Bouturage avocatier (test)

Bouturage, marcottage...
Message
Auteur
tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#16 Message par tropique » 14 févr. 2015 00:42

Bonsoir

La greffe à l anglaise simple donne d excellents résultats.(sur bois de l année)
Il faut patienter plusieurs mois,avant de connaitre le résultat
Utiliser un lien qui convient pour ces cas spéciaux
Bonne chance
tropique

gavot
Messages : 446
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Bouturage avocatier (test)

#17 Message par gavot » 14 févr. 2015 07:34

Bonjour Tropique,
A quelle saison pratiques-tu la greffe ?
J'ai mis des noyaux à germer, il me faudra au moins 6 mois je pense pour avoir des diamètres greffables .

D'autre part, j'avais omis de te demander combien de temps les boutures dans l'eau mettent-elles à émettre les germes de racines visibles sur tes photos (au bout de combien de temps devrai-je désespérer si rien n’apparaît !)

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#18 Message par tropique » 14 févr. 2015 20:40

Bonsoir

Tu peux greffer 6/10 mois après la germination
Tu as la possibilité d utiliser la greffe anglaise simple,la fente de tête ou la fente latérale.Cette dernière méthode est aussi intéressante.
Il faut compter entre deux et quatre mois pour la soudure.Là,il faut penser à retirer la ligature,dès apparition des premiers bourgeons sur le greffon, afin d éviter l étranglement.Il existe des ligatures qu on peut laisser sur place(biodégradable)
Pas de greffon souple,pas de greffon lignifié

Mes boutures avaient mis un mois,avant l apparition des points blancs.C est la suite qui fait languir :D

tropique

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#19 Message par tropique » 19 avr. 2015 21:31

Bonsoir

Les boutures de persea americana faites il y a 5 mois,ne veulent ni démarrer,ni se déssècher.Je patienterai le temps qu il faudra

Il y a un mois,j en avais bouturé d autres tronçons,prélevés sur plant en pleine floraison:
avocat bouture dans jrdin.JPG
avocat bouture dans jrdin.JPG (161.39 Kio) Vu 2466 fois
avocat-boutures dans l eau.JPG
avocat-boutures dans l eau.JPG (166.63 Kio) Vu 2466 fois
Les boutures dans l eau et dans le jardin avaient démarré en végétation,mais point de racines.
Elles vont s épuiser,avant de disparaitre

Après la récolte,je prélèverai d autres tronçons,afin de cerner la période idéale pour le bouturage.

tropique

gavot
Messages : 446
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Bouturage avocatier (test)

#20 Message par gavot » 19 avr. 2015 21:41

Bonsoir,
Merci pour les conseils de greffage ! Je pratiquerai le moment venu, quand mes PG atteindront environ 5mm de diamètre.
Quant aux boutures dans l'eau, toujours pas de points blancs... alors que la suite parait aléatoire chez toi.

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#21 Message par tropique » 08 mai 2015 21:31

Bonsoir

Les boutures de l avocatier,objet du premier post,qui sont à leur cinquième mois, végètent toujours.
Je me demande si leurs réserves ne sont pas inépuisables :?:

Il y a vingt jours,j avais bouturé dans l eau d autres tronçons,avec le même résultat:
bouture avocatier mexicola.jpg
bouture avocatier mexicola.jpg (51.25 Kio) Vu 2405 fois

[attachment=0]bouture avocatier vue de près.jpg[/attachment
Vue de près: je me demande si se sont vraiment des ébauches de racines :?:

Merci pour votre avis :good:

tropique
Fichiers joints
bouture avocatier vue de près.jpg
bouture avocatier vue de près.jpg (84.89 Kio) Vu 2405 fois

Avatar du membre
diospyros
Messages : 738
Enregistré le : 17 août 2011 01:46

Re: Bouturage avocatier (test)

#22 Message par diospyros » 09 mai 2015 03:22

Je crois que la bouture de l'avocatier il faut vraiment oublier...

Meme en labo, ils ont du mal a faire de la micro propagation en tube a essai!!

La seule chose qui marche, c'est l'étiolation : je resume et j'expliquerai plus en detail plus mais en gros :

Faire pousser une tige dans une chambre noire puis une fois que celle ci a une taille suffisante, pratiquer une marcotte, mais inutile de pratiquer l'incision annulaire, il suffit juste d'inciser la branche de plusieurs coup de scapel verticaux d'ou partiront les racines et d'appliquer une hormone de bouture pour aider l'emission de racines...

