1 fois.

tropique
Messages : 1332
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#142 Message par tropique » 22 janv. 2018 21:59

Greffer cherimola sur asiminier est une piste sérieuse ,d ailleurs, dès que mes scions asiminiers issus de semis commenceront à débourrer j y grefferai dessus corossolier et cherimola.Lorsque la soudure sera consolidée je ferai acheminer l ensemble sur la Bretagne pour la suite du test.
Je pense que dans deux régions éloignées soumises aux mêmes minima ,la flore n évoluera pas de la même façon.En effet,un écart de température important entre le jour et la nuit,ainsi qu un soleil généreux ont leur mot à dire et, personne ne pourrait y remédier,sauf en cas de culture sous serre chauffée,ce qui n est pas du tout rentable.

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#143 Message par belinsecte » 23 janv. 2018 14:31

Tes asiminiers sont ils prêts à être greffés et placés sous serre? dis moi si tu veux de mes greffons (et combien, longueur, diamètre) car je suis sur le point de partager les envois.
J'ignore si l'été est bon pour eux en bretagne. ça fructifie en automne et hiver, parfois jusqu'en mars. ça fructifie moins bien en climat tropical même humide.
Il y en a un (cherimolier) vers menton et un autre vers perpignan, le froid qu'ils y ont enduré est plus doux que le froid de là où j'ai prélevé les greffons et des graines.
j'essaierais bien aussi chez moi mais mes records de froid sont + rudes, et l'asiminier n'aime pas être transplanté.

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#144 Message par belinsecte » 23 janv. 2018 17:06

Legot: je galère avec ma boite privée de laquelle je suis obligé d'effacer les messages au fur et à mesure, et je n'ai pas ton adresse. envoie la moi depuis le formulaire de contact sur fruitforestier.info
j'ai acheté un carnet aujourd'hui pour mieux organiser les envois que je vais faire ce mercredi (pas de frigo en voiture, ensuite cela reporte à novembre 2018). Si j'oublie quelqu'un, me le dire rapidement. J'ai noté les demandes de: diospyros, aroued, gavot, benoit30, Amine.

tropique
Messages : 1332
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#145 Message par tropique » 23 janv. 2018 21:25

Merci Belinsecte pour ta généreuse proposition,malheureusement mes scions asiminier n ont pas encore démarré sous serre chauffée,en plus,leur diamètre ne dépasse guère 3-4 mm.D ici mai il se peut qu ils grossiront encore un peu,si ce sera le cas,je passerai à l action avec des greffons du jour prélevés sur mes annonacées.
La première année je me limiterai à observer l influence du pg sur le greffon du fait que les tropicales sont très vigoureuses (8m) et à croissance rapide.
Le seul hic en Bretagne c est l excès de pluie,pour y remédier,il suffirait d opter pour un emplacement bien protégé et un sol hyper drainant

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#146 Message par belinsecte » 23 janv. 2018 23:05

Encore quelques questions...
peut on greffer des mini rameaux d'anonacées de ce diamètre? qui me parait déjà bon (j'ai greffé du pêcher de 2mm)
tes asiminiers ils sont sous serre chauffée?
combien de temps le destinataire peut garder des greffons de cherimoyas au frigo?

je ne sais plus où j'ai lu que eriobotrya j. pourrait se greffer sur caduc même avant entree en vegetation du PG
sur la cote comme en altitude, tous les cherimoliers que j'ai vus sont bien en feuilles.

c'est vrai qu'un jeune asiminier est tellement lent à croitre... alors que le cherimoya fait des départs hallucinants
donne moi ton adresse? au cas où je peux t'en mettre des échantillons, cela multiplira les expériences, et j'apprécie beaucoup que tu les publie! ainsi chacun peut apprendre des réussites et échecs.

autre piste à explorer: la bouture?

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#147 Message par belinsecte » 24 janv. 2018 00:19

et encore une question...
l'extrémité de mes "baguettes" se termine très fin. pourrait-on greffer "à la pendule" du 1 ou 2 mm sur un pg de 2 ou 3mm?

Antigonos
Messages : 139
Enregistré le : 22 févr. 2016 14:43

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#148 Message par Antigonos » 24 janv. 2018 00:38

belinsecte a écrit :
16 janv. 2018 06:21
Reproduction par graines:
Le goût de fruit du pollinisateur influence-t-il le goût du fruit qui entoure la graine pollinisée?
C'est impossible que le goût du fruit soit influencé par le pollen pour la simple raison que le fruit n'est produit QUE par le plant mère. Si la forme du fruit change à cause des graines c'est juste parce que le fruit est un contenant qui change de forme avec le contenu : la génétique de la graine ne va pas changer la nature des tissus.
Dans un même arbre il y a parfois des fruits avec un goût « meilleur » que les autres fruits trouvés sur les mêmes branches, ses graines engendreraient elles des arbres à fruits « meilleurs », comparées aux autres graines du même arbre?
C'est dû à d'autres choses : leur exposition, le temps qu'ils ont mis à se former, leur distance des racines, la richesse en sucres de la sève qui arrive (donc des feuilles qui l'alimentent), sans doute aussi de la position des racines qui envoient la sève brute... Je pense par exemple que les racines "superficielles" reçoivent davantage les amendements de surface que les racines profondes et qu'elles nourrissent davantage les branches basses mais aussi qu'elles sont davantage susceptibles de manquer d'eau parfois, en tout cas de subir des variations plus grandes. Il faudrait demander à un ingénieur de l'INRA. Les grosses poires ont la réputation d'avoir plus de goût (je tiens ça d'un producteur de 'Passe Crassane') mais les plus grosses ont surtout eu moins de concurrence...
Les observations sont malheureusement faussées par l"évolution du goût en fonction de la maturation du fruit... Il faudrait pratiquer des fécondations artificielles, tout numéroter, prélever au même âge, pour comparer entre branche puis d'une année sur l'autre... Pff, c'est un boulot de pro, de thésard ou de retraité, ça ! :D (Sans oublier qu'une partie des fruits risque tomber...)
Cette question, que je me posais déjà enfant, est revenue hier sur des observations très concrètes sur un cherimolier:
Je suis allé dimanche dans un verger où se côtoyaient 2 différentes variétés de cherimoliers: ‘Fino de jeter’ (graines noires*), et une autre variété qui se distinguait par des pointes sur la peau et des graines marron (en photo n°2 et 3 ci dessous). Je n'ai pas trouvé de différence de goût.
Sur les branches de cette 2ème variété se côtoyaient des fruits de chacune de ces 2 variétés.
On y trouvait donc AUSSI des "Fino de jete", à peau lisse et à graines noires. Exemple en photo: le 'Fino de jete' trouvé sur le chérimolier 'Campa' avait tout du 'fino de jete' sauf une seule pointe en face de mon index. J'ai bien regardé les graines, aucune n'était marron.

