Le marcottage aérien.

greffer.net >> Multiplication végétative

patrice a écrit le 16/08/2008 08:55
On oublie souvent cette variante de marcottage, surtout utilisée par les bonsaïeux.

Le mode opératoire est rappelé ici : http://jcbonsai.free.fr/Marcotter.html et ici : http://www.bonsai-in-belgium.be/fr/care_...

Et ici le résultat d'une marcotte aérienne de pyracantha que j'ai réalisé courant avril , et que je viens de découper :



floyd a écrit le 16/08/2008 09:08
Quelle abondance de racines. Où est passé le substrat?
Je redouterais un peu ce chignon cependant. A démeler pour favoriser la formation de l'enracinement définitif.
patrice a écrit le 16/08/2008 09:57
Le peu de mousse a été totalement recouvert par les racines. Je n'ai rien enlevé. La photo montre l'état brut au déballage.
floyd a écrit le 16/08/2008 11:15
Impressionnant comme le bois de 2 ou 3 ans? est capable de repercer et de produire de la racine.
Le sevrage sans doute le moment délicat: peut-être supprimer les fruits et rabattre les rameaux feuillus?
Mise en pot?
autrevie a écrit le 17/08/2008 17:53
et bien!
Merci Patrice pour nous offrir un si bel exemple
as tu cerné l'écorce comme le montre les liens que tu cite?
n'est il pas préferable de cerner qu'une moitier par sécurité au cas ou l'enracinement prend plus de temps que prévus?
ca va en motiver pas mal pour marcotter de la sorte,je vais tenter avec du pommier
patrice a écrit le 17/08/2008 19:15
J'ai réalisé un anneau complet.

Malgré cela, la partie supérieure est toujours alimentée par la sève "brute". (on fait aussi cela dans le cas de la greffe en placage d'écusson de l'olivier où on réalise un anneau en dessus de la greffe pour la forcer à partir, mais au cas où la greffe soit loupée, quelques semaines plus tard, l'anneau est recouvert, ca se ressoude)

Heureusement car les racines sont longues à apparaître.

Il est toujours bon de se remémorer le schéma de circulation de la sève pour bien comprendre :
http://tsspesvt.over-blog.com/article-16...
(voir illustration "Section transversale schématique d'un tronc d'arbre")

Cet article est aussi intéressant à lire pour la "théorie" du marcottage aérien : http://jcbonsai.free.fr/evergreen/airlay...
JM a écrit le 08/10/2008 09:04
Marcottage aérien de prunus salicifolia :




On ne voit pas très bien, mais la branche continue en dessus du cal.

je l'ai faite en juillet, avec annelation complète et badigeonnage au clonex. Il y a un cal très développé mais pas encore de racine.
azertien a écrit le 28/11/2008 20:47
Il y a deux méthodes de marcottage aérien

1 : enlever un anneau d'écorce, entourer la partie mise à nue de sphaigne (genre de mousse) dans un manchon en plastique.

(méthode assez chère vu le prix de la sphaigne)

2 : plus économique la méthode du ruban : (en vynile par exemple)

entourer une branche d'un lien en vynile très serré puis utiliser un fil en métal pour étrangler la branche, au bout de quelques jours se forme un bourrelet...

voir le lien suivant http://texasroserustlers.com/articles/me...

le bourrelet doit apparaître au bout de cinq jours, si ce n'est pas le cas, c'est que le lien n'est pas assez serré...

la partie du bourrelet doit enfler pendant trois jours, à la fin de cette période, coupez sous le bourrelet et replantez en prenant le temps de bien arroser. Pour augmenter les chances de reprise faire une petite brumisation de temps en temps, (ou poser une bouteille en plastique sur votre marcotte....).
floyd a écrit le 13/11/2009 10:51
A la relecture, je réalise combien l'astuce décrite par azertien vaut d'être essayée.

Ce n'est pas à proprement parler du marcottage, mais une façon de préparer une bouture.

Il semble d'abord évident que le bourrelet qui se forme, puisse accumuler des réserves énergétiques en provenance du rameau feuillé.

Plus complexe, les régulations hormonales s'en trouvent profondément modifiée. On peut déduire de ce qu'on sait des différentes hormones plusieurs choses:

Les effets de l'étranglement doivent aussi avoir un lien avec la diminution de l'apport des hormones appelées "citokinines" synthétisées dans les racines.

Ce qui laisse le champ libre aux auxines, autres hormones végétales mais issues des bourgeons terminaux. Leur rôle dans l'induction du développement racinaire est primordial.

ps: le lien texan ne fonctionne plus…
patrice a écrit le 13/11/2009 10:59

ps: le lien texan ne fonctionne plus…

eh oui, c'est ca internet, si tu ne fais pas systematiquement une impression PDF ou miroir d'un site, ca peut disparaitre du jour au lendemain.
Par exemple l'excellente monographie du figuier qui était citée sur le site n'y est plus, heureusement que nous avons été plusieurs à la sauvegarder pour ceux qui n'y ont pas pensé...
Eric a écrit le 13/11/2009 18:08
Il faut remonter dans la racine du site http://texasroserustlers.com/ puis
redescendre par "Propagation and Care",puis "Methods of Propagation" .
Le document est toujours la.
floyd a écrit le 13/11/2009 22:55
merci
patrice a écrit le 21/06/2010 09:17
Un petit tuto (mis en ligne prématurément, car on arrive sur la fin de la période de réalisation... le résultat du sujet présenté dans le tuto sera rajouté par la suite)
https://www.greffer.net/?p=663
patrice a écrit le 01/08/2010 16:11


sauve a écrit le 15/09/2010 21:55
Bonjour voici le lien direct de la page en pdf===> http://texasroserustlers.com/Library/Pro...
Stellair a écrit le 07/05/2016 18:51
J'ai fais différentes greffes (réussis) sur un cerisier et je voudrais faire du marcotage dessus. Je sais comment le faire mais apparemment sur du bois dur (pêche, cerise,...) ce n'est pas la méthode classique et il faut utiliser du fil de fer pour une strangulation. Juste ou pas?
Irinenn a écrit le 17/10/2017 22:33
Le marcottage aérien est une technique fabuleuse qui fait gagner beaucoup beaucoup de temps, il y a plusieurs méthodes. Celle que décrit Patrice fonctionne bien, on peut aussi utiliser un pot en plastique noir à la place du film plastique transparent (plus facile sur branche verticale) et y intégrer un substrat sphaigne/vermiculite/akadama fin. En bonsaï, on obtient ainsi à partir d'une branche bien ramifiée, un petit bonsaï qu'on aurait mis 10 ans à obtenir.

Par contre est-ce que certains ont essayé cette méthode sur les Pommiers, Poiriers...? Je l'ai personnellement réalisée de nombreuses fois sur des Erables du Japon avec succès, voici 2 exemples après sevrage et un autre venant d'être rempoté en pot plat (2013)






tropique a écrit le 18/10/2017 16:03
J avais essuyé des échecs avec pommier et poirier.Les bonsais de 10 ans possèdent des racines du même âge,ce qui n est le cas pour ta marcotte
Irinenn a écrit le 18/10/2017 22:09
Oui les racines de marcottes par définition ont l'âge de la marcotte mais ça ne pose pas de problème. Je vais essayer sur arbres à pépins en Février-Mars prochain, on verra bien.
clow a écrit le 18/10/2017 23:11
J'imagine Yann que tu n'a pas encore tester avec les sakura ( cerisiers japonais ) ou si ?

On peut en parler en mp puisque je pratique aussi le bonsai, enfin si tu veux.


greffer.net >> Multiplication végétative