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#23 Message par tropique » 11 mai 2015 00:03

Bonsoir
diospyros a écrit :Je crois que la bouture de l'avocatier il faut vraiment oublier...

Meme en labo, ils ont du mal a faire de la micro propagation en tube a essai!!

La seule chose qui marche, c'est l'étiolation : je resume et j'expliquerai plus en detail plus mais en gros :

Faire pousser une tige dans une chambre noire puis une fois que celle ci a une taille suffisante, pratiquer une marcotte, mais inutile de pratiquer l'incision annulaire, il suffit juste d'inciser la branche de plusieurs coup de scapel verticaux d'ou partiront les racines et d'appliquer une hormone de bouture pour aider l'emission de racines...
Oublier le bouturage:que dire à ces boutures de 5 mois qui respirent encore ?
Les échecs permettront à d autres d explorer d autres possibilités,sans perdre du temps
Puisque le bois d une marcotte s enracine,je trouve cela très encourageant :good:
Pour étioler,il suffirait d enrouler du ruban d électricien sur un tronçon d une branche déjà bien formée,et le tour est joué

L inconvénient,c est que personne ne souhaite être confronté à de telles contraintes,afin de pouvoir offrir.A quelques exceptions près :blush:

La bonne nouvelle,c est que je m étais inspiré sur la méthode du marcottage que tu viens de décrire,afin d inciser et badigeonner d hormone mes boutures dans l eau,avant tout empotage :idea:
Merci :clap:
tropique

Avatar du membre
diospyros
Messages : 738
Enregistré le : 17 août 2011 01:46

Re: Bouturage avocatier (test)

#24 Message par diospyros » 11 mai 2015 00:53

Pourquoi perdre du temps a faire ce que des gens dont c'est le métier ont déjà tenté à plusieurs reprises et de façon bien plus pointue que nous... A moins que tu n'aies une nouvelle façon de faire!

En général les boutures dépassent difficilement le stade de cal...

Pour l'etiolation, pourquoi perdre du temps à étioler une rameau qui a déjà pris la lumière (le retour au stade antérieur sera bcp plus long et incomplet) alors qu'avec la technique que j'évoque on le privé de tout début de photosynthèse....

Faire pour défaire c'est un peu dommage...

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#25 Message par tropique » 13 mai 2015 00:17

Je crois tout ce que disent les labos,ainsi que les amateurs éclairés :good:
Toutefois,ces connaisseurs n interdisent pas aux passionnés de tester :D
avocatier bouture après cinq mois.jpg
avocatier bouture après cinq mois.jpg (119.71 Kio) Vu 2362 fois
Ces boutures sont là depuis 5 mois,qui me dit qu elles ne s enracineront pas après un an?

avocatier bouture dans sucoupe pleine.jpg
avocatier bouture dans sucoupe pleine.jpg (209.15 Kio) Vu 2362 fois
Cette bouture avait été empotée après avoir été installée dans l eau pendant 20 jours
Au départ,la soucoupe était remplie d eau,afin que le passage du liquide au solide se fasse en douceur
Après 15 j,une pousse vient de surgir du substrat

avocatier- bouture incisée puis hormone.jpg
avocatier- bouture incisée puis hormone.jpg (189.2 Kio) Vu 2362 fois
Après un bouturage dans l eau ( 20j),j avais incisé et badigeonné de l hormone

S il y aura échec,je passerai à d autres méthodes


Quant à la méthode que tu conseille,je ne vois pas l utilité de bouturer une tige issue de semis,particulièrement en ce qui concerne l avocatier
Il se peut que je n ai pas compris ce que tu voulais dire,merci de m expliquer en détails

tropique

Avatar du membre
diospyros
Messages : 738
Enregistré le : 17 août 2011 01:46

Re: Bouturage avocatier (test)

#26 Message par diospyros » 13 mai 2015 00:26

Encore une fois, tu fais ce que tu veux, si ça t'amuse... Je ne fais que partager les informations que j'ai!


Je n'ai pas parlé de reproduire d'avocatier de semis, j'ai parlé d'étiolation. Libre a toi de multiplier ce que tu veux...

C'est la méthode utilisées par les plus gros producteurs d'avocatiers du monde en Californie, en Espagne et en Afrique du sud. Ils multiplie ainsi les portes greffes les plus résistants aux maladies ou a la salinité....

Il s'agit de laisser une poussée végétative se développer dans l'obscurité totale. Le résultat est une tige toute blanche complètement étiolée.

Après avoir pratiquer de petites incisions et en badigeonnant d'hormones de bouturage, on procède comme lors du marcottage en ensachant la tige étiolée.

