Chênes à glands comestibles

Fruits rares, "Nouveaux" fruits, autres fruits exotiques...
Message
Auteur
Avatar du membre
Gyyydu57
Messages : 257
Enregistré le : 03 juil. 2007 23:50
Localisation : Moselle

Chênes à glands comestibles

#1 Message par Gyyydu57 » 07 nov. 2007 01:00

Quelqu'un a t-il déjà testé des chênes à glans doux ?? (il me semble qu'il n'y a pas de forum sur ce sujet) ...j'envisage d'en acheter cet automne (si j'en trouve !!)

http://www.tela-botanica.org/page:chene

http://pagesperso-orange.fr/association ... chene.html

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 19:47
Localisation : Gironde

#2 Message par JM » 07 nov. 2007 19:37

Il me semble avoir vu quercus ilex ballota aux p. de la vallée de l'Huveaune

Fraxinus
Messages : 54
Enregistré le : 18 mai 2007 07:56
Localisation : Côte-d'Or

#3 Message par Fraxinus » 11 nov. 2007 08:48

Salut,
J'ai testé les glands de Q. ballota provenant de Turquie rammené par un collègue forestier.
J'ai trouvé ça meilleur que les châtaignes. D'ailleurs, on peut le manger cru et c'est très bon.
Il m'a dit que là bas ils étaient vendus comme on vends les marrons chauds dans les rues en France. la consommation locale est très importante.

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

#4 Message par autrevie » 11 nov. 2007 09:23

oui l'huveaune en vend
Plant de QUERCUS ilex rotundifolia 2euro sur sandeman seed
voyez sur "plants for a future" les quercus et leurs note sur leurs comestibilité
en générale aucun ne supporte les climats froid
Hélas pour moi
:(

Avatar du membre
Senescence
Messages : 142
Enregistré le : 01 sept. 2007 15:46

#5 Message par Senescence » 11 nov. 2007 17:32

Alors en plus si on les mychorize avec tuber melanosporum...
:lol: :lol:

Avatar du membre
Gyyydu57
Messages : 257
Enregistré le : 03 juil. 2007 23:50
Localisation : Moselle

#6 Message par Gyyydu57 » 18 nov. 2007 23:57

Voilà !! j'ai commandé deux Quercus ilex ballota, à la pépinière de l'huveaune, au prix ou ils sont, je ne perdrai pas grand chose s'ils ne poussent pas !!

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#7 Message par patrice » 19 nov. 2007 08:59

Gyyydu57 a écrit :Voilà !! j'ai commandé deux Quercus ilex ballota, à la pépinière de l'huveaune, au prix ou ils sont, je ne perdrai pas grand chose s'ils ne poussent pas !!
A quel prix les vend-t-il? Merci.

Avatar du membre
Gyyydu57
Messages : 257
Enregistré le : 03 juil. 2007 23:50
Localisation : Moselle

#8 Message par Gyyydu57 » 19 nov. 2007 12:05

Il les vends à 8 euros le plant.

José Ruivo
Messages : 154
Enregistré le : 01 juin 2006 01:25
Localisation : Figueira da Foz-Portugal

#9 Message par José Ruivo » 26 nov. 2007 22:22

Juste comme curiosité: dans le sud de mon pays on utilisait les glands de quercus ilex rotundifolia pour faire du pain pendant les périodes de crise

Avatar du membre
Gyyydu57
Messages : 257
Enregistré le : 03 juil. 2007 23:50
Localisation : Moselle

#10 Message par Gyyydu57 » 03 déc. 2007 18:14

J'ai obtenu également quatre "quercus trojana" à la pépinière Christian Bessard (à 10 euros le plant et c'était les derniers il me semble).

Je n'ai aucune idée du nombres d'années avant qu'ils ne donnent les premiers fruits ??

Quelqu'un à la recette du pain aux glands ??? :wink:

Avatar du membre
Gyyydu57
Messages : 257
Enregistré le : 03 juil. 2007 23:50
Localisation : Moselle

#11 Message par Gyyydu57 » 02 janv. 2008 13:36

Voilà des photos prise juste après le déballage des colis: ( arrivés il y a plus d'un mois !! vaut mieux tard que jamais...)


Quercus ilex ballota,
(c'est peut etre une variété bonne pour du greffage de châtaigner sur chêne, au vu de la petite ressemblance des feuilles ??)

Image




et Quercus trojana:

Image

Image

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#12 Message par patrice » 02 janv. 2008 13:40

Ce sont donc des plants issus de semis (on pouvait s'en douter vu le prix de vente), donc la premiere fructification dans... 15 ans?

hendy
Messages : 785
Enregistré le : 12 janv. 2006 17:33
Localisation : Québec (ville).. Canada

chêne

#13 Message par hendy » 03 janv. 2008 03:27

Si tu greffais un bout de tige de ses jeunes plants en terminal sur un chêne de même espèce.. dans 3-4 ans ses greffons pourrait produire des glands..
J 'ai fait cela pour des pommiers et des poiriers et j' ai pu gagner plusieurs années..