* Virant marron lorsqu’elles sèchent. elles germent vite tant qu'elles sont encore noires.
Comme cela ne peut provenir du pollen c'est qu'il s'agit à l'évidence... d'un sur-greffage de variété 'Fino de Jete' (attention, ce n'est pas 'Fino de jeter') sur un plant de variété 'Campa' ! Qu'il y ait une pointe sur un fruit n'est pas très significatif. Il peut très bien y avoir, pour une même variété dont les fruits ont des excroissances en surface, de grosses variations d'un fruit à l'autre : il y a des critères pertinents pour une identification et d'autres qui ne le sont pas. Lors d'identifications botaniques, on peut lire par exemple une forte variation dans la forme de la feuille mais la présence de quelques poils à un endroit précis : s'il y en a sur aucune feuille ce n'est pas la identification, mais si quelques feuilles en ont c'est bien elle ! Cela ne veut pas dire que la différence réelle ne tient qu'à ces quelques poils mais juste que c'est un critère visible, fiable et qui vient de la description du botaniste auteur. Cela veut dire qu'il faut se méfier énormément de ses observations : c'est mieux que rien, ça dépanne mais il faut toujours préciser si c'est une observation personnelle ou un critère d'origine. Par exemple j'ai mélangé une partie de mes boutures de MM106 et de Pajam 2... Faute de critères dans la littérature j'ai observé les plants connus... J'ai vu une différence dans la taille des stipules puis plus tard que c'était faux : c'est juste que sur une variété il continue de pousser tardivement donc en début de saison c'est inutilisable. Puis j'ai regardé partout... Apparemment il y a en a une dont les feuilles sont plus velue au-dessous... Mais finalement ça ne marche que pour une feuille mature, qui ne grandit plus... Alors j'espère que c'est bon cette fois... :blush:
NB : j'ai lu dans la législation que l'on avait le droit de multiplier n'importe quel PG (avec ou sans COV) du moment que c'était sur une même plantation.

Antigonos
Messages : 139
Enregistré le : 22 févr. 2016 14:43

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#149 Message par Antigonos » 24 janv. 2018 00:52

belinsecte a écrit :
24 janv. 2018 00:19
et encore une question...
l'extrémité de mes "baguettes" se termine très fin. pourrait-on greffer "à la pendule" du 1 ou 2 mm sur un pg de 2 ou 3mm?
Pourquoi tu ne grefferais pas "à la gouge" comme je t'en ai parlé pour le néflier du Japon ? J'en ai greffé de 2 mm (plantule) sur du cognassier de gros diamètre, apparemment cela marche bien. Dès que le vert commence à disparaître c'est qu'il n'y a plus d'assise génératrice au milieu... donc qu'il y en a de part et d'autre. J'ai enlevé l'écorce du greffon et accolé sur deux bons centimètres et gardé sa base dans un mini tube avec de l'eau. [Faudra que je montre ça un jour, il y a d'autres détails pratiques...]

Avatar du membre
belinsecte
Messages : 1034
Enregistré le : 31 mars 2015 10:47
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Cherimolier (annona cherimolia)

#150 Message par belinsecte » 24 janv. 2018 01:08

merci encore pour tes réponses;
"à la gouge": greffe tschudi? que je lis recommandée quand le greffon débourre déjà. alors que les yeux de mes baguettes dorment.
à propos des fruits hétérogènes je les ai vus sur la même branche donc il ne s'agit pas de surgreffage. J'entends bien qu'il est normal qu'il y ait des formes variées sur un même arbre, mais l'arbre de la variété 'Campa' qui est entouré de 'Fino de Jete' ne donne que des fruits avec des pointes quasi inexistantes et d'autres lisses. Tandis que le 'Campa" qui est à coté de l'autre espèce d'Anone à la peau extravagante, lui a CERTAINS fruits avec des pointes vraiment prohéminentes! dont 2ème photo de ce post là: viewtopic.php?p=61395#p61395 Je lui ai pris des greffons: reste à voir quels fruits ils donneront dans un autre jardin, en l'absence de voisin extravagant ;)
En photo, le fruit sur lequel il n'y avait qu'une pointe était un 'Campa' anormalement lisse, dans un autre arbre hétérogène entouré de 'Fino de Jete'.
Modifié en dernier par belinsecte le 25 janv. 2018 12:25, modifié 5 fois.

Répondre