Résultat : l'enracinement est garanti a 100% ou pas loin, le système racinaire est puissant et rapide. Et les nouvelles plantes ainsi obtenues ont un système racinaire qui va continuer a se développer plus rapidement qu'avec un bouture qui ne donne pas de bons résultats...

François du Perche
Messages : 2423
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Bouturage avocatier (test)

#27 Message par François du Perche » 13 mai 2015 08:18

Il s'agit de laisser une poussée végétative se développer dans l'obscurité totale. Le résultat est une tige toute blanche complètement étiolée.
Cette technique d'étiolation est-elle applicable à d'autres arbres car j'aurais pensé qu'un arbre crèverait s'il était complètement privé de lumière, ce qui est facile à réaliser en pleine terre en le mettant sous (grande) cloche.. On voit souvent sous des bâches noires se développer des mauvaises herbes qui restent toutes blanches complètement privées de chlorophylle et qui reverdissent en quelques jours quand elles sont exposées à la lumière, on peut voir aussi de jeunes arbres pousser ainsi mais ce sont des semis, donc pas ce qu'on cherche, pour la bouture, on veut un cultivar bien référencé.

tropique
Messages : 1231
Enregistré le : 17 févr. 2010 03:54
Localisation : Casablanca

Re: Bouturage avocatier (test)

#28 Message par tropique » 13 mai 2015 19:34

Merci Diospyros pour ces explications claires :good:
Je pense comme François,déjà le poirier et manguier me captivent :D
tropique

gavot
Messages : 446
Enregistré le : 26 déc. 2013 10:06

Re: Bouturage avocatier (test)

#29 Message par gavot » 20 mai 2015 15:34

Bonjour,
voici mes boutures d'avocatier (Zutano)après 40 jours. Plongées en eau de pluie, plastique opaque en partie basse du récipient, à l'intérieur, température jamais inférieure à 15°.Les points blancs sont apparus depuis trois semaines environ, pour se généraliser sur la partie immergée de la bouture, en devenant bruns. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'ébauches de racines. Il me semble que si c'était le cas, l' apparition des points blancs précurseurs ne se généraliserait pas à l'ensemble du rameau immergé. En même temps, un bourgeon s'est développé, aux dépens des substances nutitives contenues dans la bouture car l'eau de pluie ne contient aucun fertilisant.
Je vais toutefois mettre en pot en substrat allégé.
Fichiers joints
DSCN1167.JPG
DSCN1167.JPG (123.91 Kio) Vu 2293 fois
DSCN1166.JPG
DSCN1166.JPG (125.25 Kio) Vu 2293 fois

Avatar du membre
diospyros
Messages : 738
Enregistré le : 17 août 2011 01:46

Re: Bouturage avocatier (test)

#30 Message par diospyros » 23 mai 2015 02:59

François du Perche a écrit :
Il s'agit de laisser une poussée végétative se développer dans l'obscurité totale. Le résultat est une tige toute blanche complètement étiolée.
Cette technique d'étiolation est-elle applicable à d'autres arbres car j'aurais pensé qu'un arbre crèverait s'il était complètement privé de lumière, ce qui est facile à réaliser en pleine terre en le mettant sous (grande) cloche.. On voit souvent sous des bâches noires se développer des mauvaises herbes qui restent toutes blanches complètement privées de chlorophylle et qui reverdissent en quelques jours quand elles sont exposées à la lumière, on peut voir aussi de jeunes arbres pousser ainsi mais ce sont des semis, donc pas ce qu'on cherche, pour la bouture, on veut un cultivar bien référencé.

Je sais que cette technique a été developpée d'abord pour l'avocatier néanmoins, je reste persuadé qu'elle est applicable à bon nombre d'autres espèces notamment les agrumes....



Pour l'avocatier, elle sert surtout à multiplier des portes greffes homogènes avec des caractéristiques bien déterminées (résistance aux maladies, a la salinité....)

Un greffon d'une variété résistante est greffée sur un porte greffe quelconque.
Il est mis a débourrer dans l'obscurité, lorsque la pousse a atteint la longueur souhaitée, on place un container percé sur la base de la nouvelle pousse, en pratiquant des incisions que j'ai évoqué plus haut et en appliquant une hormone de bouturage.

Après un certains temps, le container est remplis de racine, il est temps de sevrer le plan ainsi obtenu.

Ce plan servira de porte greffe et sera a son tour greffé avec la variété que l'on souhaite reproduire.

Répondre