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

Re: chêne

#14 Message par patrice » 03 janv. 2008 06:34

Interessant comme remarque. J'avais toujours été persuadé du contraire : c'était le fait de greffer un greffon prelevé sur un arbre fructifère qui accelerait la mise à fruits...
Donc les personnes qui font des hybridations - pommier par exemple - greffent les rameaux de plants de semis pour accélerer la mise à fruits? :what:

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

Re: chêne

#15 Message par Alex » 03 janv. 2008 08:25

patrice a écrit :Interessant comme remarque. J'avais toujours été persuadé du contraire : c'était le fait de greffer un greffon prelevé sur un arbre fructifère qui accelerait la mise à fruits...
Donc les personnes qui font des hybridations - pommier par exemple - greffent les rameaux de plants de semis pour accélerer la mise à fruits? :what:
Ah ! J'avais déjà posé la question... Il me semblait moi aussi que ce n'étais pas possible... C'est très intéressant comme expérience hendy !

http://greffer.net/forum/viewtopic.php? ... itchourine

"Voici les joyeuses bases de la sélection génétique opérée par l'homme depuis le Néolithique. Mais cela prend du temps, surtout pour des fruitiers ! Et dans le cas du noyer, surtout de Juglans regia, la mise à fruit à partir des semis est particulièrement longue ! Je me posais donc une question : comment font-ils dans les centres de sélection ? Est-ce qu'ils attendent vraiment la mise à fruit; ou est-ce qu'ils accélèrent le processus en greffant dès que possible ces semis (sous entendu avant qu'ils mettent à fruit, et c'est là que le bas blesse car je pense que ce n'est pas bon de greffer des banches non fructifères !) ? En d'autres termes, plutôt que d'attendre 15-20 ans pour voir si ces 10 semis de J. regia possèdent les caractéristiques recherchées, est-il possible de greffer ce semis à 2-3 ans sur J. nigra, par exemple, pour voir le résultat 3-4 ans plus tard ?"

André m'avait répondu
"Voila la réponse de Mitchourine dans ses "oeuvres choisies" :
Nombreux sont ceux que séduit l'idée de greffer des plants hybrides sur les branches des arbres fruitiers adultes dans l'espoir de hâter la fructification de la nouvelle variété de semis. Il faut les prévenir qu'un tel procédé n'est efficace que lorsqu'on greffe des variétés anciennes, celles qui portent des fruits depuis longtemps, et non de jeunes plants hybrides qui n'ont pas encore atteint l'âge de la fructification. Pour ces derniers, le résultat est alors contraire : la fructification est retardée. De plus, une telle greffe fait en général perdre au plant de la nouvelle variété hybride la plupart de ses meilleures qualités et parfois même le rend presque sauvage. On le constate très nettement un an après la greffe, lorsqu'on compare la pousse greffée à celle du plant resté sur ses racines. Ce phénomène de dégénérescence est dû, premièrement, à l'opération même — un jeune plant n'est pas accoutumé à la greffe — puis à la cicatrisation de la plaie, c'est-à-dire à la soudure du greffon au porte-greffe; celle-ci expose le greffon à une certaine souffrance, car elle trouble des fonctions vitales essentielles de l'organisme de la plante; deuxièmement, à l'influence puissante du porte-greffe, variété ancienne qui influe intensément sur le jeune organisme du plant. Cette dernière circonstance amène une grande perturbation dans sa structure, car aux caractères de l'hybride viennent encore s'ajouter ceux du porte-greffe. Il en résulte un hybride végétatif.


Cette info m'a été confirmée par la pépinière du Valois hier. Ils m'ont d'ailleurs précisé qu'ils prévoient de "sortir" prochainement une variété en test chez eux depuis une quinzaine d'années. Et que pour toutes nouvelles variétés, il faut prévoir un minimum de 10 à 15 ans pour commencer à évaluer son potentiel mais sur les milliers d'essais initiaux, nombreux sont ceux éliminés "au premier tour" pour cause de trop grande sensibilité aux maladies habituelles. Les hybrides qui restent sur la durée sont ceux qui arrivent à passer les premières années sans gros défaut apparent et quand la première fructification arrive, c'est la loterie. On peut avoir attendu 10 à 12 ans pour au final obtenir un fruit quelconque. Et même si le fruit est bon lors des 3 premières années, il faut attendre de voir si ses qualités se maintiennent sur la durée. Hybrideur est donc un métier pour personnes très patientes... "